62 personnes mortes par noyade depuis début juin

noyades, protection
Comme une fatalité, un bilan annuel de victimes, souvent jeunes, est établi. New Press

Soixante-deux (62) personnes, dont l’âge varie entre 6 et 16 ans, sont mortes par noyade dans des plages et des réserves d’eau depuis le début du mois de juin 2018, a-t-on appris dimanche, auprès des services de la Direction générale de la Protection civile.

«Nous avons enregistré, depuis le début du mois de juin, la noyade de 62 personnes âgées entre 6 et 16 ans, dont 14 dans des plages autorisées en dehors des horaires de surveillance et 12 dans des plages interdites à la baignade», a déclaré à l’APS, le chargé de la communication à la DGPC, le lieutenant Nassim Bernaoui.

Evoquant les villes dont les plages ont enregistré le plus de décès, Bernaoui a cité la wilaya d’Oran qui vient en tête avec 4 morts, suivie des villes de Tlemcen, Alger, Skikda et Tarf avec 3 morts chacune.

Par ailleurs, le même responsable a rappelé que durant la même période, 36 personnes sont décédées par noyade dans des réserves d’eau (4 dans des barrages, 6 dans des oueds, 14 dans des mares d’eau, 9 dans des retenues collinaires et 3 dans des bassins d’eau).

Les services de la Protection civile ont également sauvé durant cette période plus de 9 000 personnes de noyade sur les plages autorisées.

R. N.

Commentaires

    Gatt M'digouti
    9 juillet 2018 - 1 h 39 min

    A monsieur le ministre de la jeunesse et des sports
    S’il y avait des piscines un peu partout , ces enfants n’iraient pas se baigner dans des eaux dangereuses !!!
    Pour votre information , demandez le dossier piscine Tiaret ! 30 ans de travaux et elle n’est pas opérationnelle !!!!!
    Coupe du monde Pfttttttt

    10
    14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.