Temmar : la Grande Mosquée sera livrée dans les délais

Mosquée
Chantier de la Grande Mosquée d'Alger. D. R.

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a mis l’accent, jeudi à Alger, sur l’importance du respect et de l’application des termes du calendrier des travaux de réalisation de la Grande Mosquée d’Alger, rapporte l’agence de presse officielle APS.

S’exprimant en marge d’une visite d’inspection à la Grande Mosquée d’Alger, M. Temmar a affirmé que les travaux de réalisation avaient atteint leur phase finale, à savoir «le dallage et la décoration», exprimant sa satisfaction de l’avancement des travaux de réalisation.

M. Temmar a mis l’accent, au niveau de la salle de prière et du mihrab, en présence des responsables de la société chargée de la réalisation et du bureau d’études, sur l’impératif de respecter les délais de réalisation, indiquant, à ce propos, «il faut œuvrer pour livrer les travaux dans les délais impartis. Nous n’accepterons aucun justificatif».

Le ministre a mis en avant, en outre, la nécessité d’accorder une importance particulière à l’aspect artistique dans la réalisation du décor interne et l’aménagement extérieur de la mosquée, indiquant que l’architecture artistique du décor interne et extérieur doit refléter le cachet algérien authentique et le style islamique.

Au niveau du mihrab de la mosquée, M. Temmar a souligné l’importance de réunir toutes les conditions au profit des artistes en charge de l’architecture artistique du décor intérieur et extérieur de la mosquée, et ce dans le but de leur permettre d’innover et de coordonner pour sortir avec un résultat à la hauteur du niveau demandé.

Il a encouragé, à ce propos, la contribution des artistes algériens dans le domaine de la calligraphie, des miniatures et du décor de la mosquée, mettant en exergue l’importance, pour l’artiste algérien, de laisser son empreinte et sa touche personnelle dans la réalisation de cette mosquée. Il a exprimé, en outre, son souhait de voir la décoration, à l’intérieur et à l’extérieur de la mosquée, authentiquement algérienne basée sur une architecture islamique reflétant le patrimoine de toutes les régions du pays.

Poursuivant sa visite, M. Temmar a insisté, au niveau de la salle de prière, sur l’importance, pour les responsables des sections du chantier, de coordonner rigoureusement pour un meilleur résultat et une préservation du facteur du temps.

Par ailleurs, le ministre a donné des instructions relatives au respect du calendrier, de la qualité du travail et de la concertation continue et quotidienne en vue d’éviter les retards et les obstacles.

Réalisée sur une superficie dépassant les 27 hectares, la Grande Mosquée d’Alger compte une salle de prière d’une superficie de 20.000 m2, un minaret de 267 mètres, une bibliothèque, un centre culturel, une maison du Coran ainsi que des jardins, un parking, des blocs administratifs et des postes de Protection civile et de sûreté ainsi que des espaces de restauration.

Dans la partie sud du site est prévu un centre culturel composé d`une grande bibliothèque, de salles de cinéma et de conférence pouvant accueillir 1 500 participants.

La bibliothèque pourra accueillir 3500 personnes et un million de livres ; le centre culturel aura une capacité d’accueil de 3 000 personnes, la maison du Coran de 300 étudiants et le parking de 4 000 véhicules.

R. N.

Comment (31)

    Krika
    19 août 2018 - 13 h 12 min

    Bonjour. Que du béton, que du béton?! Je pense que la spiritualité n’est pas dans les édifices construits sans concertation et/ou sans implication des algériens et cela, quelque soit la hauteur de ces constructions. Elle est plutôt dans des esprits sains, évolutifs, curieux, constructifs, volontaristes, bref…chez des citoyens modernes. Comme l’a fait remarquer un internaute, il manque « un peu » de flore et de faune. Bref, je ne voudrais pas critiquer pour la forme mais l’urgence de l’Algérie n’est-elle pas de soigner les corps (santé et prévention) et les esprits (Enseignement et Éducation) avant de fournir un lieu qui ne sera peut-être pas investi à sa juste valeur?! Qui vivra verra…

    Abou Langi
    19 août 2018 - 12 h 43 min

    J’tijor que ça me rappelle le sketch de R. Devos:  » à Caen les vacances ». On sait que la mosquée sera livrée dans les délais, comme tout le reste , mais quand igzactma?

    Zaatar
    19 août 2018 - 12 h 40 min

    La grande Mosquée sera livrée dans les délais d’après Temmar…mais comment a t’on fixé ces délais? selon quels critères? quel est l’événement qui définie la réception provisoire et celui de la définitive? au cas où les délais ne seraient pas respectés, y’aurait il des pénalités à appliquer à l’entreprise réalisatrice du projet? va t’on prendre en compte le cafouillage du changement de bureau d’études? enfin…y a trop d’argent en jeu, tout ça se symbolise par une cacahuète grillée au bord de la plage des sablettes…

    Anonyme
    19 août 2018 - 11 h 31 min

    le verbe « limoger » tire son origine d’une sanction administratif qui consistait à éloigner des fonctionnaires incompétents vers la ville de limoge,,,,mais nous on a Tindouf d ou le verbe tindoufer,,, comme ça se prononce
    ,,en cas ou

    Hakikatoune
    19 août 2018 - 10 h 11 min

    @Yeoman 18 août 2018 – 20 h 10 min, vous espérez que la Mosquée d’Alger deviendra un jour « un haut lieu de recherche et de savoir qui rayonnera à travers le monde entier « , en feignant gravement d’ignorer que les temples du savoir, de la connaissance scientifique et technique qui rayonnent dans le monde ne sont pas les lieux de cultes (mosquées, synagogues, églises, temples) mais l’École de la République (école primaire, école secondaire, lycée et l’université ! Point barre !

    Le reste n’est que littérature sauf si vous pensez que le pouvoir algérien va détourner la vocation première de la Mosquée que sont la prière et les conférences islamiques en ambitieuse vocation de recherche scientifique, technique et technologique ! Les gens qui connaisse Bouteflika savent que c’est impossible , il ne le fera jamais, d’autant que déjà nos universités et nos centres de recherche battent de l’aile dans leurs propres vocations premières ! Calmons nos chevaux, cher internaute @Yeoman. Mais je ne peux pas m’empêcher de vous soupçonner quelque par de faire de l’humour noir , et çà çà passerait mieux !

    24
    pas assez chére mon fils ....
    19 août 2018 - 9 h 30 min

    waw ! c’est chouette ,quelle grande nouvelle !! je vais devoir aller perdre mon précieux temps dans les allers et retours en voiture , ça devrait me couter pas moins de 5 à 6 heures de circu sur les 8 heures de productivité profesionnelle par jour …pas mal comme perte de temps !
    ( on se demandera ensuite comment on en est arrivé là ..)

    13
    Anonyme 2
    19 août 2018 - 8 h 14 min

    D’accord , d’accord !!! Mais ,c’est quoi  » les délais  » ???

    23
    Med
    19 août 2018 - 7 h 15 min

    1971:
    Boumediène: Nationalisation des hydrocarbures – Algérie – Une réussite totale (de nos jours passible d’une révolution colorée et d’une liquidation certaine)

    1982:
    Chadli: Makam Echahid (Alger): temple du néolibéralisme made in Algéria – un fiasco total

    2018:
    Bouteflika: La Grande Mosquée (Alger): Temple des islamistes? Espérons en un fiasco total!
    Même si le projet d’architecture d’ un bureau d’études allemand (inspiré de la mosquée Bayazid à Istanbul) est assez intéressant.

    6
    4
    Zaatar
    18 août 2018 - 21 h 55 min

    Résumons nous. La Nasa vient d’envoyer une sonde vers la couronne solaire pour essayer de comprendre pourquoi celle ci est beaucoup plus chaude que la surface du soleil lui même, et surtout comment sont accélérées les particules du vent solaire qui sont un véritable problème pour tout être humain dans l’espace hors de la planète terre. Par ailleurs, une mission est prévue sur Mars pour voir un peu plus claire sur cette étendue d’eau sous la surface martienne. Enfin, on compte bien comprendre le rôle qu’ont du jouer les comètes dans l’apparition de la vie sur terre, la sonde stardust a été la pionnière dans ce secteur, elle a amassé des poussières d’une comète et est revenue sur terre avec sa moisson de particules, et on compte bien en envoyer d’autres pour de meilleurs informations à recueillir. La grande Mosquée construite par les chinois chez nous pourra peut être y contribuer avec son Grand minaret haut de 299,99 mètres das le ciel qui pourrait éventuellement servir d’ascenseur spatial.

    25
    6
      Mhand
      18 août 2018 - 22 h 51 min

      De plus, les particules chargées, principalement les électrons et les protons, présentent un risque grave pour les satellites. Les États-Unis doivent donc dépenser beaucoup d’argent pour protéger leurs satellites d’espionnage militaires.

      13
      3
      Abou Stroff
      19 août 2018 - 9 h 35 min

      Zaatar, je te salue!
      en effet, un bureau d’études des Iles Fiji (les bureaux d’études algériens, étant occupés à vérifier la « hallalité » des poulets assommés avant d’être égorgés) a été sollicité pour étudier la possibilité d’utiliser la grand minaret de la grande mosquée de boutef comme ascenseur spatial conforme aux nouvelles contraintes environnementales.
      en effet, avec un ascenseur, plus de gaz à effet de serre puisque l’ascenseur en question fonctionnera à l’air comprimé.
      PS: il faut ajouter à ce que font déjà les kouffars, un futur vol chinois vers Mars et un futur indien tournant autour de la terre dans le futur proche. reconnaissons, cependant que ses vols demeurent des vols classiques dégageant une pollution quasi innommable.

      20
    PREDATOR
    18 août 2018 - 21 h 24 min

    Il est dit que dans la fin des temps : on construira de belle mosquées mais les coeurs seront vides de foi
    SSans compter que cette mosquée est construite par les Chinois

    7
    4
    Yeoman
    18 août 2018 - 21 h 03 min

    Sur la photo de la mosquée et de tous ses environs, une photo très belle au demeurant, il manque un certain couple et son absence fait mouche et surtout fait moche. J’espère de tout coeur qu’on pensera à l’inviter, sans quoi toutes les prouesses architecturales du monde ne parviendront jamais à rendre cet endroit agréable et accueillant. Il s’agit de monsieur Arbre et de madame Verdure. A regarder nos nouveaux paysages urbains et même ruraux, on dirait que nous avons quelque chose contre un peu de fraicheur et de beauté naturelle. On dirait que nous sommes terrifiés à l’idée qu’un oiseau puisse venir se poser sur une branche et se mettre à chanter au-dessus de nos têtes. Les nostalgiques de la colonisation n’avancent souvent que des arguments aussi bêtes que fallacieux. Mais on ne trouve pas de réponse vraiment convaincante lorsqu’ils nous font remarquer que presque tous les jardins de nos villes ont été créés par les architectes coloniaux.

    11
    2
    Anonyme
    18 août 2018 - 20 h 57 min

    En Algérie on confond vitesse et précipitation ce qui impacte le qualitatif. On le voit avec les logements sociaux qui sont des cages à poules avec des mal façons dramatiques et des futurs ghettos terroristes-délinquants impactant gravement notre urbanisme et notre culture ancestrale !!!! Une bombe à retardement . On dit merci qui? Et bien je vous laisse répondre à la question! Le populisme et le manque de courage politique ne font pas une politique à long terme.

    8
    1
    yeoman
    18 août 2018 - 20 h 51 min

    J’allais oublier d’ajouter que si un jour, entre deux nuages, le soleil de la justice décide de se montrer au-dessus de notre cher pays, ce serait bien que certains soient gentiment, sans préjugé et sans aucun apriori, invités à rendre des comptes sur le prix qu’a coûté ce projet.

    11
    1
    ah enfin ...il arrive
    18 août 2018 - 20 h 15 min

    Ce dortoir tant attendu des salafistes pour dormir toutes les aprés de l’année sans se demander pourquoi la précarité socio-professionnelle se retrouve à tous les niveaux de la société , sans parler de celle (précarité) intellectuelle.?

    14
    2
    Yeoman
    18 août 2018 - 20 h 10 min

    Maintenant qu’elle est construite, que l’argent est dépensé et le travail fait, il ne sert plus à rien de polémiquer. Cette mosquée, comme nos écoles, nos marchés, nos institutions, nos routes, nos rues, etc, etc, deviendra ce que nous en ferons. Elle pourra, comme le souhaitent beaucoup d’algériens si elle est confiée aux hommes qu’il faut, devenir un haut lieu de recherche et de savoir qui rayonnera à travers le monde entier. Elle pourra aussi n’être qu’une immense coquille vide qui commencera à tomber en ruines le lendemain même de son inauguration. Il se peut qu’elle ne soit qu’une simple curiosité touristique. Certains, il ne faut pas l’oublier, rêvent sans doute d’en faire un redoutable centre de lavage de cerveau qui, éternelle rengaine, (re)mettra encore une fois l’Algérie en danger. Une chose est certaine, tous les algériens, y compris ceux à qui la religion ne dit rien, ont le droit et devraient investir ce lieu pour lequel chacun de nous a payé de sa poche. Ce sera un pari totalement réussi si un jour, dans l’immense cours de ce complexe, loin de tout esprit de provocation et dans le stricte respect de l’autre, des gens peuvent venir dire ce qu’ils pensent du gouvernement, de l’ONU, du réchauffement climatique, du prix des fruits et légumes, de la disparition des abeilles, de la signification du chant de la grenouille, de la secte Ahmadia, du Shiisme, des maîtres Soufis, de Dieu et du Coran.

    5
    4
    HOUMTY
    18 août 2018 - 18 h 51 min

    SALAM L’KHAWA…. J’éspere que le cahier des charges ainssi le respect des normes de construction ont était réspecté a 200/100, car si c’est une copie des logements AADL ou ont a confendu vitesse et precipitation, je vous dit pas la catastrophe humaine et médiatique, ainsi que financiére plus d’un milliard d’euros ! la seul chose que je dit et pense sont ? ! ? ! ? ! … QU’ALLAH protége la MÉRE PATRIE L’ ALGERIE son A.N.P et le D.R.S

    7
    10
      euh ...
      19 août 2018 - 11 h 29 min

      vous venez d’où svp ? de trés loin apparement …
      complétement en déphasage avec les réalités du moment ?…

    Anonyme
    18 août 2018 - 18 h 11 min

    Symbole de l’import/import et de l’orgeuil mal placé du régime incapable de produire rien du tout.

    17
    4
    Anonyme
    18 août 2018 - 18 h 03 min

    une mosquée construit par les chinois et j’ai peur que l’imam de la mosquée soit un marocain mdrrrrrrr le top de délire

    13
    7
      Yeoman
      18 août 2018 - 21 h 08 min

      Pourvu que ce ne soit pas un imam compétent qui roule pour le Makhzen.

      3
      4
    Anonym
    18 août 2018 - 17 h 35 min

    Juste en face de la mosqué il ya un grand terrain et une grande superette » ARDIS »dont personne ne connait le nom du proprietaire, comme avait dit allah yerhumou kamel messaoudi dans l’une de ses chansons i khalto eddine bel hbel.

    9
    2
    Anonyme
    18 août 2018 - 16 h 38 min

    Alger a enfin son joyeau: la mosquee d Alger….un monument a la hauteur de la capitale d un pays continent…avec le Memorial du martyr et la basilique notre Dame d Afrique..
    Paris a sa tour Eiffel …notre Dame de Paris…l Arc de Triomphe…le Musee du Louvre
    Rome a la basilique saint pierre..la plus grande du monde,le Colisee et le forum romain..le Pantheon,
    Madrid a le Palais Royal,le musee du Prado,le parc du retiro,la cathedrale de l Almudena
    Berlin a la porte de Brandenbourg,le Palais du Reichstag,l Iles aux musees…
    Je pense que la grande mosquee d Alger sera un grand gain pour notre patrimoine culturel et religieux comme toutes les grandes capitales qui se respectent.Un symbole de tolerance qu il faut absolument proteger.

    11
    22
      Anonyme
      18 août 2018 - 20 h 33 min

      Le nul est souvent orne’ de joyaux!
      Vivement un tribunal pour juger des couts reels et fictifs, la’ on verrait de pret le nationalisme monetise’.

      9
      5
    Bônois
    18 août 2018 - 16 h 18 min

    Chiche M. le Ministre! Lancez le même défi pour la construction d’un hôpital. Mais, j’ai oublié que vous vous soignez et que vous mourrez chez fafa. En somme en Algérie, vous êtes des coopérants.

    20
    5
    Perfect
    18 août 2018 - 16 h 16 min

    Y mettre des imams et théologiens algériens enseignant l’islam originel du pays et pas ces terroristes sionistes wahhabites frères musulmans et cie autre confrérie turque que sais-je encore….
    Bref, l’islam algérien originel et pas perverti.
    Inchallah

    12
    3
    Zombretto Khabeute
    18 août 2018 - 16 h 00 min

    Waouh, ya el khaoua, la bibliothèque va accueillir un million de livres ! Ouf enfin, adieu la misère culturelle et intellectuelle de l’Algérie !!

    Besaah ya el khaoua juste une petite remarque, une petite seulement ! Je n’arrive pas à compter le nombre de fois où les différents Ministres (et même Bouteflika au tout début ) ont dit : «il faut œuvrer pour livrer les travaux dans les délais impartis. Nous n’accepterons aucun justificatif». !!!

    15
    5
    Anonyme
    18 août 2018 - 15 h 44 min

    Un joli coin où les barbus feront la sieste sous la clim.

    26
    9
    Brahms
    18 août 2018 - 15 h 10 min

    Voilà, une bonne nouvelle. Le pays avance sur les rails du développement. En réalité, cette mosquée devait couter 01 milliard de dollars mais au final l’ardoise montera à 04 milliards de dollars. C’est comme l’autoroute EST – Ouest, la plus chère au monde soit 15 milliards de dollars pour 850 kilomètres d’autoroutes et ce, sans aire de repos, sans station d’essence, sans éclairage et sans signalisation de sécurité. La différence s’en va dans les poches des intermédiaires (rouya et ben rouya) qui se sucrent llègrement via des comptes bancaires à l’étranger : Virement pour Kaddour (commission de 150 000 € sur son compte à Monaco), virement pour Djelloul (200 000 € sur son compte à Dubaï), virement pour Bilal (commission de 500 000 € sur son compte bancaire à Madrid) etc.. etc.. d’où ces surfacturations en devises.

    18
    4
    Abou Stroff
    18 août 2018 - 14 h 29 min

    et à quoi servira cette mosquée, si nous faisons abstraction de sa vocation de centre de propagation de l’idéologie islamiste et d’endoctrinement des algériens lambda?
    pendant que les chinois planifient de se poser sur mars et que les indiens comptent envoyer un homme dans l’espace dans le futur proche, à quoi rêvent nos augustes dirigeants? ils rêvent du paradis et de toutes les belles choses qu’il est censé contenir.
    arriération, quand tu nous tiens!!

    24
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.