Ouyahia : «L’interdiction de festivals conduirait en prison dans d’autres pays»

festivals, Ouyahia
Le mouvement d'inquisition contre les spectacles de musique inquiète à plus d'un titre. D. R.

Par Hani Abdi – Le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, a, une nouvelle fois, dénoncé les tentatives des islamistes intégristes d’empêcher les spectacles et les festivals de musique dans plusieurs régions du pays.

Interrogé en marge de sa rencontre avec Amar Ghoul, président du TAJ, Ahmed Ouyahia a relevé la gravité de tels actes, affirmant que sous d’autres cieux, leurs auteurs seraient poursuivis en justice. «L’interdiction de festivals conduirait en prison dans d’autres pays. Les festivals sont faits pour les citoyens et il ne faut pas les en priver», affirme Ahmed Ouyahia qui a eu déjà à s’exprimer sur le sujet lors de sa rencontre avec le président du MSP, Abderrezak Makri.

Ahmed Ouyahia avait dénoncé l’utilisation de la détresse des gens à d’autres fins. De son côté, Azzeddine Mihoubi, ministre de la Culture, avait mis en garde ceux qui s’attaquaient aux concerts de musique, au nom des problèmes sociaux économiques. «L’Etat ne laissera jamais un désert culturel et artistique en Algérie», avait-il averti en réaction aux récents actes commis par des groupes intégristes dans certaines villes du pays, où ils ont empêché la tenue de soirées et de concerts de musique.

Ces affidés du FIS dissous, qui n’ont pas oublié les vieilles méthodes d’intimidation courantes au début des années 1990, ont surfé sur la colère des populations de certaines régions, comme le Sud, pour agir conformément à leur idéologie et annuler des spectacles de chants et de musique à Ouargla, El Oued et Tébessa. Leurs actes d’inquisition, ils les justifient par la misère, le manque d’eau, d’électricité, d’emploi…

Se cachant, ainsi, derrière les revendications sociales légitimes des populations de ces régions, ces islamistes endurcis tentent, en cette période de crise financière et d’incertitudes politiques que traverse le pays, de reprendre du poil de la bête et de remettre en œuvre le projet qui a échoué durant les années 1990.

H. A.

Comment (25)

    tarek
    7 août 2018 - 18 h 58 min

    Autrement dit, il affirme l’absence de volonté ou la capacité de l’État à faire face à ce courant intégriste. Puisque un vrai État devrait agir et protéger la liberté de ses citoyens.

    Anonyme
    7 août 2018 - 18 h 36 min

    « Ouyahia : «L’interdiction de festivals conduirait en prison dans d’autres pays» »
    ———————————————————————————————————————————————-
    Il doit certainement faire allusion à de vrais pays, gouvernés par de vrais politiciens, avec de vraies politiques, aux seuls profits de leurs vrais peuples qui décident librement de qui doit gouverner chez eux.
    Dans son fort inconscient, il doit sûrement penser : «hadi machi Bled !» tout en étant, pourtant, le chef du gouvernement de ce même Bled !
    Finalement, il ne pourra jamais se départir de ce gros défaut qui consiste à parler de choses qu’il ne connait même pas. C’est dans sa nature. Mais dans d’autres pays, les vrais, un tel défaut lui interdirait De Facto l’accès à des postes ou à des fonctions de hautes responsabilités.
    Mais comme il semble évoluer comme un poisson dans l’eau…

    Anonyme
    7 août 2018 - 14 h 22 min

    Des luttes d’influence à caractère politique allumées par des membres dans le gouvernement Ouyahia, en perspectives des échéances électorales de 2019 (repositionnements politiques). Luttes feutrées indirectes, secrètes, pour des postes plus importants(promotions politiques)
    Pour montrer lequel de ces trois responsables s’illustrera le plus dans ses messages menaçant des franges entières démunies de moyens de survie minimales, de la population
    L’histoire malheureuse du baton (à brandir pour menacer,..) et de la carotte (à apaiser…provisoirement) Revient dans les discours des responsables Sans pour autant trouver des solutions salutaires, aux revendications.
    A défaut de programmes économiques , de solutions adéquates et efficaces Pour sortir le pays de son marasme politique, et économique, dans lequel s’est englué depuis 1999, A savoir les très mauvais choix, et stratégies économiques suivis (1999-2019) Favorisant les importations-consommations à travers la distribution de la rente pétrolière aux clans, barons, Gros bonnets, comités de soutiens… Au détriment des investissements productifs créateurs de richesses, de biens matériels, d’emplois
    Et d’exportations du surplus, soulageant ainsi la richesse pétrolière Et contribuant, ainsi, à la diversification stratégique de l’économie algérienne.

      nannnn!!
      7 août 2018 - 14 h 56 min

      repositionnement politique ???
      faut ppas etre trop intelligent ici …c’est juste une simple et basique course d’amateurs vers le pouvoir

    Slam
    7 août 2018 - 14 h 07 min

    Les « autres pays » mettent ces énergumènes hors d’etat de nuire car ils enfreignent la loi. Mais comme l’Algérie de Ouyahia n’est pas un « autre pays », on les encourage à terroriser de pauvres festivaliers. Il vaut mieux utiliser la Secte des Frérots à terroriser la population qu’à terroriser le Pouvoir. Comme il a dit Lui.

    10
    1
    UMERI
    7 août 2018 - 13 h 09 min

    Mr Ouyahia veut dire, que ces islamistes, sont des marionnettes, utilisées par le pouvoir, pour faire peur aux citoyens, tentés de réagir violemment, pour dénoncer les décisions anti populaire. Ailleurs, on les jette en prison, ici, on les ménage.

    10
    1
    Anonyme
    7 août 2018 - 12 h 09 min

    IL CONFIRME QUE NOUS SOMMES DANS UNE VOYOUCRATIE ET QUE LE GOUVERNEMENT KHODRA FOUG ACHA.

    61
    Chibl
    7 août 2018 - 11 h 44 min

    Il ne confirme que ce qu a dit chadli, LEBLAD LI MAFIHACH MACHAKEL MCHI BLAD,HAMDOULLAH MA ANDNACH MACHAKIL.

    21
    rachidi
    7 août 2018 - 11 h 08 min

    Et les voleurs et corrompus ,ils vont en prison?

    30
    Hakikatoune
    7 août 2018 - 10 h 46 min

    dixit tonton Oulala :…. « L’interdiction de festivals conduirait en prison dans d’autres pays. » …

    Ah bon ? Et pourquoi chez nous en Algérie ce n’est pas possible de traduire en justice les responsables islamistes tekfiristes salfistes qui font appel à l’interdiction de spectacles, de concerts, de manifestations festives , des maillot de bain etc…etc.. ? Ouakila tu as peur d’eux tonton Oulala. Comment se fait-il qu’il soit très facile pour toi et ton pouvoir d’emprisonner des journalistes, des youtubistes, des lanceurs d’alerte, des opposants non islamistes alors que les responsables islamistes qui appellent à ces manifestations de rue, appellent aux interdictions de ceci et de cela sans jamais être inquiétés ? Yakhi déjà toi et le pouvoir vous avez décidé d’interdire toute manifestation de rue sur tout le territoire national, non ?!! !! isplik’nou tout çà ya tonton Oulala???

    44
    3
    Horizon
    7 août 2018 - 10 h 43 min

    Votre rôle, M. Le Chef du Gouvernement, est justement d’agir pour faire asseoir l’autorité de l’Etat et non pas se contenter de dénoncer ces dépassements graves. Il y a trop de laxisme de la part des autorités envers ceux qui enfreignent gravement les lois avec les conséquences que l’on sait, tel que le retour à grands pas de l’islamisme des annees 90 ou encore l’incapacité de l’Etat à garantir la gratuité de l’accès aux plages, les parkings sauvages, l’insécurité galopante etc…etc…

    47
    2
    Anonyme
    7 août 2018 - 9 h 36 min

    les perturbateurs iront en prison ! alors qu attendez vous pour embarquer tous ces trouble fêtes ? OU………..c est des baltaguias derniers gracies du système pour vous accompagner a un 5 em mandat !

    24
    1
    MELLO
    7 août 2018 - 8 h 56 min

    C’est ce qui pousse nos compatriotes a aller vers «  ces autres cieux » . En d’autres cieux l’Etat existe et applique les lois:
    – les gens ne traversent que sur les passages pietons,
    – les gens ne jettent rien par terre , mais dans des poubelles,
    – les gens ne crachent pas par terre,
    – des gens n’imposent pas une tenue vestimentaire a d’autres gens,
    – les gens qui ne pratiquent pas la religion , ne sont pas consideres comme athees,
    – les gens qui veulent organiser une soiree ne sont pas agresses par d’autres,
    – les gens ne font pas de tappages au dela de 22 h.
    Pour tous ces cas, en d’autres cieux , l’Etat fait son travail de regulation de la vie sociale.
    En d’autres cieux , les gens travaillent et ne s’occupent de ce que font les autres.
    Pourtant, Mr Ouyahia est parti plusieurs fois « en d’autre cieux » ,il a vu mais ne veut pas appliquer ce qu’en « d’autres cieux » applique.

    38
    1
      Anonyme
      8 août 2018 - 9 h 15 min

      Mon très cher Mello tu viens de nous faire la démonstration « Tout le peuple devrait être en prison pour mauvaise conduite » Que peux tu nous proposer ??? Le constat nous sommes tous d’accord nous attendons des gens éclairés « Des solutions » Demain tout le peuple va courrir pour son mouton et après le sacrifice tout le monde jettera ses « Déchets » n’importe comment .C’est aux autorités de régler ce problème d’hygiène ??? Quelle solution ??Interdire le sacrifice du mouton ??? On veut des solutions pas des constats

    Anonyme
    7 août 2018 - 8 h 13 min

    Le regime criminel veut passer pour laic tout en imposant la charia dans la constitutionette ed Le s tuteurs aux femmes. Pire il invente l’ islamisme pour se debarasser de s opposants laics. Le beurre et l’ argent du beurre.

    28
    4
    Anti khafafich
    7 août 2018 - 6 h 40 min

    Ces rats d égouts ont assassiné plusieurs artistes avant sous l air clement de Chadli dont cheb Hasni et cheb Aziz, voulez vous que ça rebelote ???

    25
    6
    Gatt M'digouti
    7 août 2018 - 4 h 48 min

    « L’interdiction de festivals conduirait en prison dans d’autres pays. » qu’il disait ?
    Donc, ces perturbateurs n’iraient pas en prison, donc l’Algérie n’est pas un pays ! CQFD !
    Surtout, quand en sa qualité de PM, il discute avec des islamistes notoires Mokri et Ghoul, qui existent à cause de la faiblesse de Chadli en contradiction de l’Article 2 et l’Article 40 de la constitution.
    Oui, si l’Algérie était un pays, les dealers et les pédophiles seraient exécutés, les corrupteurs et les corrompus punis sévèrement, les voyous du parking sauvage appréhendés et envoyés casser de la pierre à Bidon 5.
    Si l’Algérie était un pays comme le Brésil ou la Corée du Sud, les prisons auraient d’autres pensionnaires que les voleurs de poules.

    38
    3
    Anonyme
    7 août 2018 - 4 h 41 min

    En générale les soumis ont les jambes brisées;c’est pour cette raison qu’ils n’arrivent pas etres a la hauteur des vrais hommes;ce n’est la faute a personne c’est la nature qui à décidée ainsi

    14
    1
    ça ira trés loin cette histoire
    7 août 2018 - 0 h 23 min

    « ……affirmant que sous d’autres cieux, leurs auteurs seraient poursuivis en justice. … »
    je rêve , ou il n’y a plus de justice pour foutre ces sales barbus rats d’égouts en prison ???
    si ça continu juste avec des mises en garde …alors faut s’attendre à voir ali benhadj propulsé trés haut …

    31
    4
    Anonyme
    6 août 2018 - 23 h 55 min

    « au nom des problèmes sociaux économiques » on peut interdire tout! Même les mariages … puisqu’il y a des gens pauvres qui ne peuvent pas se marier…………..

    22
    2
    anonyme
    6 août 2018 - 23 h 27 min

    «L’Etat ne laissera jamais un désert culturel et artistique en Algérie»

    Drôle de culture et d’artistes, C’est ça à vos yeux la culture?

    21
    9
      Anonyme
      7 août 2018 - 8 h 16 min

      La’ ou’ passe ce regime point de culture. La charie n’ est pas imposee par bin laden mais par ce regime…

      16
      1
    Felfel Har
    6 août 2018 - 23 h 17 min

    Eureka, Ouyahia a trouvé! Oui, sous d’autres cieux, ceux qui troublent l’ordre public, menacent les honnêtes gens et mettent en péril la stabilité du pays, croupissent en prison. Mais dites-nous, Mr. Archiahmed, qu’envisagez-vous de faire en tant que PM pour faire respecter les lois de la république en Algérie?

    34
    1
    sahraoui
    6 août 2018 - 23 h 05 min

    De mėme que pour les dirigeants comme vous

    29
    2
      Zembla31
      7 août 2018 - 12 h 55 min

      Très bien dit..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.