Aïn Témouchent : le corps d’un jeune repêché au large de Bouzedjar par les gardes-côtes

harraga repêché
Le jeune repêché serait un candidat à l’émigration clandestine d'un pays africain frontalier. D. R.

Les éléments des garde-côtes de la brigade opérant au port de Bouzedjar (Aïn Témouchent) ont repêché lundi au large le corps d’un jeune, a-t-on appris auprès de cette instance. Le cadavre portant un gilet de sauvetage, repêché à 6 miles marins au nord-ouest du port de Bouzedjar, a été remis à la Protection civile, qui l’a transféré à la morgue de l’établissement hospitalier Ahmed-Medeghri d’Aïn Témouchent.

Des effets personnels ont été trouvés sur le corps du jeune repêché qui serait un candidat à l’émigration clandestine d’un pays africain frontalier, a-t-on souligné. Ce cas est le troisième du genre enregistré sur le littoral d’Aïn Témouchent ces soixante-douze dernières heures, après celui de dimanche.

R. N.

Commentaires

    Anonyme
    3 avril 2018 - 21 h 43 min

    Qu il repose en paix ; condoléances a sa famille.




    4



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.