Bouteflika remanie son Exécutif : quatre ministres quittent le gouvernement

Bouteflika remaniement ministériel
Abdelaziz Bouteflika. New Press

Par Hani A. – Le président Abdelaziz Bouteflika a remanié le gouvernement. Selon le communiqué de la présidence de la République, quatre ministres ont été remerciés. Officiellement, ils sont appelés à d’autres fonctions. Ainsi, les ministres de la Jeunesse et des Sports, celui du Commerce, du Tourisme et de l’Artisanat ainsi que celui des Relations avec le Parlement quittent le gouvernement d’Ahmed Ouyahia.

«Conformément aux dispositions de l’article 93 de la Constitution et après consultation du Premier ministre, Son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a décidé ce jour d’un remaniement au sein du gouvernement. A ce titre, le chef de l’Etat a procédé aux nomination suivantes : Mohamed Hattab, ministre de la Jeunesse et des Sports, en remplacement d’El-Hadi Ould Ali, appelé à d’autres fonctions ; Saïd Djellab, ministre du Commerce, en remplacement de Mohamed Benmeradi, appelé à d’autre fonctions ; Abdelkader Benmessaoud, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, en remplacement de Hassen Mermouri, appelé à d’autres fonctions, Mahdjoub Bedda, ministre des Relations avec le Parlement, en remplacement de Tahar Khaoua, appelé à d’autres fonctions», lit-on dans le communiqué de la Présidence.

Le maintien d’Ahmed Ouyahia dément ainsi toutes les rumeurs sur ses prétendues mauvaises relations avec le président Bouteflika, après le fameux recadrage du dossier des privatisations.

H. A.

Comment (11)

    Anonyme
    4 avril 2018 - 22 h 00 min

    On a juste changé quelques pions, le jeu et les règles du jeu demeurent inchangés. Toujours la même ritournelle, ennuyeuse et sans perspective d’avenir, surtout pour les pauvres moutons qui n’apprécient ni le jeu d’échecs, ni la mélodie orchestrée pour eux. Bê3bê3, ils rêvent tous d’aller brouter l’herbe ailleurs.

    1
    1
    Gargamil
    4 avril 2018 - 19 h 26 min

    Vive son excellence le président A.Z Bouteflika et le grand travaille qu’il a fait pour remettre l’Algérie sur les rails du progrès et de la démocratie !!
    il ne faut pas oublier notre glorieuse armée de libération et les Chouadas qui ont laissés leur vie pour avoir une vie meilleur et pleine de dignité !
    Gloire à nos martyrs et nos Moudjahidines et le meilleur pour l’Algérie c’est de voté pour notre honorable président et ne pas oubliez qu’on n’a des ennemies près à nous attaqués de tous les côtés et surtout du Makhzen et de ses sbires !!!

    3
    10
    Mhand
    4 avril 2018 - 18 h 00 min

    En principe tout le gouvernement sera ranamie et a leur tete le presiden.

    5
    2
    Souk-Ahras
    4 avril 2018 - 16 h 42 min

    Ministère de la jeunesse (ignorée) et des sports  Ministère du Foot et des missions à l’étranger.
    Ministère du commerce  Ministère de l’import/import, du bazar et de l’informel.
    Ministère du tourisme et de l’artisanat Ministère des plages et parkings payants, des lits sans hotels et du tajine et tabouna aux prix exhorbitants.
    Ministère des Relations avec le parlement Ministère des beni-oui-oui et du vote à quatre mains levées.

    Je me pose la question de savoir pourquoi le Ministère du 19 mars 1962, troisième gros dépensier du système, n’est pas dans la liste ? C’est pourtant là qu’on peut récupérer beaucoup de « trop perçu ».

    9
    1
    Karamazov
    4 avril 2018 - 16 h 27 min

    On permute quelques chaises et on garde la partition!  » tsebka 3la khir ya 3ekli » disait l’inspictsor!

    4
    1
    Kahina-DZ
    4 avril 2018 - 16 h 21 min

    ..Ces anciens-nouveaux sont -ils plus compétents que les partants.

    1
    3
    Anonyme
    4 avril 2018 - 16 h 10 min

    Le ministre des Relations avec le Parlement, Tahar Khaoua est viré conformement aux menaces du Tliba d’il y a 10 jours, qui avait murmuré « il me le paiera très cher « , après avoir été expulsé du salon d’honneur de l’APN. Pour voir jusqu’à quel point la mafia des affaires investi le pouvoir….

    11
    Anonyme
    4 avril 2018 - 15 h 52 min

    MAKEN OUALOU CHANGEMENT DANS LA CONTINUE TE ! ERRIH FE ECHBEK

    7
    1
    elhadj
    4 avril 2018 - 15 h 45 min

    la menace lancée récemment par un depute fort connu contre son collègue ministre a été réalisée et a chacun de deviner la façon dont c est gérer le pays.

    Anonyme
    4 avril 2018 - 15 h 30 min

    dans ses rares moments de lucidité,il joue aux dominos! un courtisan remplace un autre…,dans un etat de droit,un remaniement est un évenement important

    Vangelis
    4 avril 2018 - 14 h 34 min

    Encore un énième jeu de chaises musicales.

    On remplace des ministres par d’autres qui seront « appelés à d’autres fonctions ».

    Ils sont mis au placard, le temps que les algériens oublient ce pourquoi ils ont été dégagés en attendant par exemple de les nommer au Sénat, au titre du tiers présidentiel ou encore, les remettre ministres dans d’autres domaines qu’ils ne connaissent pas le moins du monde.

    C’est à cause de ce type de décisions qu l’Algérie végète dans tous les classements mondiaux aux dernières places.

    21
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.