L’initiative du «consensus national» au centre d’une rencontre entre le FLN et le MSP

FLN MSP Ould-Abbès
Ould-Abbès en compagnie de Mokri. ©Toufik Doudou/PPAgency

Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould-Abbès, et le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrezak Mokri, ont tenu, mardi à Alger, une rencontre bilatérale pour débattre de l’initiative du «consensus national» lancée par le Mouvement.

A l’ouverture de cette rencontre tenue au siège du FLN en présence de cadres des deux partis, Ould-Abbès a indiqué que cette réunion avait pour objectif d’«élargir la vision» concernant l’initiative lancée par le MSP sur le «consensus national». Le SG du FLN a saisi cette occasion pour évoquer le «malentendu» suscité par ses dernières déclarations concernant l’ancien président du mouvement, feu Mahfoud Nahnah, soulignant que ce dernier «n’a jamais recouru au marchandage auprès du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, avant la présidentielle de 1999». «Mahfoud Nahnah était une personnalité nationale. Il était l’ami du président Bouteflika et également mon ami», a-t-il dit, ajoutant que les deux partis «sont liés d’une relation étroite».

Pour sa part, Mokri a déclaré que cette rencontre avec le FLN, qui revêt «une symbolique», prouve que les Algériens sont capables de dessiner les contours d’un avenir meilleur pour leur pays à travers le dialogue.

R. N.

Comment (7)

    Kahina-DZ
    25 juillet 2018 - 16 h 17 min

    À mon avis:
    Le FLN a mijoté un consensus qui l’arrange.
    Le FLN médiatise son concept du consensus national par le biais de MOKRI.
    MOKRI se présente comme étant l’initiateur du consensus, alors que l’initiateur est le FLN.
    Le FLN et MOKRI font semblant de débattre un concept d’un consensus concocté par le FLN.
    Après le FLN nous dira qu’il a répondu à l’appel de l’opposition.

    Rien ne changera en Algérie: Les Barbus et le FLN ont toujours été des Camarades.

    19
    6
      MELLO
      26 juillet 2018 - 10 h 38 min

      Le concept du consensus national, nous renvoie a l’ere du declenchement de la revolution. Des partis et des personnalites de divers horizons se sont mis autour d’une table pour tracer ensemble une feuille de route afin d’aboutir ensemble au declenchement de cette revolution. Car au depart, certains etaient contre la lutte armee. Un consensus, suppose l’adhesion de tous a un objectif commun.

    MELLO
    25 juillet 2018 - 10 h 42 min

    Que ce travail sur le consensus national aboutisse avec le MSP , tant mieux pour notre pays. Que le FLN qui avait refuse’ la proposition du FFS ,vient a accepter cette initiative du MSP, c’est tant mieux pour notre pays. Peut etre que ce MSP est pilote’ par des decideurs de l’ombre, pourvu que ce projet de consensus national aboutisse.
    Mais ce qui derange le plus, on parle d’une rencontre entre deux entites ,sans vouloir nous rapporter ce qui s’est dit.

    Fellag
    25 juillet 2018 - 7 h 20 min

    Un pays de génies mais dirigé par des voyous corrompus

    11
    Widor
    24 juillet 2018 - 22 h 05 min

    Deux opportunistes,deux hypocrites;deux manipulateurs;un athé et l’autre croyant en Dieu des affaires et des magouilles, voila! le destin d’un pays de quarante millions de moutons et de brebis,c’est notre Mektoub nous pourrons rien changé a part de prendre la fuite

    16
    1
    lhadi
    24 juillet 2018 - 21 h 15 min

    Nous rencontrons souvent dans la vie des hommes faux, adulateurs éhontés qui, quoi que nous disions, s’extasient. Jamais ce genre de personnage ne vous contredira. Il a, au contraire, le talent de s’adapter à vos paroles et à vos attitudes, de ne jamais rien faire qui risque de vous déplaire.

    Ces gens-là sont le contraire absolu du bon ami droit. Ils ne sont ni francs ni honnêtes, n’ont pas le sens du bien et du mal. Leur seul but est de vous faire plaisir, mais seulement pour obtenir quelque chose de vous.

    La grande différence entre ce genre de personnage et l’homme cultivé, c’est que le premier n’a ni talents ni connaissances véritables. Ses discours sont creux et vides.

    Ce genre de personnage est nuisible pour l’édification d’un Etat fort, d »une république solide, d’une Algérie apaisée, prospère, moderne, plus juste, plus solidaire et plus ambitieuse pour faire face à un monde de globalisation politiquement et économiquement injuste.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    15
    3
    Anonyme
    24 juillet 2018 - 19 h 59 min

    Des-que que j’ai lu que Amara Benyounes a accepté de rencontrer Mokri, j’ai tout de suite compris que l’initiative de Mokri avait l’aval de Said Bouteflika pour la configuration d’une nouvelle alliance présidentielle qui intégrera le MSP de Mokri. Et le voila maintenant reçu par le FLN et prochainement par les RND. Quelle Hypocrisie, quel TNOUFIK de la part d’un parti soit disant islamiste!

    En fait il n’y a aucune initiative politique digne de ce nom, c’est juste un stratagème pour se faire inviter a la table et participer au festin!

    21
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.