Pourquoi un avion d’Air Algérie a-t-il survolé Paris durant près d’une heure ?

Air Algérie Roissy
L'avion d'Air Algérie a dû faire demi-tour 5 minutes après le décollage. D. R.

Les passagers d’Air Algérie ont vécu des moments de panique, ce vendredi, lorsque l’avion qui avait décollé de l’aéroport Charles-de-Gaulle a été obligé, au bout de cinq minutes de vol, de tourner au-dessus de Paris pendant 48 minutes, avant d’être autorisé à atterrir sur le tarmac du même aéroport, rapporte le quotidien arabophone Ennahar dans son édition de samedi.

Selon la même source, aucune explication n’a été fournie aux membres de l’équipage. A l’instant où cet article est mis en ligne, la compagnie aérienne algérienne n’a pas encore réagi à ce grave incident.

Le tableau d’affichage indique que l’appareil d’Air Algérie a quitté l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle à 18 heures 25 minutes et a atterri à 19 heures 13 minutes.

Si l’avion a dû faire demi-tour au bout de cinq minutes de vol, cela veut dire que les pilotes ont signalé une défaillance technique qui aurait dû pousser les contrôleurs aériens à libérer une piste en urgence pour qu’ils puissent poser l’appareil au plus vite. Pourquoi un délai d’attente aussi long ?

R. M.

Comment (42)

    mouatène
    23 juillet 2018 - 21 h 31 min

    négatif mon ami et vous avez pleinement raison. oui je sais pourquoi et je penses qu’il n’y a pas de mal à ça. on apprend tous les jours et à tous les ages. bonne soirée et merci encore.

    Anonyme
    22 juillet 2018 - 22 h 25 min

    retourne à l’école plumiste on t’apprendra qu’un avion doit etre allégé de son kérosène pour atterir.

    4
    1
    Kassaman
    22 juillet 2018 - 12 h 51 min

    L’auteur écrit: « Si l’avion a dû faire demi-tour au bout de cinq minutes de vol, cela veut dire que les pilotes ont signalé une défaillance technique qui aurait dû pousser les contrôleurs aériens à libérer une piste en urgence pour qu’ils puissent poser l’appareil au plus vite. Pourquoi un délai d’attente aussi long ? »

    Je vous en prie, un minimum de recherche s’il vous plaît sur les procédures d’atterrissage.

    Lors de son décollage et atterrissage un avion de ligne doit respecter deux paramètres:
    – Le MTOW Maximum Takeoff Weight poids maximal au décollage.
    – Et un MLW, Maximum Landing Weight, poids maximal à l’atterrissage.

    Juste après son décollage l’avion est rempli de kérosène, s’il veut atterrir en suivant il doit diminuer l’énorme poids que représente son fuel. Pour cela deux solutions: Utiliser son fuel dumping system ou tourner en rond pour consommer son carburant. Dans ce cas précis si il a tourné en rond on peut spéculer sur un simple malaise d’un passager.

    17
    2
      Merzak
      22 juillet 2018 - 16 h 42 min

      Les Airbus A330s ne sont pas équipés du Fuel Dumping System en générale. Le système est offert par Airbus comme option et la plupart des compagnies ne veulent pas de ce système car le A330 est un avion moyen- courrier. Alors pour réduire le MLW il faut tourner en round.

    ca21dz
    22 juillet 2018 - 8 h 03 min

    Arrêtons de voir le mal partout ce n’est qu’une procédure la plus normale au monde, atterrissage en urgence ce n’est pas l’instant qui suit la déclaration d’urgence. quant aux orphelins et nostalgiques et sans QI vous avez deux choix et seulement deux choix : rejoindre votre maitre au paradis qu il a crée lui même apparemment il règnent la bas comme roi des suiveurs ou le ressuscité pour terminer son ouvre . et comme vous n’êtes pas capable de regarder l’heur, réveillez vous on ait en 2018 les gars. je vous donne une chance choisissez moi comme président je suis plus fort que boumedienne comme il disait l’autre

    9
    8
      mouatène
      22 juillet 2018 - 16 h 15 min

      Ca21dz, bonjour. à l’époque, Kaid Ahmed faisait des discours dans les universités et les étudiants l’applaudissaient à chaque fois qu’il faisait une faute grammaticale. et en s’apercevant, il les a bien fixés et leur a déclaré : fini la rigolade et rectifions nos fautes GRAMMATICAUX. et le campus a explosé d’applaudissement. sur ce il a quitté les lieux. on dit on est en 2018 et non on nait (naitre). bonne journée et amitié.

      8
      3
        Jewdy
        22 juillet 2018 - 18 h 14 min

        Ce sont des racontars !Kaid Ahmed ne faisait de fautes grammaticales quand il s’exprimait.C’etait quelqu’un de cultivé.En tout cas il l’était beaucoup plus que la plupart des incultes qui composaient le le sinistre conseil de la révolution.Je pense qu’il faut s’informer avant de relayer des rumeurs diffusées sciemment par un clan du pouvoir mafieux de l’époque pour discréditer un adversaire politique

        6
        2
          mouatène
          22 juillet 2018 - 20 h 10 min

          bonsoir l’ami. étais tu présent lors de son discours ou il a bien dit  » nous étions devant un grand précipice !! et nous avons fait un grand pas en avant ». et encore et encore. bon, sans rancune et bonne soirée.

          3
          1
        ca21
        23 juillet 2018 - 11 h 04 min

        Merci Mouaten pour la correction, mais juste une petite question : si j’avais fait une erreur en arabe allez-vous me corriger ? non je suis sûr et vous savez Pourquoi? sur ce bonne journée

      Nif
      22 juillet 2018 - 16 h 57 min

      Les Années de Boumedienne Pas de VISA pour les Algériens Pas des terroristes Islamistes ni autre… Pas de Pédophiles Pas de Drogues .

      13
      1
    Anonyme
    21 juillet 2018 - 21 h 07 min

    Zombreto = MAROCAIN !

    1
    11
    Felfel Har
    21 juillet 2018 - 20 h 35 min

    Le rusé renard qu’est Macron a su flatter l’ego des monarchies arabes qui, comme nous l’a enseigné La Fontaine, ouvrent toutes grandes leurs larges… bourses. Pauvres nouilles, nos souverains n’ont pas retenu la morale selon laquelle « tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute ». Il aurait tort de ne pas profiter de leur crétinerie. Aprés tout, il y a toujours l’argent du Hadj pour se refaire une santé financière.

    15
    4
      Felfel Har
      22 juillet 2018 - 14 h 30 min

      Erratum: ce commentaire concerne l’article sur les tentatives de Macron de mettre l’Islam sous contrôle de « sa » république, lui qui se dit laïc, donc défenseur de la loi de 1905 qui sépare la religion de la politique. Question: Va-t-il en faire de même avec l’église catholique ou le judaïsme ou le bouddhisme? Il n’y a que l’Islam qui les empêche de dormir!!!

      3
      4
    Geronimo
    21 juillet 2018 - 18 h 26 min

    Nous sommes un peuple ingrat. Boumédiène, avec tous les défauts que certains lui trouvent, a été le meilleur Président que l’Algérie ait connue. Il y avait une certaine justice qui était la même pour le riche autant que pour le pauvre. Il n’y avait pas de corruption. Il y avait un équilibre régional en ce qui concerne le développement du pays. Nos universités formaient de véritables cadres compétants. Notre médecine était meilleure. On n’allait pas se soigner en Tunisie à l’époque où les Tunisiens venaient étudier dans nos universités. Notre Baccalauréat et nos diplômes universitaires étaient reconnus en France et dans le reste du Monde. Moi même je m’étais inscrit dans une université américaine avec un Bac Algérien en 1973. Certes tout n’était pas parfait à son époque, mais on était fier en son temps et le passeport algérien avait une valeur. Nous n’avions besoin d’un visa que pour aller vers certains pays, dont les USA qui appliquaient ce principe à tous les pays du monde à l’exception de la Grande Bretagne et le Canada. Soyons juste et reconnaissants. Sans Boumédiène, nous serions tous à garder nos chèvres et non face à un micro pour dénigrer tout ce qu’il a fait pour ce pays.

    73
    10
      elhadj
      21 juillet 2018 - 19 h 56 min

      du temps de Feu BOUMEDIENNE, l algérien avait une certaine fierté; respecte a l étranger,jouissant de libertés dans son pays ou tout était permis sauf a faire de la politique et ceci pour préserver la cohésion sociale des citoyens en très grande majorité illettrées a l Epoque on avait un orgueil affirme que d être algérien.de son temps et avec peu de ressources le pays a connu un développement ,une scolarisation générale, une médecine gratuite de meilleure qualité qu actuellement, le pays ne connaissait ni corruption, ni exode; ni harga ,l amour de la patrie était bien ancre et le pays bien dirige par celui même qui ne cessait de visiter toutes les contrées du pays pour s enquérir de visu de la réalité , qui s approchait du citoyen,qui n a pas crée une principauté de club des pins pour des super algériens,une justice bien que sans indépendance réelle assurait quand même sa fonction . il était issu du peuple et faisait partie du peuple et son souvenir demeure inaltérable depuis 40 ans .une grande perte pour l Algérie.

      51
      7
      Anonyme
      22 juillet 2018 - 3 h 25 min

      Merci geronimo pour cet éloge au grand boumediene.
      Et on peut ecrire tout un livre sur ce que nous avons realisé sur le plan economique. Les sociétés nationales créés dans tous les domaines et régions.. On a fabriqué pratiquement tout,sonacome,sonatrach,sonelgaz,sns snic sonelec snmc…..tout! Industrie unique au tiers monde d’alors,meme niveau que l’Espagne . C les apprentis d’après 78 qui ont tout détruit,et si on observe bien on voit qu’en 2018 on revient aux restrictions aux licences d’importations..etc..

      18
      5
      Anonyme
      22 juillet 2018 - 3 h 33 min

      Merci geronimo pour cet hommage au grand boumediene. Base industrielle unique au tiers monde de l’epoque,que des apprentis ont détruit après sa mort. Dommage,et en 2018 on s’aperçoit que c’était la seule stratégie pour un pays en construction: c.-à-d. Produire en substitution par des entreprises d’état,et du privé maintenant,car à l’époque quel privé yavait il ?? On revient aux restrictions,aux licences d’importations…

      6
      5
    Hiya
    21 juillet 2018 - 18 h 16 min

    Donnez nous la suite de la cocaïne le peuple exige la vérité et emprisonné les commanditaire
    Sidi Saïd le bougnole ;l avion ; ça nous interresse pas donnez nous les noms des Escobar ne camouflé pas l affaire le peuple à le droit de savoir la suite de l affaire de la cocaïne

    42
    7
      libre
      22 juillet 2018 - 6 h 33 min

      Bonjour MR OUI TOUT SE QUE VOUS DIT ET JUSTE MAIS.SE LES HOMMES QUI SONT REMPLACER APRES LA MORT DE BOUMEDIENNE L EQUIPE DES OFFICIERS MILITAIRE ON VOULEZ SA AVEC LEUR CHEF FAFA DOMMAGE DOMMAGE

      3
      5
    Lalema
    21 juillet 2018 - 18 h 05 min

    Parce qu’il n’y a pas de répondant en face. Et si ça continue, ce sera bientôt l’interdiction des aéroports parisiens. L’interlocuteur en face est aux abonnés absents. Désolé, Mr des affaires étrangères, il faut de la poigne, là où il en faut.

    25
    1
    SABOTAGE
    21 juillet 2018 - 17 h 26 min

    A vu de plusieurs souci de Air Algérie, pour moi c’est certainement un sabotage la question est de savoir qui ou quel pays en veut à notre AIR ALGÉRIE !?

    27
    16
      Merzak
      22 juillet 2018 - 19 h 17 min

      Air Algerie n’a pas besoin d’aide d’aucun pays pour la saboter. Elle est entrain de faire du bon travail a se saboter elle même.

      10
    JE NE DORT JAMAIS !
    21 juillet 2018 - 15 h 22 min

    La France chercherait’elle ou ceux qui la dirigent) de nous faire oublier le SCANDALE du garde du corps de MACRON avec la diversion organisé !?

    20
    26
    BOUMEDIENE THE KING !!!
    21 juillet 2018 - 14 h 55 min

    BOUMEDIENE MANQUE A TOUTE L’ALGÉRIE, MALHEUREUSEMENT CEUX QUI L’ON EMPOISONÉ ONT ENVAHI LE PAYS !

    70
    34
    Pas claire !!
    21 juillet 2018 - 14 h 54 min

    Que fout la France !? Tout est dit dans cet article :  » Si l’avion a dû faire demi-tour au bout de cinq minutes de vol, cela veut dire que les pilotes ont signalé une défaillance technique qui aurait dû pousser les contrôleurs aériens à libérer une piste en urgence pour qu’ils puissent poser l’appareil au plus vite. Pourquoi un délai d’attente aussi long ? « 

    33
    19
    Zombretto
    21 juillet 2018 - 14 h 50 min

    Il faut arrêter de spéculer sur la volonté délibérée des services de sécurité et des aiguilleurs du ciel de l’aéroport de l’aéroport Charles-de-Gaulle a ne pas vouloir laisser atterrir très vite l’avion parce qu’il appartient à Air Algérie ! Ces services ne sont pas irresponsables pour faire exprès de laisser l’avion en l’air sachant que s’il se crashe, les dégâts sur la région de l’aéroport et sur l’aéroport même seront énormes !

    Ces services n’ont pas cru utile de déclencher la procédure atterrissage d’urgence en accord avec l’équipage d’Air Algérie qui a expliqué que la nature de la panne n’est pas gravissime mais il réclame tout de même le retour au tarmac le plus tôt possible !

    56
    13
      Zombretto
      21 juillet 2018 - 19 h 37 min

      Je n’ai rien contre ce que tu dis, au contraire je trouve que c’est très intelligent, mais trouve-toi un autre pseudo s’il te plait.
      J’utilise « Zombretto » depuis longtemps sur ce site.

      6
      6
        Geronimo
        22 juillet 2018 - 13 h 38 min

        Excuse moi, mais tu m’a vraiment fait éclater de rire. Merci, car j’avais la déprime avant de lire ton commentaire.

        Zombretto bis
        23 juillet 2018 - 9 h 11 min

        @Zombretto , je respecte ta demande et à partir de maintenant jusqu’à dorénavant , j’utiliserai le pseudo « Zombretto bis », et toi tu gardes « Zombretto » tout court ! Promis ! ok mon frère ! Mais j’espère que tu vas intervenir plus souvent sur AP avec le pseudo « Zombretto » , car cela fait longtemps que je ne t’ai pas lu. C’est pour cela que j’ai utilisé ce pseudo (que je trouve pas mal depuis peu, c’est à dire il y a quelques jours ! Banco et A + sur AP.

    Doudoune
    21 juillet 2018 - 14 h 03 min

    …Mystère et boule de gomme…

    11
    9
    MELLO
    21 juillet 2018 - 13 h 00 min

    Probablement, un sans papier qu’ils ont oublié d’extrader, alors ils ont rappelé l’avion, comme si c’était un taxi. Honnêtement, cette campagnie Air Algérie ,leur donne toujours l’occasion de se moquer de nous. Nous sommes la risée du monde :
    – Un président malade et absent,
    – Des ministres Algériens fouillés au niveau des douanes Françaises
    – Un syndicat. qui vote toutes les lois anti sociale.
    – Des demandes de visa par millier pour aller chez notre colonisateur,
    – Un pays riche et un peuple pauvre,
    – Une équipe nationale de football importée,
    – … desormais notre pays n’existe que géographiquement.
    AIR ALGÉRIE doit subir un vrai lifting et une réorganisation complète.

    69
    20
    الهوارية..في امريكا
    21 juillet 2018 - 12 h 45 min

    Ça m’est arrivé l’automne dernier
    quand je devais rentrer du Canada en France il état 5h30 du matin et on devait atterrir vers 6h15 et on a fait 3 fois Toulouse-Barcelone, on entendait le Commendant dire 1ère boucle, 2ème boucle et 3ème… On en avait marre de passer sur des montagnes, on avait très peur, après on a atterri et on applaudi. Il n’avait une autorisation d’atterrissage… Ça peut être mon dernier voyage transatlantique… La prochaine fois, j’irais à Ustanbul inchallah !!!

    13
    28
      LE BOULEVARD DE L ABIME
      21 juillet 2018 - 18 h 17 min

      El houaria oukhti, je vous envie un peu. on a l’impression que vous êtes une Ibn Batouta-femme. bsahtek

      4
      5
    DZ Pratique
    21 juillet 2018 - 11 h 43 min

    triste à dire mais on n’a que ce qu’on mérite dans la vie !!
    comme le policier qui a voulu fuir le pays avec sa femme une grande docteur
    Allah nous paye notre grand égoïsme de notre société de voleur et de menteur qui utilise la hogra sur le plus faible d’entre nous alors comment espérer être respectés ??
    est ce que nos dirigeants sont musulmans ou savent t’ils qu’Allah nous regardent ??

    29
    30
    etta
    21 juillet 2018 - 10 h 14 min

    Il est normal que l’on fasse tourner un avion qui vient de décoller pour le vider de son carburant avant de l’autoriser à atterir sur une piste dégagée et sécurisée.

    55
    8
    Etta
    21 juillet 2018 - 10 h 12 min

    La procédure de sécurité oblige les pilotes d’un avion qui vient de décoller et qui constate des anomalies, à voler en rond durant u moment pour vider ses réservoirs pour peu que l’anomalie se situe dans les trains d’atterrissage par exmple.

    62
    3
      Chicago2015
      22 juillet 2018 - 16 h 18 min

      Le pilote/Capt. doit s’assurer a ne jamais depasser la limite de poids maximum au decollage (Boufarik), a l’atterissage… en plus du centrage/assiette de vol (Tamanrasset) (centre
      de gravite), … meme si le Commandant est maitre a bord, avec au choix un atterrissage d’urgence sur toute surface disponible!

    ALI moute wakaf
    21 juillet 2018 - 8 h 28 min

    Avec tous ce que se passe pour déstabiliser notre PATRIE ALGERIE ,ils nous faut vraiment quelqu’un comme le HAOUARI BOUBDIANE si non les sionistes ils vont nous bouffer vivant,si a vous de voir les vrais Patriotes de l’ALGERIE .

    42
    64
      Anonyme
      21 juillet 2018 - 8 h 48 min

      Il nous faut un président comme Boumedienne, un ministre de La Défense comme Boumedienne, un ministre des affaires étrangère comme Boumedienne, un ministre de l’interieur Comme Boumedienne et des généraux tous comme Boumedienne, nous sommes entourés de sionistes !!!!!! Que Dieu nous protége

      55
      64
        vous avez oublié :
        21 juillet 2018 - 9 h 41 min

        …et retourner à l’ére de boum….c’est à dire les années 60-70 !!!?

        50
        20
        Gatt M'digouti
        21 juillet 2018 - 11 h 51 min

        Et un peuple, une jeunesse, des étudiants, des hommes, des femmes, comme ceux de Boumediene dans les années 70 !
        Tout est possible ! j’ai confiance !

        36
        17
      Zombretto
      21 juillet 2018 - 19 h 59 min

      Ah, oui ! L’ère bénie de Boumediène, quelle nostalgie ! Quelle ambiance ! Je me rappelle avec une grande affection les étagères vides dans les magasins, les longues chaînes pour acheter du pain, du sucre, du beurre, de l’huile, des œufs, du lait ou toute autre marchandise !… C’était vraiment formidable ! Pour acheter un frigidaire ou une pièce détachée, il fallait connaître quelqu’un dans une sona-quelque chose, sinon forget it. Ah, que c’était beau, la liberté qu’il y avait à cette époque ! Pour sortir du pays, il suffisait d’avoir une autorisation de sortie, c’est tout. et pour avoir l’autorisation de sortie, il suffisait d’avoir du piston rien d’autre ! Boumediène était honnête, oui, il reconnaissait clairement que l’Algérie était une vaste prison sous son contrôle et que tous les jeunes voulaient s’évader, c’est pour ça qu’il donnait des autorisations de sortie à condition d’avoir du piston.
      Ah ! comme ces jours pleins de bonheur me manquent ! Ces jours où si on ouvrait sa gueule on risquait de se faire embarquer par la SM et disparaître sans aucun recours pendant des mois, des années ou pour de bon. Ah, oui, l’époque Boum-Boum, c’était beau !

      14
      21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.