Le sort des migrants en France : agressions, viols, racisme et dénuement

migrants réfugiés
Où est la promesse de Macron de protéger les migrants ? D. R.

De Londres, Sonia L.-S. – Une récente étude réalisée par une ONG britannique révèle les violences et les attaques subies par des centaines de réfugiés vivant dans les rues de la capitale française. Ces centaines de réfugiés qui vivent dans des conditions inhumaines en plein Paris, dans l’espoir de rejoindre le Royaume-Uni, affirment avoir été agressés physiquement par des citoyens français. Certains évoquent même des agressions sexuelles, révèle cette nouvelle enquête réalisée par l’ONG britannique et dont des extraits ont été publiés par The Guardian.

L’enquête précise, en substance, que sur un échantillon de près de 300 réfugiés – environ 10% des 2 950 migrants – dorment dans la rue, alors que 42% des personnes interrogées affirment qu’elles ne se sentent pas en sécurité dans les rues du pays des droits de l’Homme. Cette enquête conduite par l’organisation caritative de défense des droits des réfugiés en Europe, publiée cette semaine, est l’une des plus importantes études indépendantes sur la situation des réfugiés bloqués à Paris. Le constat le plus accablant de cette enquête est la recrudescence des attaques racistes contre les migrants. 75% des personnes sondées affirment, dans la foulée, avoir subi des agressions verbales, le plus souvent racistes.

L’enquête rapporte les propos d’un jeune homme soudanais de 29 ans, qui raconte que des Français lui auraient dit : «Vous n’avez pas le droit d’être ici. Vous êtes sale. Vous avez envahi la ville, vous êtes très nombreux ici et votre présence nous rend la vie insupportable.» Les choses ne s’arrêtaient pas là, selon l’enquête. Interrogé à la fin du mois de janvier dernier, un groupe de réfugiés raconte avoir été témoin de la mort d’un jeune migrant qui s’est jeté dans la Seine.

Le nombre de migrants vivant à Paris a considérablement augmenté depuis le démantèlement, en octobre 2016, de la jungle de Calais par les autorités françaises, un geste destiné a fortiori à l’électorat français sans que ceux qui en ont pris la décision aient prévu des mesures pour une prise en charge adéquate des migrants qui avaient été chassés de ce centre.

Marta Welander, directrice de l’organisation caritative de défense des droits des réfugiés d’Europe, a fustigé la manière avec laquelle le gouvernement français gère la crise des migrants, en soulignant que «la promesse du président Macron qui a assuré qu’aucun réfugié ne sera dans la rue à la fin de 2017 n’a pas été tenue». «Cette situation a poussé un grand nombre de migrants à passer l’hiver dans le dénuement total, dormant dans la rue, dans des conditions climatiques hivernales extrêmes, sans accès à des installations sanitaires appropriées», a dénoncé Marta Welander.

S. L.-S.

Comment (13)

    Anonyme
    21 mars 2018 - 16 h 35 min

    Ces réfugiés sont en situation irrégulière en France.




    2



    0
    Kabylovich
    20 mars 2018 - 23 h 05 min

    MON OPIGNION : Moi je partage votre avis merci à vous !




    2



    0
    karimdz
    20 mars 2018 - 20 h 10 min

    Les ong si volubiles quand il s agit de l Algérie, sont bien muettes face à la condition des réfugiés en France, et particulièrement des maliens…

    Force est de constater que ces ong sont devenus des instruments de la politique de ces état terroristes occidentaux.




    9



    2
    Ménage de printemp.
    20 mars 2018 - 17 h 46 min

    LES SANS PAPIERS DÉLINQUANTS ÇA DÉGAGE ! L’ALGÉRIE AIX ALGÉRIENS et certainement pas aux traitres et aux infiltrés avec des noms arabes !!!




    10



    4
    Anti khafafich
    20 mars 2018 - 17 h 11 min

    Le peuple algerien doit defendre son pays et qu il arrete d encourager ce nouveau virus international en lui reservant accueil et bienfaisance, car les habitants de hydra et du club des pins ne vont pas le faire pour lui




    6



    3
    Anonyme
    20 mars 2018 - 16 h 46 min

    Plan diabolique de certaines multinationales occidentales relayé par certaines ONG hypocrites qui leur sont inféodées : 1) encourager l’exode des africains du sahel, pour piller plus facilement leurs pays. 2) indésirables en Europe, ces migrants africains ne doivent en aucun cas y mettre les pieds. 3) la destination finale de ces migrants africains devrait être le pays d’Afrique le plus grand et le plus généreux, c’est à dire l’Algérie, pays qu’il faut coût que coûte ramener à l’âge de pierre pour le punir d’avoir été, il y a des lustres, un phare pour les peuples opprimés.
    Si seulement les migrants du sahel prenaient conscience que leurs pays respectifs regorgent de richesses et que leur avenir ils doivent le faire chez eux à la sueur de leur front au lieu d’aller mendier chez les autres, le monde ferait un grand pas en avant.




    23



    2
    Felfel Har
    20 mars 2018 - 13 h 57 min

    Où sont donc passé toutes ces ONG si chatouilleuses en matière de droits de l’homme et qui ne font la leçon qu’à l’Algérie? Notre presse devrait relayer cette information pour confronter les pays européens, dévoiler leur hypocrisie et révéler leurs complots. Rendons-leur la monnaie de leur pièce autant de fois qu’il faudra car ils ne supportent pas que leurs tares, leurs manquements à la morale, leurs turpitudes et leurs fausses promesses soient exposées publiquement! Qu’ils cessent alors de nous reprocher des actions qu’eux-mêmes ne se gênent pas d’accomplir! Le phénomène de l’émigration est le résultat de la politique coloniale des occidentaux au 19 ème siècle (ils n’ont laissé que misère et dévastation) et de leur volonté récente d’asservir le monde en déclenchant des conflits meurtriers ici ou là pour piller davantage. Qu’ils aient alors le courage d’affronter la tempête qu’ils ont créée après avoir semer le désordre!




    127



    5
    MON OPINION
    20 mars 2018 - 11 h 50 min

    SALAM! Agressions sexuel sans aucun doute ,avec l homosexualisation de la societe française et la féminisation programmé, a coup sur les pauvres migrants sont des proies pour les pervers de l’hexagone !




    13



    21
      Mon opinion
      20 mars 2018 - 16 h 20 min

      Salam,
      @ MON OPINION,
      Je ne cautionne pas vos commentaires.




      37



      5
    Anonyme
    20 mars 2018 - 10 h 44 min

    Ces migrants oseront-ils attaquer les ambassades de la france raciste et xénophobe? J’en doute fort car ils sont conditionnés pour supporter tout ce qui vient du « blaen » et montrent leurs muscles contre l’ALGERIE qui les a tout le temps défendus, leurs a effacés leurs dettes et continue de faire le dos rond.




    125



    6
    Anonyme
    20 mars 2018 - 9 h 53 min

    Lorsque je vois comment sont traités les migrants en Algérie et après lecture de cet article, je me dis que c’est l’hôpital qui se fout de la charité.




    25



    68
      Mohamed El Maadi
      21 mars 2018 - 16 h 56 min

      Ben voyons ! Mon pays traite les migrants selon la bible des droits de l’homme .Leur conditions d’expulsion dans des conditions humaine plus que respectable ( bus climatiser,repas,pécule ,et visite médicale) est sans aucun doute la marque des pays en avance sur ce phénomène migratoire.
      Ne pas oublier l’aspect politique voir déstabilisatrice du projet qui consiste a gouverner pas la chaos dont mon pays est la cible.Voyez il y a des enjeux qui dépasse. Ne compter pas sur le peuple algérien pour tomber dans le piège de l’émotivité immédiate et de par ce fait contribuer a l’effacement de l’identité national qui leur sera fatal a plus long terme.




      2



      0
    Anonyme
    20 mars 2018 - 9 h 00 min

    Et ça vient s’émouvoir sur le sort des migrants illégaux que nous raccompagnons chez eux à nos frais.




    73



    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.