Inquiétant Occident

Syrie trio
Une ville syrienne après les frappes aériennes de Trump et ses alliés. D. R.

Par Rabah Toubal – Le scénario de mauvais goût mis en place par le trio américano-britannico-français pour justifier ses frappes aériennes sur la Syrie, sous prétexte que le régime de ce pays, en guerre civile depuis plus de sept ans, avait franchi la ligne rouge de l’emploi d’armes chimiques contre les populations civiles, nous rappelle la fameuse agression tripartite contre l’Egypte en 1956, qui s’est soldée par le discrédit des agresseurs franco-israélo-américains.

N’ayant visiblement pas avalé le boa des succès diplomatiques et militaires de la Russie, en Ukraine et en Russie notamment, les dirigeants occidentaux, qui font montre d’un amateurisme incroyable, font carrément dans le bricolage et l’improvisation stériles, qui les couvrent de ridicule, aux yeux des opinions publiques nationale et internationale.

Faute de pouvoir faire face, de manière crédible, aux initiatives russes, bien étudiées et partagées par les différents acteurs de ces conflits internes dramatiques, l’Occident, déboussolé et divisé, ne trouve pas mieux que d’entraver ces initiatives, en n’hésitant pas, parfois, à soutenir militairement des groupes terroristes dont l’objectif n’est pas la libération du peuple syrien de la dictature de Bachar Al-Assad mais la substitution de cette dictature par une autre plus impitoyable et obscurantiste.

Finalement, Vladimir Poutine, le président russe, que son homologue américain, Donald Trump, narguait, par tweeter interposé, en lui demandant, il y a quelques jours, de se «préparer à recevoir de beaux et intelligents missiles», n’avait pas eu besoin d’utiliser ses batteries antimissiles dernière génération mais celles de la Syrie, qui datent de l’ère soviétique, ont amplement suffi à neutraliser plus de 70 des 100 missiles américains, anglais et français, qui ont été aveuglément lancés sur plusieurs villes syriennes.

R. T.

Comment (6)

    Vox
    18 avril 2018 - 7 h 37 min

    Occident hautain, prétentieux, revanchard, et agresseur de la charte des Nations-Unies, et des droits de l’homme.

    Rayah
    17 avril 2018 - 7 h 49 min

    La comparaison est tout a fait valable. Il est vrai que Eisenhower n’etait pas dans la partie a l’epoque mais les USA ont graduellement rejoint le groupe et meme pris sa tete. Les temps sont differents mais le scenario, le script, les acteurs sont identiques.Ils prennent par force ce que vous possedez et tire la justification directement de la fable de La Fontaine ‘ Le loup et l’agneau ‘. C’est drole , ces voleurs denues de toute imagination repetent le meme refrain alors que le reste du Monde les observe avec pitie. L’axe du Mal vous declare coupabe, passé la sentence et vous execute sans meme avoir besoin de presenter l’evidence. Il est l’evidence. Cette civilisation dite dominante n’est en realite que mensonges, plagiarisme , vols et crimes. Les non eclaires parmi nous persistent a regarder aveuglement ces criminels comme modele alors qu’en realite ‘ Ma kayaen oualou ‘. Ce n’est que du vent. Peut etre qu’apres tout l’Histoire se repete afin de convaincre ceux qui doutent.

    5
    1
    Anonyme
    16 avril 2018 - 7 h 58 min

    L’agression tripartite en 1956 contre l’Égypte était israelo-franco-britannique; les américains n’avaient pas encore mis pied au Proche-orient. En ce temps-là, l’URSS avait lancé un ultimatum de 48 heures en menaçant clairement de lâcher une bombe atomique sur chacune des capitales Paris, Londres et Tel-Aviv. Le retrait des agresseurs fut immédiat !

    19
    6
      Felfel Har
      16 avril 2018 - 15 h 24 min

      Les USA ont cependant donné leur bénédiction à une telle opération, ce qui fait d’eux des complices. Ils se sont portés garants de l’attaque que Kroutchev s’est fait le devoir d’annihiler en tapant fort du soulier à la tribune des NU et en menaçant de recourir à la bombe atomique. Ce qui a douché leurs espoirs de s’approprier cette importante voie d’eau. Ils appliquaient déjà la stratégie d’Obama,  » to lead from behind! », une fumisterie!

      5
      1
    Benchaâbane
    16 avril 2018 - 7 h 24 min

    Ce genre d’actions desservent beaucoup plus qu’elles ne servent le trio diabolique d’autant plus que leur plan a été éventé par les maladresses de Trump le fanfaron. Du pain béni pour Poutine et les baâthistes de Damas qui se jouent des pays occidentaux comme d’enfants gâtés.

    14
    7
    Amine
    16 avril 2018 - 6 h 12 min

    Plus tôt « DANGEREUX OCCIDENT »

    22
    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.