Assassinat de la petite Salsabil à Oran : la justice suivra son cours

Oran Salsabil
L'enquête sur l'assassinat de l'enfant Salsabil suit normalement son cours. S. R.

Le procureur de la République près le tribunal d’Oran a affirmé, jeudi, que «la loi suivra son cours» dans l’affaire de l’assassinat de la fillette Zahaf Salsabil, dont le cadavre a été trouvé dans la nuit du samedi à dimanche à haï Echouhada (est d’Oran).

«Les investigations menées par les services de police sous notre supervision ont conduit, en un temps record, à l’arrestation de deux personnes suspectées d’implication dans ce crime et leur présentation à la justice», a indiqué, dans un communiqué rendu public par le ministère de la Justice, le procureur de la République près le tribunal d’Oran en réaction aux informations circulant sur les réseaux sociaux concernant l’affaire de la petite Salsabil. Le procureur de la République près le tribunal d’Oran ajoutera : «Le juge d’instruction a ordonné le placement des mis en cause en détention provisoire pour les besoins de l’enquête», tout en affirmant que «la justice suivra son cours».

A rappeler qu’il s’agit de l’auteur K. A., âgé de 18 ans, et de C. A., qui a transporté dans son véhicule le corps de la victime vers l’endroit où il a été découvert. Selon les premières données de l’enquête, l’auteur aurait attiré la victime avant de l’agresser sexuellement et la tuer pour se débarrasser ensuite du corps. Le cadavre de Salsabil, 9 ans, a été découvert dans un sac en plastique près d’un garage au quartier Echouhada, où se sont déplacés après minuit des enquêteurs, des experts du laboratoire régional de la police scientifique et technique, du médecin légiste et d’autres services concernés.

R. N.

Comment (2)

    Salim
    25 août 2018 - 8 h 55 min

    Peine de mort pour les crimes crapuleux quand on est sûr que c’est bien la personne identifiée par différentes preuve irréfutable ADN aveu preuve matérielle témoignage exetera exetera pour être sûr que ce soit bien la personne qu’on va exécuter pour se faire crapule et nettoyer la société de ces parasites qui ne veut ni travailler qui empêche la société d’avancer et qui menace la société

    MELLO
    24 août 2018 - 15 h 47 min

    Puisque L’auteur de cet acte ignoble a été identifié, la justice n’a qu’a convoquer la famille et tous les proches de la victime pour se prononcer sur la sentence. La justice Algerienne doit adopter cette option afin de mettre face a face les protagonistes.

    8
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.