Une stèle des martyrs vandalisée à Béjaïa : les harkis sont parmi nous

Revolution stèle
Les chouhada dérangent. Ici, le monument aux martyrs à Alger. New Press

Par Rabah A. – Une stèle commémorative des martyrs du village de Semaoune, dans la commune de Chemini, distante de 60 kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Béjaïa, a été saccagée et son portail défoncé, dans la journée de mardi, par des inconnus.

Les images relayées par des proches des chouhada illustrent la violence avec laquelle les auteurs de cet acte de profanation ont voulu s’en prendre à un symbole de la Révolution du 1er Novembre 1954. Sur les réseaux sociaux, les indignations sont aussi nombreuses que les interrogations sur les raisons ayant pu motiver les instigateurs de cette atteinte grave à la mémoire de nos martyrs.

Erigée dans les années 1980 au lieu-dit Guer-Iverdan, où tomba le premier chahid du village Semaoune, dans un accrochage avec l’armée coloniale, cette stèle commémorative porte les noms de 42 martyrs dont l’écrasante majorité est issue d’une même famille : Djerroud. Celle-ci passe pour être l’une des familles ayant donné le plus de martyrs à l’échelle de tout le pays.

Les habitants du village ont déjà alerté les autorités, à plusieurs reprises, sur l’état d’abandon dans lequel était laissé ce monument aux morts. Finalement, la construction d’une cloison autour de la stèle à l’effet de la protéger du délabrement n’aura pas servi à la protéger d’un acte de vandalisme aussi révoltant.

R. A.

Comment (27)

    Anonyme
    31 mai 2018 - 17 h 50 min

    les harkis ? jamais ! ce sont plutôt ceux qui ont fait de l’Algérie une vache à lait sans travailler et insistent pour instrumentaliser cette guerre d’Algérie et ce plus d’un demi siècle après sa fin, afin de se proclamer caste supérieure, ce sont ces parasites de la nation qui ont provoqué un rejet de la part de l’Algérien lambda un rejet qui tend à rejeter l’instrumentalisation de cette guerre ! Comment ne pas réagir contre le FLN dans sa globalité quand cette entité remue ciel et terre et prêt à mettre l’Algérie à feu et sang pour rester au pouvoir ! ?
    Quant aux harkis, je pense que la couleuvre ne passe plus avec les algériens.

    Wa faqqqo !

    2
    1
    Anonyme
    31 mai 2018 - 16 h 11 min

    Un symbole de la nation a été touché. L’ état doit réagir fermement.
    Pas de place aux harkis.

    Anonyme
    31 mai 2018 - 2 h 10 min

    Pour comprendre qui sont les coupables il suffit de savoir qui considére les statues bid’3a.

    4
    6
    Rayés Al Bahriya
    31 mai 2018 - 1 h 43 min

    Cherchez les pous dans la tête dun chauve.

    Certains croient que nos martyrs sont un culte

    Érigé en statut de béton.

    Nos chouhadas sont morts pour la partie Algérie..

    Ils sont dans nos coeurs ….et nos mémoires.

    Combiens de veuves de chouhadas avaient vecues

    Dans le dénuement total ?…

    La vérité est amère….

    Et dure à accepter.

    Allah yarham echouhadas.

    24
    2
    Hamid
    31 mai 2018 - 0 h 10 min

    I really can’t understand this hooligan , what can he possibly gain or acheave by damaging a statue if it’s just to bring shame on himself and ignore the sacrifices that this Martyr had made for us to get freedom . The perpetrator is a criminal , his actions are serious,intentional and malicious that he should not get away with.In my opinion , anyone who has information( description of the individual involved ) related to this sad incident should anonymously pass it on to the police in the hope that it arrests the bastard and then brings him to justice because it’s an issue of concern Bejaia wide.May Allah protect our country from the evil people .Saha ftorkoom and as always tahia ElDzair !

    2
    2
    Anonyme
    30 mai 2018 - 20 h 48 min

    A qui peut profiter ce saccage ? Si ce n est qu’ aux extrémistes islamistes/makistes et bien d autres ennemis de l Algérie qui ont beaucoup à gagner en divisant le peuple et le pays…

    11
    4
    Illogique ! Ou Islamophobie !!
    30 mai 2018 - 18 h 56 min

    Qu’en un musulman détruit une statue de femme nu c’est le tremblement de terre jusqu’ en France. Mais qu’en c’est une stelle de nos Martyres, y a plus personne, aucune limite ?

    17
    2
    Anonyme
    30 mai 2018 - 18 h 52 min

    Des caméras et vite !!!

    8
    2
    Patriote
    30 mai 2018 - 17 h 44 min

    Si les criminels islamistes qui derrière de cette acte barbare si comme si passer il y’a environ 2 ans qui ont saccager une stèle a la Mémoire du Maire de la ville TIMZAGHRA dans la wilaya de Bejaia qui été assassiner sur la route national 12 entre Adekar et El Kseur.

    8
    1
    RAYES EL BAHRIYA
    30 mai 2018 - 16 h 39 min

    le peuple en entier est profané,

    le pays est profané,

    et vous pleurez une stele de pierre comme du temps de djahilya.

    honte à vous

    43
    32
      AÏT Chaalal
      31 mai 2018 - 1 h 54 min

      Ce qui est choquant, ce n’est pas la stelle , c’est le symbole !..L’Algérie est un pays de lutte et des révolutions depuis la nuit des temps .. Ceux qui ont fait ça veulent effacer la moindre trace de glorieux passé de notre pays..j’aurais aimé entendre de ta part que le pays est profondément profané dans ça culture et dans son identité nationale berbère..Tayhia Al Djazëir Amazighia, ni Arabe, ni Française , ni autre chose ..Gloire à nos Martyres qui ont marqués l’histoire de ce pays avec leurs sangs de Tacfarinas jusqu’à nos jours .

      24
      3
    MELLO
    30 mai 2018 - 15 h 17 min

    Inutile de tirer sur les islamistes ou sur les makistes, ou encore sur tous ces extrémistes de tout bord, car le mal est plus profond. En effet, il faudrait être, ou bien résider à Semmaoun pour comprendre ce qui s’est réellement passé. Ce village est situé à la frontière des wilayas 06 et 15, au pied du massif d’Akfadou, les habitants avaient vécu les affres de la révolution 54/62, mais au final ,c’est un village abandonné par l’État. Desservi par le seul chemin ,non pas la route, mais un chemin qui ne mène nul part , donc un cul de sac. Pas un centre de soin, pas un centre de jeunes , pas de reseau d’assainissement, pas d’éclairage public, pas d’eau courante puique le chateau d’eau reste toujours vide, tout pour créer et former des extrémistes. La population locale vit un calvaire du XXI e siècle , soit plus d’un demi siècle après cette indépendance que les enfants de Semmaoun ont pu arraché. Les harkis ne sont pas ceux qui ont profane’ là stèle, mais ceux qui ne cesse de pousser tous ces jeunes à l’extrémisme, ceux qui veulent détourner le cours de l’histoire. Cette Algérie appartient à tous les Algériens et les harkis n’ont pas leur place.

    36
    10
      dzcirta
      30 mai 2018 - 21 h 27 min

      @Mello.

      ET donc il faudrait comprendre ceux qui auraient fait ça en raison de l’état d »abandon de cette localité?
      Avec un tel raisonnement, sachant que c’est toute l’Algérie qui est en déshérence,c’est alors toute notre Histoire récente qu’il faut abattre ?
      ET puis pendant qu’on y est, je devrais déchirer les photos(je n’ai pas de statues à défoncer,dommage) des membres de ma famille morts martyrs(Allah Yerhemem) afin d’exorciser ma haine de l’Algérie qui abandonne ses enfants….
      Non c’est inexcusable.
      La colère pouvait parfaitement être retournée contre ceux qui ceux se pavanent avec les richesses du pays,pas contre un symbole érigé en mémoire de ceux qui donnèrent tout, pour ne rien avoir en retour , pas même des Algériens qui respecteraient leur sacrifice.
      Commentaire lamentable pour ne pas dire coupable.

      11
      3
    DYHIA-DZ
    30 mai 2018 - 13 h 18 min

    C’est bizarre ce qui se passe dans cette région:
    Elle a été transformée au rempart de toutes les co…

    La secte Wahhabo-safistes, secte Ahmadite, chanteurs de cabarets, Les ONG…Si ma mémoire est bonne, beaucoup de familles des terroristes de la decennie noire ont été installées dans la région.

    OÙ VA LA RÉGION DE BÉJAIA ??? Cherche-t-on à la détruire.

    29
    7
    ZORO
    30 mai 2018 - 12 h 42 min

    «  »Derregou echems bel ghorbel «  » c est ce qu essayent de faire certains commentateurs ,accuser les kabyles islamistes de Bedjaia d etre derriere cet acte ignoble lâche et mesquin à la mesure de ceux qui l ont commis et ceux qui essayent de faire diversion et orienter nos regards vers l illusion .l empreinte de ces lâches est indelibile sur les reseaux sociaux ,ils ont confectionné leur drapeau, composé leur hymne ,tracé leur territoire,adulé leur prophete , choisi leurs capos, compté leur martyrs (121 disent ils ) , pour eux l ALGERIE c est l anegerie et nous sommes des Anegeriens ,l Algerie leur est étrangère et à ses martyrs ces ilotes de sion ne vouent aucun respect ??l
    SigneZORO. …Z…

    17
    27
    Anonyme
    30 mai 2018 - 12 h 15 min

    Wahhabisme,harkis,c’est du pareil au même. 2 forces du mal dont l’objectif est de dérouter le peuple de sa trajectoire progressiste. 2 forces téléguidées pour détruire ce qui reste du pays. L’État est amorphe. Il n’y a que l’armée de Gaid Salah qui peut nous en débarrasser.

    15
    5
    Geronimo
    30 mai 2018 - 12 h 01 min

    En plus des Islamistes et des harkis qui n’ont jamais porté nos chouhadas dans leurs coeurs, il faut inclure la culpabilité probable des MAKistes qui cherchent à enflammer l’Algérie pour faire plaisir à leur nouveau soutien que sont BHL et l’entité sioniste. Leur leader … ne s’était il pas rendu dernièrement en visite officielle en Israël pour prendre ses ordres et orientations du criminel Natanyahu?

    25
    16
    Adam
    30 mai 2018 - 10 h 51 min

    Le martyr de la révolution nationale n’est pas seulement un symbole, il revêt une dimension identitaire et une valeur commune à tout vrai algérien. C’est un repère et une fierté colorant les fibres du maillage de notre société et l’un des facteurs consolidant notre unité nationale. Par conséquent, un tel acte n’est pas à pardonner, ni à condamner…Si cela c’était passé rien qu’en 1962, on jouerait déjà au ballon avec les têtes des coupables et c’est peu pour des traitres.

    28
    6
    Felfel Har
    30 mai 2018 - 10 h 49 min

    Non, les harkis n’ont pas tous quitté le pays en 1962, selon Pierre Daum, dans son livre sur Les Harkis Restés en Algérie. Leurs enfants se sont insidieusement introduits dans les rouages de l’État. Aprés fait le dos rond et laissé passser l’orage, ils sont sortis de leur hibernation pour répandre des théories fumantes sur la contribution de leurs parents à la révolution. J’ai déjà lu dans la presse algérienne des articles écrits par une famille révoltée, dénonçant un livre écrit par un médecin de profession qui glorifiait des traîtres et réduisait nos martyrs à des criminels de droit commun, exonérant ainsi la France des crimes de guerre qu’elle avait commis dans la vallée de la Soummam. D’autres, plus astucieux, ont réussi à se faire délivrer la fameuse « Attestation Communale » qui leur donnait le titre de moudjahid, alors que leur participation n’ a été effective qu’aprés les Accords d’Evian, cad quand l’indépendance était quasiment acquise. En Kabylie comme ailleurs, ils sont à la manoeuvre, profitant de la permissivité des institutions de l’État (services de sécurité, ministère et associations des anciens moudjahidine) et de l’absence de sanctions. Comme les islamistes, ces renégats avancent maintenant à visage découvert et ne s’embarrassent pas de salamalecs pour afficher leurs objectifs de saper les fondements de la république algérienne. La violation et la destruction de stèles commémoratives dédiées à nos héros ne sont que la partie visible de l’iceberg. Plus que jamais, l’heure est à la vigilance et la mobilisation citoyenne, puisque l’État ne semble pas avoir pris la juste mesure des dangers et menaces qui guettent le pays. Les « affaires » et le 5ème mandat ne sauraient justifier une telle passivité.

    33
    11
    Anonyme
    30 mai 2018 - 8 h 26 min

    Installer un système de protection du monument plus coriace, des caméras comme j’ai pu le lire.
    Quelle lâcheté et une honte pour les vandales agresseurs.

    30
    14
    HOUMTY
    30 mai 2018 - 8 h 24 min

    SALAM L’KHAWA… Ca peut être des islamiste ou des rifains marocain dont la majorité sont instalé en grande et petite kabylie voir des ALGERIENS qui veulent allumer la mèche ,pour diviser les ALGERIENS KABYLE… je le dit et je le répéte.. SOYEZ trés trés VIGILANT car sur nos terre nous avone des TRAÎTRES qui ne souhaite qu’une chose, nous refaire plongé dans l’horreur de la decennie noir.QU’ALLAH PROTEGE LA MÉRE PATRIE L’ALGERIE ET NOTRE GLORIEUSE ARMÉE et A MORT LES TRAÎTRES.

    58
    15
      Anonyme
      30 mai 2018 - 15 h 13 min

      À Houmty
      J’ai pensé immédiatement au MAK (cf.mossad).

      16
      9
    Anonyme
    30 mai 2018 - 7 h 23 min

    a mon humble avis vaut mieux installer des camera discrètes pour surveiller sinon ces vandales ignorants continuerons a tout saccager en toutes impunités

    37
    20
    008
    30 mai 2018 - 7 h 12 min

    Les ennemis des chouhada sont au cœur de l’état ai point d’exclure leurs veuves des logements sociaux et tabasser les patriotes constitués en grande partie de leurs enfants et des vrais moudjahidines, voilà le secret de l’acharnement de la police sur eux.
    Les clandestins Marocains sont mieux protégés et traités qu’eux.

    47
    6
    Moskosdz
    30 mai 2018 - 6 h 21 min

    Déjà bien avant les années 90,les islamistes avaient déjà commencé à saccager les pierres tombales de nos chouhadas sous prétexte que la photo est haram,nul parmi nous ne peut ignorer aujourd’hui ce que pensent réellement les voyous drapés soit-disant d’islam sur les statues.

    43
    9
      Moh
      30 mai 2018 - 8 h 26 min

      C’est vrais mais mettre tout sur le dos des islamistes est discutables.
      Les traitres et leurs descendants sont les plus suspects quand il s’agit de toucher aux symbole d la Révolution sans pour autant dédouaner les islamistes.
      Ce n’est pas islamistes qui ont marginalisés les célébrations du cinq juillet et le premier novembre..

      41
      7
      Fils de chahid
      30 mai 2018 - 13 h 15 min

      Sur quels preuves tu accuse les islamistes,ou juste pour cacher les atrocités des harkis et leurs enfants,ou tu es concerné,ou les deux

      14
      9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.