L’Algérie condamne les «propos irresponsables» du ministre marocain des Affaires étrangères

Algérie Maroc Polisario
Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel. New Press

«L’Algérie tient à exprimer sa ferme condamnation et son rejet total des propos irresponsables tenus à son encontre par le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération dans une interview accordée hier à un hebdomadaire parisien», lit-on dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères parvenu à notre rédaction.

«Au lieu de produire les preuves ‘‘irréfutables’’ qu’il prétend détenir et dont, en fait, il ne dispose pas ou, face à l’incrédulité avec laquelle la communauté internationale a accueilli les allégations qu’il a lancées le 1er mai dernier, de faire résipiscence, le ministre marocain a choisi de poursuivre sur la voie de la mystification et de l’affabulation», dénonce le ministère des Affaires étrangères.

«De fait, ses accusations infondées et injustifiées sont révélatrices de la politique de fuite en avant qu’il a choisi d’emprunter à la suite des revers majeurs qu’il a subis en Afrique, en Europe et tout dernièrement encore à New York», ajoute le communiqué, qui précise que les propos de Nasser Bourita «trahissent l’incapacité [du Maroc] à impliquer directement l’Algérie dans un conflit dont le Conseil de sécurité a, de nouveau, déterminé qu’il était une question d’autodétermination devant faire l’objet de négociations directes, de bonne foi et sans conditions préalables, sous les auspices des Nations unies, entre le royaume du Maroc et le Front Polisario, en vue de parvenir à une solution politique juste et mutuellement acceptable assurant l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental».

«De la même manière, l’Algérie ne peut que réprouver avec fermeté les propos du ministre marocain concernant le rôle qu’elle joue dans le Sahel, alors même que la communauté internationale dans son ensemble s’accorde à louer la contribution majeure qu’elle apporte à la stabilisation de la région», souligne le communiqué.

«Face à cette virulente campagne dont elle fait l’objet, l’Algérie reste sereine, forte de l’unité de son peuple, de la solidité de ses institutions, de sa stabilité et de la rectitude et la constance des principes et des valeurs qui gouvernent sa politique étrangère», ajoute le communiqué du ministère des Affaires étrangères, qui assure que l’Algérie «continuera, en tant qu’Etat voisin, à apporter son plein soutien aux efforts du Secrétaire général des Nations unies et de son Envoyé personnel en vue de parvenir à un règlement définitif de la question du Sahara Occidental conformément à la légalité internationale et à la doctrine et la pratique des Nations unies en matière de décolonisation».

C. P.

Comment (25)

    anonyme
    14 mai 2018 - 11 h 25 min

    il faut aussi que le moukhriiib ,apporte la preuve que le sahara occidental est marocain , et ça c’est aussi impossible ! on en est plus à un mensonge près au pays du grand ta-jinn

    4
    1
    HAROUN
    14 mai 2018 - 7 h 45 min

    Une Berouita ne peut contenir un pays grand comme l’Algérie par sa superficie et ses principes .

    13
    2
    Zaatar
    14 mai 2018 - 5 h 32 min

    En fin de compte c’est bien une Barouita dont il s’agit…

    14
    2
    Med Benhamou
    14 mai 2018 - 0 h 44 min

    Restons zen mais fermes envers ces gratuites accusations qui vont devenir quotidiennes à l’approche de la date fatidique du 31 octobre 2018 et pour cause…

    18
    3
    Ahmed ADDOU
    14 mai 2018 - 0 h 38 min

    Cette diplomatique et néanmoins ferme réponse met en évidence tout l’écart que nous avons avec un État voyou.

    20
    3
    Houari31
    14 mai 2018 - 0 h 33 min

    Et pendant ce temps Lakhdar Beloumi continue sa promotion au service du Makhnez pour la Coupe du monde 2026 et Baba signé un fabuleux contrat à Badou Zaki.
    Honte à vous pour ne pas dire autre chose à la veille du mois sacré du Ramadhan.

    13
    21
    Anonyme
    14 mai 2018 - 0 h 17 min

    Apporter des preuves sur l’implication de Hizb Allah ???? MAKANE WALLOU (dixit Messahel).
    Il faudrait plutôt que le Makhnez apporte la preuve que M5 est bien apparu en pleine lune un mois de juin de l’année 1958, image utilisée comme subterfuge pour calmer la révolte du peuple Rifain et qui avait inspirer l’ex FIS en 1991 au stade du 5 juillet avec cet écriteau au Laser du mot ALLAH.

    20
    4
    Anonymeplus
    13 mai 2018 - 23 h 09 min

    Je soupçonne la brouette d’être le goûteur attitré des récoltes de cannabis, ça doit être lui qui fume à longueur de journée le hashish de sa petitesse maztoul6 pour évaluer la qualité, un responsable du management de la qualité du cannabis, voilà le réel travail de la brouette.
    C’est la seule explication que j’ai pu trouver pour légitimer le quotien intellectuel de la brouette qui frôle dangeureusement avec celui d’un haricot.
    En effet, le cerveau du clown de service brouette zapata est carbonisé par le fait qu’il fume du cannabis tous les jours, résultats: plus de cellules nerveuses, plus de matière grise, plus de cerveau du tout.
    Au royaume de la drogue, trouver un cerveau en état de marche relève tout simplement du miracle, c’est pour ça qu’ils ont sous-traité leur pays à la france et à israël, les marocains sont des locataires chez eux, ils payent les français et les israéliens pour les dominer.

    28
    4
    salim
    13 mai 2018 - 22 h 54 min

    Messahel un bulldozer qui leur fonce avec ses formules magiques mais je suis sur aussi que Lamamra à l’ONU y est pour quelque chose dans la, position actuelle de l’ONU qui est de ramener ce royaume à discuter directement avec la RASD dans 6 mois au plus tard les hommes d el’ombre travaillent et ne parlent pas y a si Brouita et rira bien qui rira le dernier

    26
    4
    Rachid Djha
    13 mai 2018 - 22 h 16 min

    Pourquoi condamner ce pauvre pays voisin qui est déjà puni par le divin ?

    10
    4
    Ziad ALAMI
    13 mai 2018 - 22 h 08 min

    Magistrale réplique sans verser dans l’insulte pour ne pas descendre au niveau de ce vulgaire personnage.

    19
    4
    BabElOuedAchouhadas
    13 mai 2018 - 22 h 04 min

    Moi j’aurais donné la latitude à un Chef de Bureau du MAE pour répondre à cet esclave consentant de Bourita.
    Une autre façon de dire que c’est trop d’honneur qu’un porte-parole du MAE de répondre cet expert du  »Baise-main ».

    17
    2
    Mohamedz
    13 mai 2018 - 21 h 21 min

    Réponse très mesurée et révélatrice du niveau d’éveil de notre diplomatie pour ne pas se laisser entraîner sur le terrain de la confrontation directe avec un régime aux aboies et prêt à tout pour ne pas revenir à la table des négociations directes avec le Front Polisario comme exigé par la dernière Résolution du conseil de sécurité de l’ONU et ce, avant la fin octobre
    Néanmoins cette réponse gagnerait à être accompagnée par aux moins deux mesures d’accompagnement à savoir :
    1/- réduire le personnel diplomatique algérien à l’ambassade et aux consulats algériens au Maroc, et faire de même pour les diplomates marocains se trouvant dans les représentations diplomatiques marocaines en Algérie.
    2/- ànnoncer l’extension de l’opération de reconduction des subsahariens aux 450.000 clandestins marocains qui circulent en toute liberté à travers le territoire national.

    51
    8
      Mokrane
      13 mai 2018 - 21 h 27 min

      @Mohamedz. Très bonne analyse que je soutiens.

      26
      8
    Felfel Har
    13 mai 2018 - 20 h 56 min

    C’est en rugissant comme des lions au lieu de miauler que nos diplomates feront comprendre à ceux qui nous attaquent qu’il y a un prix à payer. Pendant trop longtemps, notre diplomatie a été dépendante et prisonnière du président. Rien ne se disait, rien ne se faisait sans son feu vert. Il est temps de laisser faire les diplomates de carrière et, en premier lieu, le ministre des AE qui a pour mission de faire comprendre à la communauté internationale que c’est bien le Maroc qui enfreint les lois et résolutions onusiennes et c’est encore lui qui piétine les règles de bienséance en accusant sans preuve. Que cherche-t-il? A-t-il été mandaté par ses souteneurs pour provoquer un incident qui sera plus tard exploité pour servir d’excuse à un déclenchement des hostilités. Une chose est sure, et le roi du Maroc et ses affidés doivent en être convaincus, nos troupes transformeront son royaume en champs de ruines. Pour le convaincre, que notre président cesse d’envoyer des messages mielleux à celui qui se nourrit de propos fielleux à notre égard!

    20
    5
    Ashtough
    13 mai 2018 - 19 h 29 min

    Il est temps de couper toute relation avec ce pays et de fermer les frontières terrestre ,aérienne et maritime à jamais . Cela devient une nécessité et l honneur d,un peuple et la dignité de notre patrie n a pas de prix.

    20
    5
    medrac-dz
    13 mai 2018 - 19 h 26 min

    Il faut être bien naïf pour croire que le makhzen possédant des preuves si compromettantes pour le Polisario
    ( irréfutables dit-il), se suffirait à rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran et non de courir dans tous les sens notamment chez M. Guterres avec un si grand atout dans la main, lui qui pour moins que ça ( Crise d’ El-Guarguarate), n’arrêtait pas de pleurnicher au siège de l’ONU.

    16
    5
    Anonyme Utile
    13 mai 2018 - 19 h 15 min

    Je suggère de finir le plus rapidement possible, la construction du mur séparateur de l’Algérie de la narco monarchie marocaine.

    Je suggère à Mr MESSAHEL, de réduire d’une manière TRES SIGNIFICATIVE, le nombre de diplomates marocains à Alger, le plus rapidement possible.

    Ces comportements irresponsables, irréfléchis et épidermiques, de la narco monarchie marocaine, de ses chiens de garde du makhnez et de son MAE Barouita ((Brouette rouillée), qui couine en hurlant sa douleur insupportable résultante de la DEFAITE TOTALE de la narco monarchie marocaine, montrent très clairement, d’une part, le degré de folie qui a atteint la narco monarchie au plus profond de son cœur, et d’autre part, que LA NARCO MONARCHIE MAROCAINE A PRATIQUEMENT TOUT PERDU ET QU’ELLE N’A PLUS AUCUNE CREDIBILITE.

    VIVE L’ALGERIE ET VIVE LA RASD LIBRE ET INDEPENDANTE LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE.

    49
    9
    L'EPERVIER.
    13 mai 2018 - 19 h 03 min

    IL SUFFIT PAS DE CONDAMNER , IL FAUT ROMPRE LES RELATIONS AVEC CET ETAT DROGUE ET PEDOPHILE. QU’ATTENDS CE POUVOIR ??? QU’ILS NOUS RENTRENT DEDANS POUR REAGIR ??? PAS QUE LA LIGNE ROUGE , ILS ONT DEPASSES TOUTES LES LIGNES. IL FAUT METTRE UN TERME AUX ABOIEMENTS DE CES POURRIS.

    38
    9
    Vangelis
    13 mai 2018 - 18 h 44 min

    Condamner, condamner, condamner ….. jusqu’à quand ces condamnations ?

    Devant l’aggravation des accusations surtout fabulatrices, car faites à dessein afin de tenter de porter atteinte à l’image de l’Algérie, il serait normal de renvoyer au moins pour un temps, l’ambassadeur de la narco-terro-monarchie, le temps nécessaire qu’il faudra pour apprécier si ces attaques continuent ou non.

    Récemment et à la suite déjà des accusations du 1er mai, le MAE algérien avait dit qu’il envisageait réduire les relations diplomatiques d’avec l’initiateur de ces attaques gratuites.

    Maintenant, il ne s’agit plus de simplement les réduire mais de les stopper net et advienne que pourra. On verra bien lequel aura le plus à perdre. Certainement pas l’Algérie mais il faudrait le leur faire sentir douloureusement comme monnaie de leurs pièces de 2 dirhams.

    30
    10
    AL QAZOULA
    13 mai 2018 - 18 h 09 min

    AL AÂSSA LI MANE AÂSSA….!!! BIEN RÉPONDU YA SI MESSAHEL ! ILS COMMENCENT A BOUILLIR LES PAUVRES « sujets » SANS DROITS….. FAITES LES MAINTENANT SORTIR DE LEURS GONGS AVEC UNE DE VOS FORMULES MAGIQUES…… YA WADI MAKAYENE WALOU !!! RIF ERRIH FEL BERRIMA….. HADA MA KANE !!! C’EST DES PAUVRES TYPES, C’EST TOUT.

    39
    10
    Anonyme
    13 mai 2018 - 18 h 00 min

    Il faut contre attaquer ces aghyouls de marochiens…. diplomatiquement et médiatiquement et sans retenue..car ils doivent savoir que pour toute action une réaction..sinon l avalanche viendra car nous sommes incompétent dans les choix de stratégie d attaques…les meme technique utiliser par le Maroc on les a vue utiliser aux palestiniens. Alors où sont les mkhakh du pays .. ou c juste du khorti soumis à la cravache marocaine. On nous insulte .. on nous brûle le drapeau au Maroc sur le toit de l embassade algérienne donc territoire algérien..on nous accuse de terroriste par ce va nu pied de bourita de merde..on reçois tout les coups..et comme réponse de notre MAÉ welou… juste du khorti..khorti.. ouel izza we el Karama…c du khorti car on est gouverner par des incompétents qui ne savent quoi faire

    31
    11
    IMAZIREN
    13 mai 2018 - 17 h 38 min

    Cette fuite en avant prouve qu’ils ont perdu.

    44
    11
    Lamri
    13 mai 2018 - 17 h 35 min

    Il faut les laisser aboyer et ne pas leur répondre ou alors expulser les milliers de marocains travailleurs au noir chez nous et qui, tous les 3 mois, sortent d’Algérie pour envoyer au Maroc des millions d’euros. Que Bourita les embauche chez lui. Pas d’aumône pour nos ennemis qui nous veulent du mal.

    49
    12
    HOUMTY
    13 mai 2018 - 17 h 29 min

    SALAM L’KAWA… il ne faut pas uniquement condamne les propos de ce pseudo royaume aux abois, il faut rompre toutes nos relation diplomatique et fermé toutes les représentation marocaine en ALGERIE, cette situation n’a que trop durer…. warack ya BOUMEDIENE (ALLAH yarahmeck) ou warack ya si LIAMINE ZEROUAL.. je suis sur que la majorité du peuple ALGERIEN ne souhaite pas la réouverture de notre frontiére avec ce pseudo narco-royaume.. VIVE L’ALGERIE ET VIVE L’ANP ET LE POLISARIO.

    52
    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.