Il rencontre des dirigeants de l’Aipac : Mohammed Ben Salmane, un pro-sioniste décomplexé

trône
Mohammed Ben Salmane reçu par Donald Trump. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane semble faire du rapprochement de l’Arabie Saoudite avec l’Etat hébreu et le mouvement sioniste international  un axe prioritaire de sa politique étrangère. Rapprochement que par ailleurs il assume totalement puisque ses rencontres avec des membres influents du lobby sioniste aux Etats-Unis sont médiatisées. Bref, MBS est partisan d’un pro-sionisme décomplexé.

Le quotidien israélien Jewish Insider rapporte ainsi qu’il «a rencontré, la semaine dernière à New York, des représentants de l’Aipac (American Israel Public Affairs Committee), des fédérations juives de l’Amérique du Nord, du Comité des juifs américains, de la Ligue anti-diffamation et de l’ordre indépendant du B’nai B’rith».

Le quotidien israélien Haaretz a indiqué que le prince héritier saoudien et les personnalités juives avaient abordé un éventail de sujets, dont l’Iran, le plan de compromis israélo-palestinien et la politique de l’Arabie Saoudite envers Israël.

Ces rencontres interviennent au lendemain du tête-à-tête à Washington entre Mohammed Ben Salmane  avec Jason Greenblatt (émissaire spécial des Etats-Unis pour le Moyen-Orient) et Jared Kushner (conseiller en chef de Donald Trump) pour discuter avec eux du plan de compromis israélo-palestinien. Lors de ses diverses rencontres, Mohammed Ben Salmane a exprimé son soutien aux positions de la Maison-Blanche concernant les négociations de compromis. Autrement dit, il soutient le transfert de la capitale d’Israël à El-Qods et la spoliation  des Palestiniens, auxquels a d’ailleurs invité discrètement demandé de se trouver une nouvelle capitale.

Le prince héritier saoudien s’est, rappelle-t-on, rendu le 20 mars dernier aux Etats-Unis pour une visite de deux semaines et il y a été reçu par plusieurs autorités américaines, dont le président Donald Trump et le chef du Pentagone James Mattis.

S. S.

Comment (11)

    Les Égarés Wahabites
    1 avril 2018 - 18 h 02 min

    @..Mohamed 13h48…sache que Les USA Gb soutiennent les Saouds à cause de leur Secte Wahabisme Takfirisme qui leur est un outil indispensable dans leur Géostratégie au Moyen-Orient et ailleurs …sans Wahabisme Takfirisme les Saouds ne valent plus un cloud pour Gb Usa Israël . .Ils s’en fichent des Saouds seul le Wahabisme Takfirisme les intéresse.

    Anonyme
    1 avril 2018 - 17 h 43 min

    Israel est le seul allié fiable au proche orient , il est pas bête ce roi.

    3
    2
    Chaoui
    1 avril 2018 - 16 h 17 min

    Un seul mot : VENDU.

    5
    4
    Abou Stroff
    1 avril 2018 - 14 h 31 min

    Mohammed Ben Salmane, un pro-sioniste décomplexé?
    pas du tout, mbs est simplement en train de déculotter tous les abrutis qui n’ont pas compris qu’il n’y a pas de nation arabe, et encore moins de nation islamique.
    en effet, mbs défend les intérêts des couches dominantes saoudiennes en général et ceux de la famille el saoud, en particulier.
    il a bien compris que les intérêts bien compris de ceux qu’il représente exigent qu’il soit du côté des plus forts. et jusqu’à preuve du contraire, s’allier avec l’entité sioniste demeure un choix judicieux dans le cadre des rapports de force du moment.
    en d’autres termes, quel que soit notre positionnement politique, je pense qu’il nous faut admettre que mbs est en train de poser les premiers jalons d’une histoire réelle qui renverra les histoires mythiques auxquelles s’accrochent et les arabes et les musulmans dans poubelles de l’histoire.

    8
    8
      vive le Yemen
      1 avril 2018 - 16 h 13 min

      calme….calme…Les Ibn Sauds ont toujours été les alliés d’Israel…ils font juste leur coming out.
      Si tu aimes ce genre de relation contre nature…

      6
      5
    Mohamed
    1 avril 2018 - 13 h 48 min

    Même si c’est un pro-sioniste, au moins il révolutionne son pays, le wahhabisme n’existera plus, il combattra l’extrémisme, l’Arabie Saoudite devient un pays tolérant, l’Arabie Saoudite va diversifier son économie et sera encore plus puissante (économiquement), ce pays sera une place importante pour la technologie au Moyen-Orient, ce pays sera un pays touristique et si les rumeurs sont vraies, l’Arabie Saoudite est entrain de négocier avec les Houthis pour créer un vrai cessez-le-feu au Yémen (comme en Syrie) et qui sait, le Yémen ne sera plus en guerre et sera un état comme le sultanat d’Oman.

    Ce serai le top si on avait un leader comme sa en Algérie, au moins on ne serait plus dirigés par des voleurs, des traîtes envers la nation, qui volent l’argent du pays. J’espère qu’en 2019, de vraies patriotes gouverneront notre pays et on sera un pays développé comme la Turquie, l’Allemagne, les USA, l’Espagne, l’Italie, la France, la Russie.

    PS: Je suis ni pour, ni contre la vision du prince d’Arabie Saoudite envers Israël, tout ce que je veux, c’est la paix.

    8
    6
    issam
    1 avril 2018 - 12 h 50 min

    On croirait les saoudiens sont pro sioniste, je le croyais avant d’avoir commencé à lire le livre d’un ex gendarme à la retraite le capitaine barril, celui qui a libéré les otages en 1979 à la Mecque. Il raconte comment les saoudiens ont la haine de donner 30 milliards dollars par ans en échange d’une protection américaine contre une menace imaginaire. Ils sont à plaindre plus qu’autre chose, ils voudraient les voir quitter l’Arabie Saoudite mais ne peuvent pas.

    7
    2
    Khaled
    1 avril 2018 - 12 h 45 min

    Les jours de MBS et de son père sont comptés, il a signé son arrêt de mort. Tôt ou tard, Il sera exécuté.

    10
    7
    Hibeche
    1 avril 2018 - 12 h 25 min

    Les régimes illégitimes cherchent toujours la protection du plus fort du moment. La morale, le « nif », la  » rodjla » ils s’en foutent éperdument, car, tout simplement, ils n’en ont pas. Le cas de Kadhafi avec sarko est à méditer.

    9
    4
    Anonyme
    1 avril 2018 - 11 h 53 min

    Le roi Bensalman est un visionnaire , il se pourrait qu’il soit l’Atatürk saoudien qui arrachera son pays d’un obscurantisme vivace qui dure depuis quatorze siècles , pour le projeter vers la modernité. Cette révolution idéologique saoudienne ne nous sera que bénéfique nous les colonies islamiques du Maghreb, puisque obligé de suivre.

    8
    18
    karimdz
    1 avril 2018 - 11 h 50 min

    Sa médiocrité mohamed ben yahoud, n est pas un pro sioniste, c est un sioniste.

    Les arabes de la péninsule doivent chasser les imposteurs sionistes qui dirigent leur pays qu ils ont souillé et dont ils exploitent les richesses pour financer leurs desseins criminels dans le monde.

    12
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.