MCA (le Doyen) : le CSA demande un «assainissement radical» au sein de la SSA

le Doyen, MCA-ESS
Les deux dernières défaites face à l'ESS mobilisent les amoureux du MCA. D. R.

Le Club sportif amateur (CSA) du Doyen, le MCA (Ligue1 algérienne de football) a «exigé» dimanche un «assainissement radical au sein de la SSA/Le Doyen», tout en sollicitant le Président-directeur général (P-dg) de Sonatrach, Abdelmoumen Ould-Kaddour, actionnaire majoritaire du club, pour «prendre les décisions qui s’imposent dans l’intérêt suprême du club».

«Aujourd’hui, et face à cette grave situation qui hypothèque l’avenir immédiat de ce club historique et légendaire, le Bureau exécutif du CSA/MCA, garant et propriétaire exclusif du sigle et des couleurs, exige non seulement un assainissement radical au sein de la SSA (Société sportive par actions)/Le Doyen, mais surtout l’implication de ses véritables enfants, représentants et militants désintéressés du Mouloudia d’Alger», a affirmé le CSA dans un communiqué transmis à l’APS.

Le MCA traverse une mauvaise passe née de l’élimination de l’équipe mardi dernier en phase de poules de la Ligue des champions d’Afrique, à l’issue de sa défaite à domicile face à l’ES Sétif (2-1). Comme conséquence, le club a limogé l’entraîneur français Bernard Casoniet et le directeur général sportif Kamel Kaci-Saïd. Ce dernier a fini par être réintégré dans son poste.

Le MCA a confirmé tout son malaise en s’inclinant samedi face au même adversaire (1-0) au stade du 5-Juillet (Alger), cette fois-ci pour le compte de la 4e journée du championnat de Ligue 1.

Le communiqué a été rédigé à l’issue d’une réunion extraordinaire des membres du Bureau exécutif du CSA, lesquels «s’élèvent contre les dysfonctionnements qui perdurent depuis des années au sein du club». Le CSA a déploré les «événements douloureux que vivent en ce moment des millions de supporters (du MCA), conséquence directe de la mauvaise gestion et de la gabegie, et inéluctablement, des mauvais résultats enregistrés depuis des années et qui sont aux antipodes des légitimes ambitions que nourrissent les supporters et que justifie l’histoire de ce club».

Enfin, le CSA/MCA a rappelé que depuis l’élection de son Bureau exécutif le 20 septembre 2016, «ce dernier a adopté une attitude responsable et sage, puisqu’il ne s’est jamais mêlé de près ou de loin de la gestion directe de la SSA/Le Doyen et a même tendu une main désintéressée pour apporter son soutien dans l’intérêt suprême du club».

R. S.

Comment (3)

    Massi 05
    7 septembre 2018 - 9 h 54 min

    Trop de clubs de foot à Alger…c’est la seule ville (‘capital) qui a tant de club « professionnelle » au monde ( MCA?USMA?CRB?NAHD?PARADOU …etc…) …

    cousin022
    3 septembre 2018 - 5 h 55 min

    Il n’y a pas longtemps on criait sur tous les toits que le Mouloudia par si, que le Mouloudia par là, le Mouloudia s’est préparé en France, le Mouloudia cumule les plus gros salaires ( Hachoud qui n’a rien d’un foudre de guerre depasse les 4 Million de dinars /mois), stage de préparation en France et gros moyens logistiques qui ne sont pas donnés aux petites équipe USMH, USMBA,RCK… Laïb président ( suspendu depuis hier) de USMH avait raison de dire que l’argent de SONATRACH propriété de tous les Algériens doit être distribué équitablement à toutes les équipes pro D1 et D2. Aujourd’hui on nous dit que rien ne va plus au Mouloudia et ceci depuis des années! 😴

    Bahaeddine
    2 septembre 2018 - 23 h 57 min

    J’ai été étonné du comportement de l’entraîneur du MCA B. Casoni qui a tenté de se maintenir à son poste en refusant, dans un premier temps, la résiliation de son contrat malgré les maigres résultats obtenus et de surcroît, le contenu de la clause signée qui stipule automatiquement son départ s’il y a un échec notamment aprés la désqualification des 1/4 de final de la LDC. Il a également manoeuvré vainement pour obtenir 4 mois de salaire alors que le réglement prévoit , noir sur blanc, uniquement que 2 mois. B. Casoni doit savoir qu’en Football l’histoire ne retiendra que les résultats. Je demande à ce B. Casoni aurait-il du se comporter de telle manière s’il était en Europe où les gens sont sensés de présenter leur démission dés qu’ils échouent dans l’accomplissement de la mission . Pourquoi B Casoni n’a pas respecté l’éthique de la culture européenne en la matiére ce qui laisse présager que lors de son séjour en Algérie Casoni n’a appris que les pratiques malveillantes qui gangrènent notre Football. Concernant le volet technique les joueurs Chaal, Hachoud, Azzi, Cherif el ouazani, Souibaa, Mebarakou et Bendebka n’ont pas de places au MCA. Aussi des joueurs qui évoluent au niveau des différents clubs jouent avec la rage de vaincre et mouillent le tricot mais des qu’ils arrivent au MCA c’est la planque.

    4
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.