Nouveau gouvernement : le FFS appelle le peuple à maintenir la pression

FFS
L'instance présidentielle du FFS, dirigée par Hakim Belhacel. New Press

Par Houneïda A.− Suite au remaniement ministériel d’hier soir, le Front des forces socialistes (FFS) a affirmé, dans un communiqué parvenu à notre rédaction,  que le pouvoir continue à s’entêter dans sa course effrénée vers le mur. «A travers la nomination de ce nouveau gouvernement, nous constatons que le régime cherche à gagner plus de temps pour réorganiser ses rangs et préparer ses prochains coups politiques», a indiqué le FFS, en notant que le pouvoir «n’a finalement pas dérogé» à ses pratiques d’antan qui consistent à tout faire bouger pour que tout reste en place.

Pour le FFS, le maintien du général-major Gaïd-Salah dans son poste au gouvernement «résonne, à lui seul, comme une cinglante réponse à ceux qui croyaient au miracle au sein du sérail».

Le parti de feu Aït Ahmed ajoute que le régime actuel a décidé «d’ignorer» les revendications légitimes et pressantes de la quasi-totalité du peuple algérien qui aspire et se bat pour le changement radical de ce système. Dénonçant le mépris caractérisé à l’égard du peuple révolté et la propagande médiatique qui vise à créer la confusion dans l’opinion publique, le FFS note que le pouvoir «s’affaire» activement à assassiner la révolte populaire en faisant miroiter le spectre du chaos national. Il appelle le peuple à «maintenir» sa mobilisation afin de faire aboutir ses revendications légitimes.

Le FFS invite aussi les acteurs politiques et sociaux, les personnalisés crédibles et les indépendants à s’unir comme un seul homme et autour d’une unique option − qui consiste à amorcer un véritable processus démocratique de transition – et à rester mobilisés jusqu’à la satisfaction complète des revendications populaires pour la liberté, la démocratie et l’autodétermination.

H. A. 

Comment (13)

    MELLO
    2 avril 2019 - 14 h 43 min

    Pour ceux et celles qui ignorent toutes les tentatives du FFS , afin d’apaiser les tensions et sortir de la crise permanente que vit l’Algérie, je reviens sur la principale en 2001 , lorsque les événements de Kabylie qui furent mortels dont les auteurs furent les tenants du système , clan contre clan avec comme des jeunes comme pions.
    En 2001, le mois de Mai , le FFS proposa une véritable feuille de route pour sortir de la crise. Malgré les années qui passent , force est de reconnaitre que la proposition est toujours d’actualité.
    Toutefois, depuis sa création , le FFS à toujours proposé la voie à suivre. Le changement qu’a toujours proposé le FFS reste un changement pacifique et radical. Radical , pour qu’il n’y ait pas de faux changement.
    Toutes les propositions du FFS furent rejetées par ce pouvoir mafieux qui ne cherche qu’à se parenniser.
    Depuis le 22 Février , la rue s’est exprimée, et continue à s’exprimer , mais les gouvernants tentent de se reproduire en tentant des changements dans le système , mais pas un changement de système: le pouvoir ou le chaos semble être leur leitmotiv.
    En effet, pour la première fois de l’histoire post indépendance , le pouvoir se présente sous une configuration atypique . Au sommet l’émergence de sous-systèmes qui s’epient et en bas, l’apparition d’une société qui marque son territoire par : dégagez gaa – dégagez tous.
    Malgré cette dualité , les conditions sont réunies pour aller vers un changement dans le calme . Encore faut que les differentes parties veuillent bien y aller. Sacrifier l’intérêt du pays sur l’autel d’appétits de groupes ou d’individus est une erreur impardonnable.

    1
    1
    Nasser
    1 avril 2019 - 20 h 30 min

    Le FFS est un parti étrange, sans principes manquant de patriotisme. Il est toujours présent au moment des crises non pas pour proposer des solutions mais pour envenimer les choses. Ils n’ont jamais innové! Ils ont les mêmes attitudes et travers que le FLN et RND.

    Mahboul
    1 avril 2019 - 19 h 10 min

    Cause toujours mon lapin…pourquoi vous ne descendez pas dans la rue et que vous envoyez les autres..parce que vous n etes pas capable de mobiliser le peuple…n.salut..

    Tredouane
    1 avril 2019 - 18 h 55 min

    Méfiant nous de ceux qui vient de très loin,qui appellent à une assistance étrangère rien que cela,onusienne rien que cela,heureusement que vous faite face à la grandeur d’une Nation d »un PEUPLE ,vous ne savez que dire je n’accepte pas,la Nation Avance et vous restez derrière.

    Nasser
    1 avril 2019 - 18 h 54 min

    Un pseudo parti opportuniste, hypocrite, incompétent qui se limite à sa Direction (ses militants l’ont fui) qui se permet de donner des leçons et consignes? Pouaaah!
    Écartez-vous …!
    Le peuple ce n’est pas votre affaire !!

    13
      Dance au vent
      1 avril 2019 - 22 h 16 min

      @ Nasser, tu as bien dit, tout les parties soi-disant d’opposition ils sont que des perroquets ils faut débarrasser de ses parties de parasites normalement si a eux de commencer et de bouger les lignes par le retrait de tout leurs Élus, mais ils veulent garder les 40 millions.
      Maintenant si trop tard le grand nettoyage a commencer.

    Clovis
    1 avril 2019 - 17 h 51 min

    Decidement le FFS commence a nous emm.. il se prend pour le eaim en chef, toujours a contre courant et parfois voulant etre devant les autres. Ses prises de position semble marquees par l’amertume de ne pas pouvoir etre a la tete de la transition. Et ses plans de sortie de crise n’ont rien de convaincant. Il a rate le coche et doit comprendre que sans etre sur le meme plan que le systeme, loin de la, et sans lui oter son caractere d’opposant, il fait partie des « has been » dont on ne veut plus et surtout pas comme donneurs de lecons. Ait ahmed ( paix a son ame) n’est plus, dommage.

    11
    1
      MELLO
      1 avril 2019 - 19 h 22 min

      Le FFS reste et restera une école de politique fondée par le grand Hocine Ait Ahmed , que Dieu lui accorde une place en son vaste paradis. Les responsables du FFS savent qu’ils ont été à la bonne école et qu’ils ne doivent pas dévier de la ligne originelle. Sans vouloir rabaisser des connaissances politiques de certains , il est utile d’apprendre à communiquer et à respecter les autres. Votre position rejoint de très près celle des tenants du pouvoir.

      2
      4
    Anonyme
    1 avril 2019 - 16 h 58 min

    et bien voila, heureusement que le FFS et la sinon on serai rentrer chez dormir et laisser tomber la manif ,,,et si vous alliez voir la face cachée de vos ..

    2
    2
    Droits Humains
    1 avril 2019 - 15 h 46 min

    Maintenir la pression ? La pression n’est déjà pas à son comble ? Votre problème c’est que vous êtes de la même race que les destructeurs de l’humanité. Plus le pays s’enfonce, plus vous applaudissez. Qu’avez-vous proposez depuis le début de cette grave crise ???? en dehors du chaos. Rien.
    Pour détruire, ils sont tous là, pour construire, il n y a personne. Way houden yela, way ivnoune ulac.
    Des croupions de la politique. Je suis certain que le meilleur d’entre-eux a peut être juste un brevet de couture, khayat.

    15
    1
    FFFFakou
    1 avril 2019 - 14 h 48 min

    Oust !!!!!

    20
    1
    Mir
    1 avril 2019 - 14 h 28 min

    Au FFS PT Said Saadi Benflis Makri et Cie…. Vous êtes en retard d’un train !
    Pas la peine de nous ressasser ce que le peuple pense déjà, vous n’apportez aucune plus value au débat.
    Le peuple mènera sa Révolution pacifique pour installer au pouvoir une nouvelle Élite qui n’a jamais fricoté avec le système.
    SVP, faites vous oublier et laissez la jeune génération prendre le relais !

    16
    2
      Anonyme
      1 avril 2019 - 15 h 56 min

      Plus exactement ces partis n’ont pas joué le rôle de locomotive de a société mais plutôt c’est des forces de frottements, ces partis ont participer aux retardement du processus de démocratisation de la vie politique de notre pays encore une fois c’est ce qu’on appelle en physique ( en cinématique , en dynamique tout comme en aérodynamique ou mécanique des fluides c’est des forces de frottement .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.