La Conect tunisienne dénonce la taxe imposée aux transporteurs algériens

Conect dénonce taxe transporteurs algériens
Le poste de passage à la frontière algéro-tunisienne. D. R.

Par Hani Abdi – La Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (Conect) s’est élevée contre la taxe de passage imposée par le gouvernement tunisien aux transporteurs algériens. Dans un communiqué publié par l’agence tunisienne TAP, la Conect a dénoncé cette décision qui «constitue une nouvelle entrave aux échanges commerciaux entre la Tunisie et l’Algérie». La Conect, qui regroupe beaucoup d’entreprises qui travaillent avec des sociétés et fournisseurs algériens, a fait part de sa préoccupation «suite à cette décision».

«Ce genre de dispositions créent une instabilité règlementaire et constituent des obstacles pour les opérateurs économiques de nos deux pays frères et voisins», a affirmé cette confédération selon laquelle «la conjoncture actuelle nécessite une batterie de mesures de facilitation et de soutien en faveur des opérateurs économiques afin d’augmenter le volume des échanges commerciaux entre la Tunisie et l’Algérie qui est en deçà du potentiel existant».

La Conect a ainsi appelé les autorités tunisiennes à agir rapidement pour le bien économique des deux pays en procédant à la levée de «ces entraves à l’export qui freinent le développement de la PME tunisienne à l’International». Le gouvernement tunisien a, en effet, institué une nouvelle taxe de 200 DT, l’équivalent de 14 000 DA, aux transporteurs de marchandises algériens. Cette taxe, prévue dans la loi de finances tunisienne de l’année en cours, constitue un «droit de scannage des conteneurs». Cette décision a été mal accueillie par les opérateurs économiques algériens qui ont vite appelé les autorités à réagir en appliquant le principe de la réciprocité.

H. A.

Comment (15)

    Watani Watani
    9 juin 2018 - 22 h 25 min

    Salam Lkhawa, tant que l’Algérien ne veut pas fournir l’effort de s’instruire afin de s’autosuffir et tant qu’il ne veut pas goûter à cette belle saveur de fierté, nos voisins ainsi que l’UE nous feront voir de touted les couleurs. Le secret et dans l’autosuffisance comme les allemands.

    Mme CH
    9 juin 2018 - 19 h 22 min

    La Conect de Tunisie a bien fait de s’élever contre cette taxe, car ils seront les premiers perdants, sinon l’Algérie doit aussi imposer une taxe aux transporteurs tunisiens…Œil pour œil dent pour dent…! Les gouvernants tunisiens sont des ingrats et des marionnettes entre les mains des uns et des autres…Ils sont versatiles et n’inspirent pas confiance…! Ils veulent s’enrichir sur le dos des algériens..Bezzaf..! Déjà que le tourisme a été sauvé par les algériens…alors qu’à une certaine époque ils n’étaient pas les bienvenus…!
    Mr Ouyaya est sûrement occupé avec « le lobby naturel » des corneilles noires…euuuuh ceux qui ont les pieds noirs…!

    nagui mohamed
    9 juin 2018 - 18 h 20 min

    black out total de nos autorités,on accepte tous,on devient la risée des pays arabe,meme pas un communique pour conforter nos exportateurs,ha oui j’ai oublié comme à chaque ramadhan nos décideurs sont aux abonnés absents

    elhadj
    9 juin 2018 - 14 h 06 min

    les tunisiens cherchent uniquement leurs intérêts et profiter sans partage des relations économiques avec notre pays notamment pour écouler a sens unique leurs produits, a profiter d un afflux touristique de plus en plus important des algériens, de leur permettre sans aucune restriction de s approvisionner a moindre coût en produits Electro ménagers,cosmétiques,habillement , se livrer facilement a la contre bande en carburants et ceci grâce a un échange 7 fois supérieur de leur monnaie.Notre pays est la vache a traire du fait que ses citoyens parfois complaisants ne sont pas animes par cet esprit patriotique pour défendre les intérêts de la nation .Enfin, si les transporteurs algériens ,au demeurant les seuls vises sont soumis a ce racket , n est il opportun de tirer la leçon et réduire a néant les échanges commerciaux avec ce pays qui ne cesse de nous agresser par ces taxes et restrictions d entrée de nos produits .trop c est trop

    11
    1
    Anonyme
    9 juin 2018 - 13 h 22 min

    La Tunisie recoit des ordres depuis un certaint pays !

    4
    3
    Bougamouss
    9 juin 2018 - 8 h 15 min

    Pour moi, c’est une bonne nouvelle, cette taxe.Et j’aimerais qu’elle soit multipliée par 10!!
    Comme ça nos touristes Algériens pourront faire le tour de notre trés trés belle ALGERIE.Bien sûr,ce sera
    un peu difficile, au début.Mais après quelques années, on aura des trés bonnes infrastructures et à un bon
    prix.Mais il faut que l’état Algérien aide les investisseurs par des primes, au début.
    N’oublions pas que nous avons un des pays LES PLUS BEAUX AU MONDE, selon les spécialistes!!

    12
    5
    Mansour-Baba
    9 juin 2018 - 0 h 18 min

    Réciprocité oblige entre les deux états : des taxes aussi dans l’autre sens pour les transporteurs routiers tunisiens.

    20
    2
      Lghoul
      9 juin 2018 - 17 h 59 min

      Mansour – On est un pays payeur depuis presque deux décennies. Les dettes épongées pour toute l’Afrique et même l’Irak à coups de milliards, les tunisiens reçoivent 250 millions d’euros pour faire face à la crise touristique, les moyen orientaux prennent nos sociétés et détruisent le sud pour des prunes et quand un algérien veut travailler et créer des emplois ils lui mettent des bâtons dans les roues. Voilà où nous y sommes arrivés.

    Anonyme
    8 juin 2018 - 23 h 25 min

    Faut que nos camionneurs algériens leur paye leurs machines a scanner flambant neuve l amortissement comptable est fait d avce puisque leur crédit c est nos camionneurs qui ont feront les frais ;on leur paye leurs machines koi ; les touristes algériens sauvent les meubles et le gouvernement algerien aide la Tunisie parfois plus que l Algerie elle meme avec son peuple ; donc que demande le peuple? Bravo les tunisiens vs êtes plus malin que les autres n est ce pas et le Conect ca vs arrange aussi sauf que vs vlez ns montré le contraire . la réciprocité s impose point.

    22
    2
    boghni
    8 juin 2018 - 20 h 05 min

    le conect (conglomerat des entreprises tunisiens )sont contre cette taxe appliquer aux transporteurs algeriens,les entreprises algeriennes vendent beaucoup nos produits aux tunisiens et c’est bien pour nos emplois ;dobc on doit garder la tunisie dans notre giron d’autant plus que culturellement on a d’enormes similitudes,c’est mon point de vue khouya chaoui04,salutation a toi.azul et tahia el djazair

    12
    11
    Anonyme
    8 juin 2018 - 19 h 17 min

    Les bons comptes font les bons amis.À action souveraine ,réaction prompt et souveraine,comme la réaction que le Canada a prise pour contrer les taxes souveraines de Trump.

    25
    4
    chaoui04
    8 juin 2018 - 18 h 50 min

    Vous savez que les harissas n’ont plus besoins de bagguarines Algériens qui leurs remplissent les caisses de dollars et d’Euro. D’après le ministère du tourisme tunisien ,ils ont une prévision d’arrivée de 8 millions de touristes européens surtout gaulois et russes (jusqu’à la fin 2018) .Celà est confirmé par les opérateurs tours de ces pays demandeurs.Alors bandes de……d’humiliations en humiliations et vous irez les enrichir.Ou est l’état pour mettre un holà à cette mascarade.Soyez en surs que les voisins de l’est comme de l’ouest ne nous veulent que la destruction.Quant à nos baggarine-makhlouînes c’est une autre histoire.

    29
    6
    HOUMTY
    8 juin 2018 - 18 h 30 min

    SALAM L’KHAWA…. C’est un remake ou quoi ? il faut appliqué le NIF ALGERIEN et BOYCOTTER ce pays qui nous prend pour une vache a lait et qui oublie que notre armée, les as sortie plusieurs fois de la mélasse…. le NIF l’khawa le NIF… Tahya l’djazaïr et VIVE NOTRE GLORIEUSE ARMÉE.

    28
    7
    boghni
    8 juin 2018 - 18 h 25 min

    la frontiére avec la tunisie faut qu’elle soit ouverte economiquement parlant et c’est tres important pour les entreprises algeriennes,ne pas ceder un marché de 10millions d’habitants a d’autres pays et en plus la tunisie est le prolongement de l’algerie et aussi un pays civilisé comme le notre;je prefere travailler avec un tunisien wala celui de l’ouest ,a bon entendeur .azul et tahia el djazair.

    18
    6
    Anonyme
    8 juin 2018 - 16 h 23 min

    Fermer la frontière et la question se réglera illico presto.

    29
    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.