Complot humanitaire

Algérie Europe migration Subsahariens
L’Algérie prend en charge elle-même les migrants qui pourraient se retrouver en Europe. D. R.

Par Akram Chorfi – Serait-on en train de substituer aux différents printemps qui ont traversé notre pays sans réussir à le déstabiliser, un printemps plus insidieux ? Serait-on en train de faire du phénomène de la migration massive, que notre pays gère de la façon la plus pertinente qui soit, ce printemps dont on parle ? Au vu de ce qui se passe, se dit et se pense un peu partout en Occident, tout porte à croire qu’il s’agit d’un «complot humanitaire» contre l’Algérie.

Lorsqu’on interroge les faits et la réalité du terrain, lorsqu’on consulte les comptes rendus médiatiques et les communiqués qui ont émaillé la presse locale et internationale, on se rend compte, dotés de cette mémoire, que l’Algérie a toujours pris des positions et formulé des propositions de sortie de crise, dans le cadre des conflits régionaux et des crises migratoires, les plus intéressantes, les plus pertinentes, pour ne pas dire les plus réalistes et les plus sensées, dans le sens où elles sont constructives et profitables pour les parties en crise.

En même temps, on se rend compte que les partenaires européens, parties prenantes dans la gestion des crises régionales, y compris celles subsahariennes, demeurent sourds à ces propositions, même lorsque, sur le terrain, le temps finit par confirmer la pertinence de celles-ci et leur validité opératoire.

Le cas du phénomène migratoire subsaharien illustre on ne peut mieux cette situation où l’on assiste à une stérilité de la concertation européenne dont les positions internes demeurent inconciliables quand il s’agit de répondre à la proposition algérienne de prendre en charge, collectivement, le fléau migratoire à la source en mobilisant les moyens nécessaires à la dynamisation des secteurs dont la défaillance au niveau des pays touchés, sur les plans économique, social et même sécuritaire, a accentué et massifié le fléau migratoire.

Un refus inexplicable au vu de la pertinence de la proposition, d’autant plus que le coût qui en serait induit n’est pas prohibitif dans le cadre d’une action collective, cela surtout que la gestion du fléau séparément imposera des coûts humains, financiers et sécuritaires incommensurables sur le très long terme.

Un refus irrationnel si l’on considère que l’Algérie, en recherchant des solutions de long terme profitables aux Etats du sud subsaharien, sert aussi les intérêts des pays de l’Europe, notamment tiers-méditerranéens, en prenant en charge, elle-même, les centaines de milliers de migrants qui pourraient, à défaut, se retrouver sur les rives nord de la Méditerranée.

A. C.

Comment (14)

    HOUMTY
    28 juin 2018 - 16 h 03 min

    SALAM L’KHAWA…. L’occident en particulier certain pays, qui se reconnaiterant, ont créer cette tragedie en plusieurs actes, et font en sorte de faire culpabilisé L’ ALGERIE et lui céder  » LA PATATE CHAUDE  » ! Joué a ce jeux est trés trés DANGEREUX, pour l’union européene, car si LA MERE PATRIE tombe, c’est toute l’AFRIQUE et l’europe qui IMPLOSERON , car ce ne sont pas des petites ou moyens embarcations qui arriverant au porte de l’europe…. ça serra des PAQUEBOT et des FERRY ( détourner ) plein de centaines de milliers de gens aperer ! ça donne a réfléchir tout ÇA..QU’ALLAH PROTÉGE LA MERE PATRIE L’ ALGERIE SONT A.N.P et A MORTS LES TRAÎTRES

    ALGERIE INDÉPENDENTE !!!!
    26 juin 2018 - 18 h 17 min

    ON GERE VOS MIGRANTS COMME ON L’ENTENDS ET ON CONTINUERA LES EXPULSIONS MASSIVES !!!!!

    12
    4
    Anonyme
    26 juin 2018 - 15 h 21 min

    Au vu de toute l’effervescence que vit le monde aujourd’hui, les solutions à certains problèmes posés demandent plus que de l’improvisation ou du dictât. Les choses sont sérieuses et les gens sérieux le savent bien. Aussi, et dans le cas de mon pays, je dirai merci à tout ce bon monde qui voit en nous une nation généreuse, mais doit-on leur rappeler que la générosité est une nature de l’homme, pas un choix ou bien une obligation.
    La bonté de ce peuple est millénaire et refuse toute manipulation génétique…

    6
    5
    Djeha Dz.
    26 juin 2018 - 14 h 55 min

    • Mise à part le fait que l’Algérie est un pays qui dérange de part ses principes politiques souverains et personnels, il est clair, que l’Algérie soit dans les collimateurs européens, arabes et sionistes.
    Il ne pouvaient mieux comploter qu’à travers cette odieuse manipulation de la misère des migrants subsahariens.
    Nous savons tous qui est responsable de la misère des Africains.
    Nous avons besoin d’affronter avec intelligence et détermination cette question humanitaire et politique dans toutes ses dimensions avec tous les pays concernés Africains et Européens.
    Ceux qui ont à cœur le problème des migrants, donc de la pauvreté avant tout , alors qu’ils l’affrontent là où elle est né.
    La solution du problème n’est pas dans le déplacement de ces pauvres populations.
    Les ONG, sont les premières responsables de cette crise humanitaires des subsahariens, les ONG ne disent pas toutes la vérité et font plus de politique qu’autre chose.
    Rien de plus légitime pour l’Algérie, que de se défendre et en premier contre la désinformation organisée sur le dos des migrants pour saborder le pays.

    Certains commentaires qu’on lit ici et là sur les migrants, ne nous rendront aucun service bien au contraire on les utilisera contre nous, sans pour autant résoudre la question.
    Dénonçons plutôt les fausses ONG, le néocolonialisme et l’impérialisme qui sont à l’origine du drame humanitaire des populations pauvres.
    Dénonçons le business que cache si bien ces organisations et leurs soutiens, la misère des uns est entrain de faire le bonheur des autres et risque de déstabiliser notre pays.

    10
    2
    Anonyme
    26 juin 2018 - 13 h 54 min

    Complot ou pas complot les algériens refusent la présence de migrants subsahariens en Algérie, Algérie aux algériens.

    14
    3
    Beko Stg
    26 juin 2018 - 13 h 16 min

    J’avais laissé un commentaire sur votre site il y a environ deux semaines sur un article qui parlait des calomnies que subie l Algérie à propos des fameux «  »migrants » ».

    J’avais dis que l’Algérie subie depuis environ 2 ans maintenant, des campagnes malveillantes et acharnées régulières de dénigrement/calomnies/mensonges de la part d’ONG et de médias étrangers qui l’accuse de tout et n’importe quoi. Il suffit par exemple qu’un «  »migrant » » fasse un simple témoignage en anonyme dans lequel il peut raconter tout les mensonges possibles sur l’Algerie pour que son témoignage soit repris en boucle par certains médias qui, le temps de dénigrer l’Algérie, mettent le professionnalisme que doivent avoir les journalistes à la poubelle.

    – La Hongrie a fermé ses portes aux réfugiés syriens fuyant la guerre, personne n’a rien dit.
    – Le Cameroun a expulsé en 2015 plus de 100 000 réfugiés nigérians qui fuyaient boko haram, personne n’a rien dit.
    – La population Sud-africaine a expulsé sauvagement des migrants venus de Somalie et d’Erythrée, personne n’a rien dit.
    – L’entité sioniste est sur le point d’expulser TOUS les «  »migrants » » subsahariens, personne n’a rien dit
    Mais quand l’Algérie rapatrie une dizaine de migrants illégaux ne fuyant aucun conflit, aucune guerre, TOLLÉ INTERNATIONAL. Voilà la définition même de l’hypocrisie.

    18
    4
    Anonyme
    26 juin 2018 - 12 h 33 min

    L’Italie a verrouillé ses frontières maritimes donc l’alternative actuelle pour ces déserteurs subsahariens est normalement l’Espagne, les subsahariens doivent tracer un bon plan pour leur périple en évitant l’Algérie et devaient plutôt choisir le Maroc.

    10
    4
    Anonyme
    26 juin 2018 - 10 h 53 min

    Il faut rendre les frontières Sud hermétiques et faciliter aux migrants illégaux en Algérie le passage en Europe en les aidant à se procurer des embarcations
    Toutes autres démarches ou solutions ne sont que perte de temps
    L’Algérie n’est pas responsable du chaos que vit les pays du Sahel pour en assumer les condequences

    17
    4
    Felfel Har
    26 juin 2018 - 10 h 15 min

    Nous devons absolument contre-attaquer de manière officielle 1- en rappelant que l’Algérie est souveraine dans la défense de son territoire, 2- en faisant remarquer que les pays européens eux-mêmes ont mis en oeuvre des moyens énormes pour prévenir l’invasion d’immigrants, 3- en filmant (pour démentir les ONG et les immigrants qui leur servent d’alibi) leur rapatriement, apportant ainsi la preuve du contraire de ce que leur propagande prétend. Il faut marteler l’argument selon lequel l’Algérie n’a pas pour vocation de « chouchouter » ceux qui sont entrés illégalement dans le pays et que leur pays d’origine doit non seulement les reprendre, mais aussi prévenir ces exodes vers le nord en contrôlant leurs frontières. L’Occident, directement responsable de ces exodes, ne s’émeut jamais des calvaires que subissent ces populations en traversant le désert pour atteindre la terre promise. Quand on est aussi lâche et hypocrite, on devrait par pudeur s’abstenir de faire la leçon aux autres.

    21
    4
    Zalzale06
    26 juin 2018 - 9 h 47 min

    AVIS A TOUS LES MIGRANTS
    La Corse Est Prete a Vous Recevoir

    13
    9
    Chaoui Ou Zien
    26 juin 2018 - 5 h 17 min

    On ne peut plus continuer a prendre des gants avec ces hypocrites de l’autre cote de la mare. Du bien, ils ne nous en veulent pas. C’est clair comme l’eau de roche. Notre pays doit absolument accelerer la cadence des rapatriements des illegaux subsahariens aussi bien que de ceux qui ont obtenu la nationalite algerienne d’une maniere illicite. On n’a rien a leur offrir et ils ne peuvent pas continuer a occuper les trottoirs de nos villes et villages. Quant aux passeurs, une fois identifies, ils doivent etre fusilles sur les places publiques de nos villes frontieres sans aucun autre etat d’ame. Ce qu’ils font subir a notre (leur?) pays est absolument dangereux pour sa stabilite. En donnant l’example dont l’extremite (j’en conviens) est justifiee, on ne manquera pas de donner un signal fort aux autres passeurs leur montrant ce qui les attend une fois capture. L’Algerie n’a pas cree leurs problemes et n’a pas non plus a les subir. On ne doit pas se laisser intimider par les pays qui l’ont fait ou leurs ONG aux ordres. Jusqu’a present on a exerce enormement de restrainte a leur egard au point ou nous passons maintenant pour les idiots du village au sud de nos frontieres tout comme chez les fourbes du nord. Pour que notre pays soit sure que ce n’est pas uniquement de la parlote de notre part, on n’a qu’a creer une autre « sendouq atadhamoun » comme dans les annees 60 si les fonds manquent. Je suis certain que la diaspora algerienne (moi en premier) mettra la main dans la poche pour l’alimenter. Une condition doit etre claire cependant. Ces fonds doivent etre sous controle absolu de l’ANP et les raisons sont surement claires pour tout un chacun.

    16
    3
    ali
    25 juin 2018 - 21 h 53 min

    ces reportages sont de très bonnes choses dans la mesure ou ils nous font une publicité ) savoir: l’Algérie est une terre de plus en plus hostile aux illégaux, tant mieux ces ONG ne nous font pas peur

    33
    3
    Anonyme
    25 juin 2018 - 20 h 31 min

    Que les pays européens et de l’OTAN qui ont assassiné délibérément le Guide Allah Yarhmou et surtout la France dont la responsabilité est pleine et entière prennent ces migrants en charge.
    Au pays d’envoyer directement ces migrants à la France l’Europe.
    Ce procédé d’immigration massive est un procédé sioniste de déstabilisation du pays après échec machallah de leur guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire.
    Que le pays renvoie tous ces migrants à la France BHL Sarkozy et oligarchie sioniste.

    33
    3
    Anonyme
    25 juin 2018 - 20 h 30 min

    L’Algérie doit mettre la zone frontalière avec le Mali et la niger sous une très haute surveillance et celui qui osera passer la frontière doit être cruellement sanctionné et renvoyer car ces populations ne comprennent que par la sévérité.
    Les subsahariens actuellement en Algérie doivent être reconduits chez eux dans les plus brefs délais. Nous rencontrons toujours des mendiants subsahariens dans nos villes, ça suffit ils doivent comprendre qu’ils ne sont pas tolérés en Algérie et même les pseudo bosseurs qui croient que ce travail leur apportera gain de cause. Algérie aux algériens.

    34
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.