Six matches sans victoire : le MC Alger dans la tourmente

six matches sans victoire
Le MC Alger marque le pas la veille du baisser de rideau. New Press

Ayant surfé sur la vague des bons résultats depuis notamment le début de la seconde partie de la saison, le MC Alger est redescendu de son nuage en cette fin d’exercice, marquant le pas sur les trois fronts avec une série de six matches sans la moindre victoire, toutes compétitions confondues.

La défaite concédée vendredi sur le terrain de l’USM El-Harrach (2-0), déjà reléguée, dans le cadre de la 29e et avant-dernière journée du championnat, est venue confirmer le malaise dans lequel se trouve le Doyen, qui faisait peur à ses adversaires dans un passé récent, avant de finir par décevoir ses supporters qui misaient beaucoup sur la bande à Casoni pour terminer la saison avec un titre.

Le revers subi face à une équipe harrachie privée de plusieurs joueurs cadres a été fatal puisqu’il a sonné le glas du MCA qui a anéanti ses derniers espoirs de terminer l’exercice sur le podium, alors qu’il luttait pour le titre. out a commencé un certain vendredi 13 avril au stade Chahid-Hamlaoui de Constantine. Le MCA affrontait la JS Kabylie en demi-finale de la Coupe d’Algérie. Alors que les équipiers de Walid Derrardja partaient favoris dans ce choc, ils ont fini par subir la désillusion de l’élimination lors de la séance fatidique des tirs au but (0-0, 4-5 aux tab).

Une défaite lourde de conséquences qui allait plonger le Doyen dans la tourmente. L’équipe devait se relever pour attaquer les objectifs restants (championnat et Ligue des champions), mais le travail psychologique effectué par l’entraîneur français Bernard Casoni a été remis en cause, puisque depuis cette date du 13 avril, les Vert et Rouge ont perdu leur football, même dans leur antre du 5-Juillet où ils ont perdu le derby algérois face au NA Hussein Dey (1-2).

Le bilan est plus que négatif : le MCA n’a réussi à grignoter qu’un seul petit point (1-1 en déplacement face au DRB Tadjenanet) lors des quatre derniers matches en championnat, ce qui a fait éjecter définitivement le club du podium. Premier résultat : le MCA ne jouera pas une compétition continentale la saison prochaine. En ouverture de la phase de poules de la Ligue des champions, le MCA a connu la même désillusion en se faisant tenir en échec au 5-Juillet par les Marocains de Difaâ Hassani El-Jadidi (1-1). Un résultat qui place déjà le club sous pression et dans l’obligation de se racheter mardi prochain à Sétif face à l’ESS, dans le cadre de la 2e journée.

Pour la direction du MCA, elle devra penser dès maintenant à la saison prochaine et la nécessité de rectifier le tir afin de permettre à cette équipe d’amorcer un nouveau départ après un exercice 2017-2018 marqué par du bon et du moins bon.

R. S.

Comment (4)

    Kahina-DZ
    12 mai 2018 - 14 h 08 min

    Désolée de le dire, mais je ne reconnais plus le visage du MCA… ses joueurs ont l’air des voyous du quartier.
    ….

    3
    3
    Mokhtar
    12 mai 2018 - 13 h 45 min

    Bien fait a ce MCA qui a sauvé la JSK de la D2 l’année dernière au détriment de la sympathique équipe de Relizane.

    13
    BabElOuedAchouhadas
    12 mai 2018 - 13 h 38 min

    Tant que les Chaouchi, Chaal. Hachoud, Mebarakou, Tebbi, Souibeh and Co resteront au club le Mouloudia continuera à brasser du vent.

    2
    7
    Mouloudeen
    12 mai 2018 - 13 h 34 min

    Le Mouloudia à besoin de ses enfants et surtout de revoyant ces voyous qui touchent 200 millions de centimes par mois et à leurs tête ce Chaouchi qui est la cause du malheur de cette équipe et notamment son élimination de la coupe et du championnat de cette année sur les deux matchs contre la JSKaillou.
    D’autres vous dirons que tout le cinéma fait par Chaouchi à Tizi était fait dans le but d’éliminer le Mouloudia et il a réussi.

    4
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.