Présumée attaque chimique en Syrie : des experts de l’OIAC à Damas pour enquêter

Syrie enquêteurs OIAC Douma
Les experts de l’EIAC en mission de travail à Damas en 2016. D. R.

Des experts de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) sont en route pour la Syrie et commenceront leur travail samedi, a annoncé l’organisation jeudi. L’organisation «confirme que l’équipe d’enquête de l’OIAC est en route pour la Syrie et commencera son travail samedi 14 avril 2018», a-t-elle annoncé dans un communiqué publié à son siège de La Haye, alors que les Etats-Unis et leurs alliés accusent le régime d’avoir perpétré une attaque à l’arme chimique sur les rebelles occupant Douma, près de Damas, le 7 avril.

Cette confirmation est intervenue après que l’ambassadeur syrien à l’ONU, Bachar Al-Jaafari, a annoncé que les premiers experts de l’OIAC étaient attendus ce jeudi et vendredi en Syrie. Deux groupes de spécialistes «arriveront séparément en Syrie jeudi ainsi que demain, vendredi», a-t-il déclaré à des journalistes.

L’OIAC doit se réunir lundi pour discuter de l’attaque chimique présumée perpétrée samedi à Douma, qui a fait au moins quarante morts. «Nous faciliterons l’arrivée de l’équipe où qu’elle le veuille, à Douma, pour vérifier s’il y a eu ou non utilisation de substances chimiques», a déclaré M. Al-Jaafari qui s’exprimait avant la tenue d’une réunion à huis clos du Conseil de sécurité consacrée à la menace d’une action militaire contre la Syrie, en représailles à l’attaque chimique présumée de Douma.

Cette réunion a été convoquée à la demande de la Bolivie qui a appuyé mardi la Russie – soutien indéfectible du régime de Damas – lors de votes au Conseil de sécurité concernant la situation en Syrie. Ce sera la première fois qu’un groupe d’experts de l’OIAC se déplacera en dehors de Damas depuis 2014. A l’époque, une équipe de l’organisation avait subi une attaque qui avait fait un blessé.

R. I.

Comment (2)

    PREDATOR
    13 avril 2018 - 13 h 02 min

    Voyant leurs hordes sanguinaires (daesh et autres al nosra) en déroute totale par la vaillante armée syrienne voilà qu’ils nous ressortent cette vieille formule comme en irak
    Vous n’êtes rien de plus que des états voyous

    1
    1
    Felfel Har
    12 avril 2018 - 21 h 19 min

    J’espère que la sagesse prévaudra tant que ces experts n’auront pas achevé leur enquête sur le terrain. Hercule Macron et Miss Marple affirment déjà détenir des preuves que des armes chimiques ont été utilisées. Oui, mais par qui? Leurs affidés bien sûr! Lapalisse n’aurait pas dit mieux. Ce sont tous deux de fieffés menteurs car s’ils en avait une seule, ils se seraient empressés de la présenter au monde entier et ils auraient déjà déclenché les hostilités. Le mensonge, l’hypocrisie, et la ruse justifient, à leurs yeux, tous les crimes de guerre. Celui qui se présente comme la perfection, l’intelligence, la sagesse donne aux enfants de son pays une terrible leçon. lui qui veut faire du français la 3ème langue du monde. La 3ème roue de la charrette Sa maîtresse d’école/son épouse ne lui a-t-elle pas donné des leçons de morale et d’éducation civique en lui apprenant que rien n’égalait l’honnêté intellectuelle et que les menteurs finissent et pourrissent en enfer. Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose! Quelle va être leur réaction quand l’OIAC éventera le complot en déclarant n’avoir trouvé aucune trace provenant d’armes chimiques sur les lieux de l’attaque? Vont-ils réagir comme tous les têtus qui, parlant de chèvres, prétendent qu’elles peuvent voler?

    17
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.