Les quatre vérités

Palestine Abbas
Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a prononcé, ce lundi, le discours le plus fort sans doute de son histoire. On ne l’a, en tout cas, jamais vu aussi irrité et aussi amer, lui qui est d’habitude très calme et très circonspect dans ses prises de parole.

Comme dans un discours-testament (on le dit malade depuis quelque temps mais ce ne doit pas être la seule raison), il a réglé leurs comptes, tour à tour, aux frères ennemis du Hamas, qu’il désigne en des termes méprisants et qu’il accuse ouvertement de «baltaguias» et de «vendus» suite à la tentative d’assassinat du Premier ministre il y a une semaine à Gaza, et aux Américains et leurs alliés, en traitant l’ambassadeur des Etats-Unis à Tel-Aviv de «fils de chien». Dans la foulée, il jette une bombe à fragmentation, en disant que ce sont les Américains qui avaient fomenté le coup d’Etat en 2007 à Gaza pour y placer le Hamas.

A la fin de son discours, Abbas demande aux journalistes présents de rapporter fidèlement ses propos et de ne pas chercher à les dénaturer. Autrement dit, il assume tout ce qu’il a dit et compte rester sur cette position frontale. Sent-il que ses derniers jours sont comptés à la tête de ce trois quart de pays qu’est l’Autorité palestinienne ? Harcelé par les Américains et leurs protégés saoudiens pour lui faire signer le fameux «pacte du siècle», stipulant essentiellement la reconnaissance d’El-Qods comme capitale d’Israël, Mahmoud Abbas mène aujourd’hui exactement la même lutte qui était imposée à son prédécesseur, Yasser Arafat, avant d’être empoisonné. Après avoir fait toutes les concessions du monde, et signé tous les accords (d’Oslo à Camps David 2), Abou Ammar, dans un sursaut de fierté et de patriotisme, refusa de pactiser avec le diable.

R. M.  

Comment (6)

    Anonyme
    21 mars 2018 - 14 h 10 min

    Le Hamas roule pour le sionisme Israelo-Americain, Il a été fabriqué pour étrangler et enterrer le Fatah de Yasser Arafat. Le Fatah est maintenu pour faire de la figuration, et tromper les Palestiniens et l’opinion internationale. M.Abbas n’a pas pété les plombs, il ne fait que dire la vérité. Pauvre Palestine, pauvres Palestiniens,une véritable tragédie Shakespearienne. Tout ce temps perdu…

    1
    2
    Anonyme
    20 mars 2018 - 23 h 22 min

    Les palestiniens n ont pas su s unir,chacun privilgiait ses intérêts .
    Les sionistes ont exploite à fond leurs divergences…
    Il était temps que l abcès soit crevé par l autorité palestinienne,le Hamas n a plus de crédibilité.

    2
    2
    صالح/ الجزائر
    20 mars 2018 - 15 h 11 min

    ce discours démontre une autre fois de plus qu’on pense à sa propre personne et non à la lutte pour libérer la Palestine ou plutot on lie toute la Palestine à sa propre personne .
    Le président de l’Autorité palestinienne , sait très bien qu’il n’a , lui meme , plus rien à perdre , car ses jours sont comptés , mais insulter les «baltaguias» et des «vendus» , ainsi que le «fils de chien» , par un président de l’Autorité , ne sert pas et ne servira pas la cause palestinienne
    Les analystes n’ignorent pas que HAMAS des « frères musulmans » est une création artificielle israélo-américaine, pour torpiller le travail du FATAH, et que Mahmoud Abbas a été imposé comme premier ministre de l’Autorité palestinienne sous la présidence de feu Yasser Arafat.
    Arrabi3 Al -Arabi, le «printemps arabe» occidental, en 2011, est venu confirmer les plans sataniques américano-sioniste , réservés au monde arabo-musulman , qui consistent à nous renvoyer avec la confrérie musulmane au moyen âge avec Djaballah et cie, et Yennayer qualifiée de «fête moyenâgeuse».
    Mais si «Le Hamas roule pour les Etats-Unis et Israël» , pour qui roulent l’autorité et le président palestiniens, qui font le travail de police et de pompiers pour l’entité sioniste?

    4
    3
    Tin-Hinane
    20 mars 2018 - 14 h 28 min

    Les palestiniens ont tout essayé, ils ont dit oui à tous les accords proposés, à toutes les rencontres bilatérales, à toutes les discussions, enfin à tout de tout et ce n’est jamais assez pour les juifs, jamais. Qu’est qu’ils veulent à la fin ? ils sont installés en Palestine comme au Club Med ils reçoivent l’argent des USA, les allocations de la CAF française, l’eau, l’électricité, le gaz, les fruits et légumes gratuits d’Egypte où ils vont se prélasser pour changer à charm el cheikh. Franchement le monde dans lequel nous vivons est incompréhensible, comment peut on laisser une secte de malheur se livrer de cette façon à toutes ses passions malsaines sur des peuples.

    6
    2
    Nasser
    20 mars 2018 - 14 h 22 min

    fier d’ être algérien car notre pays n’ a jamais faillit à son soutien au peuple palestinien , ce qui n’ est pas le cas de certains pays du maghreb, du moyen orient et je suis de ceux qui pensent qu’il ne y avoir de paix avec cet état sioniste dont l’unique but est soit de voiler leur terre,soit d’éliminer de pousser à l’ éxode le peuple palestinien,devant tant de désespoir ils ne leurs restent qu’ à poursuivre la lutte armée

    6
    2
    Hadhoudi
    20 mars 2018 - 11 h 01 min

    Mais où sont les commentateurs ?

    2
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.