Mihoubi écarte l’inamovible Bentorki de l’organisation des festivals nationaux

Mihouhi Bentorki festivals
Lakhdar Bentorki. New Press

Par Hani Abdi – Le directeur de l’Office national de la culture et de l’information, Lakhdar Bentorki, semble être dans le viseur du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi. En effet, M. Mihoubi a écarté M. Benkorti de l’organisation du Festival national de Timgad. Le ministre a désigné l’artiste Youcef Boukhentache, enfant de la région de Batna, comme remplaçant. Officiellement, ce changement a été opéré pour, dit-on, donner une véritable envergure nationale à ce grand évènement culturel organisé chaque année à Batna.

Le ministre de la Culture a également enlevé à Lakhdar Bentorki l’organisation du Festival arabe de Djemila, dans la wilaya de Sétif. M. Mihoubi a désigné le directeur de la culture de la wilaya de Sétif, Khaled Mahenaoui, comme nouveau commissaire de ce festival. Des sources sûres affirment que l’écartement de Lakhdar Bentorki des deux festivals les plus importants est un signe de disgrâce d’un homme qui a eu pendant de longues années l’emprise sur l’organisation des grands évènements culturels.

En nommant de nouveaux commissaires, Azzedine Mihoubi semble donc mettre en pratique sa nouvelle politique visant à réduire au strict minimum les cachets des artistes étrangers. Des cachets qui ont atteint des seuils astronomiques sous la direction de Lakhdar Bentorki. Et souvent, on fait venir des artistes étrangers au détriment des Algériens. Il faut rappeler que Lakhdar Bentorki a été depuis 1998 l’organisateur de ces deux festivals à coups de milliards.

H. A.

Comment (11)

    Anonyme
    16 juin 2018 - 5 h 18 min

    Ce n’est pas une disgrâce, c’est juste du bon sens : on ne doit jamais, dans n’importe quel domaine, donner tout un champ d’activités à une seule personne. Sinon, si cette personne se trompe, c’est tout l’édifice qui tombe et il faut recommence. Ce qui compte : ce n’est pas la personne et ses auréoles, mais la réussite de la tache et donc du collectif. C’est la raison principale du succès d’organisation des germaniques/allemands : c’est le fonctionnement du système collectif qui prime et chaque personne participe au succès du collectif, donc tous les avis sont entendus avant de décider et aucune personne ne s’accapare le travail , NI NE SE LE PERSONNALISE, mais chacune doit pouvoir être prêt à soutenir son collègue et le remplacer … pour la réussite du système collectif.

    Ayant été colonisés par les français, fonctionnant sur le centralisme et la notion de personne providentielle, nous ne pouvons que stagner car cela ne tient pas compte de notre fonctionnement mental collectif profond (inconscient collectif), car en plus le fonctionnement mental traditionnel des algériens est la confédération de tribus (transformés aujourd’hui en régions/Länder) comme les germaniques/allemands, mais qui fonctionnent avec le fonctionnement pratique français. Cela ne peut causer que des couacs.

    Sprinkler
    15 juin 2018 - 18 h 56 min

    Et quid de son  » Excellence inamovible  » Hamid Melzi, roi de la Principauté du Club des Pins et des…copains ?

    2
    1
    Ouelechaab
    15 juin 2018 - 17 h 31 min

    Il ne suffit jamais dans un État assis sur la Loi equidistante et égale pour tous, d’écarter et de demettre. Il faut aussi exiger un bilan détaillé pour la période d’exercice, vérifier les sources d’enrichissement indus et non justifiées.
    En cas de soupçons, déposer plainte au nom de l’institution concernée et veiller à ce que justice se fasse complètement.
    Sinon c’est bien commode de laisser un tel personnage faire ce qu’il veut dans son secteur pendant de si nombreuses années, amasser des milliards ici et en Europe (transferts illicites, blanchiment, utilisation des proches comme prêtes-noms),…

    6
    1
    LE BOULEVARD DE L ABIME
    14 juin 2018 - 18 h 43 min

    il est urgent d’ épurer et de nettoyer les écuries d’Augias que sont les institutions culturelles, les organes étatiques de l’information dirigés par des T…..; Air Algérie, la compagnie « des nobles familles » Sonatrach des privilégiés . dégagez ces parasites et on se contentera, pour nos enfants universitaires , d’agents de la voirie qui suent pour pouvoir décrocher ce boulot.

    11
    Kahina-DZ
    14 juin 2018 - 12 h 43 min

    Bravo M. Mihoubi !!

    Ils invitent les chanteurs étrangers à des coûts exorbitants et ont réduits nos artistes en chanteurs de mariages d’été …

    23
    2
      LeilatElKadr
      14 juin 2018 - 19 h 09 min

      Bravo Mr Mihoubi et encore Bravo,vous êtes un vrai patriote.Vous faites bouger les choses contrairement à d’autres de vos collègues qui font dans la figuration sans trop se mouiller.Vous devez leur servir d’exemples.Il existe beaucoup de gens comme Bentorki qui ne veulent pas céder leurs places pour un nouveau dynamisme,de nouvelles vision,pour des jeunes qui ne demandent qu’à ètre solliciter pour bien faire.J’enrageai de voir des artistes étrangers empochant des cachets mirobolants pour des prestations tout juste moyenne,alors que notre pays regorgent d’artistes talentueux de tous les ages,dans tous les genres,qu’on ignore,qu’on méprise.
      Des mesures pareilles nous laissent espérer qu’un jour notre pays sera repris en mains par des jeunes patriotes dynamiques et compétents.

      14
    Bouzorane
    14 juin 2018 - 3 h 19 min

    C’est une blague!
    M. Mihoubi est lui-même un baathiste pro-egyptien.

    14
    14
    Amara
    13 juin 2018 - 21 h 49 min

    Bravo, la fin des dinosaures a sonnée. Il reste comme même d’autres pire que Bentourk. Il y a celui qui a anesthésié la recherche fondamentale. Celui-la ce dit intouchable. Mouloud Mammeri se retournera dans sa tombe. CEux qui connaissent l’histoire savent à quoi je fais allusion.

    15
    5
      Anonyme
      16 juin 2018 - 5 h 20 min

      Sois explicite quand nous ne savons pas tous à quoi tu fais allusion. A quoi sert l’allusion ? A rien…

    Anonyme
    13 juin 2018 - 21 h 11 min

    Enfin son sort est réglé ainsi que celui de sa clique ( bentourqui et son entourage de profiteurs ) ! enfin le pauvre artististe algerien va reprendre des couleurs ! ce bentourqui a efface la culture algerien du lexique culture et a enrichi ses amis du moyens orient au détriment du produit algerien (idir , khaled , cheikha rimitti allah yarhamha , tacfarinas ………….) azzedine mihoubi ould famillia et aussi un intellectuel sage ! chapeau l artiste ! saha idak !

    20
    4
    Reda
    13 juin 2018 - 19 h 18 min

    Chapeau bas Monsieur MIHOUBI !!! A QUAND pour tous les autres crocodiles qui infestent tous les secteurs d’activité de la société Algérienne ? Encore une fois, MERCI MILLE FOIS Monsieur MIHOUBI !!!

    27
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.