Migrants : les relais sionistes derrière la campagne contre l’Algérie

melloul campagne
Patrick Drahi et Frank Melloul. D. R.

Par Karim B. – Des sources informées ont indiqué à Algeriepatriotique que la récente campagne menée tambour battant contre l’Algérie sur la question des migrants subsahariens est pilotée par les relais sionistes en France. Ces milieux hostiles à notre pays et qui, par ailleurs, appuient le Maroc dans sa politique colonialiste, ont choisi de mettre le paquet dans leur offensive contre l’Algérie sous l’angle des «crimes contre les migrants commis par l’Algérie».

Deux personnalités marocaines proches du palais sont chargées de conduire cette campagne : Ahmed Charai, patron de presse à la solde du Makhzen, et Omar Hilale, à partir du siège des Nations unie à New York. Nos sources précisent que les médias dirigés par le lobby sioniste ont été instruits de poursuivre cette sale besogne qui vise directement l’Algérie.

En France, c’est le groupe dirigé par Patrick Drahi qui est aux avant-postes dans cette guerre médiatique déclarée à l’Algérie. L’homme d’affaires franco-israélien est natif de Casablanca, au Maroc. Il a gardé ses liens avec sa terre natale intacts. Propriétaire du quotidien Libération et du magazine L’Express, Patrick Drahi a toujours orienté la ligne éditoriale de ces médias dans le sens contraire aux intérêts de l’Algérie.

Libération, plus que n’importe quel autre média français, a de tout temps montré une haine et un acharnement invraisemblables contre l’armée algérienne, conduisant la campagne du «qui tue qui» d’une manière effrénée et répandant mensonges et calomnies sur l’Algérie et ses institutions.

Patrick Drahi a prêté allégeance à Israël où il active dans divers domaines économiques. Il est le patron d’un groupe de télécommunications. Mais il finance également la chaîne de télévision israélienne I24 News avec un ancien conseiller en communication de Dominique De Villepin – lui aussi natif du Maroc –, Frank Melloul, qui en deviendra le président-directeur général.

Patrick Drahi a reçu un doctorat honoris causa de l’université hébraïque de Jérusalem, en 2016, pour son activisme pro-israélien.

K. B.

Comment (39)

    HOUMTY
    6 juin 2018 - 2 h 57 min

    SALAM L’KHAWA…. … Vu la situation dans les frontiéres ouest, sud et est il faut toutes les déclarer  » ZONE DE GUERRE  » pour éviter le trafic de migrants, d’armes, de carburants et de drogue, .. QU’ALLAH PROTÉGE LA MERE PATRIE L’ALGERIE DES TRAÎTRES DE L’INTERIEUR ET DE L’EXTERIEUR ainsi que notre glorieuse Armee National Populaire




    23



    1
    CASE OCCUPÉE
    5 juin 2018 - 23 h 21 min

    Ce flux migratoire était manifestement soudain et anormal, un essaimage qui n’apportait aucun bien, mais puisqu’il a été jugulé, réjouissons nous ! Les états africains qui n’ont pas su contenir leurs ressortissants doivent désormais se démerder ! Et s’ils sont complices, ils n’ont qu’à changer d’itinéraire, et conquérir l’Europe militairement : Par la voie des airs, sans passer par les déserts… Bref, ils n’ont qu’à légaliser le transfert de leurs populaces, en signant un accord clair avec l’U.E, une fois pour toutes. La case Algérie ne reçoit plus, elle est réservé aux siens, qui ont fort à faire…




    8



    1
      Anonyme
      6 juin 2018 - 3 h 18 min

      à CASE OCCUPÉE
      5 juin 2018 – 23 h 21 min

      On se réjouira quand on ne verra plus le moindre subsaharien mendier dans nos quartiers, pas la moindre subsaharienne pondre dans nos maternités et enregistrer son gamin dans nos communes, pas de carreleurs subsahariens non qualifiés bâcler dans nos constructions, pas de de vagabonds subsahariens malfaiteurs locataires de villas dans nos villes avec l’argent falsifié etc.. il y aura certainement des séquelles de cette terrible colonisation et on ne se réjouira que lorsque tout sera effacé et nettoyé à fond et aucune trace de ces colons ne sera visible chez nous.




      8



      2
    salim
    5 juin 2018 - 21 h 35 min

    On connait la chanson alors…mon Dieu préserves moi de mes amis, mes ennemis je les connait




    7



    2
    Action
    5 juin 2018 - 21 h 16 min

    Les traites,ils de l’extérieurs mais le pire ils sont de l’intérieur ,Exemple certaine média écrite qui n’arréte pas de relais l’information et avec des photos de notre Armés qui traites comme des animaux et ces journaux la ils sont a la solde des sionistes qui veulent le mal a L’ALGERIE ,ces journaux soit par naiveté,soit par la complicité pour déstabiliser leurs patrie.




    11



    1
    erchek
    5 juin 2018 - 16 h 04 min

    Je ne crois pas qu’Israel , la France ou n’importe quel autre pays se donnera la peine d’essayer de destabiliser l’Algérie, Ses gouvernants le font tellement bien. Ils la precipitent directement dans le mur. N’est ce pas le FLN qui a dirige le pays depuis l’independance a ce jour. Pourquoi sommes nous alors arrive là, au point qu’un pays aussi riche que l »Algerie depend toujours à 99% du petrole après 56 ans d’independance, apres cela on voit nos enfants se sacrifier sur des bouées pour aller rejoindre le pays colonisateur pour lequel tant de morts ont étés sacrifiés.




    17



    12
    Mme CH
    5 juin 2018 - 15 h 32 min

    Et comment, même nos bébés le savent…!! Cette histoire de migrants sentait mauvais dés le départ vu l’ampleur de ce phénomène qui est devenu un vrai fléau..! Tout le monde a compris qu’il y avait des mains sales derrière ce fléau pour inonder l’Algérie, d’espions (rappelez-vous le réseau d’espionnage du Mossad jugé à Gardhaia), de terroristes, de drogue, de maladies contagieuses, de trafic..etc…et à défaut de créer un printemps zarabe, ils voulaient obtenir un printemps zafricain…!

    Par ailleurs, tout le monde a remarqué que le Maroche est trempé jusqu’au cou avec les sionistes pour faire mal à notre pays avec la complicité des médias français dont la plupart sont détenus par les sionistes…mais ce n’est plus surprenant sachant que le gouvernement français est sous la botte de ladite Israël..! Laissez les frontières fermées..!

    Voici un passage d’une interview réalisée par Algériepatriotique avec Charles Onana, le 19/02/2016.

    Vos investigations vous ont permis de découvrir la relation complexe qui existe entre la France et Israël ainsi que l’influence du sionisme sur la classe politique française. Quel est le secret de cette relation ?

    « C’est une vieille histoire qui, je crois, effraye un peu les Français. Ceux qui savent pensent qu’ils en savent déjà assez et ceux qui ne savent pas ont manifestement peur de savoir. Il est vrai que la réalité n’est ni plaisante ni rassurante. En étudiant simplement les faits, il apparaît que la montée du mouvement sioniste en France coïncide quelque peu avec la montée de l’antisémitisme européen, principalement en Europe centrale et orientale. L’accent a souvent été mis sur l’antisémitisme à tel point qu’on a parfois négligé, consciemment ou inconsciemment, d’étudier la percée du sionisme dans la vie politique et les systèmes de pouvoir en France. Je me suis un peu livré à cet exercice et je découvre que c’est dans les années 1920 que le mouvement sioniste s’enracine véritablement au cœur du pouvoir français. Je donne beaucoup de détails sur cet enracinement en puisant aussi dans les sources et les documents israélites. Très peu de personnes savent, par exemple, qu’avant la fin de la Première Guerre mondiale, cinq mois seulement avant la fameuse déclaration Balfour de novembre 1917, le président de l’Organisation sioniste mondiale, M. Nahum Sokolov, a demandé au secrétaire général du ministère français des Affaires étrangères de soutenir les efforts de colonisation israélite en Palestine. Ce dernier lui a apporté toute la sympathie du gouvernement français dans ce projet. Ce qui a fait dire au mouvement sioniste que c’est la plus grande «victoire que l’idéal sioniste ait jamais obtenue».
    Avant la création de l’Etat d’Israël, d’éminentes personnalités françaises d’origine ou de confession juive deviennent, comme Léon Blum ou André Blumel, à la fois responsable politique ou haut représentant du gouvernement et représentant officiel du mouvement sioniste. Au moment de la création d’Israël, le ministre français des Affaires étrangères, Robert Schuman, qui sera plus tard l’un des fondateurs de l’Europe, militant sioniste, est celui qui va œuvrer à la reconnaissance d’Israël et va lui-même reconnaître Israël au nom de la France le 24 janvier 1949.
    Lorsque le général De Gaulle arrive au pouvoir en 1958, les sionistes sont déjà bien représentés au cœur du pouvoir et n’hésitent pas à s’opposer vigoureusement à ses décisions pour satisfaire Israël. Depuis cette période, il est très difficile que la classe politique française – à droite comme à gauche – prenne, au plus haut niveau, des positions qui peuvent contrarier la politique d’Israël en Palestine. »

    Mr Ouyaya devrait savoir que ce sont ces cercles qui détiennent les clés de l’import-export…alors, il faut savoir où mettre les pieds, car les marécages et les sables mouvants sont très dangereux.




    17



    8
      IMAZIREN
      5 juin 2018 - 15 h 49 min

      Saviez-vous que c’est la France qui avait doté israël de la bombe atomique.




      27



      6
        Mme CH
        7 juin 2018 - 3 h 06 min

        Oui je le savais Mr IMAZIREN…!

        « ….il y a un demi-siècle, la France a donné la bombe atomique à Israël, prenant ainsi le risque de nucléariser la poudrière du Proche-Orient.
        Ainsi fut installé au profit de l’Etat hébreu un énorme déséquilibre stratégique permettant aux stratèges juifs d’exercer un chantage nucléaire non seulement sur ses voisins arabes, mais aussi sur les grandes puissances pour obtenir d’elles subsides, privilèges et armements conventionnels…… ».
        « Les ambitions panarabistes de l’Égypte de Nasser et la concurrence avec les États-Unis et le Royaume-Uni sur le contrôle des hydrocarbures, il lui fallait s’appuyer sur un État qui lui permettait de garder un pied dans la région. »

        « En 1949, le savant français Francis Perrin, membre du Commissariat à l’Energie Atomique de la France rend visite en Israël à son ami David Bergman. Il invite de jeunes scientifiques israéliens à venir travailler au centre français de recherche nucléaire de Saclay. Perrin a raconté bien plus tard que pendant la Deuxième Guerre mondiale, lorsqu’il travaillait aux Etats-Unis dans le cadre du Projet Manhattan qui devait déboucher sur le bombardement nucléaire d’Hiroshima, on lui avait dit qu’il pourrait utiliser ses connaissances de retour en France à condition de garder le secret. C’est sur cette même base qu’il transmet son savoir à ses collègues israéliens… »

        « Le 13 février 1960, la France et Israël testent leur première bombe nucléaire, en toute discrétion dans le désert d’Algérie. ».




        1



        2
    IMAZIREN
    5 juin 2018 - 15 h 04 min

    Saviez-vous que le sieur drahi est le patron du câble sous-marin.




    18



    6
    Anonymeplus
    5 juin 2018 - 14 h 23 min

    D’un côté nous avons israel, la france et le royaume de la drogue, et de l’autre nous avons les pays du sahel, les ong sionistes style amnésie internationale et bien entendu des traîtres bien d’ici qui balisent le terrain.
    Maintenant que le décors est planté, que font les institutions de la république pour contrer les actions hostiles de nos ennemis.
    1- nous avons signé des contrats à hauteurs de milliards d’euros avec la france pour l’enrichir d’avantage et contribué à son excédent commercial, elle qui ne rate pas une occasion pour planter un poignard dans notre dos.
    2- nous continuons de subir les trafiquants de drogue marocains qui inondent l’Algérie de milliers de tonnes de drogue venant directement du maroc dans un but bien précis, une guerre narcotique pour empoisonner notre jeunesse et en faire un légume comme chez eux.
    3- les pays du sahel nous envoient des milliers de clandestins afin d’aggraver d’avantage la situation économique chez nous, nous prenons en charge ses migrants humanitairement alors que l’Algérie a effacé la dette de tous les pays pauvres d’Afrique.

    Qu’on m’explique juste une chose, est ce que les institutions de l’État sont autistes ou aveugles à ce point où font-ils parti du dessein qui consiste à morceler l’Algérie pour mieux la voler, la contrôler et donc de la soumettre ?
    En tout état de cause, il y a complicité au plus haut sommet de l’état pour accepter l’inaceptable, c’est de la folie que de continuer comme ça et aucun pays souverain et jaloux de sa souveraineté n’accepterait ce non sens.




    21



    4
      L
      5 juin 2018 - 15 h 45 min

      T’inquiète mobylette, l’Algérie travaille en sourdine, elle leur prépare une « bombe à retardement » pour déchiqueter tous leurs plans en commençant par Marouki 6




      24



      11
    Kenza
    5 juin 2018 - 14 h 22 min

    « Netanyahou presse Merkel de sévir contre l’Iran, sous peine de subir un nouvel afflux de réfugiés. »

    La preuve qu’Israël par le biais de ses relais sionistes est derrière cette crise des migrants. ça a été le cas avec l’escroc Sarko et son acolyte, le clown BHL, pour faire tuer Kaddafi et mettre le chaos en Libye. On a vu par la suite le déferlement des migrants subsahariens sur l’île de Lampedusa et où l’Italie s’est retrouvée seule à gérer les flux successifs…les américano-sionistes avec leur larbin français sont ensuite passés à la destruction de la Syrie, ce qui a poussé à la vague de migrants syriens vers l’Europe et d’ailleurs, aussi, vers notre pays. Et maintenant, dans sa volonté de détruire l’Iran coûte que coûte, il va même jusqu’à menacer l’Allemagne ( car c’est bien d’ une menace à peine voilée dont il s’agit) d’user de la même stratégie que pour la Libye et la Syrie pour provoquer un flux migratoire sur l’Europe: Provoquer une guerre contre l’Iran et un chaos généralisé dans la région.
    Il va d’ailleurs, prochainement, être reçu par Macron pour que, à coup sûr, la France reçoive la même menace…
    Ce criminel profite de ce que, aujourd’hui, Israël est intouchable et peut donc se permettre tous les crimes contre l’Humanité ( nettoyage ethnique, crimes de guerres, et pourquoi pas une 3ième guerre mondiale…) qui permettrons la construction de Grand Israël avec Jérusalem capitale mondiale!




    12



    8
    Mouhouche
    5 juin 2018 - 13 h 13 min

    Les lobbies sionistes sont partout et puissants et s’ils peuvent nous abattre ils se réjouiront. Le drame, c’est que nous nous n’avons aucun lobbies pour nous défendre, nos gouvernants ont détruits tous les liens d’amitié et de sympathie de l’Algérie post indépendance et tous les liens d’intérêts tissés après; ils ne pensent qu’à tirer des profits personnels, placer leurs copains incompétents partout et distiller un langague populiste rétrograde. Même quand un intello de service, comme ouyahia, leur propose d’exploiter des filons porteurs ils réagissent comme des idiots qui regardent le pousse au lieu de voir la direction et en profitent pour débiter leur propagande populiste à deux sous.




    15



    5
    Yeoman
    5 juin 2018 - 12 h 55 min

    Nous savons tous qui se ligue contre nous, qui veut notre destruction. Alors arrêtons de nous plaindre et parlons plutôt de ce qu’il faut faire pour nous défendre. Or, tout le monde sait que tant la famille Allaouite sera aux commandes au Maroc, notre indépendance sera en danger.




    16



    8
    Anonyme
    5 juin 2018 - 12 h 23 min

    Tout le monde le sais ! Ils corrompent nos dirigeants et veulent mettre le.chaos en Algérie ils attendent que ça comme des hyennes !!




    14



    9
    ABOU DSOUFL
    5 juin 2018 - 10 h 52 min

    C`est en donnant de l aumône (l`argent ) à ces gens que vous les encouragez à rester ici ….Alors passez le mot que chacun de nous se retienne en pensant à donner à nos pauvres d`abord….Pas d`argent … ils vont par eux même partir vers l`ouest. l`est ou le nord. Le danger est là ou on s`attend le moins.




    32



    8
      Anonyme
      5 juin 2018 - 11 h 27 min

      à ABOU DSOUFL
      Exactement, les algériens se sont montrés riches au oint de faire sortir le billet de 1000 dinars et le donner à ces mendiants en grappe sur les trottoirs. Ces algériens qui ont cédé à la charité avec exagération à ces inconnus doivent couper définitivement ce genre de maladresse et doivent surtout comprendre le but destructeur de la présence de ces inconnus africains et devraient penser à leurs proches algériens démunis et au calme dans leurs coins souvent invisibles.




      23



      8
      Slam
      5 juin 2018 - 12 h 08 min

      Oui cher Monsieur, laissons les crever de faim; enlevons leur le pain de la bouche, et ils ne resteront pas chez nous. Car chez les « autres » vos frères haragas bénéficient de l’aide Publique, restauration, hébergement et transport gratuits + la couverture médicale et l’aide à l’emploi/logement. Merci pour vos conseils pleins d’humanité et d’hospitalité en cette période de Ramdane. Allah yaqbal ! car je pense que tu jeunes du matin au soir. Saha Ramdanek..




      12



      17
        Anonyme
        5 juin 2018 - 14 h 27 min

        Slam
        5 juin 2018 – 12 h 08 min

        Ne pleurez pas sur ces populations, elles ne sont pas mortes de faim en traversant le plus dangereux désert du monde et vous croyez qu’ils mourront en étant dans les boulevards d’Alger où ils volent falsifient les billets, les passeports etc.. certains louent appartements et villa sans jamais travailler et les mendiants excessivement engraissés avec des repas variés. Et encore ces mendiantes africaines pondent leurs bâtards dans les hôpitaux et maternité algériennes en tant qu’irrégulières et hors la loi. Ils sont venus en centaines de milliers et vous les défendez en comparant les algériens installés en Europe et qui ont un nom un père connu des pièces d’identité à ces individus qui si jamais ils auraient faim ils viendront vous manger. Arrêtez vos approches avec la religion, Dieu leur a donné des terres et des pays pleins de richesses et vous monsieur vous réagissez en nous conseillant peut être de les loger chez nous en ce mois sacré, arrêtez vos fatawi sans aucune logique. ABOU DSOUFL a raison ces gens se sont fait des fortunes sur les salaires des algériens moyens surtout et par cette mendicité ils enrichissent les réseaux qui les envoient chez nous pour nous empoisonner la vie, nous coloniser et nous ramener maladies et pollutions graves. Abous Dsoufl ne parle pas du morceau de pain et de l’eau mais des millions de dinars que ces mendiant ont amassé sur le dos des algériens IDIOTS qui continuent à les défendre et les pleurer, ils dégagent chez eux, on ne les veut pas.




        23



        6
      Farid1
      5 juin 2018 - 22 h 51 min

      En plus ils échanngent les dnars en Euro et les envoient à leur famille.




      2



      1
    Anonyme
    5 juin 2018 - 10 h 49 min

    La toute dernière attaque médiatique contre l’Algérie suppose que les subsahariens sont victimes d’esclavage et du fait qu’ils soient vendus à Tamanrasset, nous algériens, on se demande quel algérien voudrait acheter un migrant subsaharien et pour quelle raison plausible les algériens achèteraient ces gens qui rodent sur tout le territoire algérien pour semer la terreur et les fausses rumeurs sur « les traitements infligés à ces gentils migrants ». Le ras le bol ne suffit pas pour exprimer la non-tolérance de ces populations qui ne sont pas désirés en terre algérienne qui ont des habitudes et une mentalité affreuse hors du commun.




    34



    11
    Anonyme
    5 juin 2018 - 9 h 53 min

    Le lobbying sioniste s’active d’une manière méthodique où il ne laisse aucune place à l’improvisation. M. Drahi, grand investisseur franco-israélien a fait une main basse sur tas de médias en France. Ainsi et avec l’accord du CSA, le groupe SFR dont il est le propriétaire est devenu le seul propriétaire de NextRadioTV et de Numéro 23 (BFMTV, RMC, RMC Découverte,Libération, l’Express, l’Expansion, L’Etudiant, Stratégies) et i24 news chaîne implantée en israël et gérée par un certain, Frank Melloul, un tuniso-israélien, qui a fait une petite carrière au Quai d’Orsay auprès de l’ex Ministre des Affaire Etrangères, Dominique de Villepin avant d’être nommé directeur adjoint de la chaîne française France 24 à l’époque où un certain,Alain Duplessis de Pouzilhac, fut président de la chaine.

    France 24, émis ses programmes et ses journaux, en trois langue, à savoir le français, l’anglais et l’arabe. Franck Melloul a tout fait, pour améliorer le contenu de la langue arabe soit orienté à la sauce idéologique de son lobby. Ainsi, il a pu instaurer, comme c’est le cas de tous les médias français, noyautés par des groupe de journaleux clairement rangés au côté de l’Etat sioniste, une vision dite équilibriste dans la gestion médiatique du conflit Isréalo-Palestien. Tout est sous contrôle, le vocabulaire, le comportement, les débats au sein des rédaction etc et tout est catalogué, répertorié et listé par ordre d’appartenance. ainsi, des journalistes étaient catalogués dans des listes noires et placardisés.

    Cette vision équilibriste dans la gestion médiatique du conflit isaélo-palestinien, consiste absolument à impliquer des experts, des militaires et des intervenants israéliens dans les débats consacrés à ce conflit. Bannir tout vocabulaire qui prête à interprétation. Toujours compter les morts du côté israélien, combien de soldats blessés et combien de roquettes lancées par le Hamas, et mettre tous les crimes israéliens dans le registre de la riposte légitime.

    Le hic, c’est que le service arabe de France 24 qui compte des nationalités différentes à domination libanaise, s’est vite adaptée à une terminologie dictée par la chaine, ainsi l’on a vu même des journalistes zélés comme la libanaise Nahida Nakad, ancienne directrice du service arabe, qui porte une haine viscérale à l’endroit des maghrébins ou encore le tunisien Medjaid Toufik, un ami proche de Frank Melloul, et qui était les yeux de ce dernier au sein de la rédaction arabe.Sans oublier un certain Adel Gastel, un algérien originaire de la ville de Gastel à Tébessa et un natif d’Alger dontla fonction consiste à rapporter des infos sur ses collègues surtout algériens. Alain de Pouzillhac, l’appelait le coq et tout les membres de la DRH l’appelaient ainsi.  » Oui le coq m’a dit, le coq a envoyé un mail salé, le coq a encore frappé etc « . Gastel a le statut de grand reporter qui est souvent envoyé dans le territoires occupés or ce mec n’a de grand reporter que le titre. Il a une haine démesurée contre les siens et notamment contre son propre pays.

    Et si vous voyez bien, M. Frank Melloul, a gardé le même format de I24 avec la m^me philosophie . pour le coup I24 se décline à son tour en trois langues Arabe, Hébreu et français. Un certain Paul Amar, franco-isaralien , natif de Constantine en Algérie ancien célèbre journaliste dans les médias français a tété appelé pour diriger la direction de l’info. Et ça en dit long sur la nature réelle et non supposée de la majorité des journalistes français influents sur tel ou tel thématique.

    le lobby sioniste, a compris que l’argent couplé à une domination de la parole dans les médias, a une capacité redoutable de faire basculer les choses, dans la direction souhaitée par ses instigateurs. Reste à dire, que le lobbying doit être une arme dans l’autre sens, et il faut l’instaurer en tant que culture chez nous pour faire face à ce rouleau compresseur qu’est le sionisme. Nous devons mettre de l’argent, de l’énergie et toute une stratégie pour faire face à cette nébuleuse destructrice .

    Il veulent nous fragiliser pour mieux nous dompter. Donc, à nous de jouer pour déjouer leurs stratagèmes et de faire en sorte de ne pas leur donner le cravache pour nous fouetter.




    180



    9
    صالح/ الجزائر
    5 juin 2018 - 9 h 51 min

    c’est vraiment triste que l’Algérie est arrivée à un stade ou elle n’arrive plus à chasser les mouches parasitaires loin d’elle . si ce n’est pas la pseudo journaliste belge d’origine algérienne , Mme Lefèvre , qui a osé le détournement des armoiries de l’Union européenne pour ses attaques dont a fait l’objet le président de la République , c’est les relais sionistes au Maroc ( deux makhzeniens ) et en France ( c’est le franco-israélien , natif de Casablanca, au Maroc ) , qui se cachent derrière la campagne contre l’Algérie .
    Le général Bigeard , ennemi et Français lui aussi , avait une grande admiration pour le grand chef révolutionnaire , nationale , Larbi Ben M´hidi. Ce général a été obligé , par la sagesse et le courage d’ “El-Hakim”, de dire de lui : «Si j´avais 10 hommes de sa trempe dans mes troupes, j´aurais conquis le monde» .
    A son intimidation : «Vous êtes vaincus, le FLN est démantelé, la révolution est morte » , le héros de la Patrie , de «Jetez la révolution dans la rue et le peuple l’étreindra», lui a sereinement répondu : «Si notre révolution n´était pas grandiose on n´aurait pas fait appel aux services d´officiers, aux compétents comme vous pour nous combattre » .
    Quand le lieutenant Jacques Allaire , ennemi et Français lui aussi , qui a capturé Ben Mhidi , que Dieu ait son âme , a déclaré au « seigneur » : « La guerre d’Algérie, vous l’avez perdue maintenant ! » . Il lui a répondu : « Ne croyez pas ça ! » . Ça m’a fait de la peine de le perdre, parce que je savais qu’on ne le reverrait plus . « Je l’ai remis à l’État-major, et à une équipe qui est venue le chercher, et c’était la nuit, et bien que le règlement s’y oppose, je lui ai fait présenter les armes, parce qu’il faut reconnaître chez son adversaire la valeur et le courage.
    L’Algérie est devenu malade . Elle était plus sûre d’elle-même , et plus confiante en son sort , au temps des décennies noire et rouge , et du « qui tue qui » que maintenant durant « djazair el izza wa el karama » et « arfaa rassek ya ba » .




    77



    7
    tavuleciel
    5 juin 2018 - 9 h 39 min

    Drahi n’aime pas les fauteuils, quand il voit un tabouret , il le retourne pour s’asseoire dessus, c’est vous dire combien son point de vue est pervers…




    26



    7
    Anonyme
    5 juin 2018 - 9 h 35 min

    Le Maroc, la France et les sionistes sont des ennemis implacables de l’Algérie et ça, tous les algériens du monde le savent. Concernant les migrants illégaux , cette mauvaise pub est en quelque sorte une bonne pub dans la mesure ou les illégaux savent désormais qu’ils ne sont pas les bienvenus chez nous, l’opinion évolue sur ce sujet. En tout cas , bravo au gouvernement qui agit.




    42



    8
    Non aux subsahariens en Algérie
    5 juin 2018 - 9 h 18 min

    Il était évident que ces migrants étaient et sont encore bien encadrés et protégés par une force cachée et une organisation bien structurée.
    Actuellement leurs chefs de groupes les teleguident selon l’évolution des faits avec alertes des migrants mendiants et travailleurs sur la date l’heure du ramassage ceci pour qu’ils se cachent. Ces chefs africains minables toujours présents en Algérie suivent les faits de très prêts pour saboter les rapatiements avec l’aide des étudiants africains et des pseudos travailleurs africains dans les chantiers de bâtiments, ces chefs communiquent aussi en permanence avec la laddh en Algérie.
    Cette communauté africaine est ncore très visible à la nouvelle ville sidi Abdallah Delly Brahim, Dar el Beida, Bab ezzouar, Blida (chiffa à côté de la gare où des ghettos commencent à pendre de l’espace..) et encore à Bouinane commune de Boufarik devenue quasiment subsaharienne, donc expulsion immédiate en évitant que ces migrants le sachent à l’avance ils sont devenus réellement une énorme calamité.




    46



    7
    kilma
    5 juin 2018 - 9 h 15 min

    C’est l’une des nombreuses raisons pour laquelle,il fallait intervenir,de manière directe ou indirecte,pour appuyer le guide libyen,assassiné par l’otan,le qatar,les emirats et autres lévy et sarkochien….le colonel martyr a été le seul rempart à cette vague de migrants,d’ailleurs les envahisseurs de l’otan le savait…..tahya aldjazaire




    25



    4
    Kaci Mohand
    5 juin 2018 - 8 h 35 min

    Et n’oubliez pas que cela participe aussi à l’application du plan Kalergi en Algérie, plan qui consiste à faire envahir l’Algérie par des millions de migrants subsahariens, et de faire en sorte que notre peuple soit plus souverain dans son pays, avec des menaces de conflits larvés et qui finirait par gravement affaiblir l’assise de l’Algérien dans son pays. Nous devons coute que coute erradiquer ce probleme d’immigration dans notre pays, sinon c’est la fin de notre pays. Le migrant subsaharien contrairement au colon français viendra à bout de notre peuple grace à la larme à l’oeil et au nom de la tolérance et de l’antiracisme, la paralysie des peuples à cause des mediats qui passent leurs temps a dénoncer le racisme à tors et a travers fait que les aléiens ont peur de dénoncer ce probleme d’invasion migratoire. Le seul mot d’ordre à avoir c’est l’Algérie aux Algériens! Un bon coup de pieds aux sionisme et à ses agents, migrants compris!




    41



    8
    Kenza
    5 juin 2018 - 8 h 19 min

    La communauté algérienne nombreuse en France doit utiliser l’arme économique contre cet escroc homme d’affaire Drahi. Altice, son entreprise est endettée de plus de 50 milliards d’Euro. D’ailleurs, il n’existe et continue à évoluer que par la dette. Les banques sionistes l’aident sûrement à construire son empire pour se faire des milliards sur le dos de ses clients avant de laisser les petits actionnaires sur le carreau…..
    En rachetant SFR, il avait supprimé plus de 5000 emplois, avec dégradation des conditions de travail et un service pour le client plus que déplorable.
    Les algériens, désabonnez-vous de cet opérateur téléphonique…boycottez les produits de cet escroc!
    Savez-vous que chaque euro qu’il vous prend, comme d’ailleurs toutes les entreprises sionistes, une partie va pour enrichir l’état criminel d’Israël, et donc son Mossad et son armée qui massacre les palestiniens….




    52



    7
      Nasser
      5 juin 2018 - 10 h 53 min

      c’ est ce que j’ ai fait dès la minute ou il a racheté SFR et numéricable et il en est de même pour les produits dits « Marocains » ainsi que les produits d’ l’état sioniste qui occupe la Palestine




      25



      5
    Algérienne16
    5 juin 2018 - 8 h 10 min

    Malgré tout les expulsions continueront jusqu’à ZERO migrant subsaharien en Algérie.
    Ces peuples africains trop faibles d’esprit et branchés que sur les trafics et les crimes de tout genres doivent impérativement quitter le territoire algérien pour se mettre à la recherche du trésor chez eux mais aussi les traitres algériens pro-invasion doivent être sanctionnés avec une extrême sévérité et sans pitié, parmi ces traitres certains font partie de cette LADDH et RAJ (je crois rassemblement des jeunes), bon débarras aux migrants qui se cachent en ce moment et essayent de mendier dans la discrétion et SURTOUT les faux vaillants manœuvres africains sur ces maudits chantiers qui ont tué et tueront des algériens dans leur propre pays, OUT OF ALGERIA !!!!




    41



    8
    chaoui
    5 juin 2018 - 8 h 03 min

    oui, mais franchement l État et nos médias sont nuls en contre communication..comment se fait il qu un pays qui aide autant l Afrique se retrouve être « le méchant » qui n’aime pas les africains ? !




    49



    6
    SOUSSEM KANE
    5 juin 2018 - 7 h 32 min

    Pourtant israël et le maroc expulsent bien eux aussi des migrants installés dans leurs pays respectifs… Et la france qui est entrain de déménager les migrants sans papiers et que tout le monde a vu sur les télés françaises…. Alors qu’est-ce qu’ils nous font chier…??? On fait ce que TOUT LE MONDE FAIT y compris ces « pays » qui nous critiquent et nous montrent du doigt !!!




    62



    10
    BISKRA
    5 juin 2018 - 7 h 28 min

    n’oublions pas que le journal Liberation a ete la propriete des Rotschild puis Drahi. rappel historique, la seule banque qui a finance la conquete de l’Algerie en 1830 (preparatif depuis 1927) c’est la banque Rotschild. puisque Bourmond n’etait que leur pions pour devaster l’Algerie. Drahi c’est l’homme des Rotschild en France comme les Rockfeller et les Morgane en amerique. Comment Drahi puisse avoir des liquiditees a flux tendu mieux qie n’importe quelle Etat. Il faut toujours suivre l’ARGent




    54



    7
    Moskosdz
    5 juin 2018 - 7 h 05 min

    Noyer notre pays par des millions de Subsahariens et les utiliser à des fins politiques afin de pousser le maximum de pays Africains à être ennemis de l’Algérie a toujours été le rêve du Makhnèz et ses complices sionistes.




    56



    12
    Watani Watani
    5 juin 2018 - 6 h 42 min

    Salam Lkhawa, malheureusement et comme d’habitude, le feuilleton continue avec les mêmes topos depuis l’émir abdelkader, toujours nos sources de nuisance découlent d’Israël d’Afrique! inchalah viendra un jour où notre bled sera gérée par ses enfants fidèles. Notre président Houari a dit une fois: Il n’y a pas de crise d’austérité mais une crise d’hommes! Tout ce qui nous arrive, la grande partie vient de nos dirigeants.




    58



    57
    الهوارية
    5 juin 2018 - 6 h 16 min

    Ils Haïssent l’Algérie parce que c’est un grand pays riche qui restera incessible au violeurs d’enfants, le Maroc ce pays misérable qui fait tout pour empoisonner son peuple et qui est consentant pour le viol des femmes et des enfants !




    65



    32
      salim
      5 juin 2018 - 21 h 42 min

      t’es qu’u pauvre … qui ne trouve que ce journal pour poster tes c…..




      1



      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.