Mondial 2026 : Pretoria retire son soutien à la candidature marocaine

Maroc candidature Mondial 2026
Danny Jordaan, président de la Fédération sud-africaine de football. D. R.

Par Sadek S. – Après avoir déclaré en avril dernier soutenir «sans réserve» la candidature marocaine pour l’organisation du Mondial 2026, la Fédération sud-africaine de football (Safa) a décidé de changer d’avis. Dans un communiqué publié le 3 mai sur son site internet, la Safa a déclaré, en effet, qu’«aucune décision n’a été prise par l’Afrique du Sud pour soutenir l’un des deux candidats à l’organisation du Mondial 2026», espérant que «cela sera clair à l’avenir».

«Nous avons reçu la présentation de la candidature nord-américaine, lors du Congrès de la Cosafa à Johannesburg», rapporte la Safa, rappelant également la réception de la présentation de la candidature marocaine par les ambassadeurs Joseph-Antoine Belle du Cameroun et l’ancien international sénégalais El-Hadji Diouf. «Il a été clairement précisé aux deux délégations que ces présentations seraient transmises au comité exécutif, qui déléguera la décision à ses représentants au congrès de la Fifa à Moscou en juin», précise la Safa dans le même document. Et cette précision a été perçue par la presse marocaine comme un retrait par Pretoria de son soutien à Rabat.

Les médias marocains pensent, par ailleurs, que ce retrait est dû à des pressions américaines. Ils rappellent à ce propos que la sortie de Pretoria intervient quelques jours après les menaces du président américain, Donald Trump, proférées contre les pays qui pourraient ne pas soutenir la triple candidature américaine pour organiser la Coupe du monde 2026. «Il serait honteux pour les pays que nous avons toujours soutenus de s’opposer à la candidature américaine, pourquoi devrions-nous soutenir ces pays alors qu’ils ne nous soutiennent pas, y compris aux Nations unies ?», avait écrit le locataire de la Maison-Blanche sur son compte Twitter le 26 avril.

En ce qui les concerne, certains observateurs en Afrique du Sud soutiennent que ce n’est pas du tout à cause de Washington que Pretoria pourrait ne pas soutenir le Maroc, mais plutôt parce que cette monarchie ne mérite pas d’organiser un Mondial eu égard au fait qu’elle colonise un autre pays et ne respecte pas les droits de l’Homme. Quoi qu’il en soit, il est certain que sans l’appui de l’Afrique du Sud et du Nigeria, qui a décidé aussi de prendre ses distances vis-à-vis de Rabat, le Maroc peut dire adieu à son Mondial de football en 2026.

S. S.

Comment (39)

    Med Benhamou
    6 mai 2018 - 20 h 19 min

    Après l’Arabie Saoudite, le Bahreïn vient de soutenir aujourd’hui les USA pour accueillir la Coupe du Monde 2026.
    Voici des pseudo-pays qui défendent leurs pays entre–temps je ne comprend pas pourquoi le Gouvernement OUYAHIA ne fait pas autant surtout en réponse à la grave accusation du Régime MakhNazii contre notre pays sur le dossier iranien et envoyer un message clair à Trump.




    6



    1
    Fodil
    6 mai 2018 - 15 h 07 min

    Avec l’arrivee de ce nouveau Ministre du Sport (Mr Hattab) un vrai Patriote parait-il, c’est sur que la position de l’Algerie exprimee par le maroki L’hadi Oul Ali va changer pour s’aligner sur la position de l’Afrique du Sud et pour les meme motifs a savoir : Un pays qui colonise un pays voisin ne doit pas accueillir une Coupe du Monde,




    13



    3
    Sidali
    6 mai 2018 - 13 h 58 min

    Excusez ma franchise et sans vouloir sortir de l’objet de cet article moi je ne ferais jamais confiance a une personne qui fait du « baise-main » et de la « Prestation du Serment d’allegeance » les exclisifs criteres de citoyenneté.

    Par consequent, un peuple qui s’accommode de ce statut ne trouvera jamais une compassion de ma part quelque soit le niveau de la misere dans laquelle il se trouve.
    D’ailleurs je pense tres sincerement que le peuple marocain merite d’avoir ce systeme qui le dirige comme un troupeau de montons.




    17



    4
      Anonyme
      6 mai 2018 - 14 h 34 min

      @Sidali Je suis entierement d’accord avec votre analyse parce que si cette féodale famille allaouite allochtone avait ressenti un minimum de dignité chez le peuple marocain ( a l’exception de quelqu’uns qui sont souvent des MRE) elle ne l’aurait jamais traité comme une peuplade d’esclaves au point d’en avoir fait une Risée Universelle.
      Moi aussi je m’excuse pour ma franchise aupres de cette infime minorité de dignes marocains.




      14



      2
    Paris 75011
    6 mai 2018 - 13 h 43 min

    La diplomatie du Bluff ne paye jamais comme l’ont si bien dit Messahel et Lamamra meme si par ailleurs, ca peut consoler un temps soi peu le peuple marocain et surtout lui faire oublier son miserable quotidien.
    Pour preuve la presse propagandiste du Regime du Makhnez ne cesse de louer les merites du Roitelet M6 et our cela je souleve les quelques points ci-apres :
    1/— Quid du 1er TGV africain alors que 80% de la population rurale marocaine continue a se deplacer a dos de Mulet ?
    2/—- Quid du 1er « Souverain » africain sur le point d’etre recu par Trump en 2017 alors que le President du Nigeria vient d’etre recu par Trump en tant que 1er Souverain africain a franchir le seuil de la Maison Blanche.
    3/— Quid de l’exclusion de la RASD de l’UA supposee etre acquise pour debut 2017 grace aux chimeriques soutiens ecrits de la part de 2/3 des Etats membre de cette Organisation afrocaine.
    4/— Quid de l’adhesion du Maroc a la CEDEAO pourtant confirmee pour etre actee debut 2018,
    5/— Quid du Gazoduc Tanger-Lagos prevu pour etre operationnel pour fin 2018 dont les belles maquettes sont rentrees aux archives pour absence de financement.
    6/— Quid de la disparition des Radars du « Palais » de Salma Bennani qui parait-il coule des jours heureux en Grece avec un jeune artiste Grecque.
    7/— Quid du slogan « sahara marocain » alors que toutes les Organisations internationales et regionales (ONU-UE-UA-OCDE etc) tout commes les Mouvements associatifs de la Societe civile et autres ONGs disent le contraire.

    Voila autant de questions que le marocain lambda amoureux de son pays doit se poser avant que ca ne soit trop tard au regard de la fuite en avant et des mensonges du Regime Alaouite.




    19



    2
    DAHMANE
    6 mai 2018 - 13 h 36 min

    Le pouvoir Algerien doit rompre tout erelation avec ce makhzate….et le peule frere c’est du BLABLABLA…




    18



    2
    Rayes Al Bahriya
    6 mai 2018 - 13 h 25 min

    El cheikh belloumi lakhdhar fait fausse
    Piste.
    Ironie de l’histoire et de la géographie.
    Quelle régression.. .




    18



    3
    Kahina-DZ
    6 mai 2018 - 12 h 33 min

    Qu’attend Belloumi pour se retirer ??
    Il n’a pas assez de courage pour le faire. L’argent est plus important que sa dignité.
    En tout cas , il a tout perdu…Il a gagné que de la Honte.




    22



    7
      Anonyme
      6 mai 2018 - 13 h 19 min

      Avant Belloumi, l Algérie officiel d abord qui devrait retiré son soutien à cette candidature du pas qui arrete pas de nous accuser et provoquer , pkoi on fait pas comme l Afrique du Sud ; c est pas Belloumi qui dirige le pays. faut plutôt s en prendre au gouvernement algérien à ce sujet ensuite si al Algérie retire son soutien , la oui tu pourras accuser qui tu vx belloumi et les autres.




      16



      3
    Anonyme
    6 mai 2018 - 12 h 00 min

    encore une gifle royal s il vous plait




    18



    5
    Algerienne
    6 mai 2018 - 11 h 10 min

    l’Algérie doit faire la même chose sans hésitation,et s’aligner du côte de l’Afrique du sud. Geste hautement symbolique, pour signifier à la monarchie de la drogue que la ligne rouge a été largement franchie,lors de ses accusations contre notre pays. Sur le plan diplomatique, il vaut mieux s’aligner du côté des USA pour cet événement sportif, on aura tout y gagner, et cela donnera matière à réflexion à ces faiseurs de coups bas marocains. Je pense que d’autres pays Africains, qui commencent à en avoir ras le bol de la politique magouilleuse de cette monarchie de la drogue suivront. Un geste diplomatique FORT DOIT marquer le mécontentement d’Alger à Rabat , et c’est ce geste là qu’il faut accomplir.




    57



    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.