Nouvelle taxe : la Tunisie cherche-t-elle à décourager les touristes algériens ?

Tunisie Taxe
Cette taxe aura-t-elle un impact sur le flux de touristes algériens vers la Tunisie ? New Press

Par R. Mahmoudi – Dans une déclaration à la presse, le porte-parole des Douanes tunisiennes a confirmé, lundi, l’application d’une taxe fixée à 200 dinars tunisiens (14 000 dinars algériens) aux transporteurs venant d’Algérie.

Le responsable tunisien affirme que cette taxe était prévue dans la loi de finances 2018 et qu’elle «ne concerne que les véhicules de marchandises soumis au scanner». Selon lui, le début d’application de cette mesure coïncide avec l’installation de ce nouvel équipement au niveau des différents postes frontaliers, et notamment au poste de Bouchebka entre l’Algérie et la Tunisie. Selon certaines sources, cette nouvelle mesure a suscité des remous chez les transporteurs algériens au niveau de ce poste frontalier, tout au long de la journée de dimanche, ce qui a provoqué un encombrement sans fin.

A la même occasion, le porte-parole des Douanes tunisiennes, soucieux de ne pas provoquer des réactions hostiles chez les touristes algériens, dément toute application d’une taxe d’entrée au territoire tunisien. Il faut rappeler que les autorisés tunisiennes avaient instauré, en 2015, une taxe de 30 DT aux étrangers, avant de la retirer quelques mois plus tard suite à une protestation du gouvernement algérien qui avait menacé d’appliquer le prince de réciprocité.

Près d’un million et demi de touristes algériens sont attendus cette année en Tunisie. Les Algériens ont maintenu ce niveau d’affluence vers la Tunisie en dépit de la vague d’attentats qui a endeuillé ce pays en 2015, et qui a occasionné une baisse drastique de l’activité touristique, qui constitue la principale source de revenus en devises pour les Tunisiens.

R. M.

Comment (36)

    Anonyme
    7 juin 2018 - 14 h 11 min

    Tant qu’il y a en Algérie des gens sans honneur qui ne réagissent pas au quart de tour aux humiliations et qui continuent à se rendre dans ce pays, ALLAH LAYNEHI 3ALAYHOUM.

    Aliloup
    5 juin 2018 - 23 h 51 min

    Personne n’en veut de ces Algériens;ils sont meme racketter par leurs propre dirigeants;la solution c’est de remontée les manches et construire son propre pays

    10
    1
    Anonyme
    5 juin 2018 - 23 h 12 min

    Les européens partent en Tunisie pour faire du tourisme sexuel. Les hommes tunisiens se prostituent sur les plages pour trouver un européen qui leurs donnerait les papiers.

    Dites moi que font les Algériens la-bas en Tunisie ?

    8
    1
    ChitaDZ le Meilleur
    5 juin 2018 - 17 h 09 min

    Pour qui ils se prennent les Tunisiens ??
    que veulent t’ils faire passer comme message ??
    Nous serions peu-être moins important que les touristes d’europe peut-être ou cherche t’ils à nous faire peur
    d’un coup je me pose des tas de questions !!
    voudrais t’ils se mesurer à notre glorieuse armée et à nos vaillants soldats de l’ANP ?
    Je demande à Gaïd Salah de faire quelque manœuvre du côté de la frontière c’est t’on jamais
    peut-être qu’ils voudrais noyées l’Algérie sous une tonne de terroristes prêt à mettre l’Algérie à feux et à sang
    pour nous dire ensuite que se sont des Algériens !! BIZZAR

    9
    9
    Anonyme
    5 juin 2018 - 16 h 56 min

    En effet, noyer le pays sous un tsunami d’envahisseurs, il n’y a pas plus génial comme plan de destruction massive de l’Algérie là où toutes les autres tentatives de la faire exploser de l’intérieur ont échoué pour cause de nationalisme aigu des Algériens du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest. Simple, il fallait y penser.
    Songez qu’il a suffi de quelques deux cent mille Hillaliens, estime t’on, pour changer la face de l’Afrique du Nord; et de quelques dizaines de milliers d’Andalous chassés d’Espagne pour arabiser les villes.
    Alors que dire de centaines de milliers de Subsahariens- en attendant les millions à venir si on se laisse faire- qui au contraire des autres migrants sous d’autres cieux sont essentiellement composés de mendiants, d’analphabètes, de prostituées, de faussaires et escrocs car il faut bien vivre, sachant que les ouvriers des chantiers ne sont qu’une minorité ?

    7
    6
    archer31
    5 juin 2018 - 16 h 14 min

    Men lahaytou wa bakharlou!
    Ces 14 000 DA vont servir a acheter des scanners qui ne sont pas encore acquis par les tunisiens.

    14
    2
    icialG
    5 juin 2018 - 15 h 21 min

    les tunisiens vont se sentirent obliger de se débarrasser des algériens devenus gênant et récupérer leurs anciens clients d europe

    14
    2
    Elguerroumi
    5 juin 2018 - 13 h 59 min

    Maintenant que les européens sont revenus ! Que voulez vous qu’ils fassent des Algériens les hôtels sont pleins !!
    La Tunisie est un pays de faux frères il faut éviter d’y aller dépensez votre argent chez vous il y’a des beaux paysages et plages il suffit de bien choisir !!!!

    23
    3
    Rayés Al Bahriya
    5 juin 2018 - 12 h 52 min

    Maintenant on vois des affiches partout.
    TUNISIE AMIE .
    Tu nous y a mis quoi ?…
    Hhhhh
    Aujourd’hui y a les touristes russes et asiatiques
    Qui vont ajouter un peu de brillance au ludique
    Tourisme de masse.
    Quand aux ALGÉRIEN….hier ils avaient sauvé la
    Saison touristique…et ce …depuis la fin de Ben Ali.
    Chahhhh bien fait pour vous…ya les DZ1…toujours
    Prêts à jouer les chevaliers.
    Et qui l’a dans le …..eh bien c’est nous autres.

    30
    5
    Anonyme
    5 juin 2018 - 12 h 20 min

    Les Tunisiens obéit aux ordres qu’ils ont recu

    19
    5
    brahms
    5 juin 2018 - 11 h 33 min

    Ca continuera comme ca aussi longtemps qu’on est gouvernes par des …….

    20
    6
    ali
    5 juin 2018 - 11 h 16 min

    Je n’ai aucune confiance dans le gouvernement traître de la tunisie qui est infiltré par le mossad jusqu’au plus au sommet de l’état.

    34
    7
    Malek
    5 juin 2018 - 11 h 16 min

    Premier pays africain par superficie, doté de plages, de montagnes, de campagnes et de déserts. Que vont faire les algériens en Tunisie ? N’oubliez pas qu’un ministre tunisien avait honte de dire que son pays se trouvait à côté de l’Algérie. Si demain, les touristes européens reprennent la route vers la Tunisie, ce n’est 14 000 DA que les algériens devront payer, mais 140 000 DA pour leur bien signifier qu’ils ne veulent pas de touristes algériens …

    47
    5
    salim
    5 juin 2018 - 10 h 52 min

    c ‘est le prix du scanner et tous les postes frontaliers ne sont pas dotés. donc il ne payent pas

    15
    6
    Selecto
    5 juin 2018 - 10 h 51 min

    Vivement un président comme Zeroual et un ministre des AE comme Lamamra pour mettre ces insectes Tunisiens et Marocains à leurs places.

    40
    20
      Dz14
      5 juin 2018 - 13 h 06 min

      Tu as parfaitement raison surtout quand on voit qu’un esclave consentant s est empressé de mettre un pouce en bas…

      21
      11
    salim
    5 juin 2018 - 10 h 46 min

    Il ne s’agit pas de nouvelles taxes. c’est le prix d’un scanner, pour containers et gros porteurs. Comme le pris d’un scanner ou Irm médicaux qu’on paye. Il y a des postes frontaliers qui ne disposent pas d’appareils, les camions n’ont jamais payé. arretez l’amalgme

    13
    14
    Prédator.DZ
    5 juin 2018 - 10 h 23 min

    Il faut bien que la Tunisie récupère ce qu’elle perd dans les produits subventionnés qui ne rentrent plus au Pays (Carburant, semoule, farine, lait, sucre huile etc…) elle doit rééquilibrer sa balance commerciale avec le Voisin de l’Ouest.

    20
    7
    Anti khafafich
    5 juin 2018 - 10 h 23 min

    La première arme est dans les mains des citoyens ensuite les responsables, celui qui s y rendra malgré tout est sans dignité

    33
    4
    salim
    5 juin 2018 - 10 h 20 min

    Il ne s’agit pas de taxe, mais prix d’une visite au scanner applicable partout dans le monde depuis des lustres. Quand vous aller chez le médecin qui vous prescrit un scanner ou IRm, vous payer le prix de ses appareils. des postes frontières ne disposent pas tous d’appareils, on ne paye rien. c’est pour les grands containers et autres lourds difficiles à vider . arrêtez l’amalgame.

    10
    25
      Anonyme
      5 juin 2018 - 13 h 10 min

      @salim
      Mais qu’est ce que tu racontes serieux?
      C’est comme aller chez le medecin?
      Sauf que les transporteurs n’ont demandé aucune consultation et on leur demande d’en payer une donc raconte pas de betises

      16
      4
    anonymaoui
    5 juin 2018 - 10 h 07 min

    Sûrement que nos pseudo  » frères » tunisiens sont convaincus du retour en masse des touristes européens et veulent leur préparer le terrain en décourageant nos compatriotes qui dépensent moins, qui réclament trop et qui perturbent plus le calme des autres étrangers. Les Algériens sont sollicités juste lorsque la situation sécuritaire est catastrophique, des suicidaires quoi. On peut boycotter les sites touristiques mais là où ça fait mal c’est les soins prodigués dans les cliniques tunisiennes avec des campagnes de pub sur les TV locale et les collectes d’argent sponsorisées par les chaines privées pour des interventions chirurgicales toujours en Tunisie. Comment est-on arrivé à cette bassesse alors que des milliers de médecins tunisiens ont été formés chez nous gratis et nous avons des moyens considérables. Quel gâchis.

    30
    7
    Mkideche
    5 juin 2018 - 10 h 07 min

    Je ne saurai comment convaincre notre jeunesse que notre patrie est bien sollicitée par multiples scénarios de déstabilisation, si ce n’est pas les terroristes made by impérialistes, ça sera par les ong pour défendre les droits de l’homme, si ce n’est pas des journalistes comme lila haddad, ça sera la drogue de l’Ouest, si ce n’est pas l’OTAN contre la dictature de nos militaires, ca sera encore les migrants du Sahel, entre temps, nos jeunes, future relève se dispute qui est le meilleur: réal ou Barça. Comment voulez-vous convaincre nos jeunes d’encourager la production nationale pour enlever notre chômage.

    19
    4
    Bougamouss
    5 juin 2018 - 8 h 11 min

    Pour ma part, je ne suis jamais allé en Tunisie, et je n’irai jamais en Tunisie.Je passe chaque année mes Vacances, en Algérie.Je profite du désert, de la mer et des paysages magnifiques Algériens.
    Si ça dépendait de moi, je multiplierai cette taxe par 100, pour pousser les Algériens à re-découvrir
    leur magnifique A L G E R I E !!!

    56
    8
    صالح/ الجزائر
    5 juin 2018 - 8 h 11 min

    أنا نحفرلو في قبر أممو هو يهربلي بالفاس ( ana nahfarlou fi gabr ammou , houa yahrabli bi alfas ) . يبدو أن الزعماء الجدد في تونس مازالوا إلى اليوم يحنون إلى  » قلنا كليمة بتنا في ظليمة  » ل » المجاهد الأكبر  » السابق .
    Et si le gouvernement algérien se résout à appliquer le prince de réciprocité , non pas vis-à-vis des taxes , comme la dernière fixée à 200 dinars tunisiens (14 000 dinars algériens) aux transporteurs venant d’Algérie , mais vis-à-vis de près d’un million et demi de touristes algériens qui sont attendus cette année en Tunisie !. Au lieu d’aller dépenser son pétrodollar en Tunisie et ailleurs , dont l’Algérie a énormément besoin pour combler son déficit commercial , les Algériens doivent garder leurs devises ( allocation touristique ) pour eux , car les couvertures « le Tigre » sont maintenant disponibles partout en Algérie , et doivent apprendre à connaitre leur pays : de l’ Askrem et Tahat , dans le Hoggar , au « Tombeau de la Chrétienne » à Tipaza , de Lalla Setty , à Tlemcen , aux lacs Tonga et des oiseaux , à El Kala et El Taref , en passant par le Sahel , les Hauts plateaux , entre les deux Atlas Tellien et saharien , et en fonçant dans le plus grand Sahara du monde .
    La monarchie alaouite est prête à payer cher pour que les frontières terrestres occidentales de l’Algérie s’ouvrent sur le Maroc .

    33
    10
      Sadanex
      5 juin 2018 - 15 h 15 min

      En Tunisie on peut boire une biere sans problèmes

      5
      7
    Anonyme
    5 juin 2018 - 8 h 03 min

    Principe de réciprocité à appliquer.
    Et aux algériens de ne pas aller en Tunisie en vacances boycott.
    Je suppose que leurs touristes amis français sont de retour d’où cette campagne Algérie bashing à plein volume orchestré de l’axe français…

    35
    8
      mafi
      5 juin 2018 - 11 h 10 min

      Je partage votre avis. Les tunisiens utilisent les algériens comme roues de secours.maintenant que les français et autres reviennent, ils les dissuadent d’y aller.

      25
      5
    MOH N'NA
    5 juin 2018 - 7 h 42 min

    Le maroc, israël, fafa, ce O’Rourk et l’Union européenne puis maintenant nos « frères » tunisiens…!??? Tout cela signifie qu’il y a une ACTION CONCERTÉE de la part de ces chiens enragés parce que l’Algérie n’a pas obéi et n’a pas plié à leurs ordres et injonctions… Cela signifie CLAIREMENT qu’il y a anguille sous roche et que, donc, quelque chose se prépare contre notre cher pays….. Dès lors, soyons VIGILANTS et OUVRONS L’OEIL ET…. LE BON, AYA YITHMA !!!

    40
    16
    awrassi
    5 juin 2018 - 6 h 50 min

    En diplomatie il existe un principe reconnu et facile d’application : le principe de réciprocité. Nos dirigeants peuvent l’appliquer – et ils l’appliqueront – si nos intérêts sont menacés …

    37
    6
      Lghoul
      5 juin 2018 - 19 h 03 min

      Ou sont ils et qui sont ils, ceux qui vont appliquer la reciprocite ?

    Watani Watani
    5 juin 2018 - 6 h 28 min

    Salam Lkhawa, pensez vous que la majorité de nos concitoyens sont conscients de la protection de notre souveraineté, économie, dignité,,,,,,à titre d’exemple, j’ai beau à rabâcher avec juste mes membres de la famille d’encourager la production nationale malgré les défauts, mais rien à faire. De simples fonctionnaires entassent durant l’année leurs dinars pour passer une semaine en Turquie afin d’acheter des habilles de là-bas! je pense qu’il faut travailler un peu sur ce point là en attendant le réveil de nos responsables.

    45
    9
    Lghoul
    5 juin 2018 - 6 h 25 min

    Pourquoi les gens partent ailleurs ? ….
    Faite la chaine pour un 5ieme pendant qu’ali benhadj se prépare pour nous offrir une belle prêche pour aller rapidement au paradis tout en coupant des têtes au passage pour nous distraire. Après 19 ans, on a droit en 2018 au sanguinaire ali ! Quel palmarès, quel bilan et quel cadeau !

    38
    8
    Zaatar
    5 juin 2018 - 6 h 05 min

    Les Algériens devraient être exonérés de cette taxe quels qu’ils soient, touristes, transporteurs, entrepreneur…etc. Les tunisiens devraient constamment se rappeler que ce sont les Algériens qui maintiennent leur bateau à flots et que s’ils veulent que ça continue ils n’ont pas à les provoquer par l’instauration de ces taxes à leurs égards. Qu’ils l’instaurent pour les autres, mais les Algériens doivent être exempts de toutes taxes du genre.

    42
    7
    Ras le bol
    5 juin 2018 - 5 h 45 min

    IL VA DE SOIT QU’IL YA PLUS DE MOUTON ALGÉRIEN QUI VON SE FAIRE TONDRE. CHEZ LE VOISIN .QU’ELLE HONTE .COMPARÉ UNE BOITE HARISSA.A UN TERRITOIRE COMME ALGERIE.ALLEZ DECOUVRIR LES RICHESSES DE VOTRE PAYS .YA QUOI EN TUNISIE .RIEN .

    54
    8
    Anonyme
    5 juin 2018 - 5 h 43 min

    Les seuls transporteurs de marchandises de et vers la Tunisie sont les Algeriens et les lybiens,les autres pays échangent Avec laTunisie par voie maritime et pour ce faire utilisent les conteneurs ils sont donc exemptés de cette taxe.La Tunisie profite donc de ses voisins directs et les considere comme des vaches à traire,elle ne perd aucune occasion pour les traire jusqu’au saignement en tablant sur la lenteur de reaction de ces pays .

    47
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.