Nucléaire nord-coréen : Washington espère que l’«essentiel» du désarmement interviendra d’ici à fin 2020

Nucléaire, Dénucléarisation à l'horizon fin 2020.
L'accord signé cette semaine devrait porter ses fruits à fin 2020. D. R.

Les Etats-Unis ont «bon espoir» que «l’essentiel» du désarmement nucléaire de la Corée du Nord puisse intervenir d’ici à la fin du mandat présidentiel de Donald Trump, dans «deux ans et demi», a déclaré, ce mercredi à Séoul, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.

«Nous avons bon espoir d’y parvenir dans les deux ans et demi à venir», » au cours du premier mandat du président» qui s’achève fin 2020, a-t-il dit en réponse à une question lors d’un échange avec quelques médias.  «Nous avons bon espoir», mais «il y a encore beaucoup de travail à faire», a-t-il soutenu, selon la presse sud-coréenne.

A Singapour, les deux dirigeants, qui se sont rencontrés pour un face-à-face inédit et historique, ont signé un texte commun dans lequel la Corée du Nord s’engage en faveur d’une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne».

Cette formulation vague et sujette à plusieurs interprétations, qui reprend d’anciennes promesses de Pyongyang jamais respectées, a été critiquée par de nombreux experts, car elle ne mentionne pas deux autres conditions-clés de Washington, à savoir que la dénucléarisation soit aussi «vérifiable et irréversible».

Interrogé sur cette absence, Mike Pompeo s’est montré très agacé, assurant que le caractère «vérifiable et irréversible» était inclus de facto dans le terme «complète». »C’est dans la déclaration, vous vous trompez», a-t-il lancé, «parce que complète englobe vérifiable et irréversible». «On peut toujours sur tel ou tel mot, mais je vous assure que c’est dans le document», a-t-il insisté. «On ne peut pas complètement dénucléariser sans validation, authentification», a encore expliqué le secrétaire d’Etat américain.

S. S.

Comment (10)

    Thifran
    14 juin 2018 - 9 h 36 min

    Les cow-boys espèrent désarmer pendant qu’il est encore possible tous les pays et ils sont peu nombreux qui pourraient faire barrage à leur hégémonie sur le monde. La plupart des pays riches sont devenus leurs alliés qui se soumettent à leur suprématie militaire sans brancher, la preuve quand les américains claquent des doigts ils accourent pour les satisfaire et éviter leur colère, les prenant presque pour une divinité. La menace d’une guerre mondiale viendra de ces cow-boys qui ont détruit tellement de pays qu’à présent ils craignent de perdre de leur puissance d’où cette course à des armes toujours plus sophistiquées. Le désarmement des pays qui font des recherches afin d’acquérir une arme dissuasive qui ferait baisser les menaces des cow-boys est une priorité à leurs yeux.




    3



    3
    PREDATOR
    14 juin 2018 - 9 h 00 min

    Par contre les yankee ont encore cette saleté et personne n’ose leur dire de détruire leur arsenal destructeur
    Finalement ce Pokemon et président nord coréen ne faisait que le pitre et s’est plié au diktat US




    3



    5
    Anonyme
    14 juin 2018 - 8 h 30 min

    Avant les USA doivent désarmer.. détruire tout leur arsenal chimiques et nucléaire. .Et arrêter de semer le chaos et soutenir le Terrorisme islamiste Wahabite et Frères Sionistes..a ce moment là..la Corée du Nord y réfléchira …Peut-être que oui ..ou peut-être que non..😉🤔




    3



    4
    Les Égarés..Usa.
    14 juin 2018 - 7 h 51 min

    Avant les USA doivent désarmer.. détruire tout leur arsenal chimiques et nucléaire. .Et arrêter de semer le chaos et soutenir le Terrorisme islamiste Wahabite et Frères Sionistes..a ce moment là..la Corée du Nord y réfléchira .




    2



    4
    Anonyme
    14 juin 2018 - 0 h 28 min

    Le clown de la maison Blanche veut exhiber un trophée avant la fin de son mandat pour se faire réélire, malheureusement pour lui l’os Kim Jung Un n’est pas une marionnette à se laisser avoir.
    La lâcheté des Amerloques à s’en prendre aux faibles ( Afghanistan, Somalie, Palestine, Irak, Syrie et Lybie) n’est plus à démontrer alors ce n’est pas au coriace Kim qu’ils vont la faire.




    3



    4
      Anonyme
      15 juin 2018 - 0 h 30 min

      « Le clown de la maison Blanche » a sous ses ordre l’armée la plus puissante de la planète.Une superpuissance air,mer, terre




      1



      0
    Bardja
    13 juin 2018 - 23 h 35 min

    La Corée du Nord malgré les sanctions a construit un pays magnifique (cf. voir excellent reportage RT/ ou reportage ERTV Alain Soral).
    Les nords-coréens ne manquent de rien, ils ont des hôpitaux mieux que ceux de la France, c’est un peuple discipliné et très respectueux de leur tradition culture, respectueux de la nature et un peuple de bosseur/ travailleur. Pas souillé par le capitalisme et donc pas souillé par le sionisme.
    Je m’étonne de voir Kim Jong Un se rabaisser pour un quelconque arrêt nucléaire….
    Merci @Alfa pour son analyse très pertinente à laquelle je me joins.
    Je doute que Kim Jun Un ait renoncé à la bombe atomique qu’il a déjà sachant qu’il s’est déjà permis de faire le // avec Kadhafi Allah Yarhmou.




    4



    4
    Anonyme
    13 juin 2018 - 23 h 24 min

    Trump doit penser à désarmer les musulmans de leurs tayrou ababil .




    4



    5
    Far-West-Republic
    13 juin 2018 - 22 h 22 min

    Un nain qui fait trembler un géant,lorsque une personne aime sa patrie son peuple,personne ne pourra lui dicté sa politique




    8



    4
    Alfa
    13 juin 2018 - 21 h 14 min

    Il ne faut pas regarder la situation par le trou de la serrure.
    L’accord en question, qui est un simulacre publicitaire, sous entend le rejet total par la Corée du nord d’avoir une quelconque relation/entente avec l’Iran portant sur le Nucléaire parce qu’ils(USA) savent que des ingénieurs Nord Coréen visitent régulièrement l’Iran et vis versa. Donc il ne faut pas s’étonner outre mesure que ce simulacre d’entente entre les 2 pays va profiter essentiellement aux USA/IsraHELL. Les USA savent très bien que la Corée du nord ne renoncera jamais à son nucléaire qui est en passent une arme de dissuasion contre les grandes puissances qui veulent imposer leurs volontés aux plus faibles.
    Ils ont montré à la TV dernièrement un site, soit disant nucléaire, détruit par les autorités coréenne alors qu’il s’agit en réalité d’un endroit abandonner que même un sans abri ne se risquerait d’y entrer.




    6



    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.