Comment Audrey Azoulay balise la voie au retour des Etats-Unis à l’Unesco

Unesco Azoulay
Audrey Azoulay, directrice de l’Unesco. D. R.

Par R. Mahmoudi – Comme attendu, l’élection de l’ex-ministre française de la Culture, Audrey Azoulay, au poste de directrice de l’Unesco commence à faire son effet et à imprimer une nouvelle orientation à cette organisation internationale, notamment sur la question palestinienne, qui avait réalisé des avancées notables grâce aux positions courageuses de l’ancienne directrice, la Bulgare Iriba Bokova.

Ainsi, selon l’agence AFP, le Conseil exécutif de l’Unesco a décidé, jeudi, «par consensus» de repousser à sa prochaine session, en octobre, deux points concernant «les Territoires arabes occupés» et «la Palestine occupée». Une décision qui est susceptible de préparer le terrain au retour des Etats-Unis et d’Israël qui se sont retirés de cette organisation, presque conjointement, en octobre 2017.

«La décision a été prise de façon consensuelle, sans vote, à la suite de discussions menées avec les parties israélienne, palestinienne, jordanienne, américaine et avec le soutien de l’UE», alors que «depuis des années il y a des votes qui fracturent le Conseil exécutif sur la question sensible du Proche-Orient, de Jérusalem, de la Palestine», s’est félicitée Audrey Azoulay, qui est la fille du principal conseiller du roi du Maroc, André Azoulay, et très proche du lobby sioniste.

Les deux textes, «approuvés par acclamation», rappellent «les décisions antérieures» de l’Unesco sur la «Palestine occupée» ou sur «les institutions éducatives et culturelles dans les Territoires arabes occupés». Ils indiquent avoir examiné les rapports de l’Unesco sur ces questions ainsi qu’un document en annexe pour chaque point et «décident d’inscrire ce(s) point(s) à l’ordre du jour de la 205e session» du Conseil exécutif.

Interrogée sur la possibilité de voir Israël et les Etats-Unis revenir sur leur retrait, cette directrice générale a souligné que ce serait «leur décision». «Mais c’est un net progrès, qu’ils ont eux-mêmes reconnu, dans la possibilité d’avoir ce dialogue-là à l’Unesco. Est-ce que cela va déboucher sur d’autres décisions ? Ce sera leur décision ; nous verrons et encore une fois ce n’est qu’un début», a-t-elle insisté. Et de résumer : «Au moins, il y a un univers des possibles qui est devant nous, qui n’était plus là.»

R. M.

Comment (4)

    Mme CH
    13 avril 2018 - 21 h 44 min

    C’est fait, même l’UNESCO est tombé entre les mains des néocons sionistes francs-maçons…!! C’est cuit pour le monde arabo-musulman, et l’Algérie doit faire très attention maintenant afin de ne pas faire passer des petits fours enrobés de chocolat puant s/c du ministère de l’éducation ou de la culture….car on risque d’avoir des indigestions et des intoxications graves…!!! N’est ce pas Mme la ministresse…!!!???
    Le retrait des USA de l’UNESCO, n’était qu’une petite mise en scène hollywoodienne pour les benêts, car il n’y avait pas mieux que cette petite étoile bleue fille de son père pour succéder à la courageuse Bulgare Iriba Bokova qui a fait un bon travail…!

    Faites attention, Zouzou n’est pas aussi charmante et fragile qu’on le croit….!!!

    Le Patriote
    13 avril 2018 - 9 h 51 min

    C’est un très bon article.Bien documenté et bien structuré. Le même procédé devrait être utilisé pour (re)chercher == Comment et QUI a balisé la voie au retour du Maroc à l’Union Africaine? === malgré les insultes; les humiliations faites à nos députés en visite à Rabat pour une réunion officielle; les provocations et les actes belliqueux de profanation de notre emblème national; – que ce royaume qui n’a jamais eu de frontières [bled es-siba vs bled el makhzen; invasion par l’armée marocaine (avec de déguerpir comme des voleurs) du sud-ouest algérien en 1963; partage avec la Mauritanie du territoire occupé illégalement et honteusement par la Maroc; ré-annexion de la partie « offerte » du fait que la Mauritanie a reconnu que ce n’était pas son territoire] mène en toute impunité contre notre pays, notre histoire, notre patrimoine, notre drapeau et notre jeunesse avec les tonnes de drogue qu’il déverse chez nouschaque jour, chaque semaine et cahque mois depuis plus d’une décennie.

    8
    7
    LE NUMIDE
    13 avril 2018 - 8 h 57 min

    Audrey Azoulay ministre « française » , fille de André Azoulay juif marocain et conseiller du roi arabe du Maroc , et en même temps inéluctablement israéliens tous les deux par filiation religieuse sioniste et tribale et avortons du peuple Elu par dieu , sans commission électorale .. Allez comprendre quelque chose dans ce monde .. ils dirigent la Culture , la Politique , les Finances , l’Histoire , la Philosophie, l’Éthique , les Génocides ,l’idéologie , la Morale , et peut être même le Climat et la Météo ; partout en Amérique , en France en Angleterre , en Europe , dans la Ligue Arabe , dans l’ONU , dans l’OTAN , dans l’Armée américaine , dans le FMI et même dans les lits ou les chiottes des puissants de ce monde .. Pour eux tous les milliards d’êtres humains , c’est de la merdasse Goy et des déchets sous -humains qui doivent obtempérer à leurs ordres sinon ils subiront les foutres des sanctions , des terroristes islamiques , des boycotts et des missiles Tomahawk …Mais et MOI dans tout ça ? je suis QUOI dans le monde comme paysan Berbère dans son village de montagne ? Un Rien , un Aaadjam , un Goy , un moins qu’une puce , un paria même dans son pays que même une minable arabisante obèse qui se prend pour la petite fille d’un Marabout ou d’un Prophète peut insulter dans son origine Goyim et dans sa langue honnie … ainsi va ce monde de la chienlit Sémitique ; en attendant la révolte des esclaves ou la venue des extraterrestres

    8
    5
    Le Patriote
    13 avril 2018 - 7 h 50 min

    Très bon article.Bien documenté et bien structuré. Le même procédé devrait être utilisé pour (re)chercher
    == Comment et QUI a balisé la voie au retour du Maroc à l’Union Africaine === malgré les insultes, les provocations et les actes belliqueux que ce royaume mène en toute impunité contre notre pays, notre histoire, notre patrimoine, notre drapeau et notre jeunesse avec les tonnes de drogue qu’il déverse chez nous.

    7
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.