Sahara occidental : l’appel des juristes américains au Conseil de sécurité de l’ONU

AAJ ONU Conseil de sécurité Sahara Occidental
L'AAJ estime que l’ONU doit appeler le Maroc à mettre fin à l'occupation du Sahara. D. R.

L’Association américaine des juristes (AAJ) a estimé, dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité de l’ONU, Gustavo Meza-Cuadra, qu’il était temps pour l’institution d’appeler «sans équivoque» le Maroc à mettre fin à l’occupation illégale du Sahara Occidental. «Selon nous, il est temps que les membres du Conseil de sécurité de l’ONU, notamment ses membres permanents, appellent sans équivoque le royaume du Maroc à mettre fin à l’occupation illégale du Sahara Occidental, comme l’a fait l’Assemblée générale des Nations unies en 1979», a indiqué la présidente continentale de l’association, Vanessa Ramos, dans sa lettre datée du 20 avril et dont l’APS a obtenu une copie.

Selon l’APS, qui rapporte l’information, Vanessa Ramos a également considéré que le moment est venu pour les membres du Conseil de sécurité de l’ONU d’inclure de «manière responsable» la protection et la promotion des droits de l’Homme du peuple sahraoui dans le mandat de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara Occidental (Minurso) et d’appeler à enquêter «sur les crimes commis par la puissance occupante au Sahara Occidental».

L’AAJ, dont le siège se trouve à New York, a été fondée au Panama en 1975 par des juristes de l’ensemble du continent américain dans le but de favoriser l’autodétermination des peuples et de leur assurer une indépendance politique et économique totale. Les juristes ont dénoncé dans la lettre l’occupation illégale par le Maroc du territoire non autonome du Sahara Occidental ainsi que son annexion illégale. Ils rappellent à cet effet que la résolution 2625 (XXV) de l’Assemblée générale est intitulée «Déclaration sur les principes du droit international concernant les relations amicales et la coopération entre les Etats conformément à la Charte des Nations unies».

Cette résolution établit notamment que «le territoire d’une colonie ou un autre territoire non autonome a, en vertu de la charte, un statut séparé et distinct du territoire de l’Etat qui l’administre, et un tel statut séparé et distinct en vertu de la charte doit exister jusqu’à ce que les peuples de la colonie ou du territoire non autonome aient exercé leur droit à l’autodétermination conformément à la charte, et en particulier à ses buts et principes».

Ils précisent que ce principe s’applique également lorsque le territoire non autonome n’a pas de pouvoir administrant internationalement reconnu et qu’il est sous occupation étrangère, soulignant que l’invasion militaire et l’occupation illégale du Sahara Occidental «ont conduit et conduisent encore aujourd’hui à de nombreuses violations du droit international humanitaire, dont certaines peuvent constituer des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et un génocide culturel».

Par ailleurs, l’AAJ, qui se dit soutenir les efforts du Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, et de son Envoyé personnel pour le Sahara Occidental, Horst Köhler, en vue de relancer le processus politique dans un «nouvel esprit» et avec une «nouvelle dynamique», condamne «fermement les tactiques dilatoires utilisées par le royaume du Maroc, notamment la mise en œuvre du mandat de la Minurso par l’adoption de la résolution 690 (29 avril 1991) du Conseil de sécurité.

R. I.

Comment (5)

    M'hamed HAMROUCH
    24 avril 2018 - 8 h 02 min

    Tout pays colonisateur comme le Maroc et Israël ne comprends que le langage de la force et du Baroud.

    17
    5
    Othman
    24 avril 2018 - 8 h 00 min

    @Ziad Alami, vous avez entièrement raison mais ce principe concerne autant le peuple du Sahara Occidental que celui de la Palestine contre deux colonisateurs qui utilisent les même subterfuges.

    7
    6
    HANNIBAL
    24 avril 2018 - 6 h 24 min

    Le roitelet Shlo-homo VI compte sur la visite de Macron pour plaider la cause du mar’ok et infléchir la position des US sur le sujet du Sahara Occidental une requete qui sera rejetée et qui n’est pas prévue dans les entretiens avec l’impétueux Donald Trump les bons offices de macron qui n’est pas la sienne seront une humiliation de plus pour le roitelet boursouflé dont le janus jupitérien défend la cause Trump va comprendre qui porte le pompon et que la réplique de l’ambassadeur a l’ONU Gérard Arraux a toute sa place le mar’ok est une prostitué que l’on doit défendre meme si on l’aime pas !! et comme le ridicule ne tue pas m’hamad hamrouch en ajoute une couche !!
    «Rabat a récemment demandé à Alger de s’impliquer directement dans la négociation», rappelle l’agence de presse française, relevant que «l’Algérie a rejeté cette demande».

    9
    6
    Les Égarés de Chez Momo.
    23 avril 2018 - 21 h 45 min

    Si ce n’était que le Sahara occidental ça pourrait aller ..!!..Mais même les Sardines sont dans l’oeil de mire de Momo 6…et ce qui dérange les Sardines c’est pas d’être pêché Bio , à la canne à pêche appâter au canabis ..mais là c’est au Filets avec chalutier et là nos Sardines refusent en Bloc..on veut pas finir en Friture ou dans des Boîtes..Momo 6 veut tout , le Sahara occidental et les Sardines et le Phosphate..et tout ça va être dur.

    12
    12
    Ziad ALAMI
    23 avril 2018 - 19 h 06 min

    Dans cette jungle régit par la loi du plus fort, je dirais que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps que le Régime MakhNazi est en train de mettre à profit pour changer la composition démographique de ce pays selon ce qui se fait en Palestine par l’autre Entité Sioniste..

    31
    30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.