Chihab Seddik : «Se mobiliser pour relever les défis auxquels fait face le pays»

RND Chihab Seddik élus locaux
Chihab Seddik. D. R.

Le porte-parole du Rassemblement national démocratique (RND), Chihab Seddik, a appelé, samedi à Oran, les élus locaux à prendre conscience et à se mobiliser pour relever les défis auxquels fait face le pays. Lors d’une journée de formation au profit des élus locaux du RND, Chihab Seddik a mis l’accent sur l’importance de «faire preuve de conscience et de se mobiliser face aux enjeux et défis multiples sur tous les plans».

L’élu local, a-t-il souligné, «est la base qui peut donner une belle image sur son parti et sur les instances élues», déclarant : «Si nous ne prenons pas soin de la collectivité locale et de l’élu local, on ne peut pas dire que nous sommes sur la bonne voie pour édifier la démocratie.» Mettant en exergue le rôle de l’élu local dans la construction de la démocratie, la relance de l’économie nationale, Chihab Seddik a précisé que «l’Algérie s’apprête à des élections pour la présidentielle et vit des problèmes économiques et financiers qui ont des répercussions sur la vie sociale, la cohésion nationale et alimentent la surenchère et la récupération politicienne», appelant à la mobilisation et à la vigilance.

Le porte-parole du RND a rappelé que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a accordé à l’opposition un grand rôle pour édifier une démocratie correcte et solide, exhortant l’élu à avoir confiance en soi-même, en le parti, en l’Etat et en le président de la République dans la conjoncture actuelle. «Le moudjahid Abdelaziz Bouteflika n’est pas l’homme qui s’attache au pouvoir. Sa présence, nous la considérons au RND comme un sacrifice. Le RND soutient le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, sans conditions», a souligné Chihab Seddik.

Cette journée de formation, à laquelle ont assisté des membres du bureau national du RND, a été marquée par des interventions sur le code des APC, la gestion financière des collectivités locales et le rôle de l’élu dans le développement local.

R. N.

Comment (4)

    Felfel Har
    6 mai 2018 - 13 h 20 min

    Le pays est en pleine faillite et on nous rabiboche les oreilles en parlant de mobilisation des masses pour le reconduire pour 5 années de plus. Notre appareil politique (partis et organisations de la société civile) a enfanté une démocratie de façade où le chef de l’exécutif a, à sa botte même le législatif et le judiciaire, les autres branches du pouvoir, et ceci en étant absent de la scène publique. Que fait le bâteau quand le capitaine est invisible et inaudible? Il dérive, il divague, il n’a ni cap ni boussole. C’est le moment pour de petits cheffaillons de prétendre parler au nom du boss, rédigeant ses messages, signant ses décrets et appelant à la mobilisation pour sauver la patrie. Le peuple ne veut plus suivre ce chef fantômatique, ni ceux qui se cachent derrière lui pour piller le pays. Le peuple n’entend pas se laisser berner par ces « politiques »qui n’ont aucune légitimité, car mal élus et qui ne représentent que leur chapelle. « You cannot fool all the people all the time »! (Abraham Lincoln)

    17
    lhadi
    6 mai 2018 - 12 h 44 min

    La haute idée que je me fais du rôle dévolu au Président de la république et de la responsabilité qui lui incombe, je ne la trouve pas à travers sa gouvernance. Par conséquent, je le dis sans état d’âme : il ne peut y avoir de développement économique, social, culturel et moral sans développement politique.

    
Appelons un chat un chat ! Le pays est au bout du gouffre et il lui faut un excellent guide en excellente forme physique et morale qui, tel un bon navigateur, doit savoir bien tenir le gouvernail et posséder la science de manœuvre ; celle qui oblige à louvoyer pour prendre les vents porteurs ou à biaiser pour éviter les écueils.

    
Le pays frôle l’abime et il a besoin d’une politique de redressement national qui ne peut se faire qu’avec l’apport d’une équipe dirigeante de compétence sans faille, forte, cohérente, déterminée et d’un chef de gouvernement dénué de tout souci de complaisance, de stature intellectuelle, de rigueur morale et dont la force de ses convictions sont exprimées avec un talent oratoire exceptionnel.

    
Ainsi, face au progrès de l’intelligence et aux exigences, le présent et l’avenir sont liés au devenir de deux qualités majeures : le dévouement et la compétence mises entre autres au service des stratégies de transition vers la justice globale à partir des injustices existantes.

    
La crédibilité d’un homme d’Etat se juge sur son attitude face aux événements et sur sa capacité à résoudre les problèmes.


    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    14
    1
    [email protected]
    6 mai 2018 - 12 h 10 min

    Extrait du Coran: Fussilat (41:20)

    حَتَّىٰ إِذَا مَا جَاءُوهَا شَهِدَ عَلَيْهِمْ سَمْعُهُمْ وَأَبْصَارُهُمْ وَجُلُودُهُمْ بِمَا كَانُوا يَعْمَلُونَ

    Hatta itha ma jaooha shahida AAalayhim samAAuhum waabsaruhum wajulooduhum bima kanoo yaAAmaloona

    Alors, quand ils y seront, leur ouïe, leurs yeux et leurs peaux témoigneront contre eux de ce qu’ils oeuvraient.
    Sadaka Allahou 3adhimm

    3
    3
    zawalias
    6 mai 2018 - 5 h 20 min

    «Le moudjahid Abdelaziz Bouteflika n’est pas l’homme qui s’attache au pouvoir. Sa présence, nous la considérons au RND comme un sacrifice. Le RND soutient le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, sans conditions», a souligné Chihab Seddik. »

    C’est du pipeau quand à dire que vous êtes dans l’opposition tout le monde sait que le RND et le FLN ne font qu’un d’ailleurs votre résumé ci dessus le prouve en plus de votre président du RND qui est à la tété du gouvernement
    Tout le monde profite actuellement de la vacance du pouvoir pour amasser des fortunes colossales allant jusqu’à livrer nos terres aux opportunistes de tous bords
    Le peuple vous vomit du moins les gens intègres, arrêtez de nous berner avec cette crise économique, ou vont les recettes du pétrole qui connait un boum sans compter le gaz et autres matières , la crise ne concerne que les zawalias et les fils propres de l’Algerie

    15
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.