L’opération des soldes d’été a débuté ce samedi jusqu’au 31 août prochain

BEZ soldes
Les soldes d'été ont commencé à Alger.

L’opération des soldes d’été a débuté ce samedi au niveau des centres commerciaux et locaux d’Alger et s’étalera jusqu’au31 août prochain, a-t-on constaté. A Alger Centre, notamment à Hassiba-Ben-Bouali et Didouche-Mourad, Ardis et le Centre commercial de Bab Ezzouar, un grand nombre d’affiches de réduction allant jusqu’à 50% de différentes tailles et couleurs décorent les vitrines, particulièrement des locaux spécialisés dans la vente de vêtements et de chaussures, pour attirer l’attention des clients.

Concernant ces affiches, plusieurs clients approchés par l’APS croient qu’il s’agit de «publicité mensongère» annoncée chaque saison de vente promotionnelle. Une des clientes rencontrée dans un centre commercial a indiqué que les prix des vêtements de marques étrangères «n’ont pas changé», se demandant sur quelle base des rabais allant entre 20 et 50% ont été définis.

Par ailleurs, les journalistes de l’APS ont constaté que plusieurs commerces n’affichaient pas la mention «Soldes» sur leurs vitrines mais plutôt des affiches de réduction, allant de 20% à 80%. D’autres affiches mentionnent des prix attractifs mais, une fois dans le magasin, impossible de trouver les produits indiqués. Le représentant de la Direction du commerce de la wilaya d’Alger, Dehar Layachi a précisé que la Direction du commerce de la wilaya d’Alger a accordé des autorisations aux commerçants et opérateurs économiques au niveau de la capitale pour pratiquer la vente au rabais ou la vente promotionnelle, affirmant que l’opération se poursuivra durant la période des soldes pour délivrer davantage d’autorisations afin de «permettre aux propriétaires de magasins de déposer leurs dossiers par voie électronique et bénéficier d’une autorisation en vue de lancer la vente promotionnelle». Il a ajouté que les demandes des commerçants sont réceptionnées par voie électronique pour les ventes réglementées (soldes et liquidation de stocks), et ce dans le cadre de la facilitation des procédures administratives, soulignant que la wilaya d’Alger a été choisie par le ministère de Commerce en tant que wilaya pilote pour l’opération de numérisation de ces procédures qui ont été appliquées durant la période de soldes de la dernière saison estivale 2017.

Les soldes ont pour objectif, selon l’intervenant, de «donner aux commerçants l’opportunité de promouvoir leurs activités et au consommateur l’occasion d’acheter différentes marchandises à des prix réduits» et d’«inculquer cette culture et d’en faire une habitude et un comportement commercial enraciné chez les opérateurs économiques».

Dehar a, par ailleurs, indiqué que l’opération s’effectue en application des dispositions du décret exécutif du 18 juin 2006 fixant les conditions et modalités de vente au rabais, vente promotionnelle, liquidation de stocks, en magasins d’usines et vente au déballage, outre conformément à une décision établie par les services concernés de lawilaya. Il a précisé, en outre, que la décision prévoit des dispositions concernant les conditions que doit respecter le commerçant, notamment l’obtention d’une autorisation lui permettant de faire la promotion de sa marchandise. Elle prévoit également des dispositions claires concernant les peines infligées aux commerçants contrevenants, si ces derniers sont interceptés par les agents de contrôle et de répression des fraudes de la Direction du commerce.

Les ventes concernent les articles achetés par le commerçant depuis au moins trois mois, avant le début de la période des soldes, a-t-il indiqué, ajoutant que les soldes sont facultatifs pour le commerçant et non pas obligatoires. Selon la même source, plus de 800 agents de contrôle et de répression des fraudes sont réparties dans 13 circonscriptions administratives et 57communes de la wilaya tout au long de cette opération.

R. N.

Comment (3)

    elgat
    23 juillet 2018 - 12 h 26 min

    L’autorisation d’appliquer des soldes n’est pas de la compétence de la Direction du commerce mais de la direction des impôts. En général les soldes sont négociés entre les commerçants et le fisc. Pourquoi le fisc? En début d’année le fisc fixe le montant de l’impôt de l’année N sur la base de chiffres d’affaire(CA) de l’année N-1.vers la fin de l’année N lorsque le commerçant constate qu’il ne peut arriver au CA fixé il ira renégocier a la baisse la taxe sur les invendues pour pouvoir diminuer ses prix de ventes et déstocker et renflouer sa caisse et se réapprovisionner en article de la nouvelle saison. Evidemment en Algerie on sait que ceux qui payent leur impôts se comptent sur les bout des doigts on peut conclure et re que ces opérations sont tout simplement des arnaques et les dindons de la farce sont les clients naïfs et le trésor.

    RODEO
    22 juillet 2018 - 16 h 39 min

    Soldes ? qui a dit soldes ? il n’y a aucune solde , ce sont des arnaqueurs et on y trouve tout ce qui est invendable de par leur mauvaise qualité ainsi que beaucoup d’articles des années passées exposés sans vergogne , alors gaffe à l’arnaque

    Anonyme
    21 juillet 2018 - 21 h 54 min

    Les arabes ne font jamais de soldes, si solde il y a c’est une arnaque.

    6
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.