L’islam comme alibi : l’intégriste Aribi repart en guerre contre Benghebrit

Benghebrit Aribi
Benghebrit à l'Office national des publications scolaires. New Press

Par R. Mahmoudi – A quelques jours d’une rentrée scolaire qui s’annonce difficile aussi bien pour les parents d’élèves que pour le ministère de l’Education, et déjà placée sous le signe de la prévention contre l’épidémie de choléra, les fanatiques religieux cherchent le moindre alibi pour tenter de discréditer la ministre, Nouria Benghebrit, qui demeure leur bête noire.

L’alibi trouvé par le député islamiste Hassan Aribi et ses acolytes, c’est l’absence, constatée, encore une fois, de la fameuse formule introductive du Coran, la basmala, sur les manuels scolaires qui seront distribués aux élèves des différents paliers, à partir de la prochaine année scolaire.

Aribi accuse la ministre et, par extension, tout le gouvernement, d’avoir menti aux Algériens, en assurant avoir «rétabli» la basmala, suite à une omission due à des erreurs d’impression. Pour le trublion député du FJD, cette «récidive» apporte la preuve irréfutable que le ministère de l’Education nationale, sous Nouria Benghebrit, n’avait jamais dans son programme l’intention de préserver les «constantes nationales», ni de promouvoir les valeurs de l’islam.

Le député craint qu’après cette décision de maintenir le retrait de la basmala des ouvrages scolaires, le département de Benghebrit ose retirer, à l’avenir, des matières entières, pour être plus cohérent avec son plan d’occidentalisation de l’école et de la société algériennes, synonyme, selon l’élu islamiste, de «dépersonnalisation» et d’«aliénation».

Faute d’arguments et en déperdition politique totale, les islamistes s’accrochent à cette hypothétique diversion loin des véritables préoccupations des citoyens.

R. M.

Comment (55)

    ait toudert
    3 septembre 2018 - 13 h 03 min

    pourquoi ne. pas faire un référendum au peuple au sujet de cette bismala.

    1
    8
    ait toudert
    3 septembre 2018 - 12 h 58 min

    je me demande pourquoi vous avez tellement peur de la bismala. je crois qu’il faut un référendum au peuple son avis point barre.

    1
    7
      Ait oubeza
      3 septembre 2018 - 14 h 30 min

      la  » Bismala » peu étre cité ou pas individuellement.
      quant a ce pseudo référendum, c’est du n’importe quoi, il ne faut pas chercher des poux sur la téte d’un chauve !!

      6
      1
      Anonyme
      3 septembre 2018 - 17 h 09 min

      Vous avez abruti le peuple de religion en parsemant tout le territoire national de mosquées,de zaouïas,d’écoles coranique et vous invoquez le référendum pour votre basmallah,c’est normal qu’ils voteront pour. Meme si vous faites un référendum pour l’application de la charia pur et dur et l’instauration de la dawla islamia,le peuple votera oui.

      10
      1
    Anonyme
    2 septembre 2018 - 22 h 04 min

    Non, mes frères et chèrs compatriotes, les insultes ne nous enmènent nulle part. Dialoguons avec respect et civisme. L’école publique, comme le pays, doit être pour tous, sans exception. La basmallah a toujours existé depuis l’indépendance jusqu’à l’arrivée de Mme Benghabrit à la tête du Ministère de l’Éducation Nationale, elle a été retirée. Maintenant, le retrait de la basmallah ne va certainement pas disparaître de notre foi de musulmans. Il y des familles algériennes qui veulent un enseignement « moderne » et il y a d’autres qui veulent un enseignement totalement originel. Je crois que, et je peux me tromper, corrigez-moi s’il vous plaît, en cas d’erreur, la faute revient à un ancien ministre, du temps du Président Chadli Bendjedid, que Dieu ait son âme, je n’aime pas citer les noms en mal, seulement en bien, qui a spprimé alors, ce qu’on appelait l’enseignement originel institué par le défunt Président Hoari Boumédiène, que Dieu ait son âme. La solution, d’après moi, c’est de créer deux enseignemnts distincts, l’un pour ceux qui sont tournés vers une modernisation et l’autre pour ceux qui veulent donner à leurs enfants un enseignement originel. Et nous, les parents nous laisserons nos enfants choisir entre les deux options. Le fait de s’insulter mutuellement ne résoudra pas les problèmes de l’école algérienne. Après la défaite du terrorisme en Algérie, Dieu Merci, il ne reste que deux grands courants politiques : les partisans de la modernisation et ceux de l’islam des lumières porté par de vrais patriotes. Soyons sérieux et ouvrons bien les yeux. Il n’ y a pas de courant islamiste, il n’ y a pas de courant démocrate et encore moins de courant vert. Quand un chef de parti islamiste dissout il y a plus de 25 ans continue à parler de l’étranger au nom de ce même parti dissout et quand un chef de parti démocrate règne sans partage sur ce même parti démocrate jusqu’à ce la maladie l’indispose, c’est vraiment la déliquescence totale de ces deux courants politiques. La solution deux grands partis: l’un républicain et l’autre patriotique. Deux enseignements l’un républicain et l’autre originel. Deux langues nationales : l’arabe et le tamazight en laissant les choix à nos enfants entre les apprendre toutes les deux ou une seule. La contrainte et l’obligation des deux langues va détruire à long terme notre système scolaire. Le recours à l’enseignement de l’anglais, du mandarin et du français comme langues étrangères sera un plus pour nos enfants et notre pays. En tant que père de trois enfants, j’ai écrit ces lignes du fond de mon coeur.

    12
    16
    Anonyme
    2 septembre 2018 - 22 h 04 min

    je n’ arrive pas a comprendre et d ailleurs je ne veut pas les comprendre ces intégristes qui profitent a mort du système ce n est pas l Islam qui les intéressent a l image d Arribi et la Salhi enquoi cela change d ajouter Bismillah ou pas dans un manuel l éducation islamique on l a reçu de nos parents ce n est pas le rôle de l école qui est de former des citoyens sinon envoyez vos enfants chez l imam du coin ces intégristes on ne les a pas entendu sur la saleté et la cocaïne ils ne cherchent que la tête de Benghbrit et des femmes en générale Pauvres frustrés allez vous soignez chez. vos maîtres s ils veulent encore de vous

    20
    2
    Anonyme
    2 septembre 2018 - 20 h 22 min

    La majorite’ ne devient pas loi. Sinon la Jordanie serait deja la palestine. Ici on est un Etat berbere donc laic. Ce ne sera pas la majorite’ a’ changer l’ histoire. Du reste la dictature a utilise’ l’ islamisation force’ pour mieux asseoir son reigne. L’ identite’ et la tradition passent avant ton islam

    31
    7
      Anonyme
      2 septembre 2018 - 21 h 33 min

      ARRETES de saouler tout le monde avec ton  » é’tas barbare laic »..Au moins attends que ton président en exil soit installé sur le fauteuil et n’engages pas les relations de ton futur etat dans la mauvaise passe avec ses voisins de l’ouest….

      6
      21
        Anonyme 2
        3 septembre 2018 - 1 h 08 min

        « Barbares laics ». Si tu ne respectes pas la vrai origine de ce pays et ces habitants rien ne te retiens ici. Va gueuler chez tes vrai ancetres s’ils veulent d’un faux arabe bien sur. Mais je t’avertis ils savent faire la difference.

        5
        2
    Souk-Ahras
    2 septembre 2018 - 19 h 31 min

    Dieu par ci, dieu par là, dieu ceci, dieu cela…
    Ce dieu là, il n’en veut plus de nous, il nous a abandonnés depuis belle lurette. Il n’y a qu’à observer la déchéance qui touche tous les secteurs sans exception.

    33
    4
    salim31
    2 septembre 2018 - 19 h 17 min

    Ces islamistes que toute
     l’ humanite vomie  est malheureusement en position confortable en algerie _ ces poves type ils passent leur vie de a scruter le moindre trait que  fait benghabrit dans les livres _ alors qu ils ne voient rien des enfants yemenites tues  chaque jour par leur maitre al yahoud _He laribi et tout les barbus et barbichette essaye de  denonce les massacres au yemen ce que vous ne ferez jamais la vie des humains
    n aucune importance pout vous _l essentiel pour  vous c est de « paraitre musulman »  _
    Quant a l ecole _ces malades veulent la transforme en centre
     d endoctrinement salafo wahabistes , il faut pas hesite a les chasse hors du circuit de l enseignement meme hors du pays si possible .

    29
    4
    MELLO
    2 septembre 2018 - 18 h 23 min

    L’ecole , lieu du savoir et des sciences, est devenue un champ de bataille pour les uns et les autres, car personne de tous ces ministres n’a ose’ l’extraire de ce fardeau islamiste. L’ecole doit etre tenue loin de ces ideologies religieuses, car ce domaine a un terrain d’expression qu’est la ZAOUIA. Mme Benghebrit ,personne a caratere moderne, n’a pas su ou pu prendre son bull pour defoncer toute cette lethargie autour de l’ecole; des annonces , sans effets, par ci par la, mais rien de concret sur la refonte du systeme educatif.
    Hier , loin, tres loin de mon pays, 1 er Septembre, c’etait la rentree des classes. 9 h du matin, je croisais des enfants , accompagnes de leurs parents ,des fleurs a la main, habilles tous identiques – chemise blanche et pantalon noir ou bleu marine , jupe de la meme couleur pour les filles. Ils etaient joyeux , ordonnes et d’un pas sure, ils se dirigeaient vers leur ecole. En ce pays , la rentree est fixee au premier Septembre de chaque annee, sauf weekend decallee d’une journee. Cette image me serra la poitrine , car on pouvait faire idem chez nous. Il y a ni basmala, ni walou, pourtant 30 millions de musulmans y vivent, sauf Arribi, mais d’un Islam propre et sain. J’ai comme l’impression que Dieu a seme’ l’Islam differement d’un pays a l’autre.

    18
    5
    DZLander
    2 septembre 2018 - 16 h 40 min

    Personnellement, j’incrimine l’Etat algérien bien plus que ce … de l’humanité, car cet Etat n’a rien fait jusque-là -pourtant les griefs ne manquent pas- pour d’abord lui faire lever l’immunité parlementaire, ensuite mettre hors d’état de nuire cette nuisance multiforme qui s’appelle Arribi.

    28
    8
    Anonyme
    2 septembre 2018 - 16 h 21 min

    que des insultes gratuites comme arguments.pourquoi cette volonte de chercher a gommer l’autre.est-ce la,la liberte d’expression a l’algerienne chasse gardee des democrates autoproclames????

    10
    19
    BOUQEZZOLA
    2 septembre 2018 - 16 h 01 min

    Un de ces jours, quelqu’un l’attendra au coin de la rue et lui foutra son poing dans sa ..e. Quel type antipathique !

    20
    11
    Lghoul
    2 septembre 2018 - 14 h 12 min

    Kouffars par ci apostats par la et la chanson continue depuis des decennies dans un pays de ZOMBIES. Seulement la seule question qu’il faudrait se poser est la suivante: Dans quel pays au monde la religion enfouit son nez dans l’education ? Malgre les milliers de mosquees, Les centaines de milliers d’imams (dont certains sont auditionnes pour l’affaire des 700kg de cocaine s’il vous plait), malgre Les zaouias, les ecoles coraniques (thimaamrines), on ne s’arrete plus d’agresser la science, le savoir et l’intelligence. Alors formons chaque annees 2 millions d’mams en guise d’ingenieurs, de docteurs et d’economistes pour affronter les rigueurs du 21ieme siecle. Chers concitoyens si on continue comme cela, on mangera nos pieds dans moins de 10 ans car le sabotage du pays continue e s’accelerant. Mais j’ai oublie: On ira tous au paradis … Mais qui leur a donne la liberte de sortir la tete pour faire la pluie et or beau temps et decider sur future du pays apres avoir massacre 250.000 algeriens ?

    33
    8
    STOP
    2 septembre 2018 - 13 h 18 min

    Partez si l’islam vous dérange
    A voir tous ces commentaires anti islam je me suis cru dans un espace sataniste d’extreme droite
    Allez chez vos maitres

    13
    70
      Anonyme
      2 septembre 2018 - 13 h 42 min

      C’est toi qui devrait partir et rejoindre ta mère patrie l’Arabie saoudite patrie de l’islam.Nous,on chez nous depuis des millénaires et on a jamais fait de foutouhate contre ta patrie.

      59
      12
      Anonyme
      2 septembre 2018 - 14 h 49 min

      ne tombes pas dans le piège de la poignée d’islamophobes qui n’ont plus que AP pour s’exprimer. Il n’y a pratiquement plus aucun journal algérien francophone permettant les commentaires…Les agités du bocal laique n’ont plus aucune lucarne pour respirer…Laisses-les ….

      11
      37
        Anonyme
        2 septembre 2018 - 15 h 58 min

         » la poignée d’islamophobes qui n’ont plus que AP pour s’exprimer.  » Et tu as oublié Facebook ou des centaines de groupes vous ont mis à nu et démasqué votre supercherie malgré vos menaces de mort ,vos blocages de comptes,vos piratages de sites pour garder vos mensonges intactes ?

        27
        8
          Anonyme
          2 septembre 2018 - 16 h 33 min

          tu as bien fait de me rappeler qu’il vous reste Facebeook pour les agités du bocal pour s’exprimer……Alors bonne agitation …

          7
          21
        Amazigh DZ
        2 septembre 2018 - 20 h 22 min

        mes écris sont peut étre durs et crus, par contre je constate que vous étes de farouches défenseurs des obscurantistes qui souhaitent nous faire revenir au temps de la décennie noire.

        15
        2
          Amazigh DZ
          2 septembre 2018 - 21 h 32 min

          @ANONYME intégriste des réseaux sociaux.
          Facebook est la tribune préférée de naima salhi, arribi, mokri et tous les frustrés islamistes.
          ce qui est halal pour eux, est haram pour nous.

          12
          3
      Anonyme
      2 septembre 2018 - 18 h 58 min

      Une religion de vérité ne s’impose pas sous la menace de mort (peine de mort pour l’apostasie),les meurtres ,l’harcèlement et les jets d’acide sur le visage des femmes.Mais c’est les gens qui accourent vers elle par conviction et foi .

      18
      4
      Salim31
      2 septembre 2018 - 19 h 51 min

      Au contraire vous les islamistes vous etes les premiers ennemis de l islam _vous participez au complot sioniste visant a assimile l islam a une religion de guerre _de terreur _d intolerance et de decadence pour que la religion et les musulmans soit bannis par
      l humanite ou qu ils se trouve dans le monde et la ils ont reussi leur coup

      14
      3
      ANTI-STOP
      2 septembre 2018 - 21 h 24 min

      STOP, toi et tes semblables, vous êtes la honte de l’Algérie, de l’Islam et de l’Humanité et c’est vous qui partirez d’ici un jour!

      5
      4
      Anonyme
      2 septembre 2018 - 23 h 52 min

      C’est vous qui devriez aller en Arabie Saoudite. Vous verrez comment vos frères arabes musulmans vont vous traiter.

    Vérité
    2 septembre 2018 - 12 h 28 min

    Notre malheur, c’est de ne pas avoir eu la chance d’avoir un grand homme comme Kamal Mustapha Atatürk qui a hissé le peuple turc vers le haut en l’extirpant du tout religieux. Nous nous contentons de minables tel cet Aribi et bien d’autres qui depuis des décennies, nous entraînent dans les méandres de l’obscurantisme, de l’archaïsme et du sous développement intellectuel, culturel et mental. De quoi pourrait s’occuper les ignares primitifs sinon que des bismillah et des hamdoullah !? Bien évidemment qu’ils ne voudraient pas de E=MC2 comme formule introductive ; On ne fait de baudets des chevaux.
    Cet Aribi affilié à L’ALPHABET n’a pas compris que son mentor Erdogan ne pourra jamais balayer le travail d’Atataturk qui a permis à la Turquie « laïque » d’être la 17eme économie mondiale et la 12eme puissance militaire du monde.

    45
    9
    Logique
    2 septembre 2018 - 12 h 21 min

    Elle prend ses ordres de la Franc Maconnerie pour détruire nos valeurs et l’ Islam.

    10
    67
      Lamari Mehd
      2 septembre 2018 - 12 h 56 min

      Tu parles de quelles valeurs..celles de faire reculer ce pays au moyen-age…revenir a l’ere de bronze…arretez votre cinéma…il n’y a pas d’autres valeurs,que celles du travail..de la science…de la recherche..et de la liberté de conscience….les gens comme vous,c’est des malades,des refoulés,des pervers,des attardés…et croyez moi..restez tranquille…n’essayez plus de tenter l’aventure…car cette fois-ci..l’eradication sera totale..et sans pitié…car les Patriotes et les institutions Algeriennes,ne vous laisseront plus jamais mettre l’existence du pays en péril,comme dans les années 90…vous etes en train de jouer avec le feu…et si vous vous bruler au 10 em degré..ce ne seront pas,vos gourous,maitres et sponsors d’arabie maudite ou du Qatar qui viendront vous sauver

      57
      7
        Anonyme
        2 septembre 2018 - 21 h 07 min

        Bien dit ils ont perdu la guerre en 1998 (il y a 20 ans) grâce aux patriotes femmes et hommes de ce pays. Qu’ils se goinfrent de la bonne soupe qui leur est généreusement offerte par ce pays qu’ils ont trahi et qui leur a pardonné, mais qu’ils ne s’avisent surtout pas de tenter de nous entraîner dans une autre guerre.

        10
        2
      Anonyme
      2 septembre 2018 - 13 h 03 min

      Il fallait ajouter à ton pseudo « islamique » pour obtenir « Logique islamique » on aurait eu de la pitié pour toi pas du mépris.

      26
      6
      Ahhh les belles valeurs...
      2 septembre 2018 - 13 h 16 min

      Tu parles de quelles valeurs monsieur logique ? …Si tu nome le réapparition de choléra à nouveau dans notre pays et de système scolaire de bas niveau dans tous les cycles de l’enseignement et de la criminalité rempente et l’incivisme qui règne dans nos villes et espaces Publicis et la corruption généralisée et l’inforlale , c’est tout ça est pour vous des valeurs sûres , alors garde les pour toi et tes semblables…Non à l’état Arabe, Non à la France ! Nous avons une culture et un énorme réservoir de coutumes et de tradition et des valeurs ancestrales que l’Algérien n’a pas besoin de s’affilier ni monde arabe, ni à la France, ni à la Ouma islamia..

      34
      8
      Lghoul
      2 septembre 2018 - 16 h 14 min

      Les vrais francs macons se cachent dans les zaouias. Les vrais francs macons se camoufflent sous daesh sous couvert de l’islam pour detruire toute forme de progres. Ton nouvel Islam wahabite est le vrai outil de tes francs macons. Et comme voleur, tu cries « au voleur ». Faites semblant tant qu’il y a des naifs qui croient a votre deception. Votre nouvelle religion ne marchera plus en Algerie car vos stratagemes diaboliques sont visibles a ciel ouvert. Fakou.

      18
      3
    Anonyme
    2 septembre 2018 - 11 h 55 min

    L’état ne peut-il pas mettre un terme aux agissements de ce sinistre individu?

    44
    4
    Anonyme
    2 septembre 2018 - 11 h 30 min

    dites aux responsables de ce pays que l’islamisme en Algérie est né à l’école. L’école algerienne a été trop islamisée apres le passage d’El Ibrahimi qui a été ministre de l’éducation nationale sans jamais avoir eu aucune legitimité revolutionnaire. A l’indépedance, cet energumene etait âgé de 31 an et pourtant pas une journé de lutte, inconnu au Bataillon. I est le fils d’El Ibrahimi, le compagnon de Benbadiss faisant parti de l’association des freres musulmans algeriens qui pendant la révolution et même avant étaient pour El Indimaj(se ralier à la France et ne pas demander l’indépendance). Il n’ont aucune légitimité ces freres musulmans. Ils étaient soumis à la France. Maintenant, en étant caché pendant la révolution, il reclame avec l’aide des islamiste d’être président de la république. Quelle honte. Il devrait aller se cacher, ce type là.

    41
    4
    Souk-Ahras
    2 septembre 2018 - 11 h 19 min

    Islamistes dites-vous ? Marre de leur Islam intolérant, marre de leurs mosquées en surnombre et de leur nuisance acoustiques, marre de leur hystérie religieuse importée du néant, marre de leurs prêches sans souci de vérité et donc sans fondement aucun, marre de leur ostensible hypocrisie au front empastillé qui s’agenouille et se prosterne dans l’espoir de se laver de tout « péché » en attendant de reprendre son quotidien.
    La religion des islamistes est une forme d’aliénation « spirituelle » qui engendre une dégénérescence neuronale aiguë. Ces fous menteurs de leur dieu n’ont qu’un seul but : trucider la pensée novatrice et son corollaire expression libre de son corps, ne rien faire et consommer à outrance ce qu’ils importeront à outrance ; surtout les femmes.

    54
    5
    Microsoft
    2 septembre 2018 - 11 h 18 min

    Qui est derrière aribi et n.salhi????

    42
    5
      anonyme
      2 septembre 2018 - 16 h 40 min

      E n quoi ça vous dérange: بسم الله الرحمن الرحيم
      Comme l’a signalé STOP on se croirait dans un espace de l’extrême droite islamophobe

      5
      26
    khalilsadek
    2 septembre 2018 - 11 h 02 min

    لقد بُلينا بقومٍ يضنون إن ألله لم يهدِ سواهم. إبن سيناء
    Ceux qui ont declenchés et menés la revolution de novembre n’avaient pas appris la basmala dans les manuels de l’école Française, a l’inverse ce sont les religieux qui étaient contre la guerre de libération, le témoignage de feu Mohamed BOUDHIAF est la pour preuve, afin de gifler ceux qui doutent.
    Décidement dans ce pays on a plusieurs sortes de COLERA qui méritent des TRAITEMENTS appropriés pour chaque épidémie .

    52
    9
    Anonyme
    2 septembre 2018 - 10 h 58 min

    La religion pour » allah » est une affaire personnelle, pour le regime c’ est une affaire d’ Etat. D’ ou’ ce cinema a’ Ciel ouvert!

    37
    4
    Anonyme
    2 septembre 2018 - 10 h 35 min

    « de promouvoir les valeurs de l’islam…. » la décapitation,la lapidation ,la crucifiction et l’amputation en croisé (al maida 33) et le djihad contre les non musulmans.

    32
    17
    Anonyme
    2 septembre 2018 - 10 h 24 min

    Ne vous inquiété pas madame c est cause des chevilles qui lui enflent seulement jusqu’aux aux genoux ,,,la tête est sauve

    13
    4
    Geronimo
    2 septembre 2018 - 10 h 23 min

    Il faut lever l’immunité parlementaire de sa femme et les neutraliser définitivement en les plaçant dans un asile de fous!

    27
    5
    Salim Samai
    2 septembre 2018 - 10 h 13 min

    Mmes Benghebrit & Luisa Hanoune, 2 FEMMES, sont les 2 FIXATIONS de la « politique ou plutot DISTRACTION Algerienne!
    A propos El Manar (en Francais) a repris recemment Mme Hanoune sur sa positiion vis a vis Hizbollah, l´Iran et la Syrie .

    7
    7
    Anonyme
    2 septembre 2018 - 8 h 57 min

    entre une ministre de l’éducation nationale qui pense que l’éviction de la « bismalla » va booster l’enseignement et un ministre de l’enseignement supérieur qui pense qu’il ne sert à rien de promouvoir l’excellence, les « intégristes » qui remettent en cause les chois hasardeux de nos systèmes éducatifs vont pousser comme des champignons….La clochardisation de notre élite se voit à travers la manière dont on traite nos enseignants et nos médecins…..Si notre systeme éducatif était bon, il n’y aurait pas eu de lycée Alexandre à benak et nos propres ministres n’auraient pas envoyé leur progéniture à l’étranger….

    28
    10
    Malika
    2 septembre 2018 - 8 h 51 min

    Il faudrait d’abord que cet intégriste assassin et son parti qui l’a placé dans les entrailles de l’état respecte lui-même les valeurs de l’Islam qu’il ont sali. Cet énergumène propagandiste n’atteindra même pas le petit doigt de Madame Benghebrit. Basta Aribi! Laisser l’école tranquille.

    54
    5
    CLOCHARDISATION à la aribi
    2 septembre 2018 - 7 h 30 min

    introduire la « besmala » comme suggéré par  » l’enarque  » aribi : c’est ce qui manque dans les livres scolaires afin de produire des petits génies et des surdoués .!
    comme si que la clochardisation mentale dans laquelle se trouve la population ne suffisait pas ….

    42
    6
    Anonyme
    2 septembre 2018 - 7 h 28 min

    Il faut arrêter de défendre Benghebrit sous prétexte qu’elle soit la cible de ce monsieur.
    Elle a échoué, c’est tout. Sa seule stratégie est des petites astuces.
    En quoi retirer la Basmala fait d’elle une bonne ministre ?
    Pourquoi ne pas garder la Basmala (c’est un fait historique et sociologique : les algériens sont musulmans comme les américains sont protestants et les russes sont orthodoxes) par respect à la majorité de la population, il nous faut sortir du clivage qui ne sèmera que la confrontation d’une partie de la population algérienne contre une autre. Mais surtout de parvenir enfin à mettre un système scolaire efficace et que cela soit visible, si Mme Benghebrit avait réussi cela, même les islamistes l’auraient félicité, car le vrai travail finit toujours par être reconnu même par ses détracteurs. Le travail de notre ministre est confus et sans effets.
    Madame Benghebrit a un poste trop grand pour elle. On devrait attendre mieux d’une personne qui a travaillé dans la recherche… sociologique en plus !!!! Désolé de le dire clairement. Quatre ans pour rien : dommage pour nos enfants.

    12
    56
      Ch'ha
      2 septembre 2018 - 10 h 40 min

      @Anonyme
      Je vais être très terre à terre effectivement pourquoi ne pas garder la basmala sans faire d’intêgrisme, pays musulman rien de choquant.
      Après je suis mal placé pour parler de la Ministre de l’Éducation et son bilan, je m’abstiens donc.

      6
      25
      Abou Stroff
      2 septembre 2018 - 11 h 09 min

      avez vous effectué un travail scientifique pour déclarer que les algériens étaient musulmans?
      et si je vous disais que je (comme la majorité des algériens) suis comptabilisé comme musulman alors que je ne crois guère que le coran soit la parole du Bon Dieu et que je rejette en bloc le comportement de beaucoup de « musulmans »!
      PS: on peut remarquer que la majorité des algériens sont de culture musulmane mais de la à décider qu’ils sont musulmans, il faut être d’une fourberie certaine pour avancer sur ce terrain

      36
      6
        Anonyme
        2 septembre 2018 - 12 h 46 min

        Disons alors que la majorité des algérienne est athée pour vous rassurer. Le réel est têtu. Ne confondez pas vos projections avec la réalité. La majorité des algériens est musulmane, ce n’est ni bien, ni mal, ce n’est hélas qu’un fait. Et il faut en tenir compte si l’on se veut réaliste et surtout actif pour faire partir l’extrémisme religieux. C’est en attaquant ces algériens croyants qu’on en fait des personnes pouvant aller vers l’extrémisme. Après faites ce que vous voulez si vos projections domine votre personnalité. C’est juste que… bonjour les dégâts pour la suite.

        4
        10
          Abou Stroff
          2 septembre 2018 - 13 h 30 min

          en effet, c’est parce que le réel est têtu que le islamistes sont obligés de se référer aux textes dits sacrés (où on peut toujours trouver la chose et son contraire) en rejetant la réalité puisque non coforme aux textes, pour nous dire que les musulmans ne sont pas aussi musulmans qu’ils devraient l’être.
          à y regarder de près, si la réalité n’est pas conforme au texte, doit on accepter le texte et considérer que la réalité n’est pas réelle ou doit on rejeter le texte?
          PS: s’il y a des gens qui prennent leurs fantasmes pour la réalité, ce sont bien les musulmans, en général et les islamistes, en particulier. en effet, les musulmans sont derniers en tout et pourtant, ils persistent et signent: ils sont les plus beaux, les plus intelligents, les plus…..

          15
          3
      Anonyme
      2 septembre 2018 - 11 h 55 min

      « la majorité des algériens sont musulmans » vous nous massacrez avec cette expression ridicule sans fondements ni critères fiables.S’il y avait une liberté d’expression sans la menace de l’assassinat pour apostasie tu verras que ta « majorité » va se rétrécir comme peu de chagrin .Sans la peine de mort pour apostasie, l’Islam n’existerait plus. Yusuf al-Qaradawi le dit clairement : “La mort pour apostasie est essentielle à la survie de l’Islam.”

      30
      5
      UMERI
      2 septembre 2018 - 15 h 52 min

      Il faut proposer selon vous, un Aribi ou une N. Salhi comme ministre de l’Education. C’est une jolie trouvaille, une école sinistrée, que Mme Ben Ghebrit tente de sauvér. Le Bismi Allah ne figure en principe qu’ en tête de versets coraniques, et pas sur d’autres matières.

      8
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.