Rapatriement des devises par les émigrés : l’Algérie à la traîne

devises Algérie
La communauté algérienne établie à l’étranger ne transfère pas assez de devises vers l’Algérie. New Press

La communauté algérienne établie à l’étranger ne transfère vers l’Algérie que 2,1 milliards de dollars par an, indique un rapport de la Banque mondiale. L’Algérie se classe ainsi à la 6e place dans le monde arabe, très loin, en termes de chiffres, derrière l’Egypte qui engrange pratiquement dix fois plus, soit 20 milliards de dollars.

Les émigrés libanais rapatrient 8 milliards de dollars et se placent devant les Marocains (7,5 milliards) et Jordaniens (4,4 milliards). La communauté émigrée yéménite fait rentrer aux caisses de l’Etat 3,4 milliards de dollars et devance ainsi nos compatriotes qui font à peine mieux que la diaspora palestinienne avec 2 milliards de dollars transférés chaque année vers la bande de Gaza, devançant les Syriens (1,6 milliard).

Les émigrés libanais contribuent à hauteur de 15,1% du PIB de leur pays, toujours selon le rapport de la Banque mondiale, tandis que la communauté algérienne y contribue avec à peine 1,2%. Un chiffre très faible comparé aux autres pays arabes cités dans le rapport.

Les transferts globaux des émigrés issus du Maghreb et du Moyen-Orient vers leurs pays s’est élevé à 613 milliards de dollars en 2017, relève la Banque mondiale, qui les estime à 667 milliards de dollars en 2019, soit une évolution de 8,5%.

L. S.

Comment (44)

    KIKI
    16 mai 2018 - 14 h 52 min

    LES CACHOTIERS

    À propos du réel motif de la visite de Christine Lagarde à Alger, certains observateurs soutiennent qu’elle est venue faire pression sur le gouvernement algérien pour qu’il dépose davantage d’or dans les coffres du FMI. Officiellement, la Banque d’Algérie détient 173,6 tonnes d’or comme réserves. Mais il faut savoir que la charte du FMI exige qu’une partie des quotes-parts des pays membres soit réglée en or. D’après les documents officiels du FMI, le 15 décembre 2010, le Conseil des gouverneurs, l’organe de décision suprême du Fond Mondial International, a approuvé une augmentation sans précédent équivalente à 100 % du total des quotes-parts.

    Youssef
    15 mai 2018 - 18 h 58 min

    La différence entre nous et les autres pays c’est que les autres pays ont des banques à l’ étranger nous non. On est obligé de transférer notre argent par marché noir.

    226
    15 mai 2018 - 0 h 48 min

    Le montant transferer est proportionel a la misere du pays.

    6
    1
    KIKI
    14 mai 2018 - 15 h 05 min

    L ALGÉRIE comme tout les pays a des réserve d or ou sont t elle stock ??

    4
    2
      Anonyme
      14 mai 2018 - 19 h 54 min

      Ya Kiki.. notre pays a un stock négligeable d’or . Si tu crois qu on a de l’or tu te trempe. La banque central stock l or qu on a..mais c négligeable et ne dépasse pas les 5 à 6 milliard usd. Notre production aussi est très maigre et ne dépasse pas 100 kg par an. Voilà la réalité ..donc va bosser…..rien à voir…

      8
      2
    Anonyme
    14 mai 2018 - 14 h 47 min

    Voilà la recette à mettre en place. Tout algérien mâle/femelle peuvent ouvrir un compte devises et l alimenter depuis l étranger. Ces détendeur de comptespeuve gérer leur compte comme bon leur semble c.a.d faire des retraits en Algérie..transférer leur argent dans d autre compte en Algérie ou al étranger. De prendre leur cash dans leur poche sans aucune entrave ou interdiction. Au fait avoir toute les libertés de gérer leur argent sans que nos incompétent interdise quoi que ce soit. Avec cette liberté vient la confiance de l algérien au banque. Je jure sur la tête de tout mes ancêtres de mon bled, que tout le monde mettra ce qu il a dans nos banques… ca ce chiffrera en dizaine de milliards . Ya si El ministre soyez courageux essayer a et vous allez voir beaucoup de choses propulser comme l investissement..

      MELLO
      14 mai 2018 - 17 h 50 min

      Propositions courageuses et ambitieuses, mais ces sinistres ministres n’auront pas ce courage de décider d’une telle démarche. Par contre pour leurs proches tous les circuits sont ouverts, sans limitation .
      La véritable question qui se pose , pourquoi l’Algérie est placée dans la zone Euro , alors que 99 % de son économie se traite en Dollars ?

    gg
    14 mai 2018 - 9 h 32 min

    Le titre devrait être
    Rapatriement des devises dépose a l étrangers par les Millionnaires : l’Algérie à la traîne

    14
    1
    hoho
    14 mai 2018 - 2 h 15 min

    Je me demande pourquoi l’etat Algerien ne donne pas la possibilite pour ses ressortissants d’avoir des comptes bancaire en devises en algerie et etre capable de disposer de leurs argent a l’etranger par l’utilisation de transferts ,de cartes magnetiques et autres manipulations .Apres tout il faut etre myope que de croire qu’un emmigre puisse transferer son argent en algerie et de ne pouvoir plus avoir la possibilite de l’utiliser comme bon lui semble.Il ne s’agit pas de generaliser cette operation a tous le monde mais seulement aux gens capable d’alimenter leurs compte en algerie.

    Chaoui Ou Zien
    13 mai 2018 - 18 h 06 min

    Les vraies statistiques se trouvent dans les places de change parallele pas dans les rapports de la banque mondiale. Si ces devises restaient en partie au pays, ce serait moitie mal. Mais elles sont siphonees par notre mafia locale et se retrouvent en moins de temps dans leurs pays d’origine. N’est pas dirigeant qui veut.

    12
    3
    KIKI
    13 mai 2018 - 16 h 45 min

    le niveau A ecrit
    13 mai 2018 – 16 h 07 min

    un de moins celui qui veux faire comme cet emigres va sy
    j’aime mon pays salle ou propre et ca se parle de devise
    ahhh les khanadiens

    VOILA C SA LA MENTALITÉ EN ALGÉRIE TOUT EST DANS SA PHRASE ‘(un de moins) l autre est un ennemis

    1
    9
    boudjemaa mahmoud
    13 mai 2018 - 13 h 06 min

    c est une honte ^pour nous les algeriens nous n avons plus d argent uniquement du papier tout ca avec la benediction du gouvernement le seul pays producteur de gaz et petrole on nous 100 euros alors que nos voisins de l ouest et de l est on 3000 euros j attends une explication du ministre des finances

    17
    2
    des racines et des ailes
    13 mai 2018 - 12 h 42 min

    Rapatriement = donner votre argents
    les émigrés = restes ou vous êtes

    14
    2
    Chibl
    13 mai 2018 - 12 h 39 min

    j’in un cousin qui vit au Canada et marié a une canadienne, il a ramené, sa fille et sa femme pour une visite de 15 jours en Algerie, il a passé 4 jours et s’est enfui, il a pas pu supporté l’incivilité et la saleté, comment voulez vous que ce type envoi de l’argent au pays si lui meme ne veut plus y mettre les pieds.

    19
    5
      le niveau
      13 mai 2018 - 16 h 07 min

      un de moins celui qui veux faire comme cet emigres va sy
      j’aime mon pays salle ou propre et ca se parle de devise
      ahhh les khanadiens

      4
      18
    Djeha Dz.
    13 mai 2018 - 11 h 50 min

    Ce que ne dit pas cet article, et qui n’est pas sans importance c’est nombre d’émigrés par pays.
    Combien y-a-t’il d’émigrés Egyptiens et autres nationalités par rapport à la communauté d’algériens.
    Et puis quels émigrés ? les Algériens , ou les binationaux ? Cette différence est faite par la dernière constitution.
    L’autre chose, non considérée également sont les devises qui rentre sous forme de biens et qui représentent un apport non négligeable, tel que les médicaments, pièces de rechanges et autres produits introuvables en Algérie.

    Qui alimente les caisses du change parallèle ?
    Vu que l’état accepte le change informel du square Port Saïd, pourquoi les émigrés s’adresseraient-ils aux banques officielles ??

    Il y a une belles différences entre les émigrés des années 60/70 , qui vivaient à plusieurs dans une barque à Nanterre et ceux de maintenant.
    Qui sont les émigrés Algériens des vingt dernières années , quel est leur profil ?? comment vivent-ils ??

    On devrait peut être s’intéresser à eux dans d’autres domaines où souvent ils excellent et relèvent des défis par fierté à leur origine et font l’admiration de la société où ils vivent et quelques fois du monde entier.

    Ne classer l’émigré que par son apport en devises vis-à-vis de son pays à quelque chose de désagréable.

    17
    3
    Kassaman
    13 mai 2018 - 11 h 33 min

    Le moindre rapatriement de devises chez la diaspora Algérienne s’explique tout simplement par un bien meilleur niveau de vie en Algérie, toutes proportions gardées, que dans les autres pays cités.
    Autour de moi marocains, tunisiens, sénégalais sont « harcelés » par leur famille pour envoyer de l’argent.
    Et bien évidemment l’autre explication à ces chiffres c’est le change parallèle, non détecté, non comptabilisé, mais prépondérant.

    13
    6
    L'inspecteur
    13 mai 2018 - 11 h 29 min

    Votre argent ira dans les poches des escrocs en cols blancs et passeports diplomatiques qui les dépenseront en Espagne, en France ou au Maroc.
    Vous êtes prévenus.

    20
    1
    ched med yahmed
    13 mai 2018 - 11 h 14 min

    tant que le dinar n’est pas facilement interchangeable …il sera IMPOSSIBLE à toute institution de ^pondre des chiffres !! car ce qui rentre dans les valises est au moins supérieur aux transferts via canal bancaire .
    ya aussi le coté psychologique ….en europe on se tranfert des euros en 2 secondes ….et c’est reçu quelques secondes aprés …je vous laisse deviner le reste …
    le fait de savoir qu’il faut se déplacer physiquement , remplir des documents …etc etc et tout le stress : on laisse tomber cette solution . ( la diaspora préfére alors envoyer les quelques économies à leurs mamans sans passer par le canal officiel trop du à supporter par des personnes de 60 , 70 ou 80 ans …)

    13
    2
    Dadi
    13 mai 2018 - 10 h 46 min

    J’aimerais poser une question qui m’envoute en ce moment.j’ai trouver un appartement à Béjaïa, j’ai téléphoné au propriétaire, on s’est mis d’accord sur tout.mais le problème maintenant je dois descendre avec du liquide, je peux me faire choper ici en France où à la douane en Algérie.50000€ en liquide ce sont tous mes économies, quesque je peux faire ???mise à part risquer tous mes économies.

    13
    1
      Anonyme
      13 mai 2018 - 12 h 31 min

      Ont dirait que vous etes dans une autre planete, vous trouvez quelqun de votre entourage ou de votre famille, vous lui donnez les 50 000 euro en France et vous les recuperez ici en dinar, tout le monde fait ca.

      7
      3
        Dadi
        14 mai 2018 - 18 h 46 min

        Ah bon sa l’air simple comme idée !!!!merci Mr le génie mdrrr

        1
        1
    ALI BABA ET LES 40 CHAMEAUX
    13 mai 2018 - 9 h 50 min

    POURQUOI FAIRE?

    16
    1
    Anonyme
    13 mai 2018 - 9 h 35 min

    Les dinars n’ayant pas de la valeur, pourquoi l’état ne s’alignerait pas sur l’informel ?par l’intermédiaire des consulats et des banques qui tardent à ouvrir en europe.limmigre ne perdra rien et l’état aura tout à gagner

    11
    3
      Anonyme
      13 mai 2018 - 12 h 00 min

      Si l’État s’aligne sur l’informel comme vous dites, l’informel aura toujours une longueur d’avance ça ne sera plus 1 pour 215 mais 1 pour 300.

      6
      1
    IMAZIREN
    13 mai 2018 - 9 h 20 min

    Additionnez le parallèle et vous aurez des surprises.

    16
    1
    Vangelis
    13 mai 2018 - 9 h 12 min

    Les algériens ne transfèrent plus autant de devises que par le passé.

    Leur nature socio-économique a changé. Ils ne sont plus les émigrés partis parce que la misère était présente au bled, ces « nouveaux » émigrés sont des personnes, dans leur grande majorité, qui ont quitté le pays pour des raisons non économiques mais plutôt politiques. De fait, ils ont embarqué avec elles femmes et enfants et ont tout plaqué pour s’installer ailleurs loin de la hogra, de la déconsidération, du piston et de toutes sortes d’attitudes qui font que quelqu’un est dégouté au point de jeter son tablier que de ramper comme une limace.

    31
    3
    Anonyme
    13 mai 2018 - 9 h 05 min

    Beaucoup de nos compatriotes vivants a l etranger ont planifie des investissements en Algerie,pour les aider il faut creer un bureau a guichet unique pour leur faciliter les demarches administratives pour la creation de PME ou l investissement immobilier dans des residences secondaires ou principales dans des ensembles balneaires…..Les promoteurs immobiliers doivent prevoir des ensembles immobiliers dans des zones balneaires autour d un port de plaisance muni de toutes les commodites avec une residences pour les retraites avec un centre medical.Tout ces secteurs sont a exploiter et presentent des possibilites certaines de profotabilites.

    15
    4
    awrassi
    13 mai 2018 - 8 h 49 min

    Votre journaliste veut-il culpabiliser les émigrés et les rendre responsables du déficit de notre balance commerciale et de la baisse (ou de l’épuisement ?!) de notre réserve de devises ? Il faudrait demander au gouvernement de : 1) nous donner le solde de son compte en devises; 2) ouvrir des bureaux de change. Les émigrés n’investiront pas en Algérie tant que le système juridique ne sera pas juste. Ils ne savent ni mentir ni voler, contrairement à nos indigènes affamés et cupides. Ils n’ont aucune confiance dans un Etat de non droit. C’est ce que j’ai remarqué dans ma famille et celle de mes voisins !

    33
    1
    008
    13 mai 2018 - 8 h 29 min

    Qui peut nous dire combien de millions sortent chaque année par les salons d’honneur des aéroports et par valises diplomatiques ?

    32
    1
    rodbalek
    13 mai 2018 - 8 h 25 min

    – Le change parallèle est plus offrant
    – Quoi acheter à part des dattes
    – On ne trouve pas tout dans les restaurants et cafés…donc on s’ennuie après 3 jours.
    – On ne se promène pas en ville comme on le ferait en Tunisie Égypte Liban…rodés aux étrangers et aux émigrés occidentalisés, et pas que « tourisme national en famille à l’islamique ». Chacun y trouve son gout; on y voit des touristes étrangers avec des endroits exprès pour eux (clubs, mixité…) qui n’ont pas besoin de se cacher ou de faire des kms pour boire un verre (oulala!) de leur choix.
    – Discuter avec des gens qui ne cherchent qu’à quitter le pays ou qui vous assomment de religion ou de conseils comportementaux…
    – Les endroits pour s’amuser c’est en général 95% de mâles en groupes…puis la nuit quoi faire seul dehors?
    – Attirer le tourisme c’est par groupes grâce aux CLUBS ET AGENCES pour animer les séjours, circuits potentiels. Ailleurs on ne vous laisse pas vous ennuyer une seconde, à chaque escale tout est prévu, restauration, piscine, jeux, sites culturels, marchés, boutiques…et hop une navette avec guide est là pour vous emmener ailleurs. Voir la chiffa, la plage, le sable, d’accord, mais avant et après cela comment occuper son temps libre?
    Il y a du travail (multi sectoriel) à faire par public et PRIVE et surtout des mentalités à changer? Mais ça on va dire Inchallah, comme ça ce n’est pas de notre faute, c’est Dieu qui veut pas.

    29
    3
    salam
    13 mai 2018 - 7 h 33 min

    SA N EXISTE QUAND ALGERIE.DEUX COTATIONS DE LA DEVISE. CHANGE OFFICIEL.ET LE CHANGE PARALLÈLE.L ÉTAT EST COMPLICE.

    20
    2
    pas que la finance à la traine ...
    13 mai 2018 - 7 h 06 min

    Les émigrés libanais rapatrient 8 milliards de dollars …
    pourtant ils sont beaucoup moins nombreux ..
    le probléme est dans notre systéme bancaire à revoir complétement si l’on veut rattraper ce retard ..
    l’algerie est parmi les trés rares pays dans lequel des intermédiaires financiers tels que paypal , payonner et stripe ..etc ne sont pas présents !!! pourquoi ? sommes nous mieux que les autres ? allez savoir …

    16
      bougie
      13 mai 2018 - 10 h 01 min

      Il y a plus d’algériens émigrés que la totalité des libanais dans leur propre pays ,un peu plus de 7 millions d’habitants .L’écrasante majorité des libanais exilés sont très éduqués ,cultivés ,beaucoup de commerçants ,en Afrique ils servent de liens entre le monde arabe ,l’Europe surtout la France et l’Afrique subsaharienne .Ils sont authentiquement bilingues ,voire trilingue ,les liens avec la France sont très étroits ,quasiment la totalité des hommes d’affaires libanais possédent la double nationalité franco – libanaise .Après son retour après l’intermède de l’Arabie Saoudite ,Saad Hariri est venu plusieurs jours à Paris ,Samir Geagea ,Michel Aoun ,la famille Gemayel tous chrétiens ont la France comme deuxième patrie .Les banques libanaises sont fortes et attirent un partie importante de l’argent de la diaspora,et ils ne mettent pas leurs oeufs dans le même panier .

      16
    Mouhadjer
    13 mai 2018 - 6 h 59 min

    Pourquoi ? transmettre des fonds pour etres détourner peut après;la communauté Algérienne a l’étranger et dévalorisée et abandonné par les dirigeants du pays;ils n’ont le droit a rien sauf a etres racketter

    42
    KIKI
    13 mai 2018 - 6 h 53 min

    Ben quand ont viens en vacances ont amené des devises
    Après ont peu faire aucun bisnezz les investissements son hasardeux les maison sont hors de prix il n y pas de produit locaux ou très peu
    Maintenant faudrait regardé que font les communauté avec leurs devise dans leurs pays?

    28
    1
    LE NUMIDE
    13 mai 2018 - 6 h 49 min

    Les immigrés algériens ne rapatrient plus leurs salaires , ils vendent l’Euro dans les cafés c’est plus rentable pour eux .. ensuite il n’ y a plus de notion d’immigrés comme avant , l’immigration du travail c’est fini .. il faut parler d’exil massif , les algériens ne partent pas comme avant en France pour travailler , se faire des économies et rentrer pour acheter un champ ou un commerce et améliorer leur sort .. tout ca c’est fini ! Les algériens maintenant et surtout depuis l’irruption du terrorisme totalitaire de l’Islamisme wahabiste saoudien et afghan dans leur pays et la guerre d’agression qu’ils ont lancée en 90 fuient leur pays , comme un enfer insupportable et inhumain .. jeunes et vieux , femmes ( surtout) et hommes , riches et pauvres , enfants du peuple ou enfants des classes dirigeantes , de toutes les régions , les algériens ne songent qu’a partir en Occident pour s’y installer, changer de nationalité et ne plus revenir … le régime FLN infiltré par les islamo- baathistes totalitaires en 80 , puis par les maffias et les affairistes depuis 90 , a échoué à rendre l’Algérie attractive et a plongé le peuple dans le désespoir .. Corruption , saleté , urbanisme de cauchemar , vols , rapines , mauvais gout , démographie , délinquance de la société , déliquescence de l’état , en plus de la violence des islamistes wahabistes qui ont transformé le pays en un vaste Goulag de mort et d’ennui , sans parler des décennies d’insécurité et de massacres .. tout ca ont transformé le pays en un enfer pour les algériens , eux mêmes complices fanatiques de cet état d’ensauvagement et de No Future.. Alors , ils veulent aller s’installer chez les autres ( en France ou au Canada , chez les Roumis , les « Kouffars » qu’ils haïssent et méprisent en même temps tout en leur quémandant l’hospitalité ), ces pays développés à la sueur de leurs enfants , où c’est plus clément de vivre et de s’épanouir et où ils espèrent trouver des sociétés bien construites et bien organisées pour y vivre la vie de leurs rêves , qu’ils n’ont pas pu construire chez eux .. c’est une squizophrenie nationale où la PARESSE existentielle est le maitre mot .. c’est l’Echec d’une civilisation totalitaire et tribaliste , incivique et anti civile, raciste, fanatique, violente , hostile , paresseuse , sordide , corrompue qui ne veut pas se regarder en face pour s’améliorer et reconnaître ses torts .. LE PAYS SE VIDE DE SA SUBSTANCE HUMAINE .. Donc Solution : retour aux Berberisme paysan algérien éternel et construire sur ses vraies bases sociales et ses valeurs idéologiques et éthiques de labeur et d’humanisme , quelque chose d’humain et de fiable

    34
    15
      Anonyme
      13 mai 2018 - 17 h 11 min

      Humide… vérité de la palisse..ce que tu dis est vrai…la faute à qui ..on sait c le fln et son tribalisme et sa corruption de la population etc..le reste tu le sais. Well ah j aime pas dire du mauvais sur mon pays mais ce que tu as écris est vrai.. l incompétence tue a petit coups…en plus de ça la constitution et son article 51 discriminateur entre algérien…dis moi pourquoi zmigri fera confiance à ses incompétents?

    yazid
    13 mai 2018 - 6 h 41 min

    ces chiffres sont faux du moment que meme la douane algerienne ne sait pas combien d.argent rentre chaque anee
    des pays comme le maroc ou la tunisie le cours est le meme a la bank donc il le declarent sans soucis nous on le fait rentre en cachette pour le vendre plus au noir je le fait depuis 18ans vous me dirais c pas juste mais au moins je le depense chez moi
    en plus il y.a plus que le double de marocains a l.etranger compare aux algeriens
    on se fait fouiller des fois des milliers de livres et d.euros dans nos poches ils ne disent riens merci pour nos douanes qui nous permettent d.en ramener
    aulieu de les vendre transaction par telephone ou ne plus en ramener
    en tout les cas on en fait pas sortir comme certains

    23
    3
      Anonyme
      13 mai 2018 - 8 h 54 min

      Impossible de savoir combien d’argent rentre en algerie vu que l’informel est une veritable institution mais ce dont je suis sur c’est que ça doit etre tres loin du 1milliard cité dans l’article

      11
        Anonyme
        13 mai 2018 - 17 h 03 min

        L informel en lui même est une économie à ne pas ignorer car elle existe dans tout les pays et est comptabilisé comme tout autre business. L informel n est pas un crime en lui même , mais un ajustement aux défaillances réglementaires et autre déséquilibre financiers. Alors je dis vive toutes les économies vue qu elles nous ramène des valeurs palpables à la population. Un zmigri avec 1000 euro passe de très bonne vacances chez nous et fait notre bonheur car il les dépense chez nous bien que l échange est fait au marché noir. Vive zmigri et venez chez vous et dépenser en achetant les produits algériens tél que les pastèques les melons les fraises les patates les dates les piment les couscous les chorea les loubia les macarons etc.. mais il faut choisir les produit algérien pas importé..et c ça le vrais patriotismes..acheter algérien

        2
        1
    Anonyme
    13 mai 2018 - 6 h 04 min

    Il faut comparer ce qui est comparable et surtout se forcer à être honnête entre nous. La diaspora en Égypte est extrêmement mise en valeur et se retrouve dans des pays multiples. Au Liban c’est pareil. En Algérie, pour le moment, hélas, il n’y a pas ça. Pourtant la diaspora algérienne est des plus patriotes. L’autre erreur est celle de la diaspora qui n’a pas opéré une révolution mentale quand au domaine professionnel : elle n’est pas assez propriétaire de ses moyens de production et de rémunération, les algériens dans la diaspora sont souvent des employés et non des employeurs. Pourtant mieux vaut être un boulanger propriétaire de sa boulangerie ou un mécanicien propriétaire de sa société qu’être fonctionnaire ou politicien dans le pays d’accueil. Quand les algériens en France copieront la logique réaliste des portugais (dans la construction), des asiatiques (dans la confection et la restauration) et des turcs (dans la construction) en France, les choses changeront vite et durablement. Les algériens de la diaspora comme en Algérie doivent revenir à des relations d’entraide intra-communautaire, une communauté solidaire est une communauté imperturbable.

    35
    3
    Anonyme
    13 mai 2018 - 6 h 02 min

    Il faut chercher le pourquoi . Ce n´est certainement pas la faute à nos émigrés mais comme toujours à nos gouvernants: incompétents sur toute la ligne. Il faut savoir attirer les devises de nos émigrés, car ceux qui le font dans d´autres pays, ne le font cetainement pas seulement par patriotisme, mais dans leurs interets aussi!!!

    27
    1
    Rascasse
    13 mai 2018 - 5 h 55 min

    Pourquoi les expatriés devaient ils ramener les devises pour que saidani et co les retournent en occident ??

    47
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.