Ouyahia : « L’Algérie n’acceptera pas d’accueillir des centres pour les migrants clandestins »

clandestins, Ouyahia UA
La politique migratoire de l'Algérie concernant son volet clandestin est claire. D. R.

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a affirmé samedi à Nouakchott que l’Algérie «n’acceptera pas d’accueillir des centres pour les migrants clandestins» sur son sol, précisant que la position de l’Algérie à ce sujet a été déjà exprimée par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.

«La position de l’Algérie a été déjà exprimée, il y a deux jours, par le ministre des Affaires étrangères. L’Algérie n’acceptera pas d’accueillir des centres de ce genre», a-t-il indiqué, faisant observer que «les Européens sont en train de chercher où placer leurs centres».

Ouyahia s’exprimait dans une brève déclaration à la presse internationale au sujet des «centres de débarquements pour migrants clandestins», à son arrivée au Centre des conférences et des congrès où se tiendra le 31e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, dimanche et lundi.

«Il est exclu que l’Algérie ouvre une quelconque zone de rétention», avait affirmé mercredi dernier Messahel au sujet de la crise migratoire, soulignant à ce propos que l’Algérie est confrontée aux mêmes problèmes de l’Europe, dans une interview à RFI.

«Il est exclu que l’Algérie ouvre une quelconque zone de rétention. Nous sommes déjà confrontés aux mêmes problèmes. Nous procédons à des reconductions, mais nous le faisons selon des arrangements que nous avons avec les pays voisins», avait indiqué le chef de la diplomatie algérienne, soutenant que lorsqu’il s’agit de la migration clandestine «il faut que les choses soient bien comprises».

R. N.

Comment (12)

    Anonyme
    2 juillet 2018 - 2 h 20 min

    Plutot l’expulsion des Algériens de souche;car ceux qu’ils nous dirigent a majorité se sont des ex-réfugies

    10
    1
    anonyme
    1 juillet 2018 - 14 h 23 min

    si on parlait plutôt de cocaïne plutôt que de détourner l’opinion sur les sales affaires qui secouent le pays

    8
    9
    Rachid Djha
    1 juillet 2018 - 9 h 38 min

    H’mimed, Quid des 450.000 clandestins marocains ?
    A moins que vous aussi vous faites dans les deux poids deux mesures !

    15
    7
    Felfel Har
    1 juillet 2018 - 9 h 16 min

    L’Europe devrait exiger des pays qu’elle occupe au Sahel de verrouiller leurs frontières pour prévenir cet exode massif vers le nord. C’est d’une importance capitale, car le plus urgent est de stopper, à la source, ce flot continu de réfugiés. Qu’elle leur donne aussi les moyens financiers de se développer au lieu de se ruiner en guerres au Maghreb et au Moyen-Orient!!! Qu’elle s’assure que cette aide n’est pas détournée par des fonctionnaires véreux! Last, but not least, qu’elle cesse de penser que l’Algérie, toujours visée par leurs complots, se prêtera à leurs diaboliques combines!

    93
    5
    Anonyme
    1 juillet 2018 - 8 h 12 min

    Les algériens refusent catégoriquement la déformation de leur culture et la transformation de leur pays en une garderie de personnes qui refusent d’améliorer leurs situation chez eux par le travail et le combat pour une vie dans la dignité. Aucun pays ne veut de ces migrants du sahel et les cris des ong ne font qu’encourager ces peuples à se déraciner de chez eux pour se jeter dans les déserts et les océans pour une vie de clandestins non désirés chez les autres, il faut être subsaharien pour affronter de tels risques et même des humiliations. Qu’ils restent chez eux ces migrants pour Travailler leurs magnifiques pays..

    40
    5
    Anonyme
    1 juillet 2018 - 3 h 56 min

    Pourtant vous avez accueilli des centaines de milliers de migrants arrivés de Oujda dans les bagage de Boukharouba et qui sont aujourd’hui à la tete de toutes les grandes entreprises, les ministere, Sonatrach, des migrant chassés voila 4 siecle par la reconquista et qui ont trouvé un paradis en Algerie puisque c’est eux qui détiennent le portefeuille de notre pays qu’est sonatrach.

    17
    14
    Action
    1 juillet 2018 - 1 h 16 min

    L’ALGERIE SI NI PAS UNE POUBELLE.

    15
    10
    Gary M'digouti
    1 juillet 2018 - 1 h 09 min

    Pourtant vous avez accueilli 450 000 migrants de l’ouest qui savourent notre unique et inimitable couscous, qui se délaissent en écoutant nos chansons issues du terroir culturel, qui scolarisent et soignent leurs enfants gratuitement !
    P.s: et qui nous insultent !!

    23
    13
    Mme CH
    1 juillet 2018 - 0 h 23 min

    Voilà qui est clair et précis…la position de l’Algérie est bien connue maintenant, les européens ont deux solutions: la meilleure et la plus souhaitée est qu’ils cessent leur ingérence et leur agression contre les pays arabo-musulmans et africains, la deuxième est qu’ils prennent en charge les migrants en contrepartie de leur pillage des ressources naturelles et humaines de ces pays….!

    Quant aux «centres de débarquements pour migrants clandestins», ils n’ont qu’à les installer à leurs frontières..pour procéder à la migration sélective comme à leur habitude..et jeter les autres dans la mer loin des yeux…!!! L’Algérie ne s’ingère pas et n’agresse pas les autres, donc elle n’a pas à payer la sauce…!

    Mais bon sang, les peuples africains doivent sortir de leur léthargie et prendre conscience du fait qu’ils soient toujours colonisés par les forces du mal….au lieu de prendre le large, ils doivent lutter pour leur indépendance…! Les tyrans ne sont grands que parce que vous êtes à genoux…!

    31
    7
      Felafel
      1 juillet 2018 - 16 h 30 min

      @Mme CH
      Bonne analyse
      Cette immigration massive est un procédé sioniste de déstabilisation du pays en lien direct avec l’assassinat du Guide le Colonel Kadhafi Allah Yarhmou le chaos libyen délibéré et par extension sahélien.
      Philippe Tesson partisan d’IZ RAT HELL a dit « les musulmans amènent la merde en France » pas condamné par la justice française de Tribunal correctionnel de Paris l’ayant relaxé alors que pour de l’antisémitisme VIRTUEL de la communauté des pleurnichards porteurs de kippa les condamnations vont bon train.
      Alors je réponds à cet ami de l’oligarchie sioniste de BHL et cie « qui amène la merde ?! » N’est-ce pas la France Sarkozy BHL et ces pays européens de l’OTAN qui ont attaqué la Libye et assassiné Kadhafi Allah Yarhmou, qui financent le terrorisme sioniste en Syrie, à l’origine de la guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire, l’Irak …Yémen ….etc…la Palestine OCCUPÉE.

      6
      1
        Mme CH
        2 juillet 2018 - 0 h 09 min

        Merci Felafel…! Effectivement ce phénomène de migration a été planifié, il y a bien longtemps, par les sionistes, et c’est plus profond qu’on le croit…Voici pourquoi…!

        « « Nous [les Juifs] avons l’intention de transformer l’Europe en une race métisse d’asiatiques et de nègres dominée par les Juifs. » Le « père fondateur » Juif de l’Union Européenne, Richard Coudenhove-Kalergi, dans ‘Praktischer Idealismus’, 1925.)

        « L’homme qui conçut le plan génocidaire des peuples de l’Europe fut un des principaux initiateurs du processus de l’intégration européenne. L’élite le considère comme le fondateur de l’Union Européenne. Il s’agit de Richard Coudenhove Kalergi »…

        Dans son ouvrage « L’idéalisme pratique », Kalergi indique que les résidents des futurs « États-Unis d’Europe » ne seront pas les peuples du Vieux continent, mais le produit du métissage. Il déclare précisément que les peuple d’Europe doivent se mêler aux asiatiques et aux races de couleur, créant ainsi une race sans identité et facilement contrôlable par l’élite dirigeante.

        Kalergi préconise d’éliminer l’autodétermination des nations en utilisant les mouvements du séparatisme ethnique et de l’immigration de masse. Afin que l’Europe soit contrôlée par une élite, il recommande que les peuples soient changés en une race métisse homogène faite de noirs, de blancs et d’asiatiques. »

        2
        1
    Anonyme
    1 juillet 2018 - 0 h 18 min

    Les médias vendus et les ONG à la botte sont bien les seuls à s’exciter. Je lis les réactions des lecteurs sur les sites français et anglophones au sujet des expulsions de clandos subsahariens par l’Algérie : franchement, tout le monde s’en tape !
    Tout le monde, n’exagérè-je point?
    Bon, on va dire 99 %.

    23
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.