La Tunisie impose une taxe d’entrée de 14 000 dinars aux transporteurs algériens

Tunisie taxe transporteurs algériens
Deux millions de touristes algériens attendus en Tunisie cet été. New Press

Par R. Mahmoudi – Selon la chaîne de télévision Ennahar TV, qui rapporte l’information, les autorités tunisiennes ont fixé une nouvelle taxe d’entrée aux transporteurs algériens, estimée à 200 dinars tunisiens, l’équivalent de 14 000 dinars algériens.

La même source indique que cette taxe entrera en vigueur ce dimanche dans tous les postes frontaliers et s’appliquera aux conducteurs de camions de transport et de bus venant d’Algérie. Les véhicules touristiques sont, selon la source, exempts de cette nouvelle imposition.

Pour rappel, l’instauration en 2014 par les autorités tunisiennes d’une taxe d’entrée aux étrangers, fixée à 30 dinars tunisiens, avait soulevé l’ire des Algériens. Le gouvernement algérien avait, sur le coup, menacé d’appliquer le principe de réciprocité.

Quelques mois plus tard, le gouvernement tunisien a décidé d’exonérer les Algérie de la taxe exigée aux touristes étrangers. Près d’un million et demi d’Algériens continuent à affluer chaque année en Tunisie, en dépit de la dégradation de la situation sécuritaire, suite notamment à la vague d’attentats qui ont endeuillé ce pays en 2015. Une situation qui s’est répercutée négativement sur l’activité touristique, qui constitue la principale source de revenus pour les Tunisiens.

R. M.

Comment (39)

    Logique
    7 juin 2018 - 16 h 52 min

    La Tunisie à recu des ordres d’un pays étranger tout simplement reste à savoir qui !!!?

    Mkideche
    5 juin 2018 - 6 h 14 min

    Ça me fait mal au coeur de voir nos concitoyens se foutre éperdument de leur côté nationaliste, depuis des années que je suis à l’étranger et je ne cesse de m’efforcer d’acheter rien que nos produits comestibles dans les magasins de la communauté maghrébine. Lorsque je voyage vers bled, je prends juste air dz depuis des années, même pendant mes vacances, je bois de notre eau minérale et non pas nestlé! il est temps que nos frères et soeurs se responsabilisent un peu et comprennent que chacun de nous doit mettre sa part.

    Sidali
    4 juin 2018 - 19 h 11 min

    II suffirait d’appliquer le principe cartésien de la réciprocité et dans tous les domaines sans reculade pour des considérations sentimentales ou de bon voisinage et vous verrez que ces tunisiens ne joueront plus à ce jeu malsain.

    6
    1
    elhadj
    4 juin 2018 - 16 h 55 min

    la taxe décidée par la Tunisie semble être logique dans la mesure ou elle a pour but de protéger sa production locale et rendre les produits importes plus chers notamment les boissons fer .après tout c est une guerre commerciale et de préservation d intérêts ou il n y a pas de sentiment et sur ce sujet les tunisiens semblent être beaucoup plus animes d esprit patriotique alors que les algériens ne paraissent pas mobilises a aimer encore plus leur patrie ,défendre ses intérêts ,éviter le gaspillage inutile de ressources financières en devises pour des commodités qui sont beaucoup plus meilleures chez nous. éviter ce trafic inter frontières qui ruine l économie algérienne,contrôler et limiter les transactions commerciales informelles effectuées au niveau des marches algériens pour des produits importes a coup de devises et cédés en monnaie locale par le biais du change parallèle de la monnaie tunisienne.

    5
    2
    Ya zitouna
    4 juin 2018 - 15 h 39 min

    …. N’oubliez pas que du temps de Boumediene, Bourguiba avait dit « goulna klima sbahna fidlima » en référence à sa déclaration imrudente sur le Sahara Occidental. Ce qui avait entraîné la coupure immédiate du courant électrique de Sonelgaz fournissait gratuitement aux populations frontalières. La meilleure c’est que ces transporteurs de marchandises vont en Tunisie pour en ramener le ciment de la cimenterie d’Oum el Kelil que Chadli avait offert à « nos frères tunisiens » en même temps que l’usine de ciment blanc de Kasrine et l’usine de moteurs de Ghardimaou pendant que AbdelHamid Brahimi dit « la Science » son Premier ministre démembrair les sociétés nationales (il parlait de « restructuration) et les étranglait en leur refusant les crédits pour la rénovation de leurs unités de production et en arrêtant net les projets très avancés comme la raffinerie de Bejaïa qui devait produire 15 millions de tonnes an cer qui nous aurait évité d’importer les carburants et pousser Sonatrach 30 ans plus tard d’acheter le tas de ferraille en Sicile pour compenser la demande. Qui a dit « al Jazaïr tekfina ou tekfikoum »? C’était Nasser d’Egypte à notre regretté ministre des affaires étrangères Khemisti qui déclara à Benbella à son retour de ce pays où il était parti étudier les voies et moyens de réliser l’union avec eux que nous étions mieux développés qu’eux et qu’eux et qu’ils ne pouvaient rien nous apporter. Quelques semaines après Khémisti était assassiné par un acolyte du chef des renseignement de l’Egypte à Alger.

    Anonyme
    4 juin 2018 - 13 h 43 min

    Moi j’en ai vu pire:

    À l’étranger, les commerçants tunisiens achètent la deglette nour algérienne ( exportée) et ouvrent l’emballage et mettent le produit algérien dans des boites en plastique transparent et écrivent sur l’étiquette faite sur place  » Produit tunisien ».
    Une fois je me suis énervé et j’ai dit au vendeur tunisien, mais c’est un produit Algérien !! Il a répondu que c’est KIF KIF. J’ai répondu, non monsieur ce n’est pas du KIF KIF, C’est du pillage tout court.

    18
    3
      Fair play
      4 juin 2018 - 16 h 51 min

      il faut être sportif. On fait la même chose chez en important des véhicules fabriqués ailleurs par des robots et en gonfle les roues avec l’air pur de chez nous et onles proclame: « dernaha jazaÏRYA3.

      1
      4
        Anonyme
        4 juin 2018 - 18 h 17 min

        Non, ce n’est pas la même chose.
        Nous avons payé toutes les pièces de la voiture.
        mange une zlabya et donne moi un autre exemple plus solide pour justifier le pillage de nos produits.

          Fair Play
          4 juin 2018 - 20 h 15 min

          Non je n’ai pas besoin de te donner un autre exemple, vu que je t’ai approuvé à 100% avec cet exemple des voitures gonflées chez nous. Les Tunisiens devraient avoir honte de ce pillage. Pendant la période grise (avant la décennie noire) et avec l’ouverture de la frontière avec la Tunisie, des produits de l’industrie algérienne traversaient la frntière pour revenir chez nous conditionnés dans des emballages tunisiens. Va d côté de Souk Ahras. On te racontera comment des quantités faramineuses de peintures de l’usine de l’ENAP se retrouvaient chez lzs droguistes algériens avec le label d »Made in Tunisia. Mais pendant que je digère le copieux f’tour que je viens de prendre, et pour rester dans le domaine agricole je pourrais te citer le pillage à grande échelle opéré par le Maroc suivant un plan amorcé par Hassan II.
          Saha s’hourek

          2
          1
    Anonyme
    4 juin 2018 - 11 h 42 min

    Réponse simple, appliquer la réciprocité.

    18
    1
    Mohamedz
    4 juin 2018 - 9 h 50 min

    Une très occasion pour passer nos vacances chez nous en Algérie et enfin découvrir sa splendide beauté.

    15
    5
    Lghoul
    4 juin 2018 - 9 h 00 min

    Quand on voudrait transformer l’algérien en citron – et de toutes parts !!!, La seule solution est de boycotter les ingrats qui nous entourent seulement pour leurs propres interêts – Tous les pays kharabes, le haj inclu.

    14
    2
    Anonyme
    4 juin 2018 - 7 h 54 min

    Tandis que les terroristes y viennent gratuitement !

    14
    3
    Anonyme
    4 juin 2018 - 7 h 48 min

    Ils oublient une taxe de sortie ??? Et une taxe de respirer l’air de Tunisie??

    14
    3
    Watani Watani
    4 juin 2018 - 7 h 14 min

    Salam Lkhawa, en attendant que nos autorités se réveillent et rapidement, nous, les simples citoyens, nous nous contenterons de consommer juste made in bledna, juste question de bien dormir avec conscience tranquille.

    19
    4
    Anonymeplus
    4 juin 2018 - 6 h 59 min

    Avec tous les désagréments et les bâtons dans les roues que mettent les tunisiens sur la route des vacances des algériens, il y aura encore cette année, 2 millions d’algériens qui vont sauver l’économie du pays d’hannibal lharissa, cherchez l’erreur.

    25
    4
    Zaatar
    4 juin 2018 - 6 h 42 min

    Je suis d’avis à ce qu’aucun Algérien ne rentre plus jamais en Tunisie, tant qu’une taxe d’entrée leur est imposée. Qu’il soit touriste, transporteur, affairiste, entrepreneur ou autre. Il est anormal qu’un pays voisin que l’Algérie à tiré d’affaire grâce à ses touristes qui affluent par millions chaque année ne privilégie pas ce dernier. Les sommes dépensées par les Algériens en Tunisie chaque année sont faramineuses. Ils doivent bien faire des exceptions pour les algériens non?

    27
    5
    Anonyme
    4 juin 2018 - 5 h 57 min

    Les Tunisiens frequentent notre autoroute sans payer un centime alors que les algeriens qui visitent la Tunisie payent le moindre km d’autoroute qu’il font là bas .Si la Tunisie impose une nouvelle taxe douaniere aux transporteurs c’est une barriere à l’esprit de libre échange qui doit prevaloir entre voisins .Notre pays doit réagir immédiatement par une mesure de retorsion,(les possibilités ne manquent pas) ,qui fera gagner au pays le double .

    23
    3
    Ras le bol
    4 juin 2018 - 5 h 57 min

    fermer cette frontière de boite harissa.que rapport la tunisie a l algerie rien.

    24
    5
    Gallos
    4 juin 2018 - 5 h 31 min

    C’est une taxe pour les transporteurs algériens mais pas appliquer pour les touristes. L’Algérie peut alors demander des tarifs préférentiels pour certains de leur produits. ..

    10
    7
      le niveau
      4 juin 2018 - 7 h 01 min

      faut pas penser comme tu la dit soyons unie pour une fois
      se camionneur et aussi algerien ? boycotter se tres cher voisin …..en algerie ont peu voir et visiter et faire ces vacance eb toute tranquilliter …boycotter

      19
      4
    Selecto
    4 juin 2018 - 5 h 24 min

    Le seul voisin fiable c’est le peuple Sahraoui les autres c’est des insectes, des escrocs.

    30
    17
    Anonyme
    4 juin 2018 - 4 h 21 min

    Décidément le voisinage des algériens est trop profiteur et le plus nocif est le celui du mali et du niger.

    29
    8
    Anonyme
    4 juin 2018 - 4 h 13 min

    Une taxe douanière pour les véhicules lourds qui entrent en Tunisie c’est demi mal comparé aux voisins noirs africains qui ne cessent d’harceler l’Algérie avec leurs migrants, il faut voir dans leurs journaux paru récemment, ils se permettent des atrocités et publient des aberrances contre l’Algérie avec des articles du genre « Des migrants africains affirment avoir été torturés et soumis à l’esclavage en Algérie ». Voyez-vous, les algériens, le danger subsaharien qui ne cesse de croitre et tout ça pour bloquer les rapatriements qui on espère reprendront dans quelques jours après le ramadan. Les algériens refusent ces migrants alors aller à les acheter ça serait impensable.

    21
    13
    Algerienne16
    4 juin 2018 - 3 h 14 min

    Qu’est ce qui arrive à la Tunisie qui vit tant bien que mal du tourisme algérien. Cette info ne semble pas certaine, le cas échéant le boycott vers ce pays.
    Les algériens ont malheureusement un voisinage pas très agréable à commencer par les lointains voisins du sud (mali surtout) qui se permettent de nous appeler frères pour nous coloniser et avec de la haine dans le cœur. Je ne vois pas où se situerait ce lien de fraternité avec ces gens du mali ??? les peuples tunisiens et marocains à la rigueur.

    18
    16
    RAIS
    4 juin 2018 - 2 h 26 min

    #nous avant un pays d’une beauté extraordinaire, montagne, plage et désert #qu’on est-il du peuple ?mal éduqué,et nos institutions corrompus ?

    21
    5
    Anonyme
    4 juin 2018 - 2 h 11 min

    Oeil pour oeil dents pour dents.
    Boycotter la Tunisie aussi simple que ça et que l’État exige une taxe équivalente aussi simple que ça.
    Pourquoi aller en Tunisie ?!
    Pensez-vous qu’ils feraient de même pour l’UE ou la France ?!

    27
    8
    Anonyme
    4 juin 2018 - 1 h 55 min

    Croyez le ou pas, mais c’est la stricte vérité.
    Ces tunisiens viennent en Algérie et font la cueillette des dates autant qu’ils veulent, gratuitement et sous les yeux des zotorités corrompus.. Ces voleurs exportent la deglette Nour Algérienne sous la marque tunisienne sans avoir froid aux yeux.

    36
    8
    DYHIA-DZ
    4 juin 2018 - 1 h 20 min

    Le prix du baril a augmenté, la Tunisie veut avoir sa part.
    La réciprocité et rien d’autre… On demande l’application de la 3eme loi de Newton : principe des actions réciproques.( action réaction).
    Un peu de dignité, FOUTAISE !!

    27
    7
    lyes2993
    4 juin 2018 - 1 h 12 min

    L’Algérie est trop naive avec ses voisins : ses principes de bons voisinage lui dictent souvent de fermer les yeux voire d’aider leurs gouvernements imposteurs mais dés que ces derniers ont l’impression d’aller mieux ou d’être en position de force, ils poignardent l’ALgérie et les ALgériens … c’en est devenu une habitude ! la Tunisie fait partie de ces voisins qui ne voient l’ALgérie que comme une vache à lait ( une source de revenus intarrissables) ! Nous algériens nous oublions trop souvent leurs coups bas en nous cachant derrière une soi-disante fraternité ! Il en est de même avec le Maroc, avec le Mali, avec le Niger, la Mauritanie et il en sera de même avec la Lybie et le Sahara Occidental …. quand l’ALgérie commencera à gérer ses relations avec ces pays dans son propre intérêt ( celui de son peuple et de son économie) : pas de crédit ouvert, pas de dons financiers, pas d’effaçage de dettes sans contrepartie ( au moins morale écrite), reciprocité immédiate, etc …. même les grandes puissances l’imposent à leurs propres voisins et partenaires (suivez mon regard vers le pays de Trump !) ?

    40
    10
    Kahina-DZ
    4 juin 2018 - 0 h 29 min

    Il faut arrêter d’aller dans ces pays escrocs profiteurs ingrats.

    Faites du tourisme en Algérie, nous avons un très beau pays. C’est à l’ÉTAT d »offrir le nécessaire pour promouvoir le tourisme à l’intérieur du pays ( confort et sécurité)

    Nous exigeons une réciprocité. BASTAT.

    43
    9
      ferial
      4 juin 2018 - 10 h 38 min

      vous avez raison Kahina sauf que les infrastructures manquent. L’Etat algérien doit développer le tourisme d’abord pour le peuple algérien qui sera moins tenté de dépenser son argent en Tunisie ou au Maroc, il y a tant de choses à découvrir en Algérie….

      7
      3
    Nadim
    3 juin 2018 - 23 h 23 min

    Une taxe specifique aux transporteurs algeriens?donc aux produits algeriens,c’est si simple que ça…L’ordre est venu de l’UE en reaction aux listes de blocage des importations

    35
    8
    Anonyme
    3 juin 2018 - 23 h 21 min

    hé oui les taxes à l’est au Nord plus de visa trops de restrictions au sud rien sinon les belles dunes de sable bien doré à l’ouest n’en parlons même pas les frontières fermés il ne nous reste plus qu’à hiberner dans l’autarcie totale coupé du monde nous l’avons bien chercher

    15
    31
    no news
    3 juin 2018 - 22 h 34 min

    C’est clair ils veulent notre argent mais pas de nous. Pour eux il serait mieux d’envoyer l’argent en Tunisie directement sans nous voir.

    33
    4
    1commentaire
    3 juin 2018 - 22 h 04 min

    Et bien les Algériens savent ce qui reste à faire boycotté la destination Tunisie et aussitôt cette taxe seras supprimé voilà la solution mes Soeurs et Frères

    50
    6
    Watani Watani
    3 juin 2018 - 20 h 54 min

    Salam Lkhawa, sans réaction émotionnelle, juste application de la même directive réciproquement parlant.

    43
    4
    HOUMTY
    3 juin 2018 - 20 h 34 min

    RE-SALAM L’KHAWA….Je sais que cette article parle de nos routiers et transporteur…. pour moi c’est une autre façon de raquétter nos frére..sarakine… VIVE B’LADNA L’ A.L.G.E.R.I.E…..ET NOTRE GLORIEUSE A.N.P.

    34
    11
    HOUMTY
    3 juin 2018 - 20 h 30 min

    SALAM L’KHAWA…. Eh oui, tu leurs sauve , pendant plusieurs année leurs saison touristique et voila le remérciment.. 14.000 DA c’est du raquétte pur et simple voir du vole… L’KHAWA j’ai qu’une chose a vous dird passée vos vacance au bléd chez des amis, la famille oula ékriw…mais n’offrait pas votre argent ni aux mokokos ni aux tunisiens ! nous avant un pays d’une beauté extraordinaire, montagne, plage et desert.., un peux ne NIF K’KHAWA… et one… two…..three….. VIVE L’ALGERIE TA3 MELIYOUNE OU NAS CHAHID ( RAHIMAHOUM ALLAH ) et VIVE L’ANP

    41
    16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.