Une Américano-Palestinienne sera la première musulmane élue au Congrès

Congrès américain
L'avocate musulmane Rashida Tlaib. D. R.

Rashida Tlaib, Palestinienne d’origine, arrêtée il y a deux ans pour avoir perturbé un discours de Donald Trump, sera la première musulmane élue au Congrès américain, indique l’agence de presse officielle APS.

Cette ancienne avocate de 42 ans a remporté une primaire démocrate dans l’Etat  du Michigan. Aucun autre candidat ne se présentant en face, elle est assurée de faire son entrée à la Chambre des représentants après les élections législatives de mi-mandat, en novembre.

«Un grand merci pour avoir rendu possible ce moment incroyable. Les mots me manquent. J’ai hâte de vous représenter au Congrès», a-t-elle tweeté après avoir pris le dessus sur cinq autres prétendants démocrates.

Rashida Tlaib deviendra la première musulmane de l’histoire à faire son entrée au Congrès, 12 ans après le premier musulman, Keith Ellison, élu du Minnesota. Un seul autre musulman y siège actuellement: André Carson, élu depuis 2008 dans l’Indiana.

L’élection du républicain Donald Trump a sonné, selon Rashida Tlaib, comme un «signal d’alarme» pour de nombreuses femmes américaines, qui n’ont jamais été aussi nombreuses à postuler au Congrès, principalement dans le camp démocrate, après une année marquée par le mouvement îMeToo. Elle explique que des raisons plus personnelles ont motivé sa candidature, notamment les difficultés de ses deux fils à trouver leur place dans un pays de plus en plus hostile à l’égard des musulmans, qui représentent environ 1,1% de la population américaine. Elle avait affirmé en mai à la chaîne CBS News que son élection enverrait «un grand message» à l’ensemble des Etats-Unis : «Nous faisons partie intégrante de la société et nous voulons lui rendre quelque chose en retour, comme tous les autres.»

Rashida Tlaib succédera officiellement en janvier au démocrate John Conyers, 89 ans, poussé à la démission après avoir passé plus d’un demi-siècle au Congrès. Diplômée de droit, Mme Tlaib, qui est née et a grandi à Détroit, a travaillé comme avocate avant de faire son entrée en 2009 à la Chambre des représentants du Michigan. Trois autres musulmanes, candidates dans l’Arizona, le Massachusetts et le Minnesota, espèrent rejoindre Mme Tlaib au Congrès après les élections de mi-mandat.

R. I.

Comment (10)

    Chibl
    11 août 2018 - 0 h 10 min

    Alors que nous depuis l’indépendance n’avons pas eu un président du sud de l’Algérie , un algérien de peau noire ,targui ou même un kabyle ou mozabite.

    Anonyme
    10 août 2018 - 16 h 56 min

    Bon courage et bonne reussite a Mme Tlaib….Voila le chemin que doit suivre la nouvelle generation des expatries arabes et musulmans dans leur pays d accueil.Visiter les plus grandes universites et atteindre les plus hauts grades de ces universites et s engager activement dans la vie communale et politique de la region ou ils resident
    Il n y a pas meilleur moyen de defendre ses droits,de proteger son appartenance culturelle et de former un lobby a l instar des autres communautes religieuses.C est a ce moment qu ils peuvent participer a orienter le jeu politique en tant que representant d une minorite importante soit au congres Americain ou dans les parlement Europeens……Un bel exemple que celui de Mme Rachida Tlaieb…..une batailleuse qui est bien decidee a defendre sa cause et celle de sa communaute.

    3
    1
    Anonyme
    9 août 2018 - 21 h 12 min

    « L’avocate musulmane Rashida Tlaib. D. R. » Pourquoi eux quand ils mettent la photo d’une personnalité dans leurs journaux ne mettent-ils pas « flène le protestant ou flène le catholique ou flène l’athée … » ?

    4
    3
    Nasser
    9 août 2018 - 19 h 58 min

    Que vient faire la « musulmane » dans cela? Un honneur? Foutaise! On va se servir d’elle à volonté! C’est comme si Bouraoui ou Haddad sont élues au parlement européen! C’est aussi comme les « opposants musulmans » qui font du bon boulot en Syrie! C’est comme la coalition des « pays musulmans », où règne la démocratie et la liberté, qui veulent réinstaurer la légitimité et la démocratie au Yémen!

    7
    2
    Anonyme
    9 août 2018 - 12 h 30 min

    Comment vous savez qu’elle est musulmane ? Chez les palestiniens il y a de toutes les confessions .

    12
    11
      Anonyme bis
      9 août 2018 - 13 h 34 min

      @Anonyme
      Elle explique les choix qui ont motivé sa candidature notamment que ces fils ont du mal faire leur place sans un pays hostile aux musulmans qui représentent 1,1% de la pop aux USA.

      14
      3
        Anonyme
        9 août 2018 - 20 h 40 min

        qui te dis que les USA sont un pays hostile aux musulmans americains?

        5
        2
      Anonyme
      9 août 2018 - 16 h 24 min

      J allais posé la même question!!!
      Ce n est pas parce qu on a la nationalité d un pays à majorité musulmane qu on est musulman » bessif « 
      moi je suis algérien mais je ne suis pas musulman et je le revendique haut et fort…
      Y en a marre de ces amalgames…

      9
      10
        Anonyme
        11 août 2018 - 0 h 04 min

        Si comme si qu’être musulman est un exploit…..

    Anonyme
    9 août 2018 - 12 h 25 min

    Félicitations à cette américano-palestinienne.
    Ravie de voir que ses motivations sont tout autre que ce mouvement débile propagandiste oligarchique sioniste Metoo, c’est une femme qui parle et écrit.

    7
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.