Dossier libyen : l’Algérie, l’Egypte et la Tunisie isolent le parasite marocain

Libye tripartite Maroc
Messahel insiste sur la nécessité de conjuguer les efforts des pays voisins de la Libye seulement. D. R.

Par R. Mahmoudi – La multiplication des réunions de la tripartite Algérie-Tunisie-Egypte sur la Libye tend, peu à peu, à s’imposer comme un unique cadre sérieux de règlement de la crise libyenne, après notamment l’échec des rounds de négociations entamés dans la ville marocaine de Skhirat. Ce qui a, d’ailleurs, amené le nouvel émissaire onusien, le Libanais Ghassan Salamé, à chercher de nouvelles pistes pour amorcer un véritable processus de paix, loin des incontinences étrangères qui ne font qu’aggraver le conflit.

C’est cette tendance qui ressort de la dernière réunion qui s’est déroulée lundi à Alger, où le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a mis l’accent sur la nécessité de conjuguer les efforts des pays voisins pour trouver une solution à la crise libyenne.

Dans son allocution à l’ouverture de la réunion de la tripartite, le chef de la diplomatie a clairement signifié que «la multiplicité des initiatives pour résoudre la crise libyenne est de nature à perturber le processus de règlement et à aggraver les dissensions internes», faisant allusion notamment à l’offre marocaine qui n’a fait qu’envenimer la situation entre les différents protagonistes libyens. Soutenus par Paris, les accords dits de Skhirat n’ont pas abouti parce que, d’abord, leurs présumés garants n’ont aucun intérêt commun avec la Libye. Aussi, ces accords ne contiennent aucune clause contraignante susceptible d’imposer l’arrêt des hostilités entre les deux camps rivaux (Tripoli et Tobrouk). Ce qui laisse le champ libre aux milices du maréchal Haftar pour continuer à imposer leur hégémonie sur le pays, tantôt au nom de la lutte contre les groupes terroristes, tantôt au nom de la volonté de faire respecter l’autorité de l’Etat.

C’est pourquoi, l’Algérie et les deux autres pays voisins de la Libye insistent sur la priorité de redoubler d’efforts pour accompagner un processus politique fondé sur le dialogue national et la réconciliation entre toutes les parties libyennes.

R. M.

Comment (20)

    Dadi
    23 mai 2018 - 12 h 03 min

    Juste une précision à ce…..de sinistre bourita, c’est plutôt l’armée du Polisario qui pourra donner des cours de guerre à l’armée du hisbollah et non le contraire.




    1



    1
    Mme CH
    23 mai 2018 - 0 h 41 min

    Ceux qui ont été à l’origine du chaos ainsi que leurs caniches, ne peuvent pas s’asseoir à la table des négociations pour trouver une solution au conflit qu’ils ont eux-mêmes concocté et allumé..!!
    Ce Makhnez qui a tout vendu, d’ailleurs il ne lui reste plus rien à vendre,..est devenu un vrai parasite, là où il met sa patte, il crée des troubles et fout la pagaille..(par jalousie, vengeance, ignorance, cupidité..etc..)..
    Il va droit dans le mur en pleine connaissance de cause…et en chantant à tue-tête..! Il est mouillé jusqu’au cou, d’ailleurs, je ne vois pas comment il pourra s’en sortir maintenant, les dés sont jetés même s’ils sont pipés, il faut vraiment « un miracle »…!

    Je pense que la Libye, c’est foutu…! Avis aux Algériens…!




    5



    1
    Chibl
    22 mai 2018 - 22 h 21 min

    IL n y a qu’a voir la carte de géographie pour comprendre que le Maroc n’a aucun rôle a jouer dans cette affaire libyenne ou même au Sahel, le Maroc devrait s’atteler a résoudre les problèmes de frontières avec ses voisins ( Sahara occidental, Algerie,Espagne).




    10



    1
    LE DANGER DU FLOU
    22 mai 2018 - 19 h 28 min

    La monarchie marocaine se veut floue comme Israël, cette monarchie dès 1963 a démontré qu’elle vit hors du réel des frontières héritées du dépeçage opéré par le charognard Europe, le Sahara occidental ne lui suffira pas, elle voudra plus, « Le Grand Maroc », c’est la même chose pour Israël, ce dernier a le moyen de sa folie, il a l’arme nucléaire au cas où il se retrouvera acculé, la monarchie marocaine sombrera si jamais une guerre finale a lieu avec le Polisario, s’en suivra un Maroc à jamais réduit aux limites tracées par la colonisation française. Deux flous deux fous inguérissables, le bien le plus précieux que le Créateur a donné à sa créature humaine est la raison, ils l’ont perdue, c’est sans espoir !




    17



    2
    karimdz
    22 mai 2018 - 17 h 09 min

    La grosse grenouille mimi 6 qui va bientot finir par s éclater doit envier notre pays et sa diplomatie. Le pédophile mimi 6 va encore s enfler de jalousie…




    23



    1
    Sprinkler
    22 mai 2018 - 14 h 25 min

    Le Maroc est la tumeur de l’Afrique ! Comme Israël au Moyen-Orient…Qui ont en commun d’occuper d’indus territoires et de bafouer le droit international. Le Maroc n’a donc pas sa place autour de cette table où l’Algérie doit déjà composer avec deux autres traîtres en puissance, Essebsi et Sissi…Si si..




    33



    7
      Mohand
      23 mai 2018 - 2 h 28 min

      Sans malice ou arrière pensée, j’aimerais bien savoir pourquoi Abdel Fattah al Sissi est un traitre. Il a sauvé son pays d’une partition Sud-Nord, c’est déjà beaucoup. Le nord est musulman et le sud est chrétien (majoritairement parlant). S’agissant de ses accointances avec le sionisme, cela ne date pas de l’époque d’Al Sissi.




      2



      1
        Sprinkler
        23 mai 2018 - 14 h 26 min

        Bonsoir Mohand. De quoi El Sissi pourrait-il être le nom après avoir mis son armée au service des Al Saoud pour payer les deux porte-hélicoptères achetés à la France ? N’est-il pas partie prenante au massacre de ce pauvre peuple yéménite dont le seul crime est d’être chiite ?




        4



        2
          Mohand
          24 mai 2018 - 0 h 21 min

          Merci pour votre réponse, je suis d’accord avec vous sur ce point, mais l’Égypte a beaucoup de problèmes sur lesquels je ne vais pas m’étendre. Merci beaucoup




          0



          0
    Kahina-DZ
    22 mai 2018 - 13 h 31 min

    Le Mossad recrute les marocains.
    Prudence est de mise.

    En plus, le DEACH marocains sème la guerre en Libye…Le makhzan est sur le banc des accusés et ne peut prendre part à une réunion sur la paix.




    43



    7
    Sprinkler
    22 mai 2018 - 13 h 15 min

    Encore un sujet dont Si Bourika
    fera tout un foin…




    29



    7
    Felfel Har
    22 mai 2018 - 11 h 01 min

    Il faut surtout veiller à ne pas faire rentrer le loup dans la bergerie. Il informerait en temps réel ses sponsors sur la teneur des discussions. Son père n’a-t-il pas trahi les Arabes en 1967 lorsqu’il a informé Israël de la décision de la Ligue Arabe d’attaquer?




    58



    12
    JAGUAR
    22 mai 2018 - 9 h 22 min

    Avec les traitres du gouvernement Marocains, Egyptien, et peut être Tunisien c’ est plus tôt l’Algérie qui veulent isoler et nuire ATTENTION car ceux qui ont placé SISSI sont nos ennemis !!!!




    64



    11
    Vangelis
    22 mai 2018 - 9 h 09 min

    Il est vrai que la narco-terro-monarchie n’a rien à voir avec le dossier en cause. Elle n’est pas frontalière avec la Libye, elle est acoquinée avec la France, principal responsable de la situation délétère de ce pays et en plus, elle fourni des contingents de terroristes qui sont un danger, non seulement pour le pays concerné mais également pour ses voisins immédiats, surtout l’Algérie. On n’oublie pas Tiguertourine.

    De fait la narco-terro-monarchie n’est pas vraiment apte à discuter de quoi que ce soit, étant sous la direction de ses maîtres bien connus et personne n’attend d’elle des solutions du genre foireuses.

    Ce n’est pas seulement un parasite mais bien un morpion qui s’accroche à tout pour paraître.




    46



    13
    Watani Watani
    22 mai 2018 - 8 h 16 min

    Salam Lkhawa, à vrai dire, on a besoin de protéger notre côté est, surtout avec l’expansion des pays africains pro entité sioniste, si le marrok intervient sous ordre de sa mère fafa comme à skhirat, alors le résultat sera clair, n’oublions pas essebsi et les militaires italiens à nos frontières. Même si une solution se concrétisera, je pense que le nato frappera encore une fois sous prétexte qu’il y en a tjrs daech. Leur but c’est de garder cette zone instable diplomatiquement ou militairement.




    44



    12
    Anonymeplus
    22 mai 2018 - 8 h 06 min

    Depuis quand le royaume de sidi lyautey est un acteur majeur de la paix ?
    Le royaume de la drogue est un excellent trafiquant de haschich mondialement connu pour sa production de cannabis et ses trafiquants de drogue sont tous encartés à la dged.
    Chacun sa spécialité, l’Algérie a réglé d’innombrables conflits à travers le monde en général et en Afrique en particulier. Nous sommes exportateur de stabilité et par voie de conséquence, d’une paix durable, ce n’est pas moi qui le dit mais toutes les instances internationales qui reconnaissent à l’Algérie son leadership et surtout sa capacité à faire assoir dans une même table les ennemis d’hier.
    Le royaume de sidi lyautey à des problèmes avec tous ses voisins immédiat, l’Algérie, l’Espagne et surtout le Sahara Occidental, même les poissons de l’atlantique se plaindraient s’ils pouvaient parler. Comment est ce qu’un pays, dégageant autant d’ondes négatives peut-il régler un conflit inter libyen ? Il n’en a ni les compétences et encore moins les outils, lui qui est diamétralement à l’opposé du concept même de la paix.
    Quand l’Algérie exporte la paix, le royaume de sidi lyautey exporte des tonnes de cannabis avec des terroristes armés pour semer le chaos au sahel, tout est dit.




    58



    17
    Moskosdz
    22 mai 2018 - 7 h 46 min

    Tant que le Maroc occupe illégalement le Sahara occidental et viole le droit de son peuple,ce pays maudit reste mal placé pour défendre qui que ce soit ou quoi que ce soit,lui même reste source de tension en Afrique et tous ses bas calculs politiciens vont à l’encontre des artisans de paix.




    49



    16
    algerien
    22 mai 2018 - 6 h 53 min

    il faut isoler le parasite marocain , et trouver un vaccin pour l’eradiquer définitivement.




    57



    17
    rami
    22 mai 2018 - 3 h 55 min

    Bonjour,

    Bonne chance et j’espère que vous allez faire la même chose pour le dossier Palestine.

    Cordialement




    64



    21
    Anonyme
    22 mai 2018 - 2 h 17 min

    Qui est à l’origine de l’assassinat du colonel Kadhafi Allah Yarhmou et du chaos libyen si ce n’est la France Sarkozy et l’agent de l’international sioniste en France BHL le tout en service commandé pour l’entité sioniste.
    Le maroc n’est autre que l’annexe de l’entité sioniste et vassal de la France donc s’il intervient dans un quelconque processus libyen ce sera forcément et à fortiori au détriment de la Libye et des libyens mais au profit de l’axe occidentolo-sioniste.




    82



    22

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.