Bedoui en éclaireur à Tamanrasset ou le message codé de l’Algérie à la France

Tamanrasset
Noureddine Bedoui, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales. New Press

Par Karim B. – Le président Bouteflika a confié au ministre de l’Intérieur la mission de se rendre en éclaireur dans la wilaya de Tamanrasset, dans l’Extrême-Sud du pays. Ce choix, loin d’être fortuit, intervient suite à des renseignements relatifs à des complots qui se trament au Nord-Mali et qui ciblent l’Algérie directement. C’est au premier responsable de la sécurité intérieure qu’est revenue la tâche de porter deux messages précis du chef de l’Etat aux habitants de cette région, mais aussi et surtout à toutes les parties qui œuvrent, à partir des pays frontaliers, à déstabiliser l’Algérie.

Noureddine Bedoui a, en effet, mis l’accent sur la sécurité du pays qu’il a qualifiée de «ligne rouge à ne jamais franchir». Une mise en garde claire destinée aux agitateurs de tout bord à l’intérieur du pays et aux officines étrangères qui ne désespèrent pas de créer une brèche dans le dispositif sécuritaire hermétique imposé par l’armée algérienne aux groupes terroristes armés qui infestent le Sahel. Tamanrasset est un carrefour stratégique et la position géographique de cette wilaya n’échappe pas aux ennemis du pays.

Le grave problème de l’immigration clandestine qui frappe l’Algérie de plein fouet participe de cette stratégie. L’objectif caché derrière ce flux migratoire incessant consiste, à la fois, à créer des troubles à l’intérieur du pays et à mettre les autorités algériennes au banc des accusés pour de supposés mauvais traitements qu’elles feraient subir à ces réfugiés subsahariens. Différents responsables algériens ont révélé l’existence de réseaux de passeurs dont il est certain qu’ils ne sont pas uniquement constitués de banals délinquants.

Un autre problème autrement plus grave concerne les tentatives de porter atteinte à l’intégrité territoriale de l’Algérie. Des tentatives menées de concert par la France et les Etats-Unis cherchent à instaurer une sorte d’enclave targuie qui engloberait une partie du territoire algérien. Ce plan de partition s’assimile à ce que Washington est en train d’essayer d’instaurer en Syrie, où le Nord est en voie d’être cédé aux Kurdes. D’où la réaction effarouchée d’Ankara, qui s’est trouvé piégé après avoir participé avec beaucoup de zèle à la destruction de ce pays sans calculer les conséquences de son engagement aveugle aux côtés de l’Occident et des pays du Golfe.

La récente montée au créneau de notables touareg, qui ont menacé de recourir à la rue si l’Etat n’accordait pas plus d’intérêt au développement des régions méridionales, a été prise très au sérieux par le pouvoir central à Alger. C’est dans ce cadre que le ministre de l’Intérieur s’est envolé pour la capitale du Grand-Sud afin d’y rappeler les projets qui y ont été réalisés et ceux en cours de parachèvement et, surtout, avertir que l’Etat ne restera pas les bras croisés en cas de velléités déstabilisatrices «d’où qu’elles viennent».

K. B.

Comment (40)

    Anonyme
    27 avril 2018 - 19 h 11 min

    « Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre. »…Ce qu’il faut retenir de notre histoire, c’est que FaFa avait l’idée de création d’un État touareg…!! Hé oui, le saviez-vous..??

    « Le pouvoir colonial avait une stratégie de création d’un État tampon entre l’Algérie et les pays du Sahel. La création de ce nouveau pays était stratégique pour la France à cause de la découverte du pétrole et des minerais. On a appelé ce territoire l’Organisation commune des régions sahariennes (Ocrs). L’administration coloniale avait proposé l’idée aux chefs traditionnels touareg et avait reçu une fin de non-recevoir. L’aménokal Bay ag Akhamouk avait refusé de jouer le jeu…. » tant mieux, mais jusqu’à quand….??? A vous de jouer…!!!

    Churchill a dit aussi: « La grande leçon de la vie, c’est que parfois, ce sont les fous qui ont raison… »….C’est bien dommage, car on voit bien où est ce qu’ils nous emmènent; tout droit au fond du gouffre….!!!

    DE LA DISSUATION !
    27 avril 2018 - 16 h 19 min

    La solution c’est la disuation à titre d’exemple, car on en manque cruellement et ça reglerait bien des tentatives d’infiltrations et d’autre fléaux.

    Mme CH
    27 avril 2018 - 13 h 20 min

    Ces dernières années, Tamanrasset est devenue une plaque tournante pour les diverses phases du voyage migratoire, le trafic de drogue, d’armes et pour les terroristes de tous bords. Il faut noter aussi que Tamanrasset attire l’intérêt des diplomates accrédités en Algérie, puisqu’elle a connu des visites très fréquentes -(Sondages tout le reste)- des ambassadeurs, entre autres, des USA, pour soi-disant trouver des réponses aux questions de l’heure, car: « Nous habitons dans un monde interconnecté et les principaux défis relevés ne connaissent pas de frontières. La situation géostratégique de l’Algérie se trouvant au carrefour des questions liées au terrorisme, à l’immigration, à la criminalité transfrontalière et au développement économique est à souligner. ».
    Il faut citer aussi que certains diplomates sont de mèche avec le Makhzen et cela a été rapporté dans la presse.

    Il ne faut pas oublier le rapport américain (AEI) qui a prédit que l’Algérie pourrait connaître prochainement une situation sécuritaire très instable en raison de la stagnation économique, de la menace terroriste qui plane sur le sud du pays. Voilà comme toujours, ils utilisent le Bouloulou (terrorisme) pour passer à l’acte.

    Alors avez-vous pigé..?? Attention, il faut barrer la route aux Requins-Tigres qui veulent nager dans les eaux troubles de la manipulation et de l’endoctrinement profitant des problèmes économiques, culturelles, identitaires…etc..etc….pour déstabiliser le pays. Le Makabé fait diversion au Nord, mais c’est surtout le Sud (stratégique) qui est visé. Il faut trouver des solutions efficaces aux différents problèmes et surtout se rapprocher de la population pour éviter les pires scénarios. « La nature a horreur du vide »..!

    God bless Algeria comme disent les ricains..!!

    Anonyme
    27 avril 2018 - 6 h 47 min

    Le soit disant journaliste. Gomes de r.f.i encourage les Algériens à manifester dans la rue . pour la déstabiliser.

    2
    1
    Atribut
    27 avril 2018 - 5 h 39 min

    Nous sommes les ennemis de nous même, arrêté votre démagogie et endoctrinement.
    Je préfère un ennemi intelligent qu’un frère ignorant.

    2
    1
    Anonyme
    27 avril 2018 - 5 h 33 min

    Pour décourager les migrants africains de venir nous pourrir la vie et avant de penser à leur expulsion manu military, les Algériens de tous bords devraient cesser de leur donner de l’argent qu’ils convertissent en devises, mais uniquement un bout de pain et un peu d’eau pour qu’ils ne crévent pas chez nous.

    7
    2
    no news
    26 avril 2018 - 22 h 19 min

    Je me demande pourquoi le message est code. On doit etre Claire et direct si on veut comprendre nos problemes et les resoudre. evitons la negative gueule de bois.

    10
    1
    L'EPERVIER.
    26 avril 2018 - 21 h 02 min

    Le plus pressant aussi et surtout c’est l’expulsion MANU MILITARY , des 450.000 marocains , qui pillules sur le territoire. C’EST UN IMPERATIF.

    9
    5
    Anonyme
    26 avril 2018 - 20 h 13 min

    Je viens de lire que Abdou Zaki, l’entraineur marocain, rode encore en Algérie après que L’USMA l’ait refusé.
    Apparemment, il a trouvé quelqu’un pour le recruter au MOC ( mouloudia d’ORAN?).
    Il insiste à rester en Algérie pour nous chanter l’ouverture des frontières .
    Pourquoi veut-il à tout prix rester en Algérie ? At-il une autre mission autre que le Foot.

    22
    8
    Souhila-Dz
    26 avril 2018 - 20 h 02 min

    Fatigués des discours de Bedoui le spectateur.
    Il est trop mou et hésitant. Un profil qui ne convient pas à la position qu’il occupe. L’Algérie a besoin d’hommes forts qui savent prendre des décisions pour le bien du pays.

    23
    4
    DYHIA-DZ
    26 avril 2018 - 19 h 49 min

    L’Algérie a effacé 3,4 Milliards de dettes pour 14 pays africains. On ne peut faire plus.
    Le comble, en contrepartie l’Algérie a récolté de l’ingratitude.
    Le peuple Algérien est devenu Harraga, car il n’a pas trouvé de l’aide dans son propre pays. Il est temps de dépenser votre argent pour le bien du peuple Algérien. C’est le peuple qui défendra le pays en cas où, et non pas ces migrants envoyés pour nous coloniser.
    Arrêtez votre bla bla bla et passez au concret.

    34
    3
    Anonyme
    26 avril 2018 - 19 h 41 min

    ✋ stop au déferlement subsaharien. Il faut évacuer ce monde colonisateur et perturbateur sur tous les plans !!! retour de tous les subsahariens chez eux sans trop tardé.

    18
    4
    Anonyme
    26 avril 2018 - 19 h 35 min

    Stop ✋ au déferlement subsaharien, il faut passer aux actions de renvois de ces peuples qui ont les têtes pleines de plans pour casser fatalement l’Algérie, il faut des décisions d’expulsions fermes et arrêter les aides exagérés aux maliens qui n’ont le temps que pour trafiquer voler et mettre le feu 🔥 autour des diplomates algériens dans leur pays. Et ces 58 000 prisonniers subsahariens pourquoi ne pas les évacuer direction niger et mali et ce dernier ne cesse ses dérapages contre l’Algérie leur vache 🐮 laitière qui les gave en permanence ça suffit l’Algérie verra le fond avec ces maliens.

    14
    3
    Algérienne16
    26 avril 2018 - 18 h 33 min

    L’alerte au danger subsaharien et malien surtout a été signalée par le peuple algérien à maintes reprises mais le renvoi de ces délinquants et hors la loi africains a curieusement trop tardé. Malgré les refoulements récemment intensifiés ces gens sont encore en Algérie cachés dans les chantiers comme quoi ils sont maçons d’une performance exceptionnelle alors qu’ils n’ont jamais placé une brique sur un mur dans leurs pays de merde. J’ai appris de source sûre que 250 migrants africains bricolent encore dans le chantier Chréa à Blida et que Amroussa commune de boufarik est devenue subsahrienne par le nombre croissant de pseudo maçons africains et que des mendiants africains se cachent jusqu’à ce jour sous le pont de Dar Beida (Alger) et qu’ils agressent les algériens à la sortie de centre commercial de bab ezzouar…. Il faut le dire ces subsahariens sont un danger potentiel et qu’on n’a pas besoin de leurs services pour la construction de nos infrastructures il faut réviser les salaires des fonctions difficiles et embaucher des algériens et former des plâtriers des carreleurs etc et expédier tous ces étrangers du sahel qui traînent encore dans ces chantiers qui vont nous anéantir c’est pourtant simple à faire, plus de recrutement de ces gens qui nous détruisent et nous ne sommes pas loin de la fatalité.

    21
    4
      dzdz
      26 avril 2018 - 19 h 41 min

      Les compagnies étrangères couvent ces migrants qui excellent dans la vente de la drogue et le trafique de tout genre.
      Les compagnies turcs sont très complices.

      Faites vites, nettoyez nos villes avant d’arriver au point de non retour.

      13
      4
        Anonyme
        27 avril 2018 - 5 h 08 min

        Les entreprises étrangères n’ont normalement pas le droit de recruter des migrants clandestins mais en Algérie tout est permis, ces migrants sont tous des dealers et des dangers dormants pourtant les chantiers sont quasiment subsahariens. Ces subsahariens tuent (chantier grande moquée d’Alger) et agressent les algériens (chantier boufarik). Les algériens ne sont pas en sécurité dans leur pays les subsahariens sont des ennemis confirmes mais pourtant sont ultra protégés dans ces chantiers de construction justement qui se façonnent en casernes pour ‘une armée étrangère qui seront bientôt des tirailleurs au lieu de travailleurs.

        5
        1
    Sprinkler
    26 avril 2018 - 17 h 09 min

    L’ Algérie est le dernier pays du  » croissant sunnite  » dont la stabilité n’est pas tributaire de l’allégeance aux criminelles puissances de l’Otan ! Elle agace par son attachement à son indépendance, son refus d’ouvrir un arpent de terre à la narcomoanarchie agonisante.

    29
    5
    Algérien-Fier
    26 avril 2018 - 16 h 18 min

    Moi je n’ai rien compris mes frères.D’un coté les hautes autorités nous parlent de « traité d’exception » avec l’ennemi français puis avec les Etats-Unis qui,semble-t-il veulent notre « bien » et notre sécurité et subitement on nous parle de « plans secrets » concoctés par ces mêmes « amis » pour nous détacher de notre Sud.
    Quelle ligne suivre ? Sont-ils nos amis ou nos ennemis bon Dieu ? Si c’est la 2e option,alors coupons tous ces liens privilégiés surtout commerciaux avec fafa et les USA et ne favoriser que les pays proches de nous idéologiquement et militairement que sont la Russie et la Chine.Offrons-leur des facilités dans tous les domaines et autorisons-les à installer des bases militaires seules à meme de garantir notre sécurité. J’ai une confiance « aveugle » en notre armée mais devant cet axe du mal (USA- France- GB) nous ne ferons certainement pas le poids.
    Vive l’Algérie unie,forte et debout.

    26
    3
    BEKADDOUR MOHAMMED
    26 avril 2018 - 15 h 37 min

    EN Algérie prévalent les Algériens, le non Algérien qui y entre sans autorisation est un barbare à en exclure illico presto, voire le tuer. Point BARRE ! EN Algérie, il n’y a que des Algériens : Axiome sécuritaire absolue.

    11
    10
    fatigué
    26 avril 2018 - 15 h 03 min

    il y a deux sortes de réfugiés qui peuvent être acceptés en Algérie:
    -les réfugiés à leurs corps défendant et pouvant rester dans la durée, ce sont les sahraouis.
    -les réfugiés de courte durée, ce sont les maliens quand,il y avait vraiment la guerre chez eux, la guerre finie ils doivent retourner chez eux. Ceux qui sont encore là sont des migrants clandestins point final.
    à coté de ceux là, il y a en Algérie des migrants clandestins qui ne peuvent en aucun cas avoir le statuts de réfugiés, ce sont les ivoiriens , les camerounais, les sénégalais, les tchadiens, les nigériens et que sais je encore qui pullulent en Algérie et qui sont très dangereux ( arnaqueurs pour le fric, arnaqueurs pour la sorcellerie etc…)
    tout ce beau monde contribue à déstabiliser sérieusement le pays.
    -En ce qui concerne l’extreme sud, j’ai entendu dire depuis longtemps que des étrangers obtenaient la nationalité algérienne sans aucune justification car la tchipa bat son plein chez certaines autorités la bas ( il faut savoir que la plupart des flics, cadres civils etc qui sont mutés la bas, le sont par mesure disciplinaire, pas tous heureusement)

    22
    20
      Amazigh DZ
      26 avril 2018 - 15 h 35 min

      sans omettre en particulier les 450000 clandestins mokokos qui sont une source très dangereuse et néfaste (terroristes, trafiquants de drogue, espionnage pour le compte du makhnez/mossad ……) pour la stabilité et la sécurité de l’Algérie.

      17
      6
      Anonyme
      26 avril 2018 - 15 h 54 min

      Justement, il ne faut pas tomber dans le piège des réfugiés maliens.
      Il parait que ces maliens sont envoyés par l’armée française en Algérie.

      20
      5
      Algérienne-DZ
      26 avril 2018 - 15 h 57 min

      Le malheur des maliens est provoqué par la France, d »où c’est à la France de réparer ses dégâts en prenant en charge ces maliens.
      L’Algérie ne pille pas les richesses du Mali.
      L’Algérie n’a aucune dette morale envers ces maliens.
      Soyons clairs la-dessus.

      25
      4
      Nostalgia
      26 avril 2018 - 18 h 31 min

      Tous les maliens ne sont pas justiciables du statut de réfugié, seul le nord est une zone de conflit.

      10
      2
    LeNaïf
    26 avril 2018 - 14 h 54 min

    L’Algérie ne peut pas construire un barrage, un Aéroport etc etc par commune !
    Nous partons de rien et il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas reconnaitre les progrès en tout domaine.
    Le pays est grand et il y aura toujours une région déçue (intempéries, eau, hôpital…), patience!
    Je sent une sensibilité naïve du pays aux classements dans les ONG… que foutaises !
    Si vous écoutez ces organismes traîtres, vous finirez pieds et mains liées ! ils parlent de nos journalistes, en oubliant les leurs (journaleux et pipelettes commandés par leurs chefs « initiés » corrompus).
    Nos Lois ne punissent pas assez les criminels de tout ordre.
    pas un mois ne passe sans que nos ennemis nous rackettent ! Ils détruisent vos frères et demandent de régler la note de guerre (agression) et de payer pour qu’ils reconstruisent…quel culot !
    Pas de chantage, videz le pays de ses clandestins et soyez fermes aux frontières! Est-Ouest-Sud et Nord !
    Ne faites pas comme le voisin ouest que tout son peuple veut quitter et qui veut faire croire qu’il est pays d’accueil ! Ce qui l’intéresse c’est de toujours créer des réseaux, déplacements, pour y greffer le trafic.
    L’heure est grave, restons UNIS et sans pitié pour l’ennemi. En 2025 on appellera notre pays : L’Algérie paradise ! et les rues seront pleines de touristes heureux.

    27
    15
    ILS ARRIVENT....
    26 avril 2018 - 11 h 55 min

    Depuis le temps que nous le savions ils ne désespèrent pas de diviser les Kabyle et les Arabes pour donner les pleins pouvoir au Kabyles comme avec les kurdes afin que cela serve les interrets Wahabo-Sionistes. Mais ce serait une perte de temps car ils ont compris que nous sommes indivisiblent même avec leurs agents qu’ils nous envoient à chaque fois, je préconnise des les premiers cas de troubles ou d’insécurité de laisser les BASES RUSSES VENIR EN ALGÉRIE DANS NOTRE SUD ET OUEST POUR CONTRE CARRER LEURS PLANS, Ou utiliser leurs satélites, trouver une autre tactique….N’oubliez pas que nos ennemis ont des SATÉLITES ! Des agents passeurs et organisateurs de manifestation trouble etc…, des indics et des traitres en Algérie, et enfin nous sommes entourer comme la Russie par des ennemis qui ont implantés leurs bases en Afrique autour de l’Algérie.

    40
    31
      Nostalgia
      26 avril 2018 - 18 h 33 min

      N’importe quoi !

      3
      4
    DZ
    26 avril 2018 - 11 h 53 min

    La solution la plus radicale est de passer à l’action.
    1) De grandes « pancartes » mettant en garde de façon très claire ceux qui veulent s’aventurer à l’intérieur du pays.
    2) Des snipers qui tirent sur tout ce qui bouge.
    La nouvelle se répandra à tous ,et à la vitesse de l’éclair.
    Et le problème est résolu.

    46
    12
    salah
    26 avril 2018 - 11 h 35 min

    La question qu’il faut se poser: Comment se fait-il que c’est le ministre de l’intérieur qui inaugure les sites de constructions et ce n’est pas le premier ministre? Car je pense que c’est ce dernier qui doit faire ça et même parler de la sécurité du pays! Alors on as plus de président, ce qui est en soit un danger pour notre vie et souveraineté et en plus on n’a plus de premier ministre!!
    QU’ALLAH NOUS PROTEGE contre ce qui sont au pouvoir, amin!

    20
    25
    Tinhinane-DZ
    26 avril 2018 - 11 h 32 min

    La France veut créer une enclave Targuie entre le Niger et l’Algérie, pour sécuriser la route de l’uranium. C’est son plan depuis le début. Tout ce flux des migrants qui est en train d’envahir l’Algérie fait partie de ce plan diabolique.
    Des intervenants sur ce site ont déjà dénoncé ce plan. Au lieu de faire face à ce danger qui touche la sécurité de notre pays, Bedoui était prêt à donner les papiers aux envahisseurs de l’Algérie (il l’a déclaré). Nos responsables ne sont pas des visionnaires, ils n’ont pas cette capacité de voir l’arrivée du danger.
    Les hommes qu’il faut doivent être à la place qu’il faut. La ligne rouge a été dépassée.

    47
    9
    DZ
    26 avril 2018 - 10 h 57 min

    Il nous faut des hommes capables, tranchants dans leur décision!! fatigués de ces hommes de bureau.
    Argumenter est synonyme de faiblesse. Bougez Bougez!!!!

    51
    5
    Kahina-DZ
    26 avril 2018 - 9 h 25 min

    Cessez de vous justifier, embarquez ces migrants qui envahissent l’Algérie chez eux.
    Défendre la sécurité de son territoire n’est pas un acte raciste, ne tombez pas dans piège de la politique d’intimidation des ONG.
    Le but de ses ONG est de déstabiliser l’Algérie. Il ya URGENCE, réglez le problème une bonne fois pour toute.
    Les Targuis l’ont dit clairement: Ils sont étouffés par ces migrants qui les envahissent et les déstabilisent.
    Ils ont même dénoncé l’administration qui vend la nationalité Algérienne à ces migrants au détriment de la sécurité des targuis.
    Comme d’habitude, vous vous réveillez toujours en retard

    89
    9
      Anonyme Utile
      26 avril 2018 - 17 h 30 min

      Je partage totalement votre avis. Ces corrompus et traîtres qui laissent ces migrants infiltrés de terroristes s’installer dans la région de Tamanrasset sont des traîtres et corrompus qui travaillent sournoisement( pour la France. Il fauit absolument nettoyer La région de Tamanrasset de ces migrants que la France a poussé à migrer vers l’Algérie et en même temps nettoyer le sommet de notre pays de ces traîtres qui travaillent, pour la France. Et c’est urgent. Il faut agir maintenant. Le temps de la discussion est terminé.

      18
      2
    Anonyme
    26 avril 2018 - 9 h 20 min

    « ……… à ces réfugiés subsahariens…… »
    Par abus de langage vous continuez à les qualifier de réfugiés et ce faisant , sans le vouloir, vous leur accordez un statut dont nos ennemis se saisissent pour nous faire chanter !
    Les internautes vous ont maintes et maintes fois signalé que ces migrants africains hors la loi et porteurs de tous les dangers pour notre pays ne sont pas des réfugiés !
    Cessez de les qualifier de réfugiés s’il vous plait et qualifiez les une bonne fois pour toutes comme il se doit : c’est à dire des migrants africains hors la loi missionnés pour détruire notre pays !

    64
    8
    EL BOULEVARD
    26 avril 2018 - 9 h 13 min

    à nos amis du sud algérien, vous avez amplement raison de revendiquer le développement de votre région mais n’oubliez pas que si vous écoutez les chants de sirènes venus d’outre_mer, qui vous encouragent à créer une enclave touarègue, ce n’est pas pour vos yeux mais pour leurs propres intérêts. Il faut vous dire que ces visées ne datent pas d’aujourd’hui, De Gaulle a essayé d’emberlificoter les notables touaregs à l’aube de notre indépendance, en leur promettant une autonomie, leur refus a été catégorique en déclarant qu’ils ne peuvent être qu’algériens et rien d’autres. alors messieurs les responsables , avec ces visées perfides qui nous guettent , oubliez un peu le bleu de la mer et la belle baie d’ Alger, Tam est plus belle avec ses immensités , ses ressources, sa population millénaire. Tam que j’aurais aimé visitée est le véritable poumon de l’ Algérie.

    57
    9
      AÏT Chaalal
      26 avril 2018 - 10 h 12 min

      Les gens du sud du pays se sont frères est soeurs dans le sang et dans l’ethnie (des berbères) donc arrête de les qualifier d’amis..
      il ya 8 ans , j’ai donné un signal d’alerte avec quelques collègues de travail concernant la fragilité sociale de l’extrême sud de notre pays. c’est une vraie brèche que les ennemis de la nation sont en train d’exploiter. Pourquoi tous les bâtiments des services de l’état sont concentrés dans le nord ? pourquoi ne pas transférer quelques ministères au sud?? pourquoi ne pas créer des annexes des services de renseignement de notre pays vers cette région q très sensible pour la sécurité nationale? Je ne sais pas qui est le responsable de l’aménagement de territoire, mais je peux dire une chose: il est nul!!!

      43
      7
        Mia
        26 avril 2018 - 11 h 56 min

        Vous avez raison (Ait Chalal) au lieu de décentraliser nos institutions étatiques dans cette région du sud , ils préfèrent se cantonner tous au Nord dans la promiscuité, et la mafia du foncier grignote la moindre parcelle à Alger comme ils sont entrain de grignoter des quartiers comme Hydra et Bir Mourad Reis et autres….

        23
        6
        008
        26 avril 2018 - 13 h 02 min

        Nos compatriotes du sud sont nos frères et sœurs car c’est des ALGERIENS et des ALGERIENNES.
        Basta de ce Berbères et Arabes!
        On a rien a voir avec les Berbères et Arabes du Maroc ou des autres pays.

        13
        13
      EL BOULEVARD
      26 avril 2018 - 20 h 22 min

      merci si Ait chaalal pour la remarque c’est juste une façon de parler, vous avez raison, avant tout ils sont nos frères.si je prends incontestablement position pour un ami,qu’en est-il pour un frère? mais malgré cette bourde, j’ai récolté beaucoup plus de pouces que vous (rires) sans rancune mon frère .tout mon respect et toute ma gratitude

      1
      1
    Vangelis
    26 avril 2018 - 8 h 14 min

    Dans tous les séminaires l’Algérie prône le développement seul à même de tuer dans l’œuf toute velléité de contestations jugées alors infondées et surtout ne pas créer des foyers terroristes, limite supérieure à celle des manifestations hostiles aux gouvernements en place.

    Mais, cette même Algérie attend toujours que la rue gronde pour s’apercevoir qu’elle aurait du adopter la politique préconisée ailleurs.

    Elle laisse des territoires dans un sous développement chronique. Elle laisse des structures dans un état de délabrement avancé à l’exemple des immeubles, routes et autres hôpitaux et fait donc dans la parlote à l’endroit des algériens tout en accordant, il faut le préciser, des aides au développement au pays du Sahel. Elle s’est même permise d’utiliser les deniers publiques pour effacer des dattes africaines.

    On voit, sans même le préciser, que tout le monde connaît, qui tient le chéquier pour les autres mais pas pour ses citoyens.

    45
    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.