Sahara Occidental : ce que le Maroc attend de son allié français à l’ONU

Maroc attend de France
Le Maroc attend de la France une résolution défavorable au Front Polisario. D. R.

Par Sadek S. – Le Maroc et son allié français ont multiplié ces dernières heures les manœuvres au Conseil de sécurité de l’ONU pour amener ses membres à «concocter» une résolution sur le Sahara Occidental défavorable au Front Polisario. Le Makhzen – qui a été humilié par deux fois ce mois par l’ONU – aurait notamment demandé à Paris de peser de tout son poids pour dépouiller la mission onusienne pour l’organisation du référendum au Sahara Occidental (Minurso) de ses principales prérogatives. Des sources ont confié à Algeriepatriotique que les autres membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont, cependant, refusé de participer à cette ignoble forfaiture. Mieux, ils ont catégoriquement rejeté toute idée de reprocher quoi que ce soit aux Sahraouis, comme le demande aussi Rabat.

Selon des échos en provenance de New York, le projet de résolution sur le Sahara Occidental est même une déception pour Mohammed VI puisqu’il appelle le Maroc et le Front Polisario à «reprendre les négociations (…) sans pré-conditions et de bonne foi afin de parvenir à une solution politique mutuellement acceptable devant permettre l’autodétermination du peuple sahraoui». Une déception, car les autorités marocaines ne veulent pas entendre parler de négociations directes, leur souhait étant de faire traîner le conflit indéfiniment.

Pour enfoncer le clou, le nouvel Emissaire de l’ONU pour le Sahara Occidental, Horst Köhler, a promis, de son côté, de ne ménager aucun effort pour organiser un nouveau round de négociations en 2018. Les membres du Conseil de sécurité de l’ONU, qui pourrait adopter demain soir ou jeudi sa résolution, auraient, en outre, donné leur feu vert au renouvellement du mandat de la Minurso dans les mêmes termes que le mandat précédent. C’est la raison pour laquelle Rabat commence déjà à manifester des signes d’affolement.

S. S.

Comment (19)

    Mokhtar
    25 avril 2018 - 8 h 49 min

    Pauvre pays et pauvre peuple à la merci d’une prédatrice famille allaouite allochtone venue de l’Arabie Yahoudite pour l’humilier et l’asservir au point d’en avoir fait une Risée Universelle.

    5
    3
    Nacer
    25 avril 2018 - 8 h 46 min

    Que va nous sortir Momo6 cette fois-ci pour ne pas se mettre en face des responsables de la RASD et engager des négociations directes comme l’exige cette Résolution un fois adopter par le CS/ONU ?

    5
    3
    Hafraoui
    25 avril 2018 - 8 h 41 min

    On peut mentir à ses sujets un temps mais pas tout le temps surtout avec l’avènement des NTIC ou tout se sait et tout se voit en un clic.

    5
    3
    Badreddine
    25 avril 2018 - 8 h 38 min

    Un peuple qui meurt de soif et de faim pour un bol de riz et un roitelet qui joue au colonisateur sous le parapluie français.

    C’est aussi cela le Paradoxe Marocain.

    7
    3
    BabElOuedAchouhadas
    25 avril 2018 - 7 h 33 min

    Tôt ou tard la Sahara Occidental finira par accéder à son indépendance parcequ’on n’y peut rien contre la volonté des peuples et cette France néo-colonialiste est bien placée pour comprendre ce principe.

    6
    3
    QomTara
    25 avril 2018 - 6 h 07 min

    La France n’est pas l’allié du Mokhrib mais la puissance tutélaire qui cautionne le Mokhrib, c’est différent et c’est bien de le nuancer.

    7
    4
    TARZAN
    24 avril 2018 - 23 h 07 min

    le maroc est en train de perdre son temps et son argent au sahara occidental. aucun pays ne reconnait la marocanité du sahara, il ne peut plus exploiter les ressources des sahraouis, la colonisation lui coute des milliards de dollars alors que son propre peuple vis dans la misère et dans le besoin, les sahraouisse renforcent, diplomatiquement, militairement et démographiquement d’année en année, la frontière davec l’algérie restera fermée ( et heureusement pour nous), le maroc sera isolé en afrique…. le maroc a tout intérêt à quitter en bon terme avec le polisario que chercher une confrontation militaire où il sera perdant voire humilié.

    12
    5
    manman1954
    24 avril 2018 - 19 h 47 min

    Le Conseil de Sécurité de l’ONU va imposer dans cette résolution la relance des négociations sans conditions, sérieuses et directes entre le Maroc et le Front Polisario, pour la tenue d’un referendum d’autodétermination.
    Ce conseil de sécurité priera les voisins, particulièrement l’Algérie d’aider ces négociations.
    C’est un honneur pour l’Algérie d’accepter cette invitation de l’ONU. Elle acceptera de préparer pour les négociateurs des sandwichs à la karantika (de chez Mme André, rue de Lyon à Belcourt), des sandwichs avec kebda mchermla (de chez un gargotier de la rue de la Lyre en Basse-Casbah), du gazouze Selecto de Hamoud Boualem, du thé, du café et même du zaatar.
    Elle se chargera de loger les négociateurs dans le meilleur hôtel de l’oasis paradisiaque de Taghit.
    Mais, que le conseil de sécurité sache qu’elle ne pourra pas livrer au Maroc, les combattants Sahraouis du Polisario, pieds et poings liés. Les Sahraouis de la RASD seront toujours soutenus par l’Algérie et également par d’autres pays, respectueux de la légalité internationale, dans leur juste combat pour l’indépendance du Sahara Occidental.

    16
    4
    Anonyme
    24 avril 2018 - 18 h 11 min

    Selon le paragraphe 13 de ce texte il est dit que :Le Conseil de sécurité «prend note des quatre rounds des négociations directes entre le Maroc et le Polisario de Manhasset aux Etats-Unis. tenues sous les auspices du secrétaire général (Ban Ki-moon entre juin 2007 et mars 2008) et reconnait l’importance des deux parties -le Maroc et le Polisario- de continuer à honorer leurs engagements et ce en poursuivant le processus de négociations sans conditions préalable et avec bonne foi a l’effet de deboucher sur la tenue du referendum d’autodetermination du peuple du Sahara Occidental».

    16
    3
    Mokrane
    24 avril 2018 - 18 h 05 min

    Il semble que la France ne veut plus lever le petit doigt pour sa prostituee en raison de son vieillissement. La preuve elle n’avait pas voulu faire quoique ce soit lors de l’Arret de la CJUE de fevrier dernier et elle vient de faire la meme chose hier au Conseil de Securite de l’ONU.

    12
    3
    Rachid Djha
    24 avril 2018 - 17 h 59 min

    Apres la gifle de l’UA en janvier 2018, suivie de celle de l’UE un certain 27 fevrier 2018 c’est au tour de l’ONU pour le 25 Avril 2018.
    Je comprend mieux maintenant pourquoi les joues de Mimi6 sont si enflees cesd derniers temps et pour cause.

    15
    8
    RasElHanout
    24 avril 2018 - 17 h 54 min

    Je pense que l Gigolo Macron n’a rien pu faire pour sa « Prostituee avec laquelle il partouze chaque soir, dont il n’est pas particulierement amoureux mais qu’il se devait de proteger » surtout face a ce Trump versatile notamment sur la question de l’obligation de revenir a la table des negociations sans conditions prealables entre le Mongolien M6 et le president de la RASD.

    16
    3
    yamendra
    24 avril 2018 - 17 h 50 min

    Un jour la Faffa s’apercevra du degré d’infiltration dont elle est victime …Médias, décideurs, sécurité…
    Les Deutchs eux, ont vite vu venir et ont parlé d’un pays hors Europe, trop intrusif .

    9
    3
    Mohamedz
    24 avril 2018 - 17 h 49 min

    Dans le fond cette Resolution une fois votee, va etre une autre retentissante victoire pour le peuple du Sahara Occidental et une autre magistrale gifle pour cette feodale Narco-Monarchie absolue qui a fait croire que le retour a la table des negociation et se mettre en face de la RASD est une ligne rouge selon les dires du Roitelet M6 et ses sbires du Makhnez.

    13
    3
    Anonymous
    24 avril 2018 - 17 h 41 min

    Le plus important dans cette Resolution est que Mr Horst Köhler ait pu imposer son idée de relancer les négociations directes entre le Maroc et la RASD. En témoigne la version finale de ce projet de Résolution sur le Sahara occidental que j’ai eu le plaisir de lire dans sa version originale en langue anglaise.

    15
    4
    Med Benhamou
    24 avril 2018 - 17 h 32 min

    Il faut savoir que dans cette Resolution, Köhler à réussi à imposer au Conseil de Securite de l’ONU le principe de la relance des négociations directes entre le Maroc et le Polisario chose que refuse deja le fils du Glaoui H2 dans la Resolution de 2017 qui disait l meme chose. tout en essayant d’imposer au monde entier son idee de « large autonomie » et a la limite negocier avec l’Algerie qui n’a rien a voir avec cela meme si cette derniere declare ouvertement son soutien au peuple du Sahara Occidental dans sa lutte d’independance de son pays et l’extirper de cette barbare colonisation.

    Dans ce cadre, la presse marocaine n’arrete pas depuis hier soir de dire que « le projet de résolution sur le Sahara avait répondu à certaines demandes du Maroc’ sans revenir sur l’essentiel de ce projet de texte, a savoir les passages du texte appelant à la relance des négociations directes entre le Maroc et le Polisario » qui risquent d’incommoder les diplomates marocains et de provoquer une douche froide aux sujets du Mongolien M6 une fois la Resolution approuvee par le CS/ONU apres demain.

    24
    9
    M'hamed HAMOURCH
    24 avril 2018 - 17 h 13 min

    La Resolution a fait bcp de concessions secondaires pour le Maroc grace a la pression de la France (Guerguerat, la zone de Bir Lahlou etc…) mais reste ferme sur l’essentiel, a savoir : cette URGENCE de revenir a la table de negociations directes sans conditions prealables et de bonne foi pour le Maroc et pour la RASD. Cette derniere est plutot favorable a cette reprise de ces negociations directes a la difference du Maroc qui prefere negocier avec un pays non concerne a savoir l’Algerie (lol).

    30
    8
    Paris 75011
    24 avril 2018 - 17 h 06 min

    Malgre les semblants de satisfecits de la presse propagandiste du Regime MakhNazi et ce jour, concernant le projet de cette Resolution afin de tromper le peuple marocain avec des accessoires contenus dans ce projet de texte, le plus important de ce contenu au regard des analystes restera l’obligation faite aux deux parties – le Maroc et la RASD- de «reprendre les négociations directes sans pré-conditions et de bonne foi afin de parvenir à une solution politique mutuellement acceptable devant permettre l’organisation du Referendum d’autodétermination du peuple sahraoui» chose envers laquelle la diplomatie du Regime MakhNazi a tout fait au travers de divers subterfuges pour ne pas revenir a la table des negociations et se mettre en face de la delegation de la RASD. (Voir les declaration de Bourita et du porte parole du Gvt Khalfa).

    23
    10
    Ziad ALAMI
    24 avril 2018 - 16 h 55 min

    Cet article confirme ce que tout le monde dit ces dernieres annees a savoir que « le Maroc est devenu pour la France ce qu’a toujours etait « Israel » pour les Yenkees » d’ou mon habituelle reaction qui dit que l’independance du Sahara Occidental et de la Palestine est au bout des fusils de leurs peuples. Point barre.

    34
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.