Contribution d’Al-Hanif – Les réseaux sociaux : une arme de subversion

Zuck réseaux
Le fondateur de Facebook a chamboulé les sociétés et les mœurs. D. R.

Par Al-Hanif – Pourquoi leur utilisation serait-elle gratuite ? pourrait questionner un faux naïf. Facebook, Google et Twitter, pour ne citer que les plus hégémoniques, permettent d’envoyer gratuitement par messagerie instantanée des milliards, voire des trillons, de caractères et d’images.

Médias de masse, valorisés à hauteur de milliards de dollars, ils ont imposé un modèle économique qui ne fait que reprendre les bases de la démarche publicitaire : convertir de manière clandestine les utilisateurs en banques de données. La deuxième étape étant d’exercer une influence par un matraquage incessant sur la pensée à l’aide d’algorithmes de plus en plus pointus. Et à recueillir des renseignements sur l’internaute, ses centres d’intérêt et son pays.

Les révolutions colorées se sont appuyées sur ces outils comme rampe de lancement de campagnes de subversion, dans une expérimentation qui a capitalisé sur la frustration des classes moyennes éduquées et que l’on a vu se répéter de Kiev, à Istanbul, en passant par Le Caire, Tunis et Alger. La persistance à lancer des mots d’ordre pour manifester dans les places des grandes capitales est également un classique qui s’est répété de Maydan, en Ukraine, à place El-Tahrir, au Caire, pour obtenir l’effet loupe désiré.

Chez nous, l’intention affichée de manifester Sahat El-Chouhada entre dans la même stratégie de subversion. Piège éventé par des forces de sécurité bien préparées et averties des faux semblants !

Le Big Data, censé accroître les frontières de la démocratie participative, cache des desseins plus sournois. Dans les campagnes électorales, comme l’a démontré la dernière élection américaine, les réseaux sociaux, loin de rendre leur âme à la politique, ont surtout servi d’outils de ciblage de l’électeur, proie électronique à traquer et à influencer. Plus subtilement que ne le faisait la réclame d’antan.
Partout dans le monde, ils vendent la vision d’un monde libéral à la liberté sans entraves, en cachant qu’ils sont un danger pour une vie privée qui se rétrécit.

Collecte et analyse des données livrent des informations personnelles pour les livrer aux entreprises et aux Etats. Un monde véritablement orwellien émerge où chaque mot écrit, chaque parole prononcée ou chaque photo échangée deviennent des mines d’informations à exploiter.

Chaque parcours de navigation rattaché à votre IP permet, à travers votre historique, de vous transformer en prospect assailli par des tonnes d’offres publicitaires, ou sujet à surveiller. Petit Poucet involontaire, chacun d’entre nous nous sème des cailloux assez nombreux pour l’ensevelir.

Cet aspect étant assez connu, j’en reviens au sujet de départ : l’utilisation des réseaux sociaux comme panoplie de la cyberguerre, menée contre les Etats par des institutions étatiques ou des internautes plus ou moins isolés. La prolifération de sites ciblant l’Algérie, son économie, ses dirigeants relève de tout, sauf du hasard. La «e-reputation» est devenue une arme moderne et elle concerne aussi bien les personnes que les Etats.

Dans un pays où l’on nous vante le génie de nos ingénieurs en informatique, de nos communicants, rares sont nos lanceurs d’alerte qui éveillent à cette subversion par le canal des réseaux sociaux, et nous avons l’impression de nous époumoner en pure perte.
Algeriepatriotique nous permet de nous compter au sein d’une blogosphère militante et engagée, dans des exercices qui échappent, nous l’espérons, à la mode du blogging qui ne livre que des instantanés de vie et vise une promotion personnelle ou mercantile.
A l’heure où l’on prône, à travers les réseaux sociaux, un statut de «citoyen du monde», nous ne voulons que repousser la déstabilisation, la circonscrire mais cela serait mal nous lire que de croire que nous tenons au statu quo par faute de désirs ou en affidés d’une quelconque rente.

Pour entrer à armes égales dans l’âge digital, et rêver de connexion par gigabits, nous devons d’abord engager un chantier dans le domaine de la santé et de l’éducation et réfléchir à quoi mettre dans les tuyaux une fois que la technologie de pointe permettra de transmettre le Big Data à la vitesse de la foudre.

A.-H.

Comment (17)

    Adam
    2 mai 2018 - 4 h 25 min

    Sur les réseaux les gens écrivent ce qu’ils pensent de plus beau, tels des poèmes, des astuces, ..ils y mettent leurs talents qu’ils offrent gratuitement ainsi que leur vie.
    Sur Y.Tube c’est la même chose, d’ailleurs ytube n’accepte votre inscription qu’avec un compte Ggle ou twetez. Car faisant partie d’une même plate-forme.

    Mais qu’est ce qui empêche l’algérien de se doter d’une plate forme dada et de créer un réseau social, propre à lui et chez lui ?! Les collabo peut être ?!

    Les réseaux sociaux sont en partie une donne qui compte pour les guerres en cours. Dans certains pays, les internautes éveillés fourguent de fausses informations pour empoisonner l’analyse des serveurs et le résultat final de leurs maîtres. C’est d’ailleurs ce qui motive la traque des fakes news. Le robot est bête fourguez lui une mr..de, il l’a prendra pour pizza, suffit de jouer sur les mots.

    C’est bientôt l’ère de Terminator avec l’entrée sur scène de l’intelligence artificielle (IA) et croyez moi, c’est pas un jeu. Le fameux cerveau global va devenir une réalité et le plus effrayant est que ses créateurs le prennent pour un Dieu, car 100 fois plus rapide que le cerveau humain.

    Sans ces réseaux sociaux, les invasions dits « printemps arabes » n’auraient pas été possibles. La perception des citoyens des nations est, à présent, à la merci d’Internet et c’est la, que se déroule la guerre numérique. J’estime qu’un module d’enseignement doit être intégré, en urgence, dans les écoles pour protéger les jeunes qui sont les plus exposés aux effets de cet outil de subversion massive.

    13
    11
    Jojo
    1 mai 2018 - 22 h 56 min

    c’est encore  » la main de l’etranger  » lol , sans internet vous n’aurez pas eu la chance de vous exprimer sur AP que je remercie d’ailleurs pour ses positions patriotiques tout en étant progressiste. ; pour internet c’est la manière de l’utiliser qui compte , c’est cimme la télé : on peut regarder des trucs pas biens …mais pas que !! on peut regarder des documentaires scientifiques…

    19
    5
    21éme siécle oblige ...
    1 mai 2018 - 20 h 45 min

    du vecu tout récemment : une lettre recommandée avec accusé de reception a mis 45 jours pour me parvenir et cela pour une vingtaine de km sur le grand alger ….
    je vous laisse alors deviner si oui ou non il faut les réseaux sociaux , les tweeter .;.etc .
    c’est aux utilisateurs d’apprendre à etre vigilents …et non pas l’inverse car c’est : soit on avance technologiquement , soit on créve .
    les pays où les peuples sont incultes …auront du mal à vivoter , et encore beaucoup moins à vivre dignement .
    soit on s’alligne …soit ON DISPARAIT ! aussi simple sue cela .

    18
    3
    Algerien
    1 mai 2018 - 16 h 19 min

    pffff
    Commentaires completement bridés
    N’attendez pas de recevoir le mode d’emploi de la reussite .
    En France des qu’il y a des elections on agite le chiffon des musulmans et des quartiers
    En Algerie on agite le chiffon harki et tous ceux qui reussissent sont traités de harki .
    Ca n’a plus de sens
    Prenez vous en a vous meme si vous etes amer de n’avoir rien
    Seule solution relevez vos manches et mettez vous au défi de reussir vos projets
    sans s’en prendre a vos prochains
    Ca sert a rien de chercher dans le retroviseur son chemin sans issue !

    14
    42
    Anonyme
    1 mai 2018 - 14 h 57 min

    Ya si Al Hanif, big data appartient à ceux qui veulent être au commande du monde. Si vraiment tu es intéresser de voir qui vraiment est au commande .. je vous dirige en direction de Denver aux USA. Notre pays n arrive pas à comprendre que l ère digitale est finie…ainsi que l ère de la sagesse est finie…l ère de prédiction est presque fini..est on rentre dans l ère COGNITIVES…. on prédit le future..et on prend les actions nécessaires pour remédier. On fait de façon à ce que on mesure le SENTIMENT de population. Ce qui veut dire est ce que ces gens sont content ou mécontent …est ce qu on peut les influencer pour stabiliser ou déstabiliser un peuple ou une nation.. dans le monde commercial idem ..les même technique sont utiliser pour vous vendre des produits et services…enfin beaucoup de choses sont faite à partir des profils que les gens mettent inocentement sur les social média avec des photos et qui sont leur membre de la famille et qui sont leur amis et quel type de relations ils entretiennent etc..etc..ET POUR AVERTIR TOUT LES ALGÉRIENS MALE ET FEMALE VOS DONNES SONT AUX USA SUR DES GRANDS SERVEURES …JE VAIS VOUS DIREAUSSI TOUT VOS EMAILS SONT AUSSI LA BAS… je suis sure vous êtes entrain de vous demander que font ils avec mes emails…eh bien ils font du TEXT ANALYSIS ca veut dire ils analysent vos text pour en sortir des choses intéressantes pour eux..en anglais on dit intelligences…tout algérien est un risque pour la stabilité de notre pays… donc le risque doit être minimiser en éduquant nos citoyens à comprendre les enjeux. Je suis sure que vous avez entendu du scandale de Facebook et de Cambridge Analytica qui ont influencer les résultats des présidentiel en Kenya et ainsi d autre pays…j aurais aimer écrire un papier à ce sujet mais je suis pas francophone …mais si Al Hanif veut le faire je peux l aider à mesurer ce que big data est. Les usas ont déjà la a avec big data sur une surface de plus 200 hectare de centre de traitement avec des machines très puissante… pauvre nous l agneau … guetter par les loups…seul la technologie et l intelligence nous sauvera de ces loups. Nous Algériens avons ces technologies mais pas de preneurs…voilà j ai pris le temps de vous écrire c pour éclaircir nos chère compatriotes et de ne pas croire tout ce qu on vous dit…vive mon pays…mais on est en retards. Encore une fois je suis faible en langue de Molière.

    11
    10
    Algerien
    1 mai 2018 - 14 h 10 min

    Internet c’est seulement l’automatisation du courrier qu’on recoit a la maison
    Au lieu du camion et de l’avion pour transporter les lettres .
    Tout est fait electroniquement
    Rien d’exceptionnel
    Alors des qu’il y a quelque chose qui parait etre un progres
    forcement on y fourre le juif
    la connaissance ne dépend pas d’une seul personne mais d’une somme de connaissances
    ou toutes les civilisations y ont contribuées

    12
    8
    PREDATOR
    1 mai 2018 - 13 h 21 min

    Ils ne nous ont pas offert internet pour nos beaux yeux

    8
    10
    Anonyme
    1 mai 2018 - 13 h 20 min

    En plus de face book il y a d autres elements qui donnent froid au dos et qu il faut absolument connaitre et c est Thierry Meyssan,tres celebre jurnaliste d investigation qui les a rapportes dans ces livres et surtout son dernier livre : « Sous nos Yeux » …..

    22
    7
    Anonyme
    1 mai 2018 - 13 h 08 min

    C’est encore un complot sioniste puisque l’inventeur de l’internet est un juif , le physicien Timothy Berners-Lee.

    5
    23
      Anonyme
      1 mai 2018 - 15 h 13 min

      Internet c l armée usa. Et cerne en Switzerland. Tout deux on fait presque tout…mais c debatable

      7
      9
    Algerie
    1 mai 2018 - 10 h 40 min

    Des Giga tonnes d’informations qui ne vaudrons plus rien !
    Chacun doit contribuer a ouvrir un compte facebook qui ne montre pas ce que vous etes
    Mais ce que vous souhaitez etre .
    Nuances qui remettra cet outils a sa place

    9
    39
    Algerien
    1 mai 2018 - 9 h 11 min

    Au lieu d’en avoir peur
    Mieux vaut en maitriser la portee
    Et renvoyer le triple de la propagande aux pays faclitateurs .
    il y a quelques annees on disait c’est vrai je l’ai vue a la télé
    Maintenant c’est les reseaux sociaux faiseurs de vérité
    Il faut s’accaparer cet outils et innonder le Monde pour notre vérité

    26
    26
    Anonyme
    1 mai 2018 - 9 h 09 min

    Voila encore une analyse pour confirmer ce que rapporte votre article sur la main mise de face book et la grande influence pour manipuler l opinion internationale et nationale dans le monde.Plusieurs de mes amis et moi meme sur conseil d un de nos amis ingenieur en securite IT,avons refuses de ne pas ouvrir un compte face book depuis sa creation et ceci s est avere une juste decision.

    37
    104
    Anonyme
    1 mai 2018 - 9 h 02 min

    Tout a fait excellent article voici une des preuves comment l ami de Netanyahou a ete elu premier ministre de l Inde:
    https://www.courrierinternational.com/article/le-scandale-facebook-setend-linde

    34
    10
    Djeha Dz.
    1 mai 2018 - 7 h 21 min

    Certes les réseaux sociaux n’ont rien d’innocents, comme tout autres moyens de communication, du plus classiques aux plus sophistiqués.
    Les réseaux sociaux, comme toutes choses, ils sont ce qu’on veut en faire, ni plus ni moins. C’est des armes à doubles tranchants. On peut les utiliser pour faire de la prévention contre le diabète, divulguer des secrets d’état, dénoncer les voleurs (wikileaks), ou créer des fake news .
    Personnellement je suis bien heureux qu’ils existent. Finalement, le monopole de la communication est brisé et échappe aux détenteurs de la propagande aussi bien politique que de marché.
    De toutes manières personne n’échappera au ‘’profiling’’ , nous sommes et serons tous fichés, aussi bien par les systèmes administratifs des états que par les géants du marketing.
    Nous ne pouvons pas arrêter l’évolution des moyens de communication, mais nous pouvons apprendre à les filtrer et maitriser, si d’autant plus ils sont devenus un moyen de subversion ou de guerre.
    La responsabilité des personnes qui utilisent un instrument est entière, par conséquent il incombe à chacun d’en connaitre les mécanismes.
    une population de simplets, est une cible idéale pour n’importe quel prédateur ou manipulateur.
    Encore une fois c’est à nous de nous mettre au pas du … ‘’progrès’’ ??

    177
    6
      Anonyme
      1 mai 2018 - 16 h 48 min

      Djeha Dz.
      1 mai 2018 – 7 h 21 min
      tous les reseaux sociaux oui,mais pas facebook,

      1
      30
    Leur Page Facebook
    1 mai 2018 - 6 h 00 min

    Il n’y a pas longtemps un animateur de la télévision algérienne lors d’une table ronde a exprimé son étonnement sur la naïveté de certains responsables qui publient des données en principe confidentielles, sur « leur » page Facebook… Elle porte bien son nom : La Toile. Toile d’une Araignée qui a décidé de vivre une orgie. Il y a ça, et plus encore, c’est à la fois un progrès et un abime. La nature a été bien conçue, cela survient en même temps que le dérèglement du climat, et de bien des choses. Entre le progrès qui pourrait améliorer l’humanité et l’abime qui la tire vers le pire… Pour le troupeau, c’est le stade infantile d’Internet, la maman sait qu’il faut surveiller bébé, le touche à tout. Facebook appartient à son concepteur, celui qui s’y engouffre pense être à la page, qu’il a sa page, il se fait déplumer, c’était mieux quand même, plus simple quand on écrivait avec un morceau de roseau sur une tablette en bois. Désormais il faut être ou ingénieur en informatique ou illettré.

    79
    14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.