Les trois plaisantins

Hariri Elysée
Saâd Hariri, Mohammed VI et Mohamed Ben Salmane. D. R.

Par Mrizek Sahraoui – Ils se sont retrouvés, tous les trois, à Paris, tour à tour, reçus par le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, dont les portes de (son palais) l’Elysée leur sont de toute évidence grandes ouvertes, de jour comme de nuit.

Cette rencontre informelle parisienne des trois dirigeants arabes, le Premier ministre libanais, Saâd Hariri, vaquant à ses occupations de businessman ; le roi du Maroc, Mohammed VI, en quasi-abdication et présent en France pour des soins depuis plusieurs semaines, et le prince héritier d’Arabie Saoudite, Mohammed Ben Salmane, en visite officielle, intervient dans un contexte empli d’incertitudes, où le risque d’une guerre au Moyen-Orient aux conséquences inimaginables se dessine et est plus que jamais du domaine du plus que probable. Au moment aussi où un déluge de feu pourrait s’abattre sur la Syrie dans les heures qui suivent.

Pendant ce temps, eux, tout sourire, presque puérils, au lieu de s’employer à prendre des initiatives diplomatiques tous azimuts visant à amorcer une désescalade dans la guerre en Syrie et ainsi venir en aide aux «frères syriens», s’amusent, postant une photo d’eux qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux qui s’en sont délectés dans certains cas, à juste titre indignés dans d’autres, un rien moqueurs dans tous les cas.

En des circonstances identiques, étant directement concerné par de tels événements, tout chef d’Etat responsable, soucieux de la sécurité nationale de son pays, somme toute digne d’être le chef suprême, aurait écourté son séjour et serait rentré en urgence. Donald Trump n’a-t-il pas annulé son voyage prévu de longue date au Pérou, préférant se concentrer sur l’actualité brûlante. Mais il s’agit là d’un comportement différent, propre aux présidents issus de souveraineté populaire.

Voilà où en sont certains chefs arabes. Tandis que leurs peuples souffrent le martyre, ils se la coulent douce et mènent une vie de château – au sens propre –, loin des tintouins de leurs compatriotes.

Tenez, prenons l’exemple du roi du Maroc qui a quasiment déserté le royaume, le laissant en proie à la misère socioéconomique et culturelle de ses sujets, de plus en plus réfractaires à la monarchie qui les a abandonnés. Parti se soigner en France, le souverain, infatué, donne des nouvelles à son peuple via les réseaux sociaux, preuve, s’il en est, d’un mépris, pour le moins choquant, à l’égard des Marocains, davantage enclins à solliciter d’autres nationalités, la leur étant confisquée.

M. S.

Comment (11)

    Citizen
    18 avril 2018 - 13 h 43 min

    Quel bel article ! Toute mes félicitations à M.S ! Encore bravo !
    Quelle plume, quelle éloquence !
    Bravo

    Anonyme
    18 avril 2018 - 6 h 57 min

    Le roi du Maroc flambe les millions d Euros en France et sa femme Lalla Salma depense plus de 5 millions d euros par semaine sur l Ile Kea en Grece ou elle possede un somptueux Palais c est ce que rapporte le journal Allemand Bild am Sonntag du dimanche dernier15 Avril .Pendant ce temps le peuple Marocain vit une misere imposee par le Makhzen

    PREDATOR
    17 avril 2018 - 6 h 19 min

    LES TROIS LARBINS DE SERVICE

    YA LATIF

    K2
    13 avril 2018 - 16 h 47 min

    Le Con Hrira, la Brute Mimi6, et le Truand sanguinaire MBS, dans la  »Cage Aux Folles », de Mimi6, en France. D’après leur sourires idiots, Ils viennent de prendre un coup,
    après avoir sniffé beaucoup.
    Bah!, le peuple et les les urgences du pays, c’est pas plus important que les affaires et les vacances à Paris.
    Vils nigauds indignes, ils viennent dépenser à Paris, l’argent sale cumulé grâce à des transactions louches, et immorales.
    Vous êtes la honte de vos pays respectifs. Puisse la terre vous engloutir tous les 3.

    12
    1
    SIMPLE CITOYEN
    13 avril 2018 - 14 h 41 min

    c’est la foire-fouille!!!
    Des rebus des « folles » de la rive gauche ….. a l’émir des folles nuits du liban au bourgeaois gentilhome!!
    Les images parlent d’elles-mêmes!

    15
    9
    naim
    13 avril 2018 - 12 h 49 min

    Ce trio uni dans la médiocrité est le symptôme de notre déchéance en tant que peuples de l’Est méditerranéen. Le fils de Hariri, le rejeton de Hassan II et le piètre futur roi de la bédouine Arabie possèdent en commun la piètre image d’être les pantins du sionisme. Aucune différence d’ailleurs avec le locataire de l’Élysée, ancien caissier à la banque Rothschild. Tous nuisent aux intérêts des peuples dont ils ont pourtant la charge de sauvegarder les intérêts. Le fils du criminel Hassan II est toujours absent d’un royaume qui ne tient plus que par la répression. Conscient que son régime est en train de se disloquer, il se tient loin, dans son château parisien, regardant le bateau couler, œuvre de son incompétence et de sa médiocrité proverbiale.

    18
    9
    socrate
    13 avril 2018 - 11 h 09 min

    J’ai lu que le général Haftar qui commande la partie est de la Libye, se faisait aussi soigner en France ! Ce qui fait que la France est aux petits soins pour la totalité des dirigeants du Maghreb excepté la Tunisie. Mais, étant donné que le président tunisien a dans les 90 ans, ce n’est que partie remise.

    21
    6
    Daddy
    13 avril 2018 - 11 h 07 min

    Chaque année l’Arabie saoudite donne au Liban au Maroc (et à l’Égypte) 15 milliards de dollars!!….Said Hariri est une marionnette entre les mains saoudiens, et le momo du Maroc est l’obligé serviteur-mercenaire des saoudiens, donc cette photo montre juste le BOSS Selman et ses 2 VASSAUX obligés et serviteurs, ET ces 3 individus ne reflètent pas la dignité et encore moins la liberté, ils reflètent plutôt la perfidie, la soumission, la lâcheté et le mercenariat. DIEU MERCI l’Algérie ne reçoit aucun dollar des saoudiens et l’Algérie ne fait aucune guerre pour le compte des wahhabites et nous n’attendons rien d’eux, ni argent ni soutien, donc pas besoin de TAPINER pour se montrer en photo avec le chef wahhabites fléau du monde musulman.

    19
    8
    Borfayor Lewwel
    13 avril 2018 - 8 h 47 min

    « …au lieu de s’employer à prendre des initiatives diplomatiques tous azimuts… » Voilà le maître-mot, « initiative. » Le problème des arabes et musulmans en général est qu’ils ont perdu depuis plusieurs siècles toute initiative dans la conduite de leurs affaires, non seulement extérieures mais intérieures aussi. Toutes les décisions sont prises pour eux par les puissances occidentales. Ils dépendent tous de l’Occident pour satisfaire leurs besoins les plus élémentaires et pour se défendre les uns contre les autres. Leurs armées ne servent qu’à se détruire les uns les autres avec des armes fournies par l’Occident, leurs gouvernements sont faits et défaits par l’Occident, leurs peuples dont les démographies ont explosé à cause des effets de la médecine occidentale n’auraient rien à bouffer sans l’assistance de l’Occident. Ils sont à la merci totale de l’Occident et il n’y a rien qu’ils puissent faire pour se libérer de cette dépendance.
    Ils doivent arrêter de crâner, c’est tout.

    22
    8
    El Nems
    13 avril 2018 - 6 h 54 min

    Malheur aux peuples qui croient à la rente, religieuse, familiale, généalogique, clanique! Ils auront en héritage des héritiers de cette trempe. reproduction jusqu’à dégénérescence . De père en fils et de fils en pire!
    L’habit ne fait plus le malek el amr et Paris passe les plats de la trahison assaisonnés à l’adoubement.

    31
    9
    Mohamedz
    13 avril 2018 - 6 h 06 min

    Ce que bcp de gens ignorent est qu’au Liban c’est devenu une honte de dire que tu es Sunnite à cause des pervers histoires de la famille Hariri notamment dans le Sud (Saïda) à la différence de l’honnêteté et du patriotisme des familles Sunnites du Nord (Tripoli) comme les Solh et les Karamé.

    25
    14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.