Une contribution du Dr Arab Kennouche – Quand Alger asphyxie Rabat

Marocains royaume
Des Marocains manifestent contre leur statut de sujets humiliés. D. R.

Par Dr Arab Kennouche – La présentation tardive des condoléances officielles du royaume chérifien suite au drame de Boufarik en dit long sur l’état des relations entre les deux pays : une profonde défiance ne cesse de grandir entre Alger et Rabat sur fond de fermeture de la frontière terrestre. Contrairement aux apparences d’un contexte médiatique survolté, où Rabat semble damer le pion à chaque pas emboîté par son voisin, c’est bien Alger qui tient le royaume chérifien dans un état d’asphyxie de moins en moins supportable pour le Makhzen. Et le temps joue encore contre Mohammed VI qui connaît actuellement une phase difficile, au plan économique, sur l’ensemble de son territoire : manifestations sporadiques de Jerada jusqu’au Rif, paupérisation extrême dans le bled Sibaâ, le Makhzen ne cesse d’accumuler les échecs d’une ampleur sans précédent depuis la fausse ouverture démocratique du Printemps arabe à la sauce marocaine, jugulée par un embrigadement des islamistes du PJD ramenés dans les rangs, jusqu’aux mouvements de contestations sociales du Hirak.

Il faut ajouter à ce sombre panorama la perspective du redéploiement des islamistes radicaux qui échappent au contrôle de la cour royale et dont les éléments de Daech d’origine marocaine, bien implantés en Europe, risquent aujourd’hui de se retourner contre le royaume. Si l’ampleur de l’opposition au Maroc reste difficilement quantifiable, il n’en demeure pas moins qu’elle ne cesse de grandir sur un terreau économique et social qui dépasse largement les capacités de réaction de la part du pouvoir central. D’où cet empressement à rechercher coûte que coûte l’ouverture de la frontière avec l’Algérie en vue de réduire les tensions intérieures au royaume, en déversant une bonne partie de la misère sociale sur le voisin beaucoup mieux loti.

La stratégie de l’ouverture des frontières

C’est une constante de l’histoire des relations algéro-marocaines, surtout depuis la période moderne, par laquelle on observe des flux migratoires d’origine économique sur tout l’Ouest algérien, et jusqu’à la Mitidja, et par-delà même les plaines d’Annaba. Le peuple marocain ne trouve de débouchés économiques qu’en direction de l’Algérie et la Libye lorsqu’il ne peut accéder à l’Europe. Les crises de Libye, de Syrie, et du Golfe ont réduit d’autant les capacités migratoires des Marocains dont la main-d’œuvre est assez recherchée à l’étranger.

L’Algérie, en fermant sa frontière occidentale, a porté un coup fatal à ce mouvement historique. Le contraire n’étant pas vrai, l’Algérie pouvant largement se passer du Maroc, Alger détient une arme fatale contre Rabat qui souffre le martyre de ne pas pouvoir se délester de générations entières de jeunes Marocains condamnés à l’échec social. La valse des yeux doux faits à Alger pour la réouverture de la frontière a donc connu, ces derniers temps, de nouveaux développements : il n’est pas jusqu’au président Sarkozy, lui-même, venu spécialement de Paris défendre à Dakhla le projet de réouverture d’une frontière comme un avertissement supplémentaire envers Alger implacable sur la question. On aura noté également un ensemble de déclarations d’anciens diplomates devenus lobbyistes comme Lakhdar Brahimi, visant à faire plier Alger sur un dossier sensible d’un point de vue stratégique.

En effet, le Maroc d’aujourd’hui est devenu une véritable poudrière que les médias occidentaux se targuent de présenter comme un havre de paix au Maghreb. Et pour cause, sur le moyen terme, la donne économique est défavorable au royaume chérifien, qui ne peut compter que sur une émigration massive pour engranger les devises qui lui font défaut. Alger tient donc Rabat dans un état d’asphyxie, sachant pertinemment que le Maroc ne pourrait se permettre un conflit, même larvé, avec son voisin tant les forces militaires, économiques, et même politiques à l’échelle du continent lui sont défavorables.

De fait, autant il serait fatal pour l’Algérie d’ouvrir la frontière, autant le Makhzen marocain jouerait avec le feu en suscitant un conflit direct avec l’Algérie. Celui-ci a largement entamé sa légitimité historique des années Hassan II, où le moindre prétexte extérieur servait à l’union forcée du peuple marocain. Or, aujourd’hui, la dissidence marocaine tapie dans l’ombre est beaucoup plus tangible, depuis l’islamisme radical jusqu’aux contestataires démocrates, et aux marches du royaume laissées à l’abandon.

Les généraux marocains ne peuvent donc plus compter sur un peuple désuni face à la mainmise de la famille royale, en accord avec les grandes familles de Fès, sur les richesses du pays. Le risque d’un déchirement interne est si important que le recours à l’Algérie comme souffre-douleur, contre sa volonté, semble inévitable.

L’Algérie superpuissance au Maghreb

Dire que le Maroc est dans un état de confrontation bipolaire avec l’Algérie est donc une vue erronée de l’état des forces géostratégiques actuelles. Non que l’Etat de l’armement algérien lui serait supérieur, mais plutôt parce que l’Algérie dispose d’une profondeur stratégique imparable pour Rabat, et que le Maroc ne pourrait jamais dominer un aussi vaste territoire que celui de l’Algérie. En termes géostratégiques, le Maroc reste un petit état pour un pays comme l’Algérie : c’est cette vision des choses qui avait échappé à un Saddam Hussein, et qui, contre l’avis de ses généraux bien plus avertis, haut de ses seulement 17 millions d’habitants, se lança dans une guerre perdue d’avance contre l’Iran bien plus vaste et peuplé. Autre erreur monumentale à méditer, celle des troupes d’Hitler qui se lancèrent contre la grande Russie.

Néanmoins, Rabat a su, au fil temps, compenser cette donne géographique qui lui est largement défavorable par une politique d’intimidation forcée contre Alger, qui n’a pourtant plus aucun intérêt géostratégique dans cette partie du monde. En d’autres termes, le Maroc essaye chaque jour de pousser Alger à l’erreur en lui octroyant autant de parts de responsabilité dans toutes les crises internes du royaume, qu’elles soient économiques, idéologiques ou purement régionales. Désormais, le Makhzen a tout intérêt à ce que la crise du Sahara Occidental ne se règle pas de sitôt par le droit international, en maintenant un niveau de tension avec Alger qui le force à dépenser toujours plus en armements contre les menaces directes de Rabat, comme celles proférées régulièrement par ses députés loyalistes. Le but n’est pas la confrontation armée mais bien l’affaiblissement, à terme, de l’Algérie.

Le Maroc a donc beau jeu de défier Alger plutôt que de collaborer avec ce pays voisin. Mais le Makhzen sait pertinemment que ce jeu malsain connaît ses limites, qui lui seraient fatales si elles venaient à être dépassées. Comment attirer l’Algérie dans le conflit du Sahara et l’y enfermer sans confrontation directe, voilà le grand art de la politique étrangère marocaine, alors qu’en même temps on l’accuse d’ingérence au profit du Polisario. Le deuxième piège qu’Alger a su éviter jusqu’ici est bien celui de l’ouverture des frontières, qui signifierait la mort clinique de l’économie nationale, et la déstabilisation du territoire avec le lot de menaces terroristes et migratoires que cela comporte.

Malheureusement, l’épisode de la disparition de l’avion militaire de Boufarik s’inscrit de façon indirecte dans ce vaste jeu du royaume chérifien qui a su habilement attirer l’Algérie dans une confrontation symbolique qu’il sait pourtant perdue d’avance. Stratégie de la tension aussi entretenue par autant de puissances extérieures comme la France et Israël, qui ne verraient pas d’un mauvais œil l’avènement d’un conflit entre les deux frères maghrébins.

A. K.

Comment (40)

    Anonyme
    24 septembre 2018 - 11 h 11 min

    L’Algérie ne doit pas dormir sur ses lauriers, et croire qu’elle est en train d’asphyxier le Maroc, et de s’avouer Vainqueur, c’est une erreur grave de lacher la méfiance, la prudence, et la vigilance face au Maroc De tout les complots, et les manoeuvres basses de son « Makhzen » de tout les coups les plus illégales
    Il faut mettre, toujours, les pieds sur terre, et ne pas voler de joies,…..
    L’Algérie doit renforcer son front intérieur par de crédibles, et de vraies changements, de vraies réformes, de vraies restructurations de ses institutions , de son économie très fragile reposant Sur les avoirs de la rente pétrolière, de sa fiscalité injuste , et inégale dont sont bénéficiaires Les nouveaux riches de la bourgeoisie parasitaire, protégée, et incompétente qui ne payent pas leurs Impots, et leurs taxes selon les lois, et de leur commerce extérieur d’importations de tout Monopolisé par des barons, et de grands bonnets ayant complicités,et pignons
    Avec certains responsables influents de l’état
    L’Algérie doit diversifier son économie mono-exportatrice (le pétrole, et rien que le pétrole ?!,…)Encourager les Petites, et Moyennes Entreprises Agro-alimentaires,et Industrielles,par une fiscalité allégée, La création, la production, et l’exportation, et surtout encourager, Et réhabiliter l’Agriculture Algérienne massacrée par les cités, les infrastructures, et les trafics de foncier…

    Kp10
    14 avril 2018 - 8 h 07 min

    Ibn Khaldun disait déjà du Maroc que c’était un pays isolé par la nature tel une ile (entre l’océan,la mer, l’Atlas ,,,,).
    C’est peut être à cause de ça que ce pays agresse ses voisins (Sahara occidental, Algérie, Mauritanie, dans l’histoire plus ancienne, l’Espagne, bilad el asouad: Mali…).
    A cause de son agressivité avec l’Algérie, les frontières ont dues être fermer même si la contrebande du pétrole et des produits subventionnés continuait toujours.
    Il n’y a pas si longtemps que l’Algérie a décidé de redoubler d’effort pour cesses cette saignée qui était estimé par le trésor public algérien à plus d’un milliard de dollars.
    Pourquoi avoir attendu tant d’année pour réagir alors que les tensions diplomatiques n’ont jamais cessé depuis 1963 ?
    Etait-ce suite à une député marocain qui avait affirmé publiquement que la partie oriental du maroc vivait grâce aux produits algériens ?
    Etait-ce dû à la conjoncture internationale « des printemps arabes »?
    En tout cas le gouvernement algérien a décidé il y a quelques années de réagir en fortifiant cette frontière.
    Si la conséquence est que le Maroc « s’asphyxie », il faut quand même dire que ce n’est pas la faute de l’Algérie.
    L’Algérie cherche simplement à se protéger.
    C’est à sa majesté de prendre les mesures politiques nécessaires pour cesser ses agressivités envers ses voisins et cesser le bourrage de cranes de ses sujets pour dévaloriser l’Algérie (pays, histoire, dirigeants, peuple).

    13
    3
    Yeoman
    14 avril 2018 - 0 h 29 min

    « Non que l’Etat de l’armement algérien lui serait supérieur, mais plutôt parce que l’Algérie dispose d’une profondeur stratégique imparable pour Rabat, et que le Maroc ne pourrait jamais dominer un aussi vaste territoire que celui de l’Algérie. » Ainsi donc, si le Maroc ne risque pas de s’en prendre à l’Algérie, ce n’est pas parce que celle-ci est capable de se défendre mais parce qu’elle est un morceau trop gros et trop difficile à avaler. J’aime beaucoup ce journal. C’est le premier site que je consulte le matin et le dernier le soir. Mais parfois on y lit des trucs assez révoltants.

    11
    9
    Ahmed Jallay
    13 avril 2018 - 22 h 29 min

    350 000 clochards marocains dans les chantiers algeriens. Lazemhoum expulsion comme en 1975. Ce sont des espions potentiels. Qu’attendent les autorités. Même tarif que les autres clandestins. Pas de favoritisme pour ces ingrats. Des hommes d’affaires maroki sont parmi nous. C’est une menace pour notre économie. Wesh rahi tessena essolotate ! ! Il faut les soumettre aux conditions les plus strictes de séjour et de surveillance. Algeriens ne soyez plus naïfs ! !!

    13
    14
      Hamid
      14 avril 2018 - 3 h 05 min

      Les illégaux marocains ne travaillent pas que sur les chantiers,ils sont partout,des serveurs dans les cafés,ils travaillent dans l’agriculture,ils travaillent dans les restaurants,jardiniers ect………….exactement le genre de jobs que font les ressortissants des pays du tiers monde en Europe ou dans d’autres pays développés.
      Oui,absolument,il faut virer tout ce beau monde,puisque,non seulement,ils constituent a terme un danger sécuritaire permanent pour l’Algérie.Mais aussi,avec toutes les devises qu’ils transfèrent vers leurs familles au Maroc,ils font office d’une soupape d’échappement pour le régime makhzeniste.Il ne faut pas perdre de vue,qu’il y a au moins 450 mille clandestins marocains en Algérie et environ 100 mille installés légalement.Tout ces gens financent leurs familles au Maroc(des millions de personnes)et par ricochet,embélissent les caisses du régime marocain.
      De plus,en leur fort interieur,la grande majorité d’entre eux nourrissent une haine viscérale envers l’Algérie
      (c’est inné pour la plupart d’entre eux,ils ont été conditionnés dans ce sens,depuis leur jeune age).J’ai connu un de ces clandestins sur un forum de discussion.Et l’anonymite d’un forum aide pour se lacher et vider son coeur.La haine qu’il transpire envers l’Algérie est immense.
      Il faut vraiment trouver une solution a cette situation y compris pour ceux installés légalement ou qui postulent pour un registre de commerce ou une opportunité d’investissement(il y a des milliers dans ce cas).
      Il faut instaurer une ségrégation négative envers tout ce qui est marocain,investisseurs ou commercants.C’est des bombes a retardement qu’il faut désamorcer avant qu’ils ne plantent leurs racines dans le pays.La misere et les problèmes se sont toujours déplaces du Maroc vers l’Algérie(alors que la réciproque n’est pas vrai).Ils nous ont toujours exportés des gueux et des khemasses sans le sou(même au temps de la colonisation).

      9
      11
    Moh
    13 avril 2018 - 20 h 24 min

    Cher peuple marocain, votre roi est juif. Son père avait une fatcha de juif. Il se fait passer pour un musulman avec ses ceremonies d’opérettes. Si vous croyez que vous êtes gouverné par un musulman, vous vous trompez sur toute la ligne. Il a la fatcha d’un juif arabe. Son pere avec ses yeux globuleux de consanguin avait une fatcha de juif. On ne se trompe sur cet homme plus fidele à Israel qu’à lui même. Ses demi sœur vivent en Israel. Momo6 a pour conseiller un juif. Combien de preuves vous faut-il pour comprendre a. Et pourtant c’est évident. Mais je sais que vous le savez mais vous n’êtes pas assez courageux pour le dire et pour vous l’avouez. Vous avez peur.

    12
    11
    Hamid
    13 avril 2018 - 20 h 17 min

    A dog is a dog , and I want to respond to some bastards in Morocco , those royal slaves who have no sense of dignity at all in this life.What I’m going to say here is not a reflection on all on the Moroccan people , I’m not generalizing…Any plane can crash .So our brave soldiers disn’t die in vain , their death happened in the same vein as our matyrs to defend our country .What about the poor Moroccan pilot who was killed in 2015 when his F16 was shot down in Souadi led -war in Yemen? If I compare our pilot to the Moroccan one , I can say that our pilot died as a hero defending his country while the Moroccan pilot was killed as a mercenary at the pay of Saoudi to kill the Yemeni people..Again , what about the Moroccan military plane that crashed near Guelmine (Western Sahara ) in 2011 killing 78 soldiers ? These soldiers were there to kill the Saharaoui people like in Yemen….The kingdom of Morocco has his hand covered with Muslim blood ( Algeria , Iraq , Yemen ) . This is my response to these bastards .Just put this in your pipe and smoke it like your hashish.I thank the doctor for his highly topical, well-written article , which has given me goose bumps .Tahya Eldzair as ever !

    14
    9
    hmida wahrani
    13 avril 2018 - 19 h 46 min

    Ayant côtoyer les Marocains , j’ai constaté qu’ils nous détestent énormément , plus que les israéliens , ils nous veulent que du mal et se réjouissent de nos peines. Des années de matraquage médiatique et d’endoctrinent conjugué a un abus de Zetla et de misère ont fait qu’on a un vampire près de nous , qu’il faut garder à l’œil , ce pays la est capable de nous envahir si on aura un tremblement de terre ‘Biid echar’ , que dieu protège notre pays et notre ANP . Il faut qu’on agisse si nos gouverneurs ne le font pas : boycotter tout ce qui est Marocain.

    17
    8
      Rach
      14 avril 2018 - 3 h 10 min

      C’est vrai,pour la grande majorité d’entre eux,s’ils avaient une bombe atomique entre les mains et le choix de la balancer sur l’Algérie ou israel,ils la balanceraient sur l’Algérie.
      Vous ne pouvez pas imaginer le degré de haine et de jalousie qu’ils nourrissent envers l’Algérie et les algériens.C’est de l’ordre de la psychiatrie.

      13
      8
    Anonymeplus
    13 avril 2018 - 17 h 50 min

    Comment est ce que le premier producteur et exportateur de drogue au monde peut-il bien faire pour avoir de bonnes relations avec ses voisins ? C’est mathématiquement impossible !!!
    Le royaume de la drogue à des problèmes avec le Sahara Occidental mais également avec l’Espagne et surtout l’Algerie.
    Un pays qui a plus de 100 000 hectares de terres agricoles dédiées à la culture du cannabis ne peut pas prétendre à des relations apaisées avec ses voisins immédiat puisque son trafic de drogue s’effectue fatalement dans les territoires de ces derniers. Ainsi l’Algérie et l’Espagne sont les pays qui sont le plus inondés de la drogue du maztoul6. Pour pouvoir cultiver 100 000 hectares de cannabis, pas besoin d’être sorti de Harvard pour comprendre que la politique narcotique est directement pilotée par maztoul6 lui même, d’où sa sale fortune.
    Le royaume de la drogue est également un allié indéfectible d’israël et par ricochet de la france qui au passage possède plus d’un quart du parc immobilier marocain, c’est une forme moderne de colonisation.
    Quand on sait qu’israël et la france apportent un soutien militaire et diplomatique au royaume de la drogue, on comprend très vite que les relations entre nous et les trafiquants de drogue ne sont pas appelés à se normaliser, bien au contraire.
    Quand on sait que la france spécialement, joue sur les 2 tableaux avec la complicité et la faiblesse d’une élite politique inexistante quand elle n’est pas couchée, on est dans la configuration d’un pas en avant, deux pas en arrière.
    Si l’on rajoute à cela les traîtres d’ici qui nous pompe avec une fraternité obsolète, imaginaire, une union chimérique, on doit légitimement pointer du doigt ces derniers afin qu’ils se taise pour l’éternité.
    Ce royaume de la drogue ne vit que pour nous trahir, rappelez vous de 1963, rappelez vous des terroristes qu’hassassin dos nous envoyait, rappelez vous de 1994 et les causes de la fermeture des frontières.
    Pour finir, le père de la nation algérienne, l’Emir Abdelkader à été trahi par ces mêmes marocains qui se sont alliés à l’armée française pour le combattre. Relisez l’histoire, elle ne ment pas, l’Emir Abdelkader disait : »faite du bien à un chien mais ne faite surtout pas de bien à un marocain ».
    Ou lahdith kiass

    8
    4
    TARZAN
    13 avril 2018 - 17 h 21 min

    je suis tout à fait d’accord avec cet article. l’ouverture des frontières avec le maroc c’est tout bonnement la mort certaine et programmée de l’algérie. l’algérie se portait et se porte mieux qu’avec la frontière fermée avec ce pays ENNEMI depuis des siècles et maudit par nos saints aieuls, qui finance , alimente, arme, manipule les terroristes pour un seul objectif LA DESTRUCTION DE L’ALGERIE PAR L’INTERIEUR. regardez depuis l’ouverture des frontières en 1986, les mouvements islamistes manipulés par le maroc, france et israel se développèrent pour arriver à octobre 85 puis la décennie noire avec les GIA et AIS. depuis la fermeture des frontières l’algérie maitrise mieux les activités terroristes soutenues par ces trois pays et finit par les éliminer une par une. le maroc va maintenant tenter d’acheter les algériens traitres pour tenter d’influencer la population algérienne via la culture en nous abreuvant sur les bienfaits (totalement mensongers et suicidaires) de l’ouverture des frontières. par contre là où je ne suis pas d’accord c’est vous écrivez « la France et Israël, qui ne verraient pas d’un mauvais œil l’avènement d’un conflit entre les deux frères maghrébins », isarel c’est sûr elle ne rêve que d’une guerre entre les deux pays mais pour la france c’est une véritable catastrophe car la guerre sera forcement déployée en hexagone et en europe.

    9
    4
    Anonyme
    13 avril 2018 - 17 h 08 min

    Que les algériens rendent au harkis qui a traité nos chouhadas qui ont péri dans l’avion à Boufarik. Il a traité de mercenaire les membre du Polisario qui luttent pour leur pays. Les mercenaire sont les voyous de la narco-monarchie qui foule ses salle pieds au Saraha Occidentale. Que nos compatriotes lui rendent la monnaie de sa pièce. Ces jeunes soldats étaient des héros. Ils allaient protéger la frontière. Pour notre aide au Polisario, oui, on les aide et on les aidera toujours car ils veulent vivre dans la dignité et être souverain dans leur pays après le départ du colonialisme espagnol.

    11
    4
    ALGERIEN ET FIER .
    13 avril 2018 - 15 h 41 min

    Maintenant qu’ont connait la musique , la danse , la propagande et tous ces projets sataniques avec la complicité sioniste ainsi que les bla-bla de ce faible roitelet nommé ( Mama6 ) sur Notre Grande Nation ( ALGÉRIE ) . Le Peuple Algérien demande à notre Président à nos Dirigeants et nos Décideurs de cimenter et de souder hermétiquement notre frontière avec ce  » DIABLE  » et de la sécuriser à 100% , pour que ce DIABLE se brule par son Peuple comme une Bougie qui se fond tout en se brulant .

    31
    6
    Anonyme
    13 avril 2018 - 15 h 32 min

    Concernant la politique extérieure ,je trouve que nos stratèges conduisent bien les affaires . C’est l’heritage de la grande révolution qu’il faut préserver . Vite l’ANP , vive les frontières fermees.Sauvons notre jeunesse.

    34
    4
    kad
    13 avril 2018 - 12 h 36 min

    Ce royaume est et restera retors, il ne faut jamais lui faire confiance. Il font semblant de présenter leurs condoléances mais par derrière le makhzen lache ses sbires pour fantasmer sur notre dos, sans aucune retenue ni respect pour le deuil du peuple algérien. Notre frontière avec le Maroc ne s’ouvrira que s’il y a un changement de régime dans ce pays qui veut vivre notre dos contre le poison qu’il déverse sciemment sur notre jeunesse.

    38
    8
    ILS SONT COUPABLES !
    13 avril 2018 - 12 h 18 min

    « La présentation tardive des condoléances officielles du royaume chérifien » Par ce qu’ils SONT RESPONSABLE DU CRASH EUX ET SES MAÎTRES ! Il faut vérifier la boite noire pour voir comment nos ennemis s’y sont pris !?

    23
    23
      Anonyme
      13 avril 2018 - 12 h 40 min

      Du calme mon frère

      17
      10
      benchikh
      13 avril 2018 - 13 h 47 min

      plutôt il faut donner tort à Mr le président français qui est venu le dernier ??un pays ami comme ils le prétendent,il faut penser positive à propos de ton voisin notre ami le Maroc , et trouver des mécanismes qui peuvent nous servir à voir mieux l’avenir et non pas répéter ce qu’on entend.

      7
      22
    Anonyme
    13 avril 2018 - 12 h 13 min

    Comment asphyxier Shlomo VI la manière la plus naturelle est de lui boucher tout les orifices et l’affaire est close , ses réflexes de gamin capricieux meme en ayant atteint le fond il continu de creuser
    ²

    34
    11
      Le Patriote
      13 avril 2018 - 13 h 00 min

      Diagnostic correct et traitement proposé et radical. 2 petites remarques cependant : tenir compte du fait que le sujet (qui a des sujets) souffre des hémorroïdequi se réveillent des qu’il entend les mots Algérien, Algérie, Sahraouis, RASD, Polisario et le mettent dans un état de rage indescriptible. Le second point (en lien direct avec le premier) est l’orthographe de son sobriquet qui, avec ta permission devrait s’écrire « Shl-homo »

      28
      9
    Kahina-DZ
    13 avril 2018 - 12 h 00 min

    La question qui s’impose:

    Que fait l’Algérie pour protéger son peuple des manipulations du makhzen à tous les niveaux
    Que fait l’Algérie pour rendre les frontières imperméables
    Que fait l’Algérie pour contester le pillage de notre patrimoine par le makhzan
    Que fait l’Algérie pour protéger son territoire de la colonisation des migrants
    Que fait l’Algérie pour que les traitres de la nation disparaissent de notre champ de vision
    Que fait l’Algérie pour sécuriser l’Algérie ???

    40
    10
    Bouzorane
    13 avril 2018 - 10 h 39 min

    Dans une scène culte du film « Opération Dragon », Bruce Lee dit a celui qui exhibait sa force en frappant un morceau de bois : « le bois ne rend pas les coups »!
    Votre autosatisfaction débordante a occulté la première cause des attaques marocaines. C’est notre politique de non intervention militaire à l’étranger.
    En effet, les esclaves sorciers savent qu’ils ne risquent rien avec nous. Ils peuvent continuer impunément les provocations, les insultes, les complots! Ils savent qu’il n’y aura aucune riposte de notre part. Nous sommes impuissants. Nous sommes le morceau de bois !
    Il faut que cela change. Il faut changer de doctrine militaire. Donnons à nos forces armées les moyens de défendre réellement et efficacement la Patrie, tous les moyens, y compris l’invasion de ce voisin satanique pour le châtier comme il se doit et le mettre définitivement hors d’état de nuire.

    13
    19
      Souk-Ahras
      13 avril 2018 - 13 h 24 min

      « … y compris l’invasion de ce voisin satanique  »
      Erreur fatale à ne pas commettre cher intervenant. Ce serait marcher dans la combine des va-t-en-guerre Atlantistes qui souhaitent ardemment à balkaniser notre pays dans le cadre de l’extension du Plan Ynon au remodelage de l’Afrique du nord. Bien garder à l’esprit que nous sommes attendus au tournant.
      Bien que notre armée soit dotée de matériels de grande technologie d’efficacité redoutable, ces derniers doivent seulement servir à la défense de notre territoire. Une guerre dévoile sans état d’âme et les capacités et les failles des armées. La puissante Tsahal a eu à expérimenter cette réalité lors de sa déroute contre le Hezbollah en 2006.
      Notre armée qui possède aujourd’hui des « oreilles » (à asservissements informatisés) capable d’entendre le bourdonnement d’une abeille distante de 1100 km et de détecter toute sorte d’engin furtif, est une « force tranquille » réellement crainte dans le pourtour méditerranéen, car à ce jour, aucune analyse « en dur » de ses capacités vraies n’a pu être réalisée. Entretenons le mystère.

      29
      7
        Bouzorane
        13 avril 2018 - 15 h 37 min

        Bravo, cher intervenant, vous avez su tirer une morale inversée de l’expression : « il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais »

        12
        4
    Akli
    13 avril 2018 - 10 h 22 min

    Ce que les marocains ont commenté c’est la présence des membres du Polisario dans l’avion moins de 24h après la déclaration de notre MAE sur France 24.

    15
    11
    Mokrane
    13 avril 2018 - 9 h 34 min

    Espérant que ceux qui nous gouvernent retiendront enfin la leçon et cesseront d’être complaisants envers un Régime Tyrannique et Colonialiste dont la seule mission est de déchirer l’Algerie afin de maintenir sa colonisation du Sahara Occidental.

    54
    18
    Makhloufi
    13 avril 2018 - 9 h 11 min

    Je souhaite que les sympathisants du Mongolien M6 tels que les bouffons Abdelhamid Serrar, Lakhdar Belloumi, Rebbouh Haddad Medouar de l’ASO, Med Bouhafs du CRB trouveront le temps de lire cet instructif article.

    51
    14
    Messaoud
    13 avril 2018 - 8 h 57 min

    Pourtant la presse propagandiste du Régime du Makhzen n’arrête pas de nous conter au quotidien que le maroc avance a pas de géant dans le développement, la modernité, la citoyenneté et même la démocratie !

    49
    16
    Mustapha
    13 avril 2018 - 8 h 51 min

    Certes l’implosion politico-socio-economique du Maroc est imminente mais que fait le pouvoir d’Alger pour blinder nos frontières de l’Ouest afin de juguler les futurs flux de migrants marocains vers l’ Algérie et éviter ainsi ses corollaires perverso-narco-securitaires ?

    44
    14
    Med Benhamou
    13 avril 2018 - 8 h 44 min

    Tout le monde sait que la fin de la « monarchie » au Maroc est proche même si aujourd’hui personne ne peut dire si M6 finira comme Ben Ali ou comme Kadhafi.

    41
    13
    Madjid
    13 avril 2018 - 8 h 40 min

    Article intéressant sauf dans son passage concernant cette taupe de Lakhdar BRAHIMI connu depuis belle lurette pour être au service des féodales Monarchies arabes du Golfe et par conséquent, un fervent supporter de Mimi6 aussi bien sur le dossier de colonisation du Sahara Occidental que sur la question des frontières du Haschich sachant que ses enfants et petits enfants ne sont pas exposés à la guerre narcotique que mène Mimi6 contre la jeunesse Algerienne du moment que sa smala vit entre la France, la Jordanie, le Canada et même le Maroc.

    46
    13
      Rayah
      13 avril 2018 - 11 h 09 min

      Madjid , entierement d’accord avec votre intervention concernant L.Brahimi . Ce ‘faux diplomate ‘ supportait la vision politique des monarchies du Golfe et avait echoue lamentablement dans son role en Afghanistan et en Syrie. Je ne comprends pas neanmoins l’expression ‘ article interessant sauf ‘ puisque cet excellent article a quand meme justement rappele que L.B ‘ est un lobbyiste visant a faire plier Alger ‘.

      21
      6
    Thami20/02
    13 avril 2018 - 8 h 22 min

    En tout état de cause et malgré sa 7eme fortune mondiale et la 1ere en Afrique, personne au Maroc ne souhaiterait être à la place de Momo6 lâché par ses alliés et abandonné par son épouse.

    44
    13
    Nacer
    13 avril 2018 - 8 h 18 min

    Aujourd’hui le Maroc est à l’image de ce fruit mure sur le point de tomber sans avoir besoin de secouer l’arbre.

    50
    12
    M'hamed HAMROUCH
    13 avril 2018 - 8 h 11 min

    Quel avenir durable peut espérer un peuple quand on sait que :
    1/- sur le plan économique, les trois (03) florissantes Industries du Makhzen (Haschich, Tourisme sexuel, Prostitution exotique) contribue à hauteur de 62% au PIB du Maroc alors que la situation ne fait que continuer à se dégrader au regard de la pullulation des Hiraks.
    2/- sur le plan politique, le Maroc est dirigé par un « monarque » virtuel qui est en vacance à l’extérieur du pays, huit mois sur douze; vacances payés par le contribuable marocain a qui ce « monarque » ne se sont jamais obligé de lui rendre des comptes.
    3/- sur le plan social tout le monde sait qu’au Maroc d’aujourd’hui la notion de citoyenneté se résume exclusivement a la manière de se courber pour faire ce fameux Baise-main tout en priant cinq fois par jour pour espérer voir un jour son nom sur la liste annuelle de « Prestation du Serment d’allégeance » au prédateur.
    4/- sur le plan diplomatique avec un seul repaire : en 43 années de colonisation, aucun État ne reconnait la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental y compris de la part du tuteur français.
    5/- sur le plan sécuritaire c’est encore une histoire de « l’arroseur-arroser » avec ce retour des 2.500 terroristes marocains de Daech que M6 avait envoyé en Syrie sur instruction du Qatar lors de la réunion des « amis de la Syrie » tenue à Rabat début 2012 en contrepartie de larges royalties perçues directement par le Palais paraît il.

    43
    10
    LA VOIX DES PEUPLES
    13 avril 2018 - 7 h 54 min

    Monsieur le responsable de l‘ONU, monsieur le président e la république française, messieurs les représentant de l’Union Européenne;
    Le Sahara Occidentale est un jeune et beau pays ayant des valeurs qu’il a preservé. Le peuple e ce pays a es valeur qu’il ne souhaite pas changer. Ces valeurs sont l’intégrité morale et physique. Les femmes sahraouies sont des reines et ne souhaitent pas devenir les esclave d’une narco-monarchie qui envoie ses femmes e condition modeste comme esclave faisant le ménage dans les foyers des familles des pays du golf ou tout simplement des esclaves sexuelles. Le nombre de femmes marocaines travaillant dans le commerce du sexe est incalculable. Le peuple marocain est victime e cet esclavage. Seul la famille du narco-monarque et ses proches, sa coure sont épargné de ces affres, des ces abominations. Ce n’est plus un état, le Maroc mais une mafia qui utilise tout un peuple pour faire entrer de l’argent.
    Le peuple sahraoui ne ne veut pas connaitre cette abomination. Le peuple Sahraoui veut vivre dans la dignité et ses femmes restent es reines.
    Le peuple Sahraoui et sa résistance Front de libération, le Polisario veut un état souverain, une nation digne de ce nom et ne veut en aucun cas ressembler au peuple marocain qui subit les affres de la narco-monarchie qui maintient tout un peuple dans la pédophile, la prostitution et le commerce de la drogue.
    Je vous demande de déclarer le peuple SAHRAOUI comme peuple ayant un état souverain et un gouvernement qui siègerait à la table des nations unis.

    38
    10
    Ziad ALAMI
    13 avril 2018 - 7 h 42 min

    Je comprend mieux pourquoi le Maroc vient de reculer encore une fois dans le classement du PNUD sur les IDH (Indices du Développement Humain) passant de la 123e rang en 2016 au 128e rang en 2017 et que tout le monde s’accorde pour dire que la Marocain est la personne la plus endettée dans la Région MENA après le libanais dont le pays a connu deux guerres dévastatrices et moins de 25 ans.

    NB : Selon la Banque Mondiale et le FMI, la dette publique du Maroc représente actuellement environ 56% de son PIB actuel soit 56 Milliards de dollars et un service de la dette actuel d’environ 3,2 milliards de dollars /an.

    36
    10
    El Nems
    13 avril 2018 - 7 h 30 min

    Le système marocain, car système il y a, continue d’insulter sa géographie.
    N’ayant jamais rompu culturellement avec le Protectorat de Lyautey, le royaume continue à se placer sous la tutelle de l’ancien mandat.
    Continuité historique réaffirmée jadis quand Hassan II plastronnait d’avoir 30.000 ambassadeurs de sa diaspora installée en Israël qui le protégeaient plus efficacement que toutes les chamailleries de la Ligue Arabe ou Islamique.

    Insulter sa géographie, c’est agresser un pays au sortir d’une épreuve héroïque dans laquelle il a perdu plus de 10 pour de sa population mais pas son âme.

    Insulter sa géographie, c’est cautionner les thèses expansionniste du ‘Grand Maroc’ qui , telles un refoulé rance et fétide, reviennent à la surface sous la plume empoisonnée du plus parisien des marocains, le Fassi Ben Djelloun.

    Insulter sa géographie c’est livrer une vrai guerre sur les réseaux sociaux pour nuire à l’image de l’Algérie. La proximité affichée avec le prince héritier saoudien sur un selfie, avec Paris en arrière-plan, nous renseigne beaucoup plus sur ces figurants adoubés par l’ordre occidental.
    Le gouvernement de Hollande avait ses amazones marocaines, Dati, Vallaud-Belkacem et Azoulay et celui de Macron ne déroge pas à la règle de la collaboration horizontale, une vraie spécialité marocaine.

    56
    12
    Abbés
    13 avril 2018 - 7 h 30 min

    Cet article aurait dû préciser que le demi million de clandestins marocains qui se trouvent en Algérie font vivre plus de quatre (4) millions de Marocains parmi leurs familles et leurs proches (information puisee d’une étude faite par des chercheurs marocains de l’Université Hassan 2 de Casablanca).

    51
    13
    Mohamedz
    13 avril 2018 - 7 h 22 min

    Merci pour cette riche et précieuse contribution même si je souhaite vous lire sur ces Algériens sympathisants du Mongolien M6 qui ramènent des entraîneurs marokis et agents de la DGED, envoient leurs équipes de football se préparer au Marokistan avec l’argent du contribuable algérien sachant que cet argent va nous revenir en centaines de tonnes de Haschich pour notre jeunesse ou encore ne ratent jamais l’occasion de demander l’ouverture des frontières afin de mieux protéger leurs investissements au Maroc faut avec l’argent volé au peuple Algérien.

    50
    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.