Congrès extraordinaire du FFS : la liste conduite par Ali Laskri s’impose

FFS congrès extraordinaire
L'ex-coordinateur du FFS, Ali Laskri, revient en force. New Press

Par Rabah A. – Le congrès extraordinaire du Front des forces socialistes (FFS), tenu ce vendredi à Alger, s’est achevé par le triomphe de la liste conduite par l’ex-coordinateur démissionnaire de l’Instance présidentielle, Ali Laskri, apprend-on de source proche du parti.

Cette liste, composée aussi de Mohand-Amokrane Cherifi, du sénateur Brahim Meziani et de la députée de Béjaïa, Nadia Tahi, s’est facilement imposée, avec 284 voix, face à une liste rivale conduite par le député de Bouira, Djamel Bahloul, dont fait partie aussi l’actuel président d’APW de Béjaïa, Mehenni Haddaddou. Cette liste n’a pu recueillir que 179 voix.

L’enjeu de cette élection est de former un nouveau présidium suite à la démission, en février dernier, de son coordinateur Ali Laskri.

Les grands perdants de cette bataille sont les deux Baloul, Karim et Laaziz, neveux du chef historique du parti, Hocine Aït Ahmed, qui faisaient office de légataires du vieux parti de l’opposition et en constituaient, jusqu’à la veille de ce congrès extraordinaire, le noyau dur.

R. A.

Comment (3)

    MELLO
    21 avril 2018 - 12 h 39 min

    Le FFS a démontré sa pleine maturité lors de ces assises ( congre extraordinaire) pour se permettre de présenter deux listes aux militants participants afin d’élire le Présidium, conformément aux textes du parti. Le niveau politique des participants leur a permis , dans un calme total, d’opérer un changement démocratique des instances. Que certains sceptiques ou certains vautours se rangent définitivement et laisser le FFS travailler pour le bien de l’Algérie. Du coup, le FFS veut honorer la mémoire et le riche combat de Hocine Aït Ahmed, en se démocratisant davantage. Bon vent au FFS.

    1
    2
    metek
    21 avril 2018 - 10 h 10 min

    Roh a mi roh l’FFS youkid ( f’ten )…. enfin la « famiglia nostra » regnante et le « capo di tutti capi » qui dirigeait tout de derriere le rideau et dans le noir de par sa place de membre du  » presidium-politburo » en reussisant a « elire » a l’APN 3 de ces cousins dans 3 wilayas differentes et ce juste sur 14 « elus » depitès, donc un quota de 30% pour la seule  » famiglia »…. rien que pour cette ejection tout n’est pas perdu et l’espoir est permis inchalah… thanemirth

    3
    2
    Rascasse
    21 avril 2018 - 9 h 46 min

    Je ne comprends pas cette logique (je défend pas les Baloul qui eux aussi doivent partir) mais Laskri n’est pas élu dans sa circonscription alors qu’il est élu par les congressistes???

    5
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.