Sahara Occidental : la France et le Maroc poussent à la révision de l’accord militaire n° 1

Hilale Maroc
Omar Hilale, le représentant permanent marocain à l'ONU. D. R.

Le Maroc, aidé par la France, tente insidieusement de réviser l’accord militaire n 1, en s’adonnant à une campagne belliciste dirigée contre le Front Polisario, dont l’objectif final est de remettre en cause le cessez-le-feu observé depuis 1991, indiquent, ce mardi, des sources sahraouies proches du dossier. «La tentative du Maroc de faire monter la pression dans la région à travers les propos bellicistes et des manigances montées de toute pièce est de remettre en cause le cessez-le-feu et l’accord militaire n 1», confient ces sources à l’APS.

Elles affirment que le Front Polisario reste attaché au cessez-le-feu et à l’accord militaire n°1 qui régit les relations des deux partis au conflit avec la Minurso et définit la zone démilitarisée ainsi que la présence des forces sahraouies et marocaines à l’ouest et à l’est du mur. «Nous nous en tenons à cela et non pas aux propos mensongers de l’ambassadeur du Maroc auprès de l’ONU», précisent-elles en référence au tissu de mensonges contenus dans la lettre envoyée jeudi dernier par le représentant permanent marocain, Omar Hilale, au président du Conseil de sécurité.

Omar Hilale, spécialiste en tromperies, évoque dans sa lettre «la création de sites militaires» à l’est du dispositif de sécurité au Sahara Occidental et l’organisation de «parade et de manœuvres militaires» alors qu’il s’agissait de simples festivités organisées à l’occasion du 45e anniversaire de la création du Front Polisario.

L’entretien du chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, à Jeune Afrique confirme, à ce titre, la manœuvre engagée par le Maroc et la France au niveau des Nations unies pour pousser à la révision de l’accord  militaire n°1, précisent les sources de l’APS. Les propos tenus par Bourita lors de cet entretien laissent entendre que des actions sont engagées dans ce sens.

La lettre de Hilale a été suivie, deux jours après, par un appel à la retenue, lancé par l’ONU qui a souligné dans la déclaration, publiée samedi, par les services du porte-parole qu’«aucune action susceptible de modifier le statu quo ne doit être entreprise». Les mêmes sources estiment que «ces propos doivent être adressés au Maroc qui a, à maintes reprises, violé les accords militaires», en s’interrogeant si «les Nations unies voulaient réellement remettre en cause ces accords».

En somme, la déclaration des Nations unies «a été inspirée par le département des opérations de maintien de la paix (DPKO)», dirigé par le Français Jean-Pierre Lacroix. «DPKO doit cesser d’apporter de l’eau au moulin de la propagande belliciste marocaine», relèvent ces sources, mettant en garde «contre un basculement qui remet en cause le cessez-le-feu et l’accord militaire   numéro 1».  «Ce qui se passe dans les territoires libérés est quelque chose d’ordinaire qui se déroule depuis des années sans que personne ne trouve à redire ; ce qui n’est pas normal, par contre, c’est ce que fait le Maroc dans les territoires occupés où il viole les droits de l’Homme, pille les richesses des Sahraouis et renforce sa présence militaire», poursuivent-elles. «L’ONU a cédé à la pression», confient les mêmes sources.

Pourtant, en avril, elle a apporté deux démentis cinglants aux accusations du Maroc, en   affirmant que la Minurso n’avait observé aucun déploiement d’éléments armés sahraouis dans la zone démilitarisée d’El-Guergarat et que les territoires libérés Bir Lahlou et Tifariti ne font pas partie de cette zone-tampon.  «Le Maroc est encouragé par l’attitude la France» mais ne doit aussi perdre de vue que des membres permanents du Conseil de sécurité s’opposent à ses actions déstabilisatrices pour la paix, relèvent-elles à ce propos.

La Chine et la Russie se sont abstenues de voter la dernière résolution prorogeant le mandat de la Minurso marquée en partie par l’empreinte de la France, rappellent-elles.  Et de conclure : «Le Front Polisario reste attaché à la paix, à l’accord militaire n° 1 et à la négociation comme le préconise le Conseil de sécurité.»

R. I.

Comment (18)

    Mimi6
    23 mai 2018 - 15 h 05 min

    Donc pourquoi la sps parle d exercice militaire ? Il faut se mettre d’accord la les amis .
    Au passage Merci au lecteurs d anp qui ,à travers ce forum , démontre leurs degré pousse d analyse et d’intelligence .
    N importe quel internautes qui tomberas sur ce forum connaîtras notre degrés d’intelligence hors du commun et bien singulier .
    Merci AP pour tout ce travail dans l’ombre , vous êtes acteurs dans cette victoire n ayez aucun doutes 😉😉😉

    Les Égarés
    23 mai 2018 - 9 h 01 min

    ……La France et le Maroc unis pour libérer Ceuta et Mellila et l’îlot du Persil colonisé par l’Espagne !! . Mais Momo 6 à pour mission le Sahara occidental et Polisario..! Et Saouds missionné pour le Yémen…Le Ben Zayed des Émirats à été missionné pour occuper Ile De Socotra du Yémen…. Voilà faut pas en vouloir à Momo 6 ou Saouds ou Ben Zayed en vérité ils font leur boulot , … USA rigole pas !

    RasElHanout
    23 mai 2018 - 6 h 36 min

    Si le fière peuple du Sahara occidental refuse de devenir marocain c’est parce que très certainement que le statut d’esclave de lui convient pas.
    Au faite, puisque le Régime MakhNazi et sa presse propagandiste laissent croire que ce peuple veut devenir marocain, pourquoi refusent-ils une simple procédure référendaire relevant du droit international et ainsi fermer le bec à l’ONU, l’UE et l’UA !

    brahma
    23 mai 2018 - 3 h 15 min

    On ne change pas un accord militaire issu d’un cesser le feu de la même façon que de changer une chemise.
    Le traitement du dossier du Sahara est au stade final, la dernière table des négociations est placée, pas question de reculer en cherchant des faux fouillants. Le sujet est plus gros que la bande de Tifariti ou guergaret ,il s agit pour le peuple sahraoui de reprendre leur territoire. Il est temps pour le mekhzene de réfléchir comment faire face a la colère des marocains pour sauver ce qui restera de son trône.

    Paris 75011
    22 mai 2018 - 23 h 11 min

    La France ne peut rien faire pour son M6 parce qu’elle sait que l’ANP dispose de deux Millions de soldats en France en mesure de faire tomber la 5ème République à tout moment.

    BabElOuedAchouhadas
    22 mai 2018 - 23 h 01 min

    Le Glaoui H2 à piège le Maroc et son peuple en signant le Cessez-le-feu de 1991 tout en acceptant la mise en place de la Mission des Nations Unies pour l’organisation du Référendum au Sahara Occidental (MINURSO) et la tenue du Référendum prévu pour fin 1992 et ni la France n’y ni quiconque ne peut quoique ce soit pour Momo6.

    Mohamedz
    22 mai 2018 - 22 h 54 min

    Certes le Maroc est  »la prostituée de la France avec laquelle elle partouze chaque soir même si elle n’en est pas particulièrement amoureuse mais se doit de protéger » mais je ne pense pas que cette France puisse faire quelque chose aujourd’hui pour sa prostituée notamment sur le dossier de décolonisation du Sahara occidental.

    Med Benhamou
    22 mai 2018 - 22 h 17 min

    Je doute fort que la France officielle tente quoique ce soit sur le dossier du Sahara occidental rien que pour les beaux yeux de sa prostituée M6 et ce, pour au moins deux (02) raisons :
    1/- éviter de s’attirer la foudre d’Alger qui détient plusieurs atouts envers cette France officielle et notamment sa capacité de lui rendre impossible sa sortie du boubier sahélien dans lequel se trouve aujourd’hui cette France officielle,
    2/- que toute modification de l’accord de Cessez-le-feu de 1991 doit passer par le Conseil de Sécurité de l’ONU au sein duquel les trois (03) détenteurs du droit de veto ( USA, Russie, Chine) attendent de pieds ferme cette France officielle pour lui faire payer ses trahisons multiformes ( Accord nucléaire pour les USA – Dossier Syrien pour les Russe et l’accord de l’OMC sur les droits de douanes pour la Chine).
    Tout ceci pour dire que les gesticulations de cette France officielle ne visent qu’a consoler sa Prostituée M6 qui se sent de plus en plus isolée ces derniers mois.

    M'hamed HAMROUCH
    22 mai 2018 - 21 h 53 min

    Tout le monde s’accorde a dire aujourd’hui que la colonisation du Sahara occidental est devenue existentielle pour la féodale prédatrice famille alaouite au Maroc et par conséquent l’unique solution passe par la reprise de la lutte armée qui avait fait connaitre au monde entier la juste cause de ce peuple avant le cessez le feu de 1991.

    Ziad ALAMI
    22 mai 2018 - 21 h 47 min

    Je continue a dire et a écrire avec conviction que tant que le Maroc est pour la France ce qu’a toujours été « Israël » pour les Yenkees, l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps que le Régime MakhNazi est en train de mettre a profit pour asseoir sa colonisation grâce aux vastes opérations de transhumance de colons marocains vers les villes du Sahara occidental selon le modèle israélien en Palestine.

    Mohand
    22 mai 2018 - 21 h 35 min

    Là, mon vieux ou mon jeune, vous êtes en train de dérailler à mon humble avis. On fait la guerre quand on a usé de toutes les solutions diplomatiques possibles. En plus, il faut regarder la réalité en face, parce qu’on sait commencer une guerre, mais on ne sait pas comment la finir. Il faut savoir que derrière le Maroc, il y a la France, du moins le pouvoir occulte qui n’est pas aussi occulte qu’on le dit puisqu’il est connu pour ses coups bas.
    Comment les choses se présent-elles ? À première vue, il existe une volonté précise émanant de différents intérêts d’isoler l’Algérie ou de la contenir. Si le Sahara Occidentale fait partie du puzzle, il s’agit en fait de tout le Sahel où la France a des intérêts très importants et stratégiques, mais elle n’est pas la seule. Israël ou l’Occident en général essaye aussi d’imposer et d’étendre son influence sur la zone sahélienne comme il l’a déjà fait sur la zone sud du sahel et comme peut l’attester la présence d’un bon nombre de pays de cette zone à l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem.
    Pour qu’on me comprenne, je vais revenir sur l’islamisme qu’il ne faut pas confondre avec l’islam. Le premier est une doctrine qui s’inspire plus ou moins de l’islam et le deuxième est une religion qui s’adresse à toute l’humanité et non pas à un quelconque groupe particulier comme le font les Juifs avec leur religion. On constate que là où l’islamisme a sévi, il n’a servi que l’Occident. Qu’on sache que je ne déteste personne parce que s’il y a quelque chose à détester, c’est bien la bêtise humaine. Comme je suis un humain, je peux très bien être bête et même très bête. Cela dit, faisons un bilan des résultats de l’islamisme en tant que doctrine et organisation politique. Il est intervenu en Afghanistan à partir de 1979 et a créé une guerre qui dure depuis, avec toutes les étapes et les massacres qu’il y a eu. Il a sévi en Yougoslavie, il l’avait morcelée. Il a sévi au Soudan, il a fini par diviser le pays en deux, Soudan Nord et Soudan Sud. Le Soudan Sud est actuellement sous l’influence de l’Occident, c’est à- dire que les eaux du Nil, du moins une bonne partie, qui arrosent le Soudan Nord et l’Égypte sont entre ses mains (mains de l’Occident). Je m’arrête là parce que la liste est longue et j’espère être compris. Tout ceci, c’est pour dire que ce qui se passe au sahel avec le prétexte du terrorisme, a une portée plus grande que le Sahel lui-même, c’est le destin même de toute l’Afrique qui se joue là.

    Rachid Djha
    22 mai 2018 - 21 h 34 min

    À croire que Mimi6 est en train de faire apprendre la danse du ventre au Gigolo Macron.

    Kahina-DZ
    22 mai 2018 - 17 h 00 min

    On sent la France qui devient de plus en plus enragée. Le makhzan est enragé de nature.
    Cette France qui a tout fait pour garder le Sahara Algérien ( mais en vain), ne lâchera pas facilement le Sahara Occidental. L’Élysée a pris goût au poisson gratuit volé aux Sahraouis.

    Anonyme
    22 mai 2018 - 16 h 23 min

    à mon avis, il faut crever l’abcès, et une guerre est salutaire pour les sahraouis. avec les marocains vicieux et manipulateurs de très très mauvaise foi, le polisario va passer son temps à démentir et à se fatiguer pour démontrer le contraire alors que tous les médias sont avec le makhzen soutenu par la france. Cela va durée une éternité et des générations sahraouis détruites. il faut absolument une guerre avec le maroc et une guerre totale, et la france qui ne cherche qu’à envenimer la situation, ne mesure pas encore les dégâts collatéraux qu’elle doit gérer car elle va laisser beaucoup de plumes. le droit, la justice et la légitimité sont avec les sahraouis, la magouille, atteintes aux droits humain et la corruption dans une atmosphère où règne la prostitution (pédophilie) et la drogue sont du côté franco marocain!

      Mohand
      22 mai 2018 - 21 h 32 min

      Là, mon vieux ou mon jeune, vous êtes en train de dérailler à mon humble avis. On fait la guerre quand on a usé de toutes les solutions diplomatiques possibles. En plus, il faut regarder la réalité en face, parce qu’on sait commencer une guerre, mais on ne sait pas comment la finir. Il faut savoir que derrière le Maroc, il y a la France, du moins le pouvoir occulte qui n’est pas aussi occulte qu’on le dit puisqu’il est connu pour ses coups bas.
      Comment les choses se présent-elles ? À première vue, il existe une volonté précise émanant de différents intérêts d’isoler l’Algérie ou de la contenir. Si le Sahara Occidentale fait partie du puzzle, il s’agit en fait de tout le Sahel où la France a des intérêts très importants et stratégiques, mais elle n’est pas la seule. Israël ou l’Occident en général essaye aussi d’imposer et d’étendre son influence sur la zone sahélienne comme il l’a déjà fait sur la zone sud du sahel et comme peut l’attester la présence d’un bon nombre de pays de cette zone à l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem.
      Pour qu’on me comprenne, je vais revenir sur l’islamisme qu’il ne faut pas confondre avec l’islam. Le premier est une doctrine qui s’inspire plus ou moins de l’islam et le deuxième est une religion qui s’adresse à toute l’humanité et non pas à un quelconque groupe particulier comme le font les Juifs avec leur religion. On constate que là où l’islamisme a sévi, il n’a servi que l’Occident. Qu’on sache que je ne déteste personne parce que s’il y a quelque chose à détester, c’est bien la bêtise humaine. Comme je suis un humain, je peux très bien être bête et même très bête. Cela dit, faisons un bilan des résultats de l’islamisme en tant que doctrine et organisation politique. Il est intervenu en Afghanistan à partir de 1979 et a créé une guerre qui dure depuis, avec toutes les étapes et les massacres qu’il y a eu. Il a sévi en Yougoslavie, il l’avait morcelée. Il a sévi au Soudan, il a fini par diviser le pays en deux, Soudan Nord et Soudan Sud. Le Soudan Sud est actuellement sous l’influence de l’Occident, c’est à- dire que les eaux du Nil, du moins une bonne partie, qui arrosent le Soudan Nord et l’Égypte sont entre ses mains (mains de l’Occident). Je m’arrête là parce que la liste est longue et j’espère être compris. Tout ceci, c’est pour dire que ce qui se passe au sahel avec le prétexte du terrorisme, a une portée plus grande que le Sahel lui-même, c’est le destin même de toute l’Afrique qui se joue là.

    Rayah
    22 mai 2018 - 16 h 18 min

    Ces genres d’activites de la part du regime marocain ne vont que s’accentuer dans les mois qui viennent afin d’exploiter la periode indecise que traverse notre pays avant et après les elections presidentielles. Encourage par l’argent du roi Salmane et l’appui de la France et de l’Espagne, il est fort possible que le regime marocain decide alors que c’est le moment ideal pour regler le problem du Sahara Occidental par une aggression militaire massive et rapide contre les Sahraouis et presenter l’Algerie avec le statu quo. Ca sent la Guerre des Sables 1963.

      Dz14
      22 mai 2018 - 17 h 57 min

      « Ça sent la guerre des sables »
      Sauf que cette fois on ne sort pas de 8 ans de guerre et 132ans de colonisation

        Rayah
        22 mai 2018 - 19 h 38 min

        J’ai cite la Guerre des Sables comme reference parce que le regime marocain a tendance a choisir une periode fragile dans notre pays pour commettre son aggression. Je suis entierement d’accord avec vous que la comparaison s’arrete ici car nous sommes maintenant bien prepares militairement et mentalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.