Rapatriement des devises par les émigrés : l’Algérie à la traîne

devises Algérie
La communauté algérienne établie à l’étranger ne transfère pas assez de devises vers l’Algérie. New Press

La communauté algérienne établie à l’étranger ne transfère vers l’Algérie que 2,1 milliards de dollars par an, indique un rapport de la Banque mondiale. L’Algérie se classe ainsi à la 6e place dans le monde arabe, très loin, en termes de chiffres, derrière l’Egypte qui engrange pratiquement dix fois plus, soit 20 milliards de dollars.

Les émigrés libanais rapatrient 8 milliards de dollars et se placent devant les Marocains (7,5 milliards) et Jordaniens (4,4 milliards). La communauté émigrée yéménite fait rentrer aux caisses de l’Etat 3,4 milliards de dollars et devance ainsi nos compatriotes qui font à peine mieux que la diaspora palestinienne avec 2 milliards de dollars transférés chaque année vers la bande de Gaza, devançant les Syriens (1,6 milliard).

Les émigrés libanais contribuent à hauteur de 15,1% du PIB de leur pays, toujours selon le rapport de la Banque mondiale, tandis que la communauté algérienne y contribue avec à peine 1,2%. Un chiffre très faible comparé aux autres pays arabes cités dans le rapport.

Les transferts globaux des émigrés issus du Maghreb et du Moyen-Orient vers leurs pays s’est élevé à 613 milliards de dollars en 2017, relève la Banque mondiale, qui les estime à 667 milliards de dollars en 2019, soit une évolution de 8,5%.

L. S.

Comment (44)

    KIKI
    16 mai 2018 - 14 h 52 min

    LES CACHOTIERS

    À propos du réel motif de la visite de Christine Lagarde à Alger, certains observateurs soutiennent qu’elle est venue faire pression sur le gouvernement algérien pour qu’il dépose davantage d’or dans les coffres du FMI. Officiellement, la Banque d’Algérie détient 173,6 tonnes d’or comme réserves. Mais il faut savoir que la charte du FMI exige qu’une partie des quotes-parts des pays membres soit réglée en or. D’après les documents officiels du FMI, le 15 décembre 2010, le Conseil des gouverneurs, l’organe de décision suprême du Fond Mondial International, a approuvé une augmentation sans précédent équivalente à 100 % du total des quotes-parts.




    0



    0
    Youssef
    15 mai 2018 - 18 h 58 min

    La différence entre nous et les autres pays c’est que les autres pays ont des banques à l’ étranger nous non. On est obligé de transférer notre argent par marché noir.




    1



    0
    226
    15 mai 2018 - 0 h 48 min

    Le montant transferer est proportionel a la misere du pays.




    6



    1
    KIKI
    14 mai 2018 - 15 h 05 min

    L ALGÉRIE comme tout les pays a des réserve d or ou sont t elle stock ??




    4



    2
      Anonyme
      14 mai 2018 - 19 h 54 min

      Ya Kiki.. notre pays a un stock négligeable d’or . Si tu crois qu on a de l’or tu te trempe. La banque central stock l or qu on a..mais c négligeable et ne dépasse pas les 5 à 6 milliard usd. Notre production aussi est très maigre et ne dépasse pas 100 kg par an. Voilà la réalité ..donc va bosser…..rien à voir…




      8



      2
    Anonyme
    14 mai 2018 - 14 h 47 min

    Voilà la recette à mettre en place. Tout algérien mâle/femelle peuvent ouvrir un compte devises et l alimenter depuis l étranger. Ces détendeur de comptespeuve gérer leur compte comme bon leur semble c.a.d faire des retraits en Algérie..transférer leur argent dans d autre compte en Algérie ou al étranger. De prendre leur cash dans leur poche sans aucune entrave ou interdiction. Au fait avoir toute les libertés de gérer leur argent sans que nos incompétent interdise quoi que ce soit. Avec cette liberté vient la confiance de l algérien au banque. Je jure sur la tête de tout mes ancêtres de mon bled, que tout le monde mettra ce qu il a dans nos banques… ca ce chiffrera en dizaine de milliards . Ya si El ministre soyez courageux essayer a et vous allez voir beaucoup de choses propulser comme l investissement..




    6



    0
      MELLO
      14 mai 2018 - 17 h 50 min

      Propositions courageuses et ambitieuses, mais ces sinistres ministres n’auront pas ce courage de décider d’une telle démarche. Par contre pour leurs proches tous les circuits sont ouverts, sans limitation .
      La véritable question qui se pose , pourquoi l’Algérie est placée dans la zone Euro , alors que 99 % de son économie se traite en Dollars ?




      5



      0
    gg
    14 mai 2018 - 9 h 32 min

    Le titre devrait être
    Rapatriement des devises dépose a l étrangers par les Millionnaires : l’Algérie à la traîne




    14



    1
    hoho
    14 mai 2018 - 2 h 15 min

    Je me demande pourquoi l’etat Algerien ne donne pas la possibilite pour ses ressortissants d’avoir des comptes bancaire en devises en algerie et etre capable de disposer de leurs argent a l’etranger par l’utilisation de transferts ,de cartes magnetiques et autres manipulations .Apres tout il faut etre myope que de croire qu’un emmigre puisse transferer son argent en algerie et de ne pouvoir plus avoir la possibilite de l’utiliser comme bon lui semble.Il ne s’agit pas de generaliser cette operation a tous le monde mais seulement aux gens capable d’alimenter leurs compte en algerie.




    8



    0
    Chaoui Ou Zien
    13 mai 2018 - 18 h 06 min

    Les vraies statistiques se trouvent dans les places de change parallele pas dans les rapports de la banque mondiale. Si ces devises restaient en partie au pays, ce serait moitie mal. Mais elles sont siphonees par notre mafia locale et se retrouvent en moins de temps dans leurs pays d’origine. N’est pas dirigeant qui veut.




    12



    3
    KIKI
    13 mai 2018 - 16 h 45 min

    le niveau A ecrit
    13 mai 2018 – 16 h 07 min

    un de moins celui qui veux faire comme cet emigres va sy
    j’aime mon pays salle ou propre et ca se parle de devise
    ahhh les khanadiens

    VOILA C SA LA MENTALITÉ EN ALGÉRIE TOUT EST DANS SA PHRASE ‘(un de moins) l autre est un ennemis




    1



    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.