M’hamed Kheddad : «La résolution du Conseil de sécurité est un tournant»

Kheddad Minurso
M’hamed Kheddad, le coordinateur sahraoui avec la Minurso

La résolution prorogeant le mandat de la Minurso de six mois représente un tournant dans le traitement de la question sahraouie par le Conseil de sécurité, a déclaré M’hamed Kheddad, le coordinateur sahraoui avec la Minurso. «C’est un tournant dans l’intérêt que porte le Conseil de sécurité et la communauté internationale dans son ensemble à la solution au conflit», a indiqué Kheddad à la presse. Il a ajouté que «les explications de vote de la majorité des membres du Conseil de sécurité vont dans le bons sens, soutiennent les efforts de l’envoyé personnel du SG de l’ONU et appellent à l’application des résolutions du Conseil réaffirmant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination».

Cependant, l’élément le plus important dans cette résolution, a poursuivi le coordinateur sahraoui, selon l’APS qui rapporte l’information, est l’appel lancé par le Conseil de sécurité à la reprise du processus onusien et la tenue d’un cinquième round de négociations «sans pré-conditions et de bonne foi». L’émissaire Horst Kohler va mettre à profit la période de six mois représentant la prorogation du mandat de la Mission pour remettre le processus onusien sur les rails, a précisé Kheddad.

Le coordinateur sahraoui a expliqué que le Conseil «voulait en finir avec le statu quo qui prévaut au Sahara Occidental que le Maroc et la France veulent perpétuer en essayant à chaque fois de renvoyer le règlement du conflit aux calendes grecques». D’ailleurs, la France a affiché son désaccord sur cette nouvelle démarche qui consiste à ramener le mandat de la Minurso à six mois seulement pour donner la chance au Conseil d’examiner, en octobre, les progrès réalisés dans la recherche d’une solution politique au conflit, a-t-il fait remarquer. Son représentant à l’ONU, François Delattre, a avancé, lors du débat qui a suivi l’adoption de la résolution, que la nouvelle démarche risquait de perturber la gestion des ressources de la Minurso.

Réagissant, par ailleurs, à la référence du Conseil sur la prétendue présence du Front Polisario dans la zone-tampon d’El-Guergarat, Kheddad a tenu à expliquer que la partie sahraouie «s’en tenait à l’esprit et à la lettre de l’accord de cessez-le-feu et l’accord militaire numéro 1». D’ailleurs, l’ONU a démenti à deux reprises les allégations marocaines sur El-Guergarat et sur les deux localités sahraouies de Bir Lahlou et Tifariti, situées hors de la zone-tampon, a-t-il ajouté, rappelant que les installations administratives du Front Polisario existaient dans ces territoires depuis 1991.

R. I.

Comment (14)

    HANNIBAL
    1 mai 2018 - 14 h 01 min

    Pour les serviles nervis du makhnaz qui accusent maintenant les Américains , d’etre des concurrents pour la Coupe du monde et leur indépendance d’avoir oser lier des relations avec la Chine et la Russie et le développement du mar’ok
    comme puissance internationale Ho! c’est en quelque sorte une vendetta de la part des Américains mais ce crime de lèse majesté pour Shlo-homo VI ; doit etre interprété comme une punition de la part de Trump les 28 millions de dollars
    versé par sa gracieuse majesté a Hilary Clinton , alors que son peuple meurt pour un kg de farine c’est le comble du roi des povres , si on étalait ce fait au conseil de sécurité les Saharaouis seraient rétablis dans leurs droits d’office et n’aurait pas besoin de référendum Shlo-homo VI a là trouvé son maitre il ne peut plus reculé il a le dos au mur !!
    Et comme disent les mar’oké béllati béllati les Saharaouis auront l’Indépendance c’est une question de calendrier !!




    11



    7
    Ahmed ADDOU
    1 mai 2018 - 12 h 19 min

    On peut dire cette fois-ci que la stratégie du Makhnez a ete battue en brèche par le Conseil de sécurité de l’ONU.
    En effet, l’adoption de cette résolution qui réaffirme le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination appelle fermement les deux parties au conflit, le Maroc et le Front Polisario, à des négociations, sans conditions préalables et de bonne foi, sous les auspices du Secrétaire Général de l’ONU.
    A ce titre, les négociations marathon et le débat qualifié d’extrêmement positif et constructif, qui s’en est suivi, ont abouti à l’adoption de la résolution 2414 du 27 avril 2018 sur le Sahara Occidental.

    Il es a noter que de ce débat tenu au Conseil de Sécurité, plusieurs points saillants ont été relevés.
    Il y a lieu d’abord de noter un soutien massif des Etats membres à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui pourvoie à l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental.

    Par ailleurs, l’ensemble des Etats membres du Conseil de Sécurité ont appelé les deux parties au conflit, le Maroc et le Front Polisario, à reprendre dans les meilleurs délais, leurs négociations directes et exprimé leur appui à l’envoyé personnel du SG de l’ONU pour organiser ces négociations.

    De nombreux membres du Conseil de Sécurité ont interprété et compris le renouvellement du mandat de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un Référendum au Sahara Occidental (MINURSO) de six mois au lieu d’un an comme un moyen de pression sur les deux parties, en particulier sur le Maroc, pour engager, sans délais, lesdites négociations.

    L’un des grands acquis à relever de ce débat, c’est que le droit à l’auto-détermination et la solution sur la base de la négociation directe entre les deux parties (Maroc – Front Polisario), ont prévalu sur une solution fondée sur « l’autonomie » à laquelle deux Etats seulement ont fait référence dans leurs explications (France – Cote d’Ivoire).

    Enfin, de nombreuses délégations ont réaffirmé leur soutien indéfectible aux droits légitimes du peuple sahraoui ( y compris le Koweit), ainsi qu’à la protection des droits de l’Homme dans les territoires du Sahara Occidental (notamment la Suede).




    14



    8
    BabElOuedAchouhadas
    1 mai 2018 - 11 h 44 min

    Avec cette Resolution on peut annoncer sans aucun risque que la messe est dite pour cette feodale famille allaouite venue de l’Arabie Yahoudire pour humilier et asservir le bon peuple marocain sa naivete.




    10



    8
    Thami20/02
    1 mai 2018 - 11 h 26 min

    Certes, par le passe on disait ici et ailleurs que Hassan 2 a piege le Maroc et son peuple avec sa fameuse « Marche Verte » de 1975 dont le seul objectif etait d’eloigner du Maroc les Generaux des FAR apres trois (03)tentatives de coup d’Etat militaire ( 1971 : General Benabid, 1972 : General Oufkir. 1973 : General Dlimi).
    Par contre, aujourd’hui des voix commencent a s’elever meme au Maroc pour dire que l’entetement de M6 sur ce dossier risque de faire disparaitre la Monarchie au Maroc en raison d;une part de la situation socio-economique qui prevaut actuellement au pays conjuguee avec le le presentretour du Moyen Orient des 2.000 terroristes marocains de Daech qui parait-il se sentent trahi par le Makhzen qui leur avait facilite le depart en Syrie debut 2012.




    10



    7
    Paris 75011
    1 mai 2018 - 10 h 59 min

    Autant parait-il, le peuple du Sahara Occidental est enfin tres heureux grace a cette Resolution autant je note aupres de mes copains marocains etablis ici a Parix et aussi a travers les reseaux sociaux marocains, une debut d’inquietude chez le peuple marocain en rapport avec le contenu de cette Resolution, inquietude amplifiee aussi par la nouvelle position du Koweit.
    Il semble que le peuple marocain commence a comprendre, grace aux NTIC, les potentiels risques de ce mensonge vieux de 43 annees et ses effets actuels et avenirs sur le developpement economique et sociale sur le Maroc.




    10



    7
    M'hamed HAMROUCH
    1 mai 2018 - 10 h 28 min

    Moi je ne dirais pas que cette résolution du Conseil de sécurité de l’ONU est un tournant mais plutot qu’elle sonne le glas a 43 annees de mensonge et est annonciatrice du debut de la fin de ce Regime MakhNazi meme s’il est vrai que je suis incapable de dire si Mimi6 finira au mieux comme Ben Ali ou au pire comme Kadhafi.
    Pour bcp, la demande de divorce de l’intelligente Salma Bennani, l’ex epouse de Mimi6 est en rapport direct avec cette proche fin de la « monarchie » au Maroc.




    17



    13
    Med Benhamou
    1 mai 2018 - 10 h 18 min

    Une lecture objective de cette resolution nous fera comprendre que la decision demandant a la RASD de retirer ses 12 policiers de la zone tampon de Guerguarat. sachant que le Rapport du SG de l’ONU (Mr Guterres) disait que le Maroc a viole 103 fois l’Accord de Cessez le feu de 1991 et 28 fois pour la RASD, elle vise (cette decision) a eliminer tout pretexte pour le Maroc de ne pas revenir sans conditions prealable et de bonne foi, a la table des negociations directes entre le Makhzen et la RASD comme deja formulee dans la Resolution de 2017.
    Quant a la prorogation a six (06) mois de la MINURSO. proposition faite par l’administration de Trump et notammmant par John Bolton parait-il, elle se veut a mon avis, un message clair au Maroc voulant dire que la recreation est terminee.




    18



    11
    RasElHanout
    1 mai 2018 - 10 h 05 min

    Est-ce que c’est bien ce représentant de la France à l’ONU, François Delattre, qui avait dit un jour que « le Maroc est notre prostituee avec laquelle on partouze chaque soir, dont on n’est pas particulierement amoureux mais qu’on se doit de proteger » ?




    13



    11
    Ziad ALAMI
    1 mai 2018 - 9 h 59 min

    Tout le monde a eu la meme analyse que Mr M’hamed Kheddad sauf bien entendu la presse propagandiste du Makhnez et les Sbires de Mimi6 qui ont acquis une certaine celebrite dans la maniere de transformer a chaque fois une defaite politique en une grandiose victoire diplomatique grace au « genie » de Mimi6 sourenu par ses « hautes instructions » et ce, afin de maintenir le peuple Marocain dans une totale ignorance sur une question qui les concerne directement a savoir le dossier de colonisation du Sahara Occidental.




    14



    10
    awrassi
    1 mai 2018 - 8 h 48 min

    L’ONU ne permettra jamais un référendum sur l’autodétermination d’un peuple. Si elle le faisait pour les Sahraouis, elle ouvrirait la voix à des dizaines d’autres, dont celui du Québec par exemple. L’ONU sert les intérêts de 3 grande puissances impérialistes (USA, France/Europe, GB), quand les Russes et les Chinois sont forcés par le calendrier américain à défendent leurs lignes (contre le terrorisme islamiste pour les Russes, le Japon, la Corée du sud, l’Inde et le Pakistan pour la Chine). La RSA se fera par une guerre ou ne se fera pas. Cette guerre aura lieu quand les USA seront sûrs d’eux. Pour l’instant ils préparent le lieu du tournage (Mali, Niger, Mauritanie, Sud ouest algérien) avec leurs amis Marocains et Israéliens. Vous pensez vraiment que les Américains vont accepter une présence russe sur les côtes atlantiques, à un jet de missile balistique de New York ou Washington ? Car la RSA devra choisir entre les USA et sa vassalisation ou les Russes et la conservation de leur souveraineté … N’oubliez jamais : les USA ne craignent qu’un seul ennemi : le Russe.




    13



    22
      manman1954
      1 mai 2018 - 10 h 37 min

      @Awrassi
      Je suis désolé, je n’ai rien compris à ton message !

      Je te rappelle que nous Algériens avons accédé à l’indépendance grâce à un referendum d’autodétermination, demandé par l’ONU et accepté par la France (qui, d’ailleurs, n’avait plus le choix, vu l’issue de la guerre menée par le peuple Algérien).

      le Timor oriental fut annexé, unilatéralement, par l’Indonésie en décembre 1975. Cette annexion ne fut jamais reconnue par l’ONU. Cette ancienne colonie portugaise accéda à l’indépendance en 2002, suite à un référendum d’autodétermination organisé par l’ONU en août 1999.




      11



      9
        awrassi
        1 mai 2018 - 10 h 47 min

        L’Algérie s’est libérée de la France grâce à la lutte armée et au sacrifice de ses hommes et femmes. L’ONU a joué le jeu parce qu’il était de l’intérêt des 4 autres puissances siégeant au Conseil de sécurité que la France décolonise … Le cas de figure de la future RAS (in cha Allah) n’est pas le même. Je répète : la RAS se fera si les Américains le veulent. L’ONU parle pour ne rien dire. Je préfèrerai d’ailleurs que cette RAS soit une République Amazigh Sahraouie, ou République sahrrouie tout court, ce qui est plus juste et moins arabo-colonisateur !!




        7



        16
      Hellali
      1 mai 2018 - 10 h 45 min

      @awrassi. Un esclave consentant qui essaye de se consoler comme il peut ? en voulant creer l’amalgame entre d;un cote, les notions de « decolinisation » telles que regies par la Charte des Nations Unies et laquelle decolonisation concerne a ce jour neuf (09) pays inscrits a l’ONU comme « Territoire a decoloniser » y compris le Sahara Occidental et de l’autre cote, les revendications des populations dites minoritaires dans un meme pays comme c’est le cas actuellement pour les populations minoritaires du Maroc ( le Rif). du Canada (Quebec), de la France (la Bretagne ou peut etre la Corse) etc……
      Pour s’en convaincre il suffirait de lire le dossier du Timor Oriental.




      14



      10
    Anonyme
    1 mai 2018 - 7 h 02 min

    Comme d’habitude, dès que ça sent pas bon,momo6 prend son Boeing pour Paris,que deviendrait le Maroc sans la France, c’est au tour de momo 6 de s’agenouiller et de baiser la main de Macron.




    23



    18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.