Pétition contre l’exclusion des femmes d’une piscine à Alger

pétition Ardis
Les femmes interdites de piscine au centre commercial d'Ardis. D. R.

Par Hani Abdi Une pétition a été lancée contre l’interdiction des femmes de la piscine du Centre commercial Ardis à Alger. Sous le slogan «L’Algérie est algérienne par ses femmes et ses hommes», cette pétition vise à interpeller le ministre de la Justice sur cette interdiction qui constitue un acte de ségrégation entre les deux sexes.

«Ces femmes qui, hier, ont combattu à côté des hommes et sur qui aujourd’hui on applique seulement la Chariâa (Code de la famille) se retrouvent dans une situation d’exclusion face à cette montée honteuse et indigne de notre pays. De la haine à leur encontre, les actes, les agissement verbaux et physiques ne cessent d’augmenter contre elles», lit-on dans le texte de la pétition. Les initiateurs de cette pétition affirment qu’il est clair qu’«une certaine frange de notre société veut faire de la femme non pas une citoyenne mais un objet vivant, dominé, contrôlé et relégué à des tâches secondaires, sans conscience, sans volonté».

Les lanceurs de cette pétition réclament ainsi l’intervention du ministre de la Justice pour faire appliquer les lois de la République et faire barrage aux abus et excès qui obéissent à des considérations idéologiques.

«Monsieur le ministre, est-il normal que l’Etat algérien donne des autorisations d’exploitation de centres de loisirs où la femme algérienne est exclue tel un animal ? Nous vous demandons de suspendre toute activité commerciale de ce centre tant que cette discrimination indigne de l’Algérie et de son Histoire ne sera pas levée», concluent ainsi les lanceurs de cette pétition.

Les actes de discrimination envers les femmes se multiplient ces derniers mois. On se souvient encore du «facebooker» qui a appelé à asperger les femmes non voilées d’acide. Le ministre de la Justice avait rapidement réagi et ordonné une enquête qui a permis d’identifier et d’arrêter l’auteur de ce message qui nous rappelle les sombres années du terrorisme.

H. A.

Comment (30)

    Alilapointe
    20 juillet 2018 - 20 h 09 min

    Comme dab c’est pur mensonge, j’ai etait avec ma femme et enfant, ils n’ont pas interdit l’acce a ma femme… nous avons nagez et il avait meme des filles … une fois de plus les ennemis de l’algerie tjr a lancez un os empoisonnee a des moutons.




    0



    0
    Anonyme
    6 juillet 2018 - 6 h 02 min

    Simplement : Nous partageons votre avis, trouvons la simplicité musulman à la débauche venant de l’occident.




    0



    2
    ALLIENATION ...
    5 juillet 2018 - 17 h 12 min

    ils ont raison d’avoir pondu cette interdiction car il y’a QUE des hijabiyates dans l’eau de la piscine et avec leurs hijabs !!! svp..donc rien à rajouter .

    Les PISCINES et les PLAGES , S’EST RECONNU MONDIALEMENT POUR SERVIR A NAGER ET SE DESALTERER EN MAILLOT DE BAIN ; et donc celui ou celle qui vent « nager avec ses vêtements » , il (elle) n’a qu’à essayer de nager sur du sable dans le désert de l’arabie et non pas dans des piscines et des plages .




    21



    4
    Aguellidh
    5 juillet 2018 - 13 h 06 min

    Moi je me baigne en gandoura au milieu des femmes en hijab. Seulement l’eau et l’air me gonflent la gandoura et du coup toutes les femmes me regardent et ça me choque vraiment de me voir harcelé. Je vais écrire au ministre pour lui dire que s’il existe des lois contre le harcèlement des femmes sur l’homme.




    10



    14
    PREDATOR
    5 juillet 2018 - 0 h 40 min

    JE DÉDIE CETTE CHANSON A « OULED LALIJOU »
    YA HASRAH ALA ZMEN
    LE DUO MAHDIA et AIT EL AID
    https://www.youtube.com/watch?v=kTILeT73k_s




    3



    16
    PREDATOR
    5 juillet 2018 - 0 h 30 min

    AUX INITIATEURS DE CETTE PÉTITION (ce sont ouled lalijou : les rejetons des légionnaires)
    JE LES INVITE A ECOUTER CETTE CHANSON JUSQU’ A LA FIN
    Nos anciens étaient vraiment des visionneurs
    Creux qui veulent exhiber leurs femmes et filles ils savent où aller
    https://www.youtube.com/watch?v=54PEDC_ACIE




    1



    27
    PREDATOR
    5 juillet 2018 - 0 h 06 min

    A cette cadence bientôt ça sera mariage pour tous
    Que sont devenues nos valeurs?




    1



    22
    Chibl
    4 juillet 2018 - 23 h 55 min

    La raison est toute simple, ces femmes sont en Hidjeb et cela est anti hygiénique , ont ne rentre pas dans une piscine en hidjeb mille milliards le mille sabords!!! ces ploucs d’arrivistes avec leurs femelles ont fait de nous les derniers de la classe.




    40



    6
      Zaatar
      5 juillet 2018 - 11 h 09 min

      Il y a encore chez nous des femmes qui nagent en hidjab ? Et le deux pièces alors il est fait pour qui ? Et pourquoi la femme algérienne ne se baignerait elle pas en maillot de bain ? Est ce si provoquant pour l’homme algérien qui nage à côté ou qui regarde du haut de son transat ? Y aurait il partout des esprits mal tournés chez nous ? Moi je me rappellerai tout l’époque du début de la parabole chez nous. Elle était collective, Et il y avait des petits malins du quartier qui s’amusaient à éteindre les démos tous les premiers samedi de chaque mois vers minuit, juste pour voir la flopée de barbus sortir demander qu’est ce qui se passe et pourquoi y a plus de signal. Ça me faisait marrer vraiment. La piscine c’est tous les jours en fait… Qu’il fait chaud pour l’algérien.




      20



      4
    ZORO
    4 juillet 2018 - 23 h 54 min

     »’ L Algerie est Algerienne par ses femmes etses hommes » amen ainsi soit il au service national pas dans des piscines!!!
    SIGNE ZORO. ..Z….




    4



    12
    L'homme ARABE EST MALADE
    4 juillet 2018 - 23 h 31 min

    une piscine sans femmes ….n’importe quoi !
    si des hommes trouvent qu’ils ne faut pas de femmes dans les piscines …ils n’ont qu’à baisser leur regard malicieux et aller se faire soigner chez des psychiatres pour leur esprit mal intentionné , c’est ce qui est recommandé dans les écrits .(radh al bassar ) , l’homme arabe n’a pas fini de voir les femmes comme des femelles , c’est trés grave , et pour finir je dirais que : LE SEUL VRAI PROBLEME QUI POUSSENT LES SALAFISTES A AGIR DE LA SORTE , C’EST PARCEQU’ILS CROIENT QUE LES FEMMES SONT DES « SOUS ETRES » QUI DOIVENT RESTER A LA MAISON , faire le ménage …etc rien d’autres , juste des servantes quoi !!!! et ceci a été hérité depuis les écrits fallacieux de certains se faisant passer ^pour des « théologiens moussahihine les récits… » ou plutot qui ont su manipuler des récits comme le voulait le roi …(alhakem) à l’époque ; des théologiens bien connus depuis des siécles … et qui sont suivis AVEUGLEMENT aujourd’hui !!!! ensuite on se demande pourquoi on est resté dans ce marasme paralysant ..!!!
    toute la société arabo musulmane est à revoir car leur principale spécificité reste la décadence intellectuelle .




    30



    5
    anonymette
    4 juillet 2018 - 23 h 15 min

    moi je suis pour que les piscines ne soient accessibles qu’aux hommes ! les femmes à la maison! et pas devant la télé hein ! faire la popote à son mari, lui repasser ses chemises, décrotter ses babouches et amidonner son kamis voilà le rôle de la femme pieuse qui ne s’intéresse pas à ces futilités de piscine et de rafraichissement dans un lieu public ! fi, aoudoubilah! la femme musulmane, la vraie, s’occupe de sa maison et de sa progéniture ! l’Homme lui peut aller se baigner après le travail avant ou même pendant , c’est son droit ! que la femme n’oublie pas de laver les serviettes et d’y ajouter de l’assouplissant de sorte à ce que son mari puisse profiter pleinement de ce rare moment de détente quotidienne qu’il s’autorise pendant 3 heures ! de temps en temps chaque jour après une bonne sieste , une bonne gasra avec les potes du quartier et quelques moments khaloui adossé à son mur préféré, oui il a ce droit lui qui ne se ménage pas pour travailler 3 h par jour et circuler en voiture 8h dans les ‘encombrements’. alors mesdames cessez ces enfantillages votre salut est entre les 4 murs de votre maison avec une eau qui coule 24h/24 au robinet !




    18



    9
    Mme CH
    4 juillet 2018 - 22 h 34 min

    Je suis contre l’interdiction des femmes de la piscine, mais il faut trouver un moyen simple pour résoudre le problème…! Une piscine pour les hommes et une autre pour les femmes ou bien des séances pour les hommes et des séances pour les femmes et comme ça tout le monde se baignera tranquille…!

    Par ailleurs, je suis une femme…..et je ne voudrais pas me baigner à la piscine en une pièce, deux pièces ou en 1/2 pièce devant/avec des hommes qui ne cesseront pas de m’épier..etc..etc…Je connais Kharoub Bladi…il n’y a pas que des « pieux », il y a aussi des pervers, des sybarites et des esprits tordus et mal tournés…!! En plus, nos concepts religieux, nos valeurs morales, notre pudeur nous interdisent de nous mettre presque nues devant des hommes étrangers….nous sommes des musulmans non..??!

    Dans l’article je lis: «une certaine frange de notre société veut faire de la femme non pas une citoyenne mais un objet vivant.. » C’est aussi valable pour ceux qui veulent la dénuder et veulent faire d’elle non pas une citoyenne mais un produit de publicité, un objet de séduction, un argument de vente et un objet de convoitise, de désir et carrément un objet sexuel…!!!

    La femme n’est ni inférieure ni supérieure à l’homme, et il n’y a pas de dualité entre l’homme et la femme comme certains s’acharnent à le faire croire, ils sont tout simplement complémentaires…!!!

    Ainsi, la femme se trouve coincée entre deux extrêmes, entre les ignares des concepts de la religion qui n’ont pas encore compris que la femme a été libérée par l’Islam, il y a 14 siècles et entre les benêts qui n’appliquent pas convenablement les concepts de l’Islam..et qui ont aussi l’esprit tordu dans un autre sens..! Donc, nous devons nous démarquer et nous défendre nous-mêmes, pas besoin que des tuteurs hommes parlent à notre place…!! Laissez les femmes tranquilles…trouvez un autre joujou…!




    13



    34
      anonymos
      4 juillet 2018 - 23 h 16 min

      Il y a des femmes qui veulent se baigner où elles veulent. Elles sont libres d’exercer leur droit civique. C’est les soi disant croyantes qu’elles doivent ne pas aller a la piscine car elles se sentent inconfortables. La loi islamique interdit aux femmes d’aller a la piscine même entre femmes. Paracerque il y a aussi des femmes lesbiennes qui ont un regard sensuel sur la femme. Ce n’est pas le cas de l’homme. C’est l’Arabie Saoudite ou l’Islam est inné qui affirme cela. La démocratie et la liberté est une route aller retour. Et pourquoi tu veux nous forcer a être musulmans. Pas tout le monde est musulman même algérien.




      25



      5
        Mme CH
        7 juillet 2018 - 2 h 25 min

        Qui vous force à être musulman…??? « Lakoum Dinoukoum Wa Liya Dini »……….. Même le Bon Dieu
        ne l’a pas fait, Il a dit « Nous t’avons fait descendre le Livre, pour les hommes, en toute vérité. Quiconque se guide [le fait] pour son propre bien ; et quiconque s’égare, s’égare à son détriment. Tu n’es nullement responsable [de leurs propres affaires]. » (S.39, V:41)

        « Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est- ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? » (S10, V:99).

        Par contre, c’est vous et vos petits amis qui veulent nous Athéiser en nous dénudant petit à petit de nos valeurs morales, nos repères, nos bonnes traditions, nos concepts religieux, notre identité…etc…qu’est-ce que vous proposez en échange: le Libertarisme dans le cadre d’une mondialisation sauvage matérialiste…qui va détruire le Minus et son environnement…!
        Alors, laissez les femmes tranquilles, elles n’ont pas besoin d’avocats, elles sont capables de se défendre elles-mêmes…!




        0



        4
          ananas
          7 juillet 2018 - 19 h 02 min

          Vous devriez rajouter que tout musulman qui quitte l’islam il faut le tuer selon un hadith. C’est des femmes qui font la pétition et je les supportent. Je fais mon devoir de se ranger du cote de la justtice. Je suis d’accord pour qui des femmes veulent une piscine féminine pour elle mêmes en même temps je suis d’accord pour la mixitee mais sans burkini et hidjab car ce n’est pas hygiénique et ca peut causer la noyade a cause du poids des vêtements lorsque imbibes avec de l’eau. Je ne force pas mes idees sur les gens mais je dis la verite comme le Nabi a dit: ‘Dire la verite meme c’est amère’. Je ne fais qu’eclairer. Ils y a mille et une facon d’etre muslman mais je ne sais pas quelle Islam est correcte. Car chacun dit mon Islam est le plus correct et tous les autres sont faux. Ce que nous demandons c’est que les barbus et les hidjabisées ne foutent la paix et nous laissent vivre a notre guise tant en respectant les vies privées et croyances des autres.




          4



          0
    Brahim
    4 juillet 2018 - 22 h 23 min

    Avec tout mes respects à la femme( c’est ma femme ma mère ma sœur ……voisine ….) avec les 1200 km de côte que l’algerie Possède c’est rare de trouver une plage ou des femmes ne se baladent pas en bikini ,étant donné qu’on est un pays musulman et conservateur nous aussi on a le droit de se baigner mais avec des habilles correcte Est ce qu’on doit écrire une pétition et l’envoyer au ministre de la justice !!!




    2



    30
    Ran
    4 juillet 2018 - 21 h 47 min

    l Algerie est une republique pas un califat .simplement c est absurde comme raisonnement comparer une piscine a un hammam on est tombé bien bas




    28



    3
    Anonyme
    4 juillet 2018 - 21 h 44 min

    absurde comme raisonnement




    29



    0
    Simplement
    4 juillet 2018 - 21 h 26 min

    L’Algérie est un pays Musulman non pas occidentale, il faut tout simplement construire des piscines que pour les femmes et que pour les hommes comme il ce fait dans les hamams sans le moindre souci !!!




    3



    37
      Abou Stroff
      5 juillet 2018 - 10 h 00 min

      la séparation des sexes ne peut qu’engendrer l’homosexualité dans toutes ses dimensions. les hommes courtiseront les hommes et les femmes courtiseront les femmes (inutile d’ajouter l’onanisme à grande échelle que pratiquent déjà les gardiens du temple). conclusion imparable: la seule solution qui reste aux gardiens du temple est d’éliminer toutes les femmes pour qu’ils (les gardiens du temple) puissent dormir sur leurs deux oreilles




      21



      4
    Slam
    4 juillet 2018 - 19 h 22 min

    AH La Femme, la base de tout le sous développement de nos sociétés arabo-archaïques. On ne sait plus s’il faut les camoufler, les emballer dans des sacs à patates, des bourquas, des hijabs, ou si possible les violer en toute impunité, puis les battre, leur interdire de respirer, de vivre, de jouir.
    La frustration sexuelle n’a jamais engendré de progrès civilisationnel. La vraie révolution sera Sexuelle ou ne le sera jamais.




    42



    7
    Kassaman
    4 juillet 2018 - 19 h 02 min

    Que ceux qui veulent remplacer notre Islam par le wahabisme migrent en arabie-yehoudite!




    58



    3
      Mme CH
      5 juillet 2018 - 0 h 41 min

      Cela n’a rien à voir avec le wahabisme….Notre Islam ne dit pas que la femme peut se mettre en une ou deux ou…. pièces pour se baigner dans une piscine avec des hommes étrangers…! Est-ce que vous pouvez laisser votre femme, mère, sœur ou même une petite amie se baigner et bronzer presque nue devant les différents types d’hommes…??? C’est quoi cette culture Ta3 El 3ra…en tout cas, ce n’est pas la nôtre…!! Demandez à votre grand-mère qui n’est sûrement pas wahabite et vous aurez la réponse…!!!




      3



      24
        Kassaman
        5 juillet 2018 - 20 h 34 min

        Je comprends ce que tu dis, mais dans ce cas là pourquoi ne pas avoir interdit l’accès à cette piscine aux hommes plutôt qu’aux femmes.
        De plus tu parles de la tenue, je ne pense pas non plus que les hommes se baignent dans un tenue islamiquement compatible, qu’en penses-tu?
        Pourquoi toujours faire porter la charge sur la femme?
        Enfin pourquoi n’avoir pas tout simplement demandé des horaires hommes / femmes. Ce réflexe de sauter sur n’importe quelle occasion pour interdire quelque chose aux femmes est typiquement wahabiste.




        7



        0
          Mme CH
          5 juillet 2018 - 23 h 29 min

          Kassaman, tout d’abord on ne tutoie pas les personnes qu’on ne connait pas, mais bon je crois que vous êtes plus âgé que moi…Ma3lich….!!!
          Ensuite, je crois que vous n’avez pas bien lu mon commentaire, voici le passage où j’ai dit presque la même chose que vous: « Je suis contre l’interdiction des femmes de la piscine, mais il faut trouver un moyen simple pour résoudre le problème…! Une piscine pour les hommes et une autre pour les femmes ou bien des séances pour les hommes et des séances pour les femmes et comme ça tout le monde se baignera tranquille…!  »

          Cordialement..!




          1



          5
    Gatt M'digouti
    4 juillet 2018 - 17 h 26 min

    L’article mentionne ce passage : Les initiateurs de cette pétition affirment qu’il est clair qu’«une certaine frange de notre société veut faire de la femme non pas une citoyenne mais un objet vivant, dominé, contrôlé et relégué à des tâches secondaires, sans conscience, sans volonté».
    Il faut avoir le courage de ses opinions et déclarer fort et haut que cette frange « masculine » est adepte de Sodome et Gomorrhe, qu’ils ont oubliés qu’une femme les a mis au monde dans d’atroces douleurs et souffrances, qu’elle les a allaité, les a aimé de tout son amour, les a couvé de toute sa tendresse.
    A cette frange, je rappelle que leur bonheur est en France ou « le mariage pour tous » les attend et qu’ils peuvent vivre longtemps et heureux




    58



    11
    Arabielehoudite
    4 juillet 2018 - 16 h 52 min

    Quel sale mentalité, le Wahabisme s’installe.




    60



    7
      CONTRAIRE
      5 juillet 2018 - 17 h 13 min

      c’est le fait de nager en hidjab qui est apparenté à du wahabisme justement , et le fait de l’imposer à sa femme c’est du salafisme




      20



      0
    Abou Stroff
    4 juillet 2018 - 16 h 40 min

    je reprends le texte qui suit que j’ai écrit, il y a quelques temps et qui me semble tout à fait pertinent pour la problématique que soulève H. A..

    la place réservée à la femme, dans toutes les sociétés de classes est un « mur porteur » à préserver à tout prix.
    en effet, dans une société de classes en général et au sein d’une société archaïque, en particulier, l’oppression, la répression et l’avilissement de la femme sont la base de toutes les autres formes d’oppression.
    car, à partir du moment où n’importe quel « moins que rien » (un mâle opprimé) observe qu’il y a toujours quelqu’un, une femme, en particulier et toutes les femmes, en général, qui est moins que rien que lui même, il acceptera son sort de « moins que rien » comme un statut entrant dans la normalité. ainsi, opprimé par son patron ou par n’importe quel autre mâle, le « moins que rien » ne pensera guère à changer l’ordre des choses (à participer à la destruction du système rentier qui domine la formation sociale algérienne, par exemple) puisqu’il pourra facilement se contenter d’opprimer les femmes étant donné qu’elles lui sont, par construction sociale, inférieures. quant aux islamistes, en particulier et aux frustrés , en général ils ne font que défendre le monde ancien qui ne veut pas mourir et qui leur permet de camoufler toutes leurs frustrations sexuelles en général et de possibles déviances en particulier. l’islamisme, en tant qu’interprétation archaïque de la religion, ne peut que souscrire à l’idée que la femme est inférieure à l’homme dans la mesure où l’ordre archaïque est incompatible avec l’existence d’une société civile et de citoyens égaux et conscients de leur droits et de leurs devoirs. cependant, les islamistes, tout comme ceux qui défendent l’inégalité des hommes et des femmes, ne font que mener un combat d’arrière garde. car, le capitalisme en construction qui jette sur le marché du travail, hommes et femmes sans distinction des sexes, permet à la femme de s’autonomiser par rapport à l’homme et par conséquent de s’imposer en tant que travailleuse d’une part et en tant qu’être humain à part entière, d’autre part. en d’autres termes, la dynamique du capitalisme étant ce qu’elle est, la liberté de la femme ne se décrète pas et n’a pas besoin de se décréter; elle s’impose d’elle même dès que le femme devient financièrement indépendante.
    PS1: un vieil adage populaire avance: quand les hommes font péter Makhlouf (un quelconque mâle), Makhlouf fait péter sa femme ou son chien.
    PS: je conseille à tous ceux qui croient que la femme est, par nature, inférieure à l’homme de lire, « la psychologie de masse du fascisme » de W. Reich.




    39



    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.