Une directrice d’école à Skikda fait de la propagande pour Daech sur internet

directrice Skikda
L'école n'est plus le lieu sûr du savoir. Alerte danger ! D. R.

Une directrice d’école a été arrêtée dans la wilaya de Skikda pour «apologie du terrorisme». Le quotidien arabophone El-Khabar, qui rapporte l’infirmation,  indique que les services de sécurité ont procédé à l’interpellation de la directrice suite à la publication de messages portant des symboles de groupes terroristes sur les réseaux sociaux. Elle aurait diffusé le drapeau d’une organisation terroriste et relayé sa propagande, toujours selon El-Khabar qui cite des sources informées.

Les services spécialisés dans la cybercriminalité redoublent de vigilance dans ce contexte marqué par de nombreuses tentatives de déstabilisation du pays via les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Des campagnes acharnées sont notamment menées par des cercles hostiles à l’Algérie qui feignent  s’attaquer au pouvoir mais dont le dessein dépasse la simple «opposition au régime».

Il en va ainsi des campagnes mensongères relayées par les mêmes cercles et qui visent l’institution militaire, ainsi que les différents appels au soulèvement, voire au recours aux armes. Des appels dangereux mais auxquels les citoyens, conscients et vigilants, répondent par le dégoût et le désintérêt.

K. M. 

Comment (16)

    Mme CH
    12 juin 2018 - 5 h 16 min

    Ce sont les aléas du net…surtout lorsqu’il s’agit de faibles d’esprit comme cette directrice qui ne sait pas séparer la bonne graine de l’ivraie…!! Est-ce qu’on ne peut pas interdire ou bloquer ce genre de sites…!!!! Je voudrais bien connaître l’âge de cette directrice qui a été sûrement manipulée par ces mercenaires…! Elle n’a pas lu que Daech était la pure invention de la CIA, du Mossad et de M6, justement pour casser, diviser, et ternir l’image de l’Islam et des musulmans…et pour dépecer et remodeler le Grand Moyen Orient , un plan qu’ils ont concocté depuis les années 50 déjà..!!

    « …..dès 1957, le Premier ministre israélien évoquait l’idée de dépecer le Liban sur des bases confessionnelles. Dans un article publié, en février 1982, par la revue de l’Organisation sioniste mondiale Kivunim (Directions), sous le titre « Une stratégie pour Israël dans la décennie 1980 », Oded Yinon, un journaliste israélien qui avait travaillé pour le ministère israélien des Affaires étrangères, exposait que la stratégie d’Israël devait consister à favoriser l’éclatement des pays arabes sur des bases confessionnelles ou ethniques. »…Tiens ça me rappelle, entre autres, le dernier appel de Mehenni…!

    « En fin de compte, si les plans de partition de l’administration Bush et de l’état sioniste en venaient à voir le jour, toutes les nations de la région en seraient réduites à une multitude de petits états faibles et serviles. Israél pourrait, alors, se hausser au niveau d’une puissance régionale imbattable et dominatrice par rapport à de telles entités qui ne peuvent que dépendre de façon directe des Etats-Unis et de l’état sioniste…. »

    « l’expression  » Nouveau Moyen-Orient  » a été présentée au monde en juin 2006 à Tel Aviv par la Secrétaire d’État étatsunienne Condoleezza Rice (qui a été créditée par les médias occidentaux de l’avoir inventée) en remplacement de l’expression plus ancienne et plus imposante du  » Grand Moyen-Orient.  » Ce changement dans la phraséologie de politique étrangère coïncidait avec l’inauguration du terminal pétrolier Bakou-Tbilisi-Ceyhan en Méditerranée Orientale. L’expression et le concept de  » Nouveau Moyen-Orient,  » ont été plus tard annoncés par la Secrétaire d’État US et par le Premier ministre israélien au sommet du siège israélien du Liban parrainé par les anglo-étatsuniens. Le premier ministre Olmert et la Secrétaire Rice avaient informé les médias internationaux que le projet d’un  » Nouveau Moyen-Orient  » était lancé depuis le Liban. Cette annonce confirmaient une  » feuille de route militaire  » anglo-israélo-étatsunienne au Moyen-Orient. Ce projet, qui était planifié depuis plusieurs années, consiste à créer un champ d’instabilité, de chaos, et de violence, s’étendant du Liban, Palestine et Syrie, à l’Irak, au golfe Persique, à l’Iran et aux frontières de l’Afghanistan tenu par l’OTAN. Le projet du  » Nouveau Moyen-Orient  » était présenté publiquement par Washington et Tel Aviv avec l’espoir que le Liban serait le point de tension, pour la réorganisation entière du Moyen-Orient, permettant le déchaînement les forces du  » chaos constructeur.  » Ce  » chaos créateur  » — qui crée l’état de violence et de guerre dans toute la région — sera pour sa part utilisé de sorte que les USA, la Grande-Bretagne et Israël, puissent redessiner la carte du Moyen-Orient en fonction de leurs besoins et objectifs géostratégiques ».

    Restons Unis..!

    1
    3
    Anonyme
    12 juin 2018 - 5 h 06 min

    Il est urgent pour les algeruens progressistes de se réveiller se mobiliser et contrer c illuminés,eux sont très actifs. Il faut les dévoiler, dévoiler leur accointance avec les puissances au service d’Israël qui ont détruit Irak Syrie Libye…..et inchalahh pas nosotros.
    Sur les rs à la télé..il faut les dénoncer,en mettant en évidence qui a créé et armé daech,où se sont réfugiés les criminels du FIS.

    1
    1
    Anonyme
    12 juin 2018 - 0 h 41 min

    Les décideurs et laudateurs de la con corde si vile nous font payer très cher le retour en force de cette vermine. Ces salafistes ont investi toutes les institutions et tous les espaces vitaux des villes et campagnes, sous l’œil indifférent des responsables.
    A présent c’est cette vermine qui tiens en laisse le pays, le peuple, et les autorités par le biais de cette con corde si vile.
    Le pentagone a reconnu officiellement par le biais de ses responsables, que Daesh est une arme guerrière créée de toute pièce par les USA, pour déstabiliser le moyen orient. Qu’attendent nos responsables pour sanctionner ces harkis et mettre de l’ordre dans le pays,et ses institutions ?

    3
    1
    Mohamed
    11 juin 2018 - 23 h 47 min

    Salam aleikoum,

    Voilà ce qui arrive quand nous délaissons le Saint Coran, le résultat est fulgurant : la propagation des ignorants comme de la peste qui prétendent représenter l’Islam et que leur voie est la seule et authentique voie.
    Dommage que le Coran est simplement devenu juste un recueil pour seulement gagner des hassanates en marchandant avec Allah (Swt) seulement pour le lire, et le réciter uniquement durant le Ramadan et organiser des concours, mais personne n’a pensé à sa compréhension, à le lire avec son cerveau.

    20
    6
      Anonyme
      12 juin 2018 - 4 h 57 min

      Oui mohamed,g eu plusieurs fois la même réflexion, on organise des concours de RECITATION du Coran mais pas d’explication,pas de compréhension. Pas de raisonnement,les fissistes extrémistes rejettent la raison. L’école forme des perroquets répétant ce que leurs profs leur disent sans réfléchir,et comme c profs sont sortis eux-mêmes de cette école…de meme que les fonctionnaires de tous corps….bonjour les dégâts.

      17
      1
    Hamid
    11 juin 2018 - 20 h 24 min

    What I observe is another dangerous recurring theme : ideological propaganda through the internet .What has got us into this sad situation ? You see , the situation we are in can be explained as follows .I strongly believe the dark decade brought us a new version of life .Our authentic way of life was and still is eroded to this day by some malicious people we all know of .We have lost relationship with our country .Dangerous lurks around young people , even adults on a daily basis .The case of the headteacher confirms what I’m saying .She’s is just another snake .I found her wilful conduct fell seriously short of the standard of conduct expected of any teacher in this noble profession , and must be struck off the teaching register for life .May Allah protect our country from these evil people ! Saha ftorkoum and as always tahia ElDzair !

    3
    2
    Moskosdz
    11 juin 2018 - 20 h 12 min

    Le vrai problème n’est pas en cette directrice,mais dans la promotion de talibans qui vont sortir de son école.

    16
    1
    Anonyme
    11 juin 2018 - 16 h 04 min

    « Un pays entrain de revenir doucement mais sûrement à l’âge de …..pierre ».
    Ah çà ! on ne le savais pas, Merci de nous réveiller et de nous indiquer le chemin vers l’âge des lumières. On attend impatiemment votre recette miracle, mais surtout ne pas vous contenter de nous expliquer qu’il suffit uniquement de se départir de la religion car ce raccourci ne convainc plus personne.

    26
    14
    selma
    11 juin 2018 - 12 h 52 min

    Bravo à notre armée et à nos services de sécurité, cependant , il faut étouffer le serpent avant qu’il ne morde
    Comme vient de le rappeler le précédent post, les takfiristes et salafistes et pro daesh ont infesté l’éducation nationale, c’est pour cela qu’il parasitent le travail de Benghebrit. Il faudrait une police spécialiser pour les démasquer au sein des établissements scolaires et des mosquées. Comment un criminel comme Belhadj peut-il être en liberté et de surcroît autorisé à prêcher ?

    69
    10
    RIPOSTE
    11 juin 2018 - 12 h 40 min

    Avec la main étrangère et interne, la drogue en grosse quantité, Alcool, le terrorisme/mercenaires, les tentatives de division, migrants acheminés en masse par des passeurs occidentaux, c’est sur QUE L’OCCIDENT ET CERTAINS PAYS ARABES VEUX NOUS ACHEVER POUR MIEU REPRENDRE NOTRE ALGÉRIE !

    38
    10
    Skikaix
    11 juin 2018 - 12 h 08 min

    Battre le fer tant qu’il est chaud, l’islamisme et non l’islam se propage de la même manière que celle des années du FIS et Son terrorisme, il existe un délibéré pour que l’on revient à un passé très douloureux pas lointain, le peuple est tellement violemment agressé dans tout que ces saprophytes veulent diriger le pays , il est très important que le système politique change, l’actuel ne fait qu’encourager l’ignorance et la soumission à ceux qui font fonction de commerçants de paroles de dieu, alors que l’hypocrisie est leur foie.

    42
    6
    Attention
    11 juin 2018 - 11 h 14 min

    L’occident recrute dans nos écoles !!

    30
    12
    Anonyme
    11 juin 2018 - 10 h 32 min

    La majorité des enseignants sont islamistes,ils viennent de l école algérienne arabisée et soumise au diktat de l enseignement de la religion dès la première année scolaire…comment voulez vous qu ils réfléchissent ou agissent autrement?
    Le système scolaire les a formaté pour être des islamistes et on paie les conséquences de cette concession du pouvoir aux islamistes après la décennie noire.

    60
    5
    Verité (Min djibalina)
    11 juin 2018 - 9 h 08 min

    Quels que soient les sujets qui pourraient fâcher les Algeriens entre eux , il faut rester vigilants et UNIS. Nous sommes unis par les 1 millions et demi de martyrs tombés au champ d’honneur pour que nous puissions vivre LIBRES. Oui nous avons des problèmes de gouvernance, Oui nous avons des problèmes de corruption, nous avons eu de graves problèmes de terrorisme et nous en sommes sortis seuls mais vainqueurs sur le plan sécuritaire. Reste à combattre l’islamisme politique et sociétal. Mais ces problèmes ne seront rien face au mal que voudraient nous faire subir nos ennemis ( France, Espagne, Angleterre, Italie, Maroc, Israël et les USA). Alors peuple Algerien, reste uni face aux menaces. Soit vigilant. Vois les exemples autours de toi : Irak, Libye, Syrie. …. .
    Nos ennemis veulent créer la discorde entre les algériens. Entre ceux du Sud et ceux du Nord entre les différentes composantes algériennes (kabyles- Arabes ) entre francophones et arabophones, entre laïques et pratiquants….
    Ne tombons pas dans le jeu. Restons vigilants et soyons unis comme des frères de sang. Le sang de nos glorieux chouhadas morts pour que nous puissions vivre bien ou mal mais INDEPENDANTS
    Tahya el Djazaïr
    Allah yarham Chouhada

    171
    13
      Anonyme
      12 juin 2018 - 6 h 03 min

      Appliquez l exemple de SINGAPOUR….un regime autoritaire et une discipline de fer avec tolerance ZERO de la corruption et de la drogue….Tout extremisme mene a la peine capitale.

      3
      1
    Anonyme
    11 juin 2018 - 8 h 41 min

    Le système éducatif algérien est squatté par les islamistes.La ministre actuelle malgré sa bonne volonté de vouloir faire de l’école algérienne une école de qualité formant avant tout des citoyens responsables n’y peut rien.Toutes les attaques plus ou moins pernicieuses qu’elle subit de la part de la mouvance rétrograde résultat de décennies de bourrage de crânes à l’école dés l’âge de 5 ans mais aussi dans les mosquées et les médias ne sont pas nouvelles.La décennie noire ne vient pas du néant mais a été programmée et exécutée par des zombies qui ont trouvé ici un terrain favorable à leur sinistre idéologie de la mort et de la régression.Mais ils ont encore les coudées franches en témoignent tous ces accoutrements bizarres qui polluent nos rues malgré le désastre qu’ils ont provoqué dans ce pays entrain de revenir doucement mais sûrement à l’âge…des pierres.

    134
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.