Affaire de la cocaïne : les demandes de mise en liberté provisoire rejetées

mises en liberté provisoire
La chambre d'accusation près la cour d'Alger avait décidé de maintenir les mandats de dépôt. D. R.

La chambre d’accusation près la cour d’Alger a rejeté, mercredi, des demandes de mise en liberté provisoire déposées par les avocats de six individus arrêtés dans l’affaire des 701 kg de cocaïne, a-t-on appris auprès des avocats chargés de ce dossier. Parmi les individus arrêtés pour «constitution et financement d’un groupe criminel organisé», «crimes transfrontaliers et blanchiment d’argent» figure le principal accusé, Kamel Chikhi, importateur de viandes chargées à bord du navire provenant du Brésil et dans lequel la quantité de cocaïne a été retrouvée.

Les Garde-côtes du Commandement des forces navales, relevant de la Façade maritime Ouest d’Oran (2e Région militaire), avaient mis en échec, le 29 mai 2018, une tentative d’inonder le pays de 701 kg de cocaïne chargée à bord d’un navire commercial battant pavillon libérien, provenant du Brésil et passant par le port de Valence, en Espagne, avant d’atteindre les eaux territoriales algériennes à destination du port d’Oran.

Dans une déclaration à l’APS, un des avocats des prévenus a affirmé que la chambre d’accusation près la cour d’Alger avait décidé mercredi de maintenir les mandats de dépôt émis le 8 juin par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed, ajoutant que «la défense respecte les décisions de la justice et œuvrera sans relâche pour faire la lumière sur cette affaire».

Le collectif de défense avait fait appel de la décision des mandats de dépôt émise par le juge d’instruction à l’encontre de six mis en cause impliqués dans cette affaire, appel rejeté par les juges de la chambre d’accusation.

R. N.

Comment (11)

    ZORO
    21 juin 2018 - 13 h 09 min

    HISTOIRE VRAIE POST INDEOENDANCE .En 70 deux jeunes de mes voisins se sont bagarres ,l un muni d une grosse clef de l ancienne porte de la maison lieu de sa naissance, l autre nouveau debarquė occupant la villa d un colon que son père soit disant ancien moujahid s est accaparé en plus d un grand magasin de liqueurs pour se faire du pognon, son rejeton se présenta pour le duel avec le pistolet de son papa. Après intervention de la police le pistolero fut libéré pour passer la nuit chez sa maman ,le jeune à la clef dont le frère aîné était chahid et le pere moujahid décèdė,passa la nuit dans une cellule malgré les prieres faites à la police par sa maman .
    Signé ZORO. ..Z….




    23



    3
    El Fellag
    21 juin 2018 - 9 h 27 min

    Très certainement se n’était pas la première fois,ni la dernière fois c’est des habitués avec des complices des hautes gamme,voir des têtes de l’État voyous,ce qu’il arrive à ceux qui confié les commandes aux traîtres étrangers




    25



    5
    Anonyme
    21 juin 2018 - 8 h 25 min

    par expérience, je suis persuader que ça va être comme d habitude une petite peine avec sursis une petite tape sur les doigts surtout que c est des chakhsias et fils et membre du clan ,ils ont le droit de commettre des crimes de masse en toute impunité




    26



    1
    Rascasse
    21 juin 2018 - 7 h 47 min

    Il faut démantelé le club des pins qui est une vraie pépinière de malfaiteurs , croyez-moi le club des pins a lui seul fait plus de mal que la main étrangère, le démantèlement du club des pins et l’une des solutions de la crise algérienne




    39



    4
      Anonyme
      21 juin 2018 - 14 h 37 min

      Club des pins ou club de la mangeoire




      15



      0
        Gatt M'digouti
        22 juin 2018 - 8 h 54 min

        Plutôt la principauté wilaya 49 !
        Un souvenir des années 70 me hante encore. Alors qu’une conférence rassemblant les dirigeants africains ou les pays non alignés était tenue au Club des Pins, des gens nageaient et les familles se promenaient librement. Quelques gendarmes éparpillés discrètement ci et là et c’est tout.
        Du moment que le terrorisme est vaincu en Algérie, vous n’avez nulle raison de rester, rendez nous nos plages Club des Pins et Moretti.




        5



        0
    Lghoul
    21 juin 2018 - 7 h 13 min

    Des réseaux tentaculaires – A TOUS LES ECHELONS DU POUVOIR – qui vont mettre le pays KO tôt ou tard si rien n’est fait en urgence. Quand la corruption atteind toutes les institutions et devient légalisée, l’argent facile n’a pas de limites et, après les vols sauvages en milliards de l’argent du peuple, la drogue suivra automatiquement pour empoisonner ce même peuple. Le pays est vendu dans toute sa totalité avec la bénédiction des mecenaires camoufflés dans toutes les institutions. Ceci n’est que le sommet de l’iceberg.
    Un jour les vrais patriotes rendront l’Algérie et son honneur aux algériens.




    23



    4
    Anonyme
    21 juin 2018 - 1 h 22 min

    Les avocats feront tout pour minimiser les charges des rejetons Tebboune, de l’ex président de l’APC de Benaknoun,et du fils de l’ancien wali de Relizane. Il suivront le chemin de Farid Bedjaoui qui vient de se faire naturaliser libanais. Ils ont les dents longues et pointues de requin. Il passeront à travers les filets,s’installeront à l’étranger, l’affaire sera brouillée, prendra un temps fou,puis sera oubliée,puis rangée dans un tiroir.
    L’argent n’a pas d’odeur, il arrive à corrompre même ceux qui ont un bon flair.




    27



    3
    Mme CH
    21 juin 2018 - 0 h 46 min

    Pas de mise en liberté provisoire, ils risquent de prendre la fuite avec la complicité de certains cercles…! Ils resteront en détention dans un « Shératon » jusqu’à la clôture de l’enquête..! Celui qui est innocent pourra sortir et les coupables devraient passer tout droit à la potence…ou à défaut à Reggan…!
    Un criminel tue un ou deux ou 10 personnes à la fois, mais le trafiquant de drogue tuent des millions de personnes à la fois…et encore le criminel peut être un psychopathe mais le vendeur de drogue, il commet son forfait abominable pour de l’argent sale….! Allah Yahdina…Amine




    21



    6
    Widor
    20 juin 2018 - 22 h 49 min

    n’y est aucune crainte;c’est juste une scène de comédie comme par le passé;des affaires;Sonatrach;1-2-3-4-5;concernant messieurs;Chakib;ould Kaddour,Bédjaoui;et puis l’affaire Auto-Ghoul;l’autoroute la plus chère ou monde et l’argent détourner;l’affaire du fils d’Ould Abbès est la vente des sièges a l’Assemblée Populaire Nationale;l’affaire bouchouareb et l’argent détourner;l’affaire de détournement Saidani le drebki;toutes ces affaires et d’autres ont été classée sans suite;Pharaon d’Oujda veille sur ses poulains;bientot nous allons dépasser notre cher voisin de l’ouest




    29



    1
    Mohamed
    20 juin 2018 - 22 h 38 min

    Salam aleikoum,

    Après le jugement et condamnation, et que la police et le tribunal n’auront plus besoin de preuve matérielle (cocaïne), il faut que la drogue soit brulée en publique après que les spécialistes les certifient avant chaque incinération de chaque petit lot par des actifs chimiques, on ne sait jamais si le vrai lot serait remplacé par de la farine ou par bicarbonate de soude car je suis sur que les autres associés qui ne seraient pas tombés et qui passeraient par les mailles de la justice, essaieraient de récupérer leurs investissement, car 701 kg de cocaïne wow croyez moi, on ne voit ça que dans des films car c’est une quantité importante que les grands barons peuvent se permettent de s’arranger entre eux, les petits dealers se permettent que des petits kilos.




    30



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.