Le prédicateur Ali Al-Salabi appelle à l’implication de l’Algérie pour mettre fin aux affrontements à Tripoli 

Al Salabi
Le prédicateur libyen Ali Al-Salabi. D. R.

Par Sadek Sahraoui − Le prédicateur libyen Ali Al-Salabi a appelé le chef du conseil présidentiel libyen Fayez Al-Sarraj et le chef de la mission de l’ONU Ghassan Salamé à l’ouverture d’un dialogue entre les belligérants dans la capitale, Tripoli, sous les auspices de l’Algérie.

«J’adresse une lettre ouverte au président du conseil présidentiel, Fayez Al-Sarraj, et au chef de la mission des Nations unies en Libye, Ghassan Salamé, pour leur demander d’ouvrir un dialogue avec tous les concurrents et opposants à Tripoli», a-t-il indiqué sur sa page Facebook, souhaitant fortement que ce dialogue se déroule sous les auspices de l’Algérie.

Al-Salabi a expliqué que son souhait de voir l’Algérie parrainer le dialogue résulte du fait que ce pays est neutre, respecte les couleurs libyennes et a la «capacité de contribuer au rétablissement de la sécurité et de la paix dans la capitale, Tripoli».

Le prédicateur libyen a également attribué la raison de son choix de l’Algérie aux «relations fraternelles entre les deux peuples frères qui se sont construites au cours de l’histoire». Al-Salabi avait déjà lancé, fin 2016, fait un appel similaire. Il avait également émis le souhait à l’époque que l’Algérie s’implique pour faciliter le dialogue entre les différents belligérants pour mettre fin au conflit libyen.

Les combats entre milices rivales ont repris hier au sud de la capitale libyenne Tripoli, provoquant une coupure générale d’électricité sur l’ouest et le sud du pays, selon la Compagnie nationale d’électricité.  Malgré un accord de cessez-le-feu conclu le 4 septembre sous l’égide de l’ONU, les affrontements ont repris en matinée, notamment sur la route de   l’aéroport international de Tripoli, détruit en 2014 par des combats similaires.

L’émissaire de l’ONU en Libye Ghassan Salamé avait fait état, la semaine dernière, de 14 violations de la trêve observées par son organisation.  Les affrontements ont déjà coûté la vie à au moins 63 personnes entre fin août et début septembre.

Le Gouvernement d’union nationale (GNA), reconnu par la communauté internationale, a récemment annoncé une série de mesures en vue de   sécuriser Tripoli et déloger les milices des institutions de l’Etat et des banques.  Lundi, le ministre de l’Intérieur du GNA, Abdessalam Achour, a annoncé qu’une «force régulière» allait être chargée de sécuriser le seul aéroport encore opérationnel dans la capitale libyenne, fermé depuis plusieurs jours  en raison de violences.

S. S.

Comment (17)

    Felfel Har
    20 septembre 2018 - 13 h 14 min

    Question posée à ce prédicateur: les différentes parties en présence ont-elles réellement envie de faire la paix, de reconquérir leur pays, l’extraire aux griffes fourchues de la France, de l’Italie, des USA, de l’Egypte agissant comme factotum pour le compte des Émirats? Dans l’affirmative, ils n’ont nullement besoin de l’Algérie. Dans le cas contraire, intervenir dans ce panier à crabes serait vain et franchement dangereux. La prudence et la sagesse nous dictent de « cultiver notre jardin » selon le mot de Voltaire.

    Anonyme
    20 septembre 2018 - 12 h 22 min

    Le territoire libyen devrait être partagé entre l’Algérie,la Tunisie et l’Egypte .

    aqil2
    20 septembre 2018 - 10 h 05 min

    Les Libyens sont manipulés et bernés par une caste qui roule pour les Bhl, sarkonain et compagnie; n’empêche que la Libye reste un grand pays, un jour ou l’autre, elle trouvera la paix et la sérénité. C’est donc dans l’intérêt de notre pays d’être au côté du peuple Libyen. une bonne entente entre les deux pays offrirait une stabilité régionale et une opportunité en matière de partenariat dans le domaine gazier en raison du très grand potentiel de ce pays et ses proximités avec l’Italie…et fermerait pour de bon le bec de l’autre dégénéré de l’Ouest qui voit le Nigeria comme une dinde farcie et assaisonnée aux herbes du roi

    Nasser
    20 septembre 2018 - 0 h 11 min

    Rien à foutre en Libye!
    Ils ont enfoncé les clous avec leurs propres mains, qu’ils arrachent avec leurs dents!

    4
    2
    HOUMTY
    19 septembre 2018 - 23 h 18 min

    SALAM L’KHAWA…… DÉBROUILLEZ VOUS ..L’ALGERIE a d’autre chats a fouetter….. Tahya L’Djazaïr et VIVE L’ A.N.P

    1
    2
    Gatt M'digouti
    19 septembre 2018 - 20 h 02 min

    Surtout, surtout et surtout que l’on se mêle pas !
    Il fallait écouter la Voix de l’Algérie bien avant !
    Rappelez vous les fakes news de l’époque : 500 land rovers armés et des combattants du Polisario envoyés par l’Algérie ! Les menaces de Hafter deja à l’époque, de Belhadj et le souhait de Sarko et BHL de voir le tour de l »Algérie prochainement !

    8
    1
      Ch'ha
      19 septembre 2018 - 21 h 13 min

      @Gatt M’digouti
      Exactement.
      Sachant déjà la tentative échouée machallah avec leur guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire (cf. France Europe et cie tous ces pourvoyeurs et bailleurs de fonds du terrorisme sioniste GIA FIS et cie …).

      4
      1
    Ch'ha
    19 septembre 2018 - 18 h 38 min

    @Kilma et @ALERTE !
    Exactement, il n’a aucune légitimité puisqu’il fait parti de ceux qui ont fait assassinés le Guide le Colonel Kadhafi Allah Yarhmou.
    La seule et UNIQUE solution pour une RECOUVRANCE DE LA SOUVERAINETÉ PLEINE ET ENTIÈRE DE LA LIBYE n’est autre que SAÏF AL ISLAM KADHAFI au risque de me répéter.
    Le pays a participé avec l’Égypte et la Tunisie a des réunions avec la Libye soit mais là le piège tendu est énorme.

    8
    2
    Anonyme
    19 septembre 2018 - 16 h 47 min

    Mr. Ali Al Salabi, est un modéré, un pacifique, un prudent, et un sage, à vision longue qui connait
    Comment traiter avec un grand voisin, modéré, pacifique, puissant, réservé, et sage

    7
    6
    Titres
    19 septembre 2018 - 16 h 21 min

    Neutralité vis à vis des pays Arabes tous instables et imprévisibles.
    Pensons au Front Populaire pour sauver le pays.
    Remettons la religion à sa place pour une republique laïque.
    Derdja et Français comme langues premières.
    Si le niveau de punition était dissuasif on aurait moins de corruption…
    Peine de mort appliquée au crimes économiques, terrorisme trafics de drogue.
    Nettoyage et protection (civisme, propreté) de l’environnement (sacs plastiques)
    Cours de Français pour tous, on a déjà les bases (non ce n’est pas ridicule !)
    Ce n’est pas parce que j’ai appris le Coran par coeur (?) et que je passe mon temps à la mosquée, peut être hypocrite, que je vaux mieux qu’un citoyen lambda.
    Seule différence, ce dernier n’aura pas les 70 vierges canons…..

    9
    11
    ALERTE !
    19 septembre 2018 - 16 h 09 min

    Pour le bien de l’Algérie j’invite à ce que personne s’approche de la Lybie car le piège qui nous est tissé est ÉNORME !!

    16
    4
      TARZAN
      19 septembre 2018 - 18 h 44 min

      il ne parle pas d’intervenir militairement mais diplomatiquement et là l’algérie est FRANCHEMENT la seule à pouvoir réunifier la libye, comme dit ce monsieur. angela merkel le pense et l’a dit aussi!

      11
      1
    kilma
    19 septembre 2018 - 14 h 06 min

    Ce monsieur qui a appelé à l’intervention etrangère pour détruire la libye en 2011,n’a qu’à faire de même pour réparé le chaos actuel.ce traitre a même appelé la turquie à intervenir en libye pour sauver la ville de misrata(parait-il,y’a beaucoups de gens d’origine turque),de soi-disant massacre…cette même ville qui a liquidé sauvagement le guide et son fils,puis les a exposé pendant des semaines dans une chambre froide pour animaux….alors mr le traitre sallaby,demandez des comptes à vos amis de 2011 qui ont détruit la libye comme l’emir du qatar,des emirats,erdogan,levy,sarko,cameron,obama et tout l’otan pour payer l’addition et vous pour votre soutien au terrorisme,vous devriez être en prison avec vos amis belhadj,abdouldjalil,shalghem,qui ont fui la libye avec des milliards,pour se retrouver chez vos mentors de la turquie,qatar et autre dubaï….alors taisez vous parceque mon pays L’ALGÉRIE vous a prévenu en 2011 des conséquences de cette invasion,mais vous lui aviez tourner le dos,faites de même aujourd’hui car nous ne sommes pas vos seconds couteaux.

    30
    3
    Selecto
    19 septembre 2018 - 13 h 38 min

    Les Emirats Arabes Unis, la France et l’Egypte ont des visées sur les richesses du peuple libyen..

    19
    3
    Mohamedz
    19 septembre 2018 - 13 h 30 min

    Il n’a qu’à faire cette demande à Sarko et BHL surtout quand on sait que ce prédicateur comme tous les actuels responsables libyens soutiennent Mimi6 dans sa colonisation du Sahara occidental.

    23
    4
    TARZAN
    19 septembre 2018 - 13 h 27 min

    c’est très très sage et juste. oui, l’algérie est neutre et elle n’a rien à se reprocher avec aucun parti libyen. l’algérie travaillera sans problème avec le future gouvernement libyen quelque soit sa couleur car on a été juste et neutre. les libyens doivent s’appuyer sur les algériens pour régler leur problème et à aucun autre pays et surtout pas européen qui ne convoitent que leur pétrole et gaz. les libyens savent que la clé de leur problème c’est l’algérie d’où la sortie de hafter dernièrement en s’attaquant à l’algérie sans raison valable mais il n’a fait qu’exécuter les ordres des pays qui ne veulent pas du bien aux libyens.

    14
    15
      TARZAN
      19 septembre 2018 - 18 h 04 min

      à nos amis lecteurs algériens et étrangers, vous avez remarqué au nombre de votant et des dislike que les marocains sont plus nombreux que nous algériens, donc je vous prie de peser chaque post car ils se font passer pour des algériens pour désinformer et tromper le monde. ce sont des marocains donc archi vicieux et manipulateurs c’est dans leur gène. merci

      9
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.