Opérations militaires américaines dans le monde : pourquoi Trump risque de faire pire que Bush

opérations militaires
Des soldats américains en Irak. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le bilan de leurs opérations militaires dans le monde montre que les Américains ont bombardé sept pays en 2017, période correspondant à la première année de l’Administration Trump.  Ces sept pays bombardés, sans déclaration de guerre, sont les mêmes qu’en 2016. Il s’agit de la Syrie, de l’Irak, de l’Afghanistan, du Yémen, de la Somalie, de la Libye et du Pakistan.

Mais ce qui est intéressant, c’est que le document en question fournit, preuve à l’appui, que Donald Trump est un grand menteur et qu’il ne compte pas tenir sa promesse de campagne de ne pas s’ingérer dans les affaires des autres pays. Si les choses restent en l’Etat, il risque même de faire pire que George W. Bush. Et cela se vérifie partout. Le président Trump a pratiquement donné un coup d’accélérateur à la machine de guerre américaine.

A propos justement de la Syrie et de l’Irak, dans l’opération «Inherent Resolve», les Etats-Unis (et leurs alliés) ont largué 39 577 bombes en 2017, soit 30% de plus qu’en 2016 (30 700) et 600% de plus qu’en 2014 (6 292). Sur ce point, 2017 a battu allègrement le record de 2016 en matière de bombardements.

Les frappes appliquées en Syrie l’ont été sans l’accord de Damas et, bien sûr, sans accord de l’ONU et sans déclaration de guerre. Ces frappes ne répondaient pas à une agression de la Syrie contre les pays de la coalition occidentale. Ces frappes ont donc été appliquées en seule et stricte application du «droit du plus fort». Elles répondent, dans ce cas, à la définition de crime d’agression, selon la législation internationale onusienne.

Si l’objectif affiché de «lutte contre le terrorisme» est bien l’objectif réel en Syrie, il est, cependant, à constater que la coalition occidentale ne se met à combattre vraiment ce terrorisme qu’au moment où la coalition Syrie-Russie-Iran-Hezbollah l’a déjà quasiment vaincu. Cette coalition occidentale combattait six fois moins le terrorisme en 2014 qu’aujourd’hui, au moment où il aurait été fort utile de le combattre vraiment. Ce qui entoure de suspicion les objectifs de la présence réelle des Occidentaux en Syrie.

S’agissant de l’Afghanistan, le bilan révèle que dans les opérations «Freedom’s Sentinel» et «Resolute Support», sensées lutter contre le terrorisme, les USA ont largué 4 361 bombes en 2017, soit 320% de plus qu’en 2016 (1 337) et 465% de plus qu’en 2015 (937).  Cette hausse importante traduit, à l’évidence, l’échec d’une intervention conduite dans ce pays depuis plus de quinze ans. Le terrorisme n’y est toujours pas vaincu, bien au contraire.

Concernant le Yémen, 126 frappes ont été répertoriées en 2017, en augmentation de 360% par rapport à 2016 (35). Au-delà des déclarations officielles, on peut se demander si ces frappes ne sont pas appliquées en soutien des forces saoudiennes (alliées des Occidentaux) contre les révolutionnaires yéménites, plutôt que contre des terroristes de Daech ou d’Al-Qaïda qui se trouveraient au Yémen. En réalité, ce bilan montre aussi que les Etats-Unis, quand ils s’engagent dans un conflit, ont toujours plusieurs idées derrière la tête.

Dans une interview à CNN en 2016, le candidat Trump avait pourtant condamné la contre-productivité des ingérences étrangères en Irak, Libye et Syrie. Chacun peut réaliser à quel point les promesses électorales de Trump sont aujourd’hui bafouées sur ce sujet précis.

S. S.

Comment (2)

    Les Égarés USA Gb France Israël Saouds
    27 avril 2018 - 21 h 14 min

    Faut pas chercher plus loin…Le Régime USA est un État Terroriste . .Qui vit de guerres d’agression..terrorisme..mensonges….Un Régime Terroriste . .Daesh à Washington..Alkaida au Congrès…Du Terrorisme Américain. .C’est la vérité. .Maintenant faut bombarder toute présence Terroriste Américaine . .

    DYHIA-DZ
    26 avril 2018 - 11 h 44 min

    Je vous suggère d’écouter la réponse officielle de l’IRAN aux déclarations de Trump concernant le nucléaire iranien. Très forte.

    14
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.