Washington publie un document sur la rencontre : Riyad avait bien soutenu l’accord de Camp David

AS Camp
Anouar Sadate, premier président arabe à avoir signé un traité de paix avec l'entité sioniste. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le département d’Etat américain a publié une nouvelle série de documents sur les négociations de paix de Camp David entre l’Egypte et Israël qui confirme le soutien saoudien au processus de réconciliation entre les deux parties.

L’un de ces documents est un télégramme daté du 10 août 1978 envoyé par l’ambassade des Etats-Unis en Arabie Saoudite au département d’Etat évoquant une réunion le 9 août de la même année, à Taëf, entre l’ambassadeur américain John C. West et le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Saoud Al-Fayçal.

Selon l’un des participants à la rencontre en question, «le prince Saoud Al-Fayçal a exprimé son soutien total à l’invitation adressée par le président américain, Jimmy Carter, à son homologue égyptien, Anwar Sadat, et au Premier ministre israélien, Menahem Begin, pour une réunion à Camp David et qu’il envisageait de demander au Comité consultatif de rendre publique une déclaration de soutien».

Selon le télégramme, le chef de la  diplomatie saoudienne a déclaré lors de la réunion en question qu’«il considérait que la position de l’Arabie Saoudite sur les négociations avait été déformée et que les Saoudiens ne cherchaient pas à mettre fin aux négociations», ajoutant que le voyage du prince Fahd Ben Abdul Aziz au Caire n’était pas destiné à faire capoter la rencontre. Le ministre saoudien des Affaires étrangères avait précisé que cette visite est venue après que Sadate eut décidé de ne pas aller aux négociations prévues au château de Leeds, en Angleterre, du 18 au 19 juillet 1978. «Nous voulons que Camp David réussisse, car ce sera un succès pour nos amis les plus proches (…)», précise  le câble en question. «Nous ferons tout ce que nous pouvons pour aider», a ajouté le ministre saoudien des Affaires étrangères, selon le site RT qui rapporte l’information.

Il a également souligné que le royaume était prêt à rendre public son soutien à l’initiative américaine à condition que les conclusions de Camp David soient largement acceptées dans le monde arabe. Il a exprimé à plusieurs reprises sa préoccupation que les Etats-Unis «fassent pression sur Sadate pour faire des concessions sur la question palestinienne et les Territoires occupés», ce qui serait, selon lui, «totalement inacceptable pour les Arabes».

Selon la même source, le responsable américain a déclaré qu’il ne pouvait prédire le résultat du sommet de Camp David, mais que «toutes les idées que les Etats-Unis formuleront sur les questions clés (paix, retrait, sécurité et Palestiniens) seront conformes à la résolution 2424 du Conseil de sécurité de l’ONU».

Le prince Saoud aurait, par ailleurs, exprimé son espoir que le sommet de Camp David aboutisse à un résultat qui inclura les attentes des Palestiniens et respectera leur droit à l’autodétermination, soulignant que cela sera très important pour le soutien arabe.

Le 26 mars 1979, l’Egypte et Israël ont signé un traité de paix à Camp David, marquant la fin de la guerre entre les deux parties. L’Egypte était devenue alors le premier pays arabe à établir des relations formelles avec Israël et à conclure un traité de paix avec elle. Les Palestiniens n’ont, quant à eux, rien gagné, les Egyptiens n’ayant défendu que leurs seuls intérêts.

S. S.

Comment (15)

    mokhtar
    3 juin 2018 - 11 h 47 min

    Une chose qui devrait étonner plus d’un et inciter à se poser des questions.
    Pourquoi cette information parait elle maintenant. ?
    Juste au moment où l’Arabie Saoudite travers une série de problèmes internes et avec d’autres voisins.
    Les saoudiens sont actuellement la pire fripouille du monde arabe, et font honte aux musulmans à travers le monde.




    2



    0
    Anonyme
    3 juin 2018 - 5 h 05 min

    La Ligue arabe est un vrai panier de crabes. C’est un piège pour l’Algérie : il faut en sortir.




    11



    0
    A3zrine
    3 juin 2018 - 1 h 16 min

    Si l’Égypte savait que derrière elle il y a une solide coalition de pays qui la soutiennent, elle ne serait jamais allée au négociations de camp David.
    Pensez vous que les arabes pèsent quelque chose pour être écoutés ?
    Comment peut on faire coalition avec des pays comme l’Arabie saoudite qui perd toutes ces guerres. D’ailleurs un président l’a formellement reconnu, et qui a fini par être tué, c’est Abdallah Salah, ex président déchu du Yémen, il n’a cru à sa guerre que parce qu’il savait que l’Arabie saoudite n’a jamais pu gagner une guerre, c’est des loosers nés, ça lui a permis de tenir bon et croire en sa victoire, l’avenir lui a donné raison.
    Pour l’Égypte sa position de voisin d’Israël n’est pas une mince affaire, c bien de se gargariser de slogans pro Palestine quand la géographie nous a gâté en étant loin du terrain de la bataille.




    8



    4
    Watani Watani
    2 juin 2018 - 22 h 31 min

    Salam Lkhawa, juste une remarque pour mes frères qui insultes les arabes, est ce que vous visez la race ethnique que Allah le tout puissant a créé ou bien vous visez leurs œuvres?




    5



    9
      Anonyme
      3 juin 2018 - 12 h 49 min

      La race, les œuvres et les territoires.




      1



      5
      A3zrine
      3 juin 2018 - 16 h 27 min

      Dieu n’a pas parlé d’Arabes mais de musulman, il a par contre envoyé son message en arabe. Donc insulté les incultes quand ils sont arabes n’est pas un blasphème.




      0



      0
    Mme CH
    2 juin 2018 - 22 h 26 min

    Ce n’est pas du tout surprenant de la part de ces hypocrites….!

    Le roi Faysal al-Saoud déclare au Washington Post le 17 septembre 1969:
    «nous la famille saoudienne, sommes les cousins des juifs : nous sommes en total désaccord avec tout arabe ou toute autorité islamique qui se montre hostile aux juifs. Mais nous devons au contraire vivre en paix avec eux. Notre pays est le sommet de la fontaine d’où les juifs ont émergé puis leur descendants se sont répandus à travers le Monde».
    « Des descendants de SAOUD (aujourd’hui, la famille saoudienne) ont lancé unecampagne d’assassinats des dirigeants proéminents des tribus arabes, sous prétexte que ces dirigeants étaient des apostats, des renégats de la religion islamique et des déserteurs de la doctrine de leur secte (wahhabisme), de sorte qu’ils méritaient la condamnation des saoudiens et devaient être abattu! »
    « Dans le livre sur l’histoire de la famille saoudienne pages (98-101), leur historien familial privé déclare que la dynastie saoudienne considèrent tous les habitants du NAJD comme des blasphémateurs; ainsi leur sang doit couler, leurs biens confisqués et leurs femmes prises comme concubines. Selon eux, aucun musulman n’est authentique dans sa croyance à moins qu’il n’appartienne à la filiale sectaire de MOHAMMAD BIN ABDUL WAHHAB (dont les origines seraient aussi juive de Turquie, de la secte Dönmeh vivant dans la communauté juive de Bassorah, d’après des sources). Cette doctrine a donné le pouvoir à la famille saoudienne de détruire des villages avec tous leurs habitants, de tuer des hommes et des enfants, ainsi que violer leurs femmes; d’éventrer les femmes enceintes, de couper les mains de leurs enfants et les brûler! En outre, ils sont autorisés par une telle DOCTRINE BRUTALE, de piller tous les biens de ces supposés renégats (ceux qui ne suivent pas leur secte wahhabite). »
    En fait, leur famille crypto-juive a accompli tout ce genre d’atrocités au nom de leur secte wahhabite, qui a été inventé par un juif, afin de semer les graines de la terreur dans le cœur des gens des villes et des villages. Cette dynastie juive a commis de telles atrocités brutales depuis 1163 après l’Hégire. Ils ont nommé l’ensemble de la péninsule arabique en leur nom de famille (ARABIE SAOUDITE), comme si toute la région était leur véritable patrimoine personnel, et que tous les autres habitants sont leurs simples serviteurs ou esclaves, travaillant jour et nuit pour le plaisir de leurs maîtres (LA FAMILLE SAOUDI).
    « Le système du régime de la famille saoudienne juive sont, le pillage des richesses du pays, voler, falsifier et commettre toutes sortes d’atrocités, l’iniquité et tout blasphémateur doit être exécuter, en conformité avec leurs propres règles, de cette secte inventée (wahhabite) qui légalise la décapitation de la tête de leurs opposants. » (Enquetesetrevelations.wordpress.2012/05/21).

    Nous comprenons pourquoi ils financent toutes les actions terroristes concoctées par leurs Maîtres…! MBS et leur produit..!

    Avons-nous compris…!! Koulch Rah Makhdou3 Wa Mkhayat par les juifs/sionistes….! Ding Dang Dong..!




    13



    4
      Anonyme
      3 juin 2018 - 17 h 48 min

      Mme CH; Dans le Coran Marie, la sœur d’Aaron et de Moïse, est aussi Marie, la mère de Jésus : C’est faux! Mohamed était nul en histoire.
      Myriam (hébreu), Marie (français) et Mariam (arabe) sont différentes versions du même prénom.

      Dans la Torah (Ancien Testament, première partie juive de la Bible), Marie est la fille d’Amram (père) et Yokébed (mère). Elle est la sœur d’Aaron et Moïse.

      Dans l’Evangile (Nouveau Testament, seconde partie chrétienne de la Bible), Marie est la mère de Jésus. Elle est la fille de Joachim (père) et Anne (mère). Elle est la cousine d’Elisabeth qui est la femme de Zacharie. Elisabeth et Zacharie étant les parents de Jean le Baptiste.

      Les deux femmes portent le même prénom mais sont nées à 1400 ans d’écart.

      Or le Coran confond à plusieurs reprises les deux Marie en croyant qu’il s’agit de la même personne. C’est une erreur récurrente qu’un homme connaissant l’Histoire ou la religion n’aurait pu faire. C’est surtout une erreur qu’un homme inspiré par Dieu n’aurait pu faire.

      Coran 3 : 33-45

      Dans ce passage, la femme d’Amram semble désigner la mère d’Aaron, Moïse et Myriam. Mais par la suite, sa fille est confondue avec Marie, mère de Jésus, prise en charge par Zacharie.

      Coran 19 : 27-34 « 27 Elle (Marie) revint vers les siens avec l’enfant. Ils dirent : Marie, ton acte est monstrueux. 28 O sœur d’Aaron (Marie de l’Ancien Testament), ton père n’était pas indigne ni ta mère dissolue. 29 Marie indiqua l’enfant. Ils dirent : Comment parler à un enfant au berceau ? 30 Mais l’enfant dit : Je suis un esclave de Dieu. Il m’a donné le livre et il m’a fait prophète. 31 Il m’a béni où que j’aille et m’a ordonné la prière et l’aumône tant que je vivrai, 32 et la bonté envers ma mère. Il ne m’a fait ni violent ni misérable. 33 Que la paix soit sur moi le jour de ma naissance, le jour de ma mort et le jour de ma résurrection. 34 C’est Jésus fils de Marie (Marie du Nouveau Testament). Parole de vérité qu’ils mettent en doute. »

      Coran 66 : 11-12 « 12 Et Marie, fille d’Amram (Marie de l’Ancien Testament), qui se gardait vierge et à qui nous insufflâmes de notre esprit (Jésus, fils de Marie du Nouveau Testament), elle confirma les paroles et les livres de son Seigneur et elle fut adorante. »




      0



      0
        Mme CH
        4 juin 2018 - 2 h 53 min

        C’est ça… pataugez dans la boue activée…!!! Bonne continuation…!




        0



        0
          Anonyme
          4 juin 2018 - 14 h 29 min

          Répondez à la question , comment Moise et Aaron peuvent-ils être les oncles de Jésus, alors que plus de 1400 ans les séparent ? Mdrrrr !!




          0



          0
    Anonyme
    2 juin 2018 - 16 h 43 min

    Sadate était un grand visionnaire et un homme de paix mais les fous d’Allah l’ont assassiné .




    5



    16
      Mme CH
      2 juin 2018 - 23 h 29 min

      Sadate était un traître qui a vendu son pays, la Palestine et toute la nation arabe, une fois qu’il a fait le sale boulot: la signature des accords de Camp David, Moubarak l’ami du Mossad l’a fait assassiner pour prendre le pouvoir…!!

      « J’ai récemment reçu à Moscou une chemise bleu marine datée de 1975, qui contenait l’un des secrets les mieux gardés de la diplomatie du Moyen-Orient et des États-Unis. Le mémoire rédigé par l’ambassadeur soviétique au Caire Vladimir M. Vinogradov, apparemment le brouillon d’un rapport adressé au Politbureau soviétique, décrit la guerre d’octobre 1973 comme un complot entre les dirigeants israéliens, américains et égyptiens, orchestré par Henry Kissinger. »
      (La guerre du Kippour a-t-elle été truquée ?
      egalite et reconciliation, I.Shamir, 3/10/2013).




      7



      4
    BabElOuedAchouhadas
    2 juin 2018 - 15 h 42 min

    L’Arabie Yahoudite a toujours été un fervent soutien a l’Entité sioniste .




    18



    3
    Lghoul
    2 juin 2018 - 15 h 04 min

    Même si ces informations viennent de la source pour confirmer le caméléonisme et la traîtrise des arabes il y aura toujours des nostalgiques et des mercenaires qui vivent dans les chimères qui vendront et le pays et son peuple pour défendre les chameliers du désert. Comme je l’ai dit et répété à maintes reprises, il y aura des gens qui seront choqués par la vérité sur les arabes, plus on avance avec le temps. Oui ils seront choqués par leur traîtrise génétique et pendant ce temps continuez à remplir leurs coffres en allant au Haj pour payer leurs maîtres car ils ont une dette perpétuelle de protection à payer pour garder leurs trônes et s’adonner à leur sadisme culturel sur les faibles et les pauvres.




    25



    4
    Anonyme
    2 juin 2018 - 14 h 51 min

    Oum aldonia ..hhhhh




    12



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.