Le Premier ministre tunisien impliqué dans l’intox sur la santé de Bouteflika ?

chahed Capitalis
Le Premier ministre tunisien, Youcef Chahed. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le site d’information tunisien Capitalis, appartenant au chargé de communication du gouvernement Youssef Chahed, a publié, samedi, des informations donnant le président Abdelaziz Bouteflika comme «gravement malade», voire «mourant».

Citant des «sources hospitalières suisses», l’article signé par le patron du site, Redha El-Kafi, prétend que les autorités et les médias algériens mentent aux Algériens sur l’état de santé de leur président, jugé «critique». Ce n’est pas la première fois que ce site diffuse de fausses informations sur le président algérien, en annonçant sa mort.

Dans un autre article, paru dimanche, le même site est revenu sur le sujet, dans sa version arabe, avec de nouvelles «révélations», en affirmant que le retour du président Abdelaziz Bouteflika en Algérie, après son court séjour suisse, n’a été annoncé par la présidence de la République que parce qu’il avait été «révélé» par le site GVA Dictator Alert, repris aussitôt par plusieurs organes médiatiques algériens et internationaux. GVA Dictator Alert signale, en temps réel, tous les arrivées et départs de et vers l’aéroport de Genève, en mettant systématiquement une sorte d’«index démocratique» à chaque vol signalé.

Venant d’un média proche du gouvernement tunisien, cette nouvelle sortie surprenante, destinée à semer le trouble, est de nature à nuire aux bonnes relations de voisinage entre l’Algérie et la Tunisie, jugent certains observateurs tunisiens, étonnés par tant d’acharnement contre l’Algérie, à un moment où ces relations ont besoin d’être renforcées pour permettre aux deux pays d’affronter les périls qui les guettent.

Porte-voix officieux du gouvernement, Capitalis s’était également distingué par sa prise de position en faveur de l’ex-ministre de l’Environnement tunisien, Ryadh El-Mouaekher, lorsque celui-ci s’était attaqué à l’Algérie, il y a une année, en déclarant, lors d’un forum international à Rome, qu’il préférait dire que son pays se situait au sud de l’Italie plutôt que de dire qu’il se situait à l’est de l’’Algérie, «pays communiste» ou à l’ouest de la Libye, «pays infesté de terroristes».

R. M.

Comment (53)

    Kad
    6 septembre 2018 - 11 h 52 min

    @ Anonyme. – Il est communément admis que lorsqu’on parle d’un pays en bien ou en mal, ce sont ceux qui le dirigent qui sont visés et non les peuples. Donc vous voyez que je ne me trompe pas. Cordialement.

    6
    4
      malika
      6 septembre 2018 - 21 h 53 min

      Désolée quand on vise mon président je me sens visée aussi cher monsieur. Le président représente un peuple et si vous vous ne sentez pas faisant parti de ce peuple cela veut dire que vous n’avez pas les valeurs de la patrie.

      6
      10
    kad
    4 septembre 2018 - 17 h 21 min

    Ce petit pays voisin ne tiendrait pas trois mois si l’Algérie le lache. Mais géostratégie oblige, est ce qu’on voudrait un petit pays islamiste sur notre flanc droit? Assurément non! alors supportons mais on actionnant le curseur sur le nombre de touristes algériens qui iront visité ce petit pays, juste ce qu’il faut pour lui éviter le collapsus. Les anciens appelaient ce pays « bled ezzendaqa », ce n’est pas pour rien.

    7
    5
      Anonyme
      5 septembre 2018 - 16 h 33 min

      @ Kad
      @Kad
      Escusez moi…mais vous etes en train de confondre entre ceux qui gouvernent la Tunisie et le peuple Tunisien….et qui sont arrives au pouvoir grace au subterfuge de deux vieux fossoyeurs en trompant leurs electeurs…le couple diabolique Ghannouchi/Caied Essebsi…qui recoivent leurs directives du Qatar et des EAU….et des USA,ils ont menes le pays a la derive et au bord de la ruine ,ils ne sont pas proches des Algeriens et font tout pour detruire toute cooperation possible avec l Algerie,ils sont plutot proches des Marocains,je parle toujours des equipes au pouvoir en Tunisie.Le peuple Tunisien en souffre dans le silence,ce peuple tres proches des Algeriens…Il ne faut pas mettre tout dans le meme sac.Les gouvernements passent mais le peuple restent.

      6
      2
    LE DIRECT .
    3 septembre 2018 - 19 h 24 min

    Je voudrais juste m’adresser à mes compatriotes Algerien pour leurs dire que ce genre de propagantes mensongères dictés par ces pro-sionistes devraient nous renforcer plus pour contrer ce ennemis qui s’acharnent sur tout ce qui es Algerien comme c’est le cas pour notre Président soyez vigilents et attentifs pour sécuriser notre Pays L’Algerie qui et si Chère à nos Coeurs.Vive L’Algerie et Gloire à nos Martyres .

    57
    20
    Bimboul
    3 septembre 2018 - 17 h 49 min

    Fermez cette frontière si il nous reste un semblant de fierté fermez la laissez les crevés bouffer par les juifs de l’intérieur et les lybiens au sud.

    42
    28
      Boumediene
      3 septembre 2018 - 20 h 41 min

      Boumediene aurait coupé le courant pour moins que ça.

      24
      13
    TARZAN
    3 septembre 2018 - 17 h 27 min

    ça pu l’espionnage dans cet hôpital, les tunisiens ont été que ni plus ni moins manipulés par le makhzen et le mossad, ça leur servira de leçon à l’avenir, mais douter de l’algérie c’est une chose que nous tolérons pas de la part d’un pays frère, les tunisiens connaissent la roujoula des algériens, kelma c’est kelma! d’ailleurs les médias de ces pays siamois (maroc et israel) ont tous dit que bouteflika était mourant et dans le coma, et avaient même citer les deux infirmiers qu’ils ont lâché par la suite car ils sont dorénavant découverts! tunisiens sachez que les services de renseignement algériens sont redoutables, bien informés et partout!

    32
    30
      Ahhh..la Fraternité de min oeil ..
      3 septembre 2018 - 17 h 45 min

      Depuis quand les tunisiens sont des frères et des soeurs des Algériens..He pense sincèrement que vous faites parti de ceux qui croient à la Ouma Islamia ou au pan-arabisme !

      38
      18
    mohamed
    3 septembre 2018 - 15 h 51 min

    Ne vous inquiétez pas, intox ou pas intox, personne en Algerie ne se fait d’illusions sur leur president qui ne peut meme pas leur faire un petit discours à la télé!

    48
    20
    صالح/ الجزائر
    3 septembre 2018 - 15 h 16 min

    Respecte-toi et tu seras respecté par les autres .

    36
    7
    DYHIA-DZ
    3 septembre 2018 - 14 h 25 min

    Je préfère que mon pays soit communiste que SATANIQUE !!!!
    Je préfère que mon pays soit communiste que tributaire de la charité étrangère

    La Tunisie est très mal placée pour parler du Président Bouteflika… Chahed a oublié dans quel état était le président Bourguiba, quand ce dernier faisait semblant de gérer la Tunisie.

    Youcef Chahed est un agronome de formation qui se retrouve parachuté en politique. Il est en train de jeter ses propres pesticides sur l’Algérie. Qu’il aille creuser la terre, la politique est faite pour les intelligents.

    75
    28
      Anonyme
      3 septembre 2018 - 21 h 40 min

      Youssef Chahed a perdu tous ses soutiens ,le dernier celui de Ghannouchi…il vivote pour quelques jours et il sera limoge des son retour de Chine…c est un incompetent de la famille du President Essebsi….la classe politique au pouvoir en Tunisie est l otage des deux vieillards Ghannouchi/Essebsi…..le pays va a la derive a cause de leur egoisme visceral.

      13
      4
    Anonyme
    3 septembre 2018 - 12 h 34 min

    « …qu’il se situait à l’est de l’’Algérie, «pays communiste»  » C’est un grand honneur et un compliment d’etre cité comme pays communiste si nous l’étions vraiment mais malheureusement nous sommes un pays islamiste au même titre que l’Afghanistan ou le Soudan et nous œuvrons à détrôner l’Arabie saoudite et devenir une société plus islamiste que celle de Médine (Yathrib) au temps de Mohamed.

    66
    25
    Kahina-DZ
    3 septembre 2018 - 12 h 32 min

    À l’hôpital Suisse… au département où le président Bouteflika se fait soigner se trouvent une infirmière marocaine et un médecin tunisien. Serait-il un fait de Hasard ou un Calcul politico-medical??? Heureusement qu’on a demandé qu’ils soient écartés de l’entourage qui soigne le Président Bouteflika.
    Le marocains et les tunisiens nous suivent partout.
    Ma question: cette marocaine et ce tunisien seraient -ils récemment introduits dans le département où se fait soigner le président Algérien?? Je me pose la question, car Le président Algérien n’est pas à son premier soin dans cet hôpital, et, apparemment, ces deux intrus n’y étaient pas. Si oui, c’était quoi leur mission ??

    63
    40
      Mensonge
      3 septembre 2018 - 12 h 55 min

      Depuis quand les hôpitaux Suisse obéissent aux ce genre de demande ?
      C’était une fausse information destinée au citoyen Algérien lambda rentrant dans le cadre de la propagande au cinquième mandat.
      Quant à cette crotte de chien Tunisien il savait qu’il n’y aurait personne en Algérie pour le remettre à sa place, les Marocains aussi.

      47
      23
      Anonyme
      3 septembre 2018 - 12 h 58 min

      La paranoia du complot fait délirer les musulmans qui voient le complot et la conspiration partout.Ils s’imaginent que toute l’humanité s’est ligué contre eux par jalousie parce qu’ils ont la meilleure des religions(l’islam)et la meilleure des langues(l’arabe)

      41
      57
        Anonyme
        3 septembre 2018 - 13 h 54 min

        [email protected]
        3 septembre 2018 – 12 h 58 m

        NON anonyme. L’Algérie est bien visée. Il faut être aveugle pour ne pas le voir.

        46
        26
          Anonymeplus
          3 septembre 2018 - 15 h 39 min

          Non Anonyme, ici nous ne parlons pas de tous les musulmans et des arabes (car ils ne sont pas tous pareils loin de là) nous parlons de l’ALGERIE ! et en ce qui concerne l’Algérie il s’agit bien d’un complot, un grand un énorme complot occidental-franco-sioniste auquels se sont joints nos chers voisins africains, arabes et musulmans. Mais de cet énorme complot il ne restent aux vils comploteurs, qui usaient déjà du mensonge, ils leur restent le fantasme.

          46
          19
      Kahina-DZ=Chiatte masculin
      3 septembre 2018 - 15 h 13 min

      Arrête de prendre les gens pour des idiots, un hopital qui expulse des membres de son personnel à la demande de Saïd Bouteflika, c’est ma meilleure celle là !

      24
      39
        Kahina-DZ
        3 septembre 2018 - 20 h 36 min

        Oui, tu es un vrai Idiot.
        Un Chef d’ÉTAT a le droit de choisir l’équipe qui doit le prendre en charge dans un hôpital (l’entourage à l’hôpital)
        Pour des raison de sécurité.
        As tu compris ???

        18
        10
          Kahina-DZ=Chiatte masculin
          4 septembre 2018 - 2 h 27 min

          Ah bon, et comment il pouvait savoir que les médecins Suisses étaient sûrs?

          2
          4
          Lyes Oukane
          4 septembre 2018 - 3 h 15 min

          @ Kahina-DZ . Bonjour ,tu as entièrement raison .La sécurité des diplomates et surtout des présidents étrangers est draconienne quelque soit le pays et les raisons qui les poussent à voyager à l’étranger .Il en va du sérieux et des relations du pays hôte comme des relations avec l’invité .Il en est ainsi partout dans le monde .Les visites sont préparées bien à l’avance avec plans d’évacuation ,nombres de personnes qui viennent et qui partent ,celles qui interviennent ,etc .

          La dernière fois que Boutef était à Grenoble pour visite médicale , tous les abords de l’établissement étaient gardés et filtrés .Tout l’étage où il logeait était entièrement sécurisé . Toute personne qui y travaillait avait été choisie ,connue et autorisée pour y être . Il y avait la sécurité française bien sûr mais aussi la sécurité algérienne qui surveillaient jour et nuit .Idem pour les convois officiels . Laisse donc parler les naïfs qui pensent qu’un président c’est comme un simple citoyen que tout le personnel de l’hôpital peut approcher …

          3
          1
      Anonyme
      3 septembre 2018 - 16 h 14 min

      peut être que les marocains et les tunisiens ils sont indésirables pour le frére du président mais les suisses et les français ou ton président va se soigner ils ont tout les secrets de ton président mort vivant si ça été un vrai président il allait construire des hopitaux dans son pays au lieu d’aller chez les européen pour se soigner quelle honte pour l’algerie  » la puissance régionale « 

      25
      39
        Hadj K
        3 septembre 2018 - 21 h 03 min

        Pourquoi veux tu que Bouteflika ne parte pas se soigner dans l’un des meilleurs hopitaux au monde…..pourtant ton roitelet mambo 6 est abonné dans les hopitaux francais pour un oui ou un non.C’et vrai que les hopitaux au Maroc sont de vrais mourroirs et il ne se passe pas une semaine sans qu’éclate un nouveau scandale,mais quand meme,se faire soigner en France pour de petites maladie tout a fait béningne,il y a un pas a ne pas franchir.Ne te compar pas a l’Algérie.L’Algérie,ce n’est pas la Suisse mais ce n’est pas le Maroc n’en plus!

        42
        7
      TARZAN
      3 septembre 2018 - 17 h 18 min

      kahina ces deux … sont des marocains et je pense que vous l’avez deviné. mais votre analyse est très justeet effectivement ils ont été écarté car ce sont des agents du mossad, et nos services de renseignement ne sont pas nés de la dernière pluie. oui, je confirme que ces deux infirmiers sont des agents du mossad travaillant pour le makhzen aussi. quant aux deux … qui t’ont fait leur remarque totalement insultante envers les services de renseignement algériens, je leur répond que nos services plus fort qu’ils ne le croient

      46
      20
    karimdz
    3 septembre 2018 - 11 h 54 min

    Si l Etat algérien veut justement éviter ce genre de désinformations, qui ne sont pas le fait des simples tunisiens, fussent ils officiels, il n a qu à COMMUNIQUER !

    Si la présidence, plutot que de cultiver le mystère, communiquait, via les medias, et meme mieux en diffusant des images, nous n en serions pas là.

    Cela est valable pour tous les autres cas de désinformations, quand il y a déficit en matière d informations, la désinformation prend le dessus.

    65
    6
    Scags
    3 septembre 2018 - 11 h 53 min

    Il faut arrêter de donner des chèques à ce pays de traîtres et il faut fermer les frontières on n’a pas besoin d’eux qu’ils se debrouillent avec leurs problèmes.

    47
    28
    Vérité
    3 septembre 2018 - 11 h 50 min

    Si Bouteflika avait décidé l’édification en Algérie d’un grand hôpital digne de ce nom au lieu de décider l’édification d’une mosquée, il n’aurait pas eu besoin d’aller en Suisse pour passer ses contrôles médicaux et ni les tunisiens ni qui que se soit n’auraient été au courant de ses déplacements.
    20 ans de règne !
    et pendant que la nomenklatura se soigne, vit, instruit ses enfants en Europe , le choléra sévi en Algérie, les femmes qui accouchent meurent dans des « kouri » qu’on appelle « maternités « , des médecins se font tabasser par la police, les estivants se font tuer par des parkingueurs, les islamistes reprennent du poil de la bête……et la vie continue….et on nous parle de souveraineté nationale !
    900 milliards de dollars dépensés en 19 ans et le président algérien se fait toujours soigner à l’étranger. Voilà notre « Siyada el wataniya « .
    Après tout, nous méritons tout ça. Un peuple n’a que les dirigeants qu’il mérite. Et notre société, islamisée à outrance aujourd’hui plus qu’hier, devenue archaïque aujourd’hui plus qu’hier, obscurantiste aujourd’hui plus qu’hier, intolérante aujourd’hui plus qu’hier, violante aujourd’hui plus qu’hier, corrompue aujourd’hui plus qu’hier, mérite ses dirigeants. Elle mérite aussi le statut de sous développement mental dans laquelle elle baigne. On ne peut se hisser en grande nation lorsque nous avons toutes ces tares et que nous refusons volontairement de nous remettre en cause.
    Nous sommes censé avoir acquis notre indépendance en 1962. Nous sommes en 2018. C’est toujours les gens qui gouvernaient en 1962 qui nous gouvernent aujourd’hui et ils n’ont pas eu le culot de construire un hôpital digne de ce nom en 56 ans. Eux peuvent aller se soigner chez l’ancien colon ou son voisin….et au diable le peuple….. Un peuple et une société qu’ils ont abruti en 5 décennies…….un peuple et une société algerienne devenus complices de l’annihilation du pays.
    En 56 ans nous aurions pu être un État démocratique, laïc, développé et qui influence….
    Nous avons choisi la voie de l’archaïsme, du religieux, de sous développement. Pire encore, la confiscation de l’indépendance à conduit à la confiscation de la democratie et donc de la citoyenneté et sans citoyenneté, un peuple ne peut être qu’influençable et faible quand bien même il prétend à de la fierté qui en général est bien mal placée au regard du sous développement intellectuel, culturel et scientifique dans lequel il évolue.
    Que dire lorsque un pays exporte ses malades privilégiés car il ne sait pas les soigner et importe ce qu’il consomme car il ne sait pas le générer !
    Où va l’Algérie ?

    101
    16
    Anonyme
    3 septembre 2018 - 11 h 49 min

    ce n ai presque rien comparer au marocain pro momo qui nous denigre a longueur d année depuis le Big-bang

    26
    25
    Vangelis
    3 septembre 2018 - 11 h 02 min

    La faiblesse de l’Algérie n’a pour cause que celle de son président et des hommes et femmes qui constituent sa cour.

    Vouloir à tout prix imposer un impotent en guise de président est un signe qui démontre que des algériens sont capables d’être dirigés y compris par une momie, c’est-à-dire ne pas rechercher le progrès et le développement de leur pays. Faire du sur place leur va si bien.

    69
    14
    Anonyme
    3 septembre 2018 - 10 h 30 min

    C est l avis du gouvernement Tunisien qui n a jamais ete proche des Algeriens…le gouvernement Tunisien avec le president Beji Caied Essebsi son plutot proches des milieux sionistes…la premiere interview de Beji Caied Essebsi a ete accordee au Palais de Carthage a Jean Pierre El Kabach…une veritable Hougra aux journalistes tunisiens…Par ailleurs Beji Caied Essebsi en tant que premier ministre lors de l invasion de la Lybie par l OTAN a ouvert les frontieres sud de la Tunisie aux terroristes d Ennosra arrivant avec des avions transporteurs Qataris a travers le Soudan avec armes et munitions ……pour detruire la Lybie et assassiner son Leader Gaddafi….et la livrer aux hordes de sauvages assassins de la secte des freres musulmans d Ennosra et Abdelhakim Belhaj qui a ete l invite d honneur au congres d Ennahdha de Ghannouchi. L Algerie ne s abessera pas a ce niveau d un gouvernement suiviste des ordres qui lui viennent d ailleurs et qui ne servent pas les interets des pays de la region.Le peuple Tunisien frere subit aujourd hui mais saura se debarrasser du mal qui le ronge a petit feu depuis presque une decennie.Notre pays est en mesure d affronter tous les problemes de la region,et un Algerien ne plantera jamais lachement le couteau dans le dos d un frere ..Nos diplomates aguerris sauront traiter ces sottes d humeur d hommes politiques irresponsables de pays voisins.
    Le comportement de ces individus n est pas a mettre sur le compte de tout un peuple..et il n est pas le sentiment general des Tunisiens.

    24
    34
    Zombretto
    3 septembre 2018 - 10 h 23 min

    Quelle « intox » ? Depuis quand la réalité est-elle devenue de l’intox ? On a un homme supposé être le président sur un fauteuil roulant, incapable de formuler une phrase entière sans sombrer dans le coma sous l’effort de concentration, on nous présente sa photo au lieu de sa personne dans toutes ses fonctions présidentielles, un homme qui passe plus de temps avec ses médecins dans les hôpitaux européens qu’avec ses ministres, et on nous parle d’intox ?

    62
    17
    co5
    3 septembre 2018 - 10 h 07 min

    « Redha El-Kafi » vus parlez du cavé et de son maitre corrompu ???

    8
    15
    Anonyme
    3 septembre 2018 - 9 h 52 min

    c est peut vrai mais si les frontières sont ouvertes c est par pur charité on ne laisse ses voisins crever de faim bicause le manque d européens et nous les algériens se détendre low cost après une année de dur labeur et dépenser une partie d un apport si mal acquit pour certains
    En plus ce sombre idiot n est pas docteur et ça m étonne que les médecins suisses lui fassent des confidences ,,,faut pas l écouter ,,c est juste qu il voulais passer a la tele

    14
    29
    MELLO
    3 septembre 2018 - 9 h 37 min

    Au pays de la nation arabe, rien d’etonnant , que d’avoir son voisin etendre son venin pour vous affaiblir. L’attitude Tunisienne est condamnable , mais on ne peut que le reprocher aux notres qui communiquent mal ou ne communiquent pas du tout. Les bilans de sante , qui sont coutumes en d’autres cieux, sont une propriete privee chez nous. La question sur la sante du President est sequestree chez nous , donc des fake-news peuvent venir de partout, y compris au sein de la societe Algerienne. L’etat de sante du notre president ne peut pas laisser indifferent , au vu de sa gravite’. En vouloir a ces Tunisiens , autant que pour les Marocains , Lapalisse en dira autant.

    27
    14
    Anonymeplus
    3 septembre 2018 - 9 h 27 min

    Les chiens ne font pas des chats, ou lahdith kiasse.

    19
    11
    Hibeche
    3 septembre 2018 - 9 h 25 min

    Il n’y a pas que les tunisiens qui pensent que le président est gravement malade, 99,,9% d’Algériens le pensent aussi. Ceux qui disent, qu’il faut fermer la frontière, ne se rendent pas compte que c’est la seule fenêtre qui permet aux algériens qui ne peuvent pas aller ailleurs de respirer.

    43
    34
      Anonyme
      3 septembre 2018 - 15 h 31 min

      Les tunisiens doivent balayer dans leur cour, et se mêler de leurs affaires, ils sont trop hypocrites pour que les algériens prennent leurs critiques au sérieux. Nous avons de graves problèmes de gouvernance en Algérie, mais cela concerne uniquement les algériens. Les tunisiens quêteux de l’argent des algériens doivent faire profil bas. Aussi sans l’aide de l’Algérie au point de vue sécuritaire et financier la Tunisie serait devenu l’Afghanistan de l’Afrique du Nord. Les tunisiens ne sont pas nos amis, ni d’ailleurs les marocains, ils sont nos pires ennemis.

      10
      17
    Ch'ha
    3 septembre 2018 - 9 h 14 min

    Rien de nouveau sous le soleil et de surprenant.
    Le gouvernement tunisien est infiltré par le mossad, lu sur al manar une cellule a été démentelée espionnage drogue prostitution pedophilie impliquant des responsables de haut rang de la sécurité et des ministres leur famille enfant…
    Le résultat de leur révolution de jasmin pilotée comme toujours par le sionisme.

    20
    21
    Bendekka
    3 septembre 2018 - 9 h 11 min

    Ce responsable tunisien devrait s’occuper à regarder l’intérieur de sa maison qui brûle au lieu de regarder ailleurs. Donner l’impression de vivre dans la démocratie est rejeté par les tunisiens qui ne perçoivent aucun changement dans l’action du gouvernement. C’est la où Chahed devrait démontrer sa compétence et non dans la fabrication de rumeurs.

    22
    18
    Slam
    3 septembre 2018 - 8 h 20 min

    Si le site GVA Dictator Alert n’avait pas publié l’info, la présidence n’aurait jamais informé les algériens. Arrêtons de nous mentir et de regarder les voisins au lieu de nous poser les vraies questions : Pourquoi le communiqué de la présidence est il publié après l’alerte du GVA Dictator Alert,? Que savons nous exactement de ces « contrôles médicaux » qui ont duré 5 jours ? Que savons-nous exactement sur l’etat de santé du président ? Chiche donnez nous son bilan de santé détaillé et visé par une autorité médicale indépendante et pas par le Dr Ould Abbas! Le secret sur sa maladie est mieux gardé que nos secrets défense. Donc il y a bien quelque chose à cacher au bon peuple.

    36
    13
      Dakota DZ🇩🇿
      3 septembre 2018 - 17 h 05 min

      Le #PreM Tunisien devrais s’occuper de son c…l pour ne pas être poli l’Algérie forte de sa jeunesse et de son passé glorieux est une et indivisible les difficultés passées présents et à venir ne nous affaiblirons jamais et à ce PreMinistre pistonné nous lui répondons: »les chiens aboient la caravane passe » CQFD

      3
      14
    Gatt M'digouti
    3 septembre 2018 - 8 h 19 min

    C’est Kapitalis et non Capitalis !
    Je ne vois pas en quoi cette information est un scoop ! Le président est malade et le monde entier le sait ! Et rabi ichaffih ! Néanmoins on aurait préférè que sa famille l’encourage à se retirer dignement , ainsi sa personne et l’Algérie ne feront plus l’objet d’attaques nauséabondes.

    49
    10
    Anonyme
    3 septembre 2018 - 7 h 41 min

    Question simple: Qu’est-ce que nous gagnons à laisser la frontière Tunisienne ouverte? Rien du tout.
    Alors, fermez cette frontière qui ne nous ramène rien de bon.Que des mauvais coups, la fuite de milliards de dollars en été,etc…Tout ça, sans aucun respect pour notre peuple et même pour nos dirigeants!

    36
    38
      admi
      3 septembre 2018 - 16 h 11 min

      Avec ta mentalité toutes les frontiéres seront ferméés.Dis- nous quelles frontiéres veut tu ouvertes?Lesquelles?Et lesquelles tu veux fermées?Nous vivont que du fuel,La tomate il faut ouvrir la frontiére,le blé,il faut ouvrir la frontiére,la voiture kif kif.Fermées pour fermées,retroussons nos manches et travaillons en silence d’ abord.

      15
      1
        Anonyme
        3 septembre 2018 - 17 h 32 min

        Ce que nous importons ne vient ni de la tunisie ni du maroc. On parle de ces 2 frontieres.

        5
        10
    Anonyme
    3 septembre 2018 - 7 h 21 min

    Cela ne nuira pas aux bonnes relations de voisinage entre l’Algérie et la Tunisie car ils sont habitués à nous attaquer, voire nous insulter et recevoir quelques temps après,UN JOLI CHÈQUE. Alors, pourquoi s’en priver?

    48
    18
      Haouari djamila
      3 septembre 2018 - 8 h 49 min

      Désolé mr on est parmis les derniers pays dans tout les domaines avec toute nos richesses on n’a pu développé le tourisme, l’industrie et ameliorer le système educatif.
      Ils en ont fait un peuple ignorant, analphabète, des constructions precaires construites en dortoirs, une mafia de la drogue qu’on entend que dans les films colombiens, des fuites de devises pour qu’ils construisent des paradis ailleurs, des deputes repris de justice et une justice corrompue… un president malade qui n’a pas parlé depuis des années à son peuple qui se traite pour un avc à l’étranger alors que nos medecins sont chassés, emprisonnés… une greve de 8 mois n’a pu ameliorer notre systeme hospitalier depourvu de moyens materiel.
      La construction d’une mosquée qui a coûté des milliars dalors que nos malades meurent parceque il a pas dans chaque wilaya un hopital spécialisé dans le cancer on manque de radiotherapie de chimiothérapie et de prise en charge!!! comme si Dieu nous oblige de construire une si grande mosquée et laisser nos malade mourir. Les administration financière en chaos diriges par des incompetants, les cadre integres harcelés, malmenés et poussés à la dépression et la demission.
      حسبنا الله و نعم الوكيل حسبنا الله و نعم الوكيل حسبنا الله و نعم الوكيل.

      42
      16
    Anonyme
    3 septembre 2018 - 6 h 36 min

    Ne mordez pas la main qui vous nourri !

    36
    26
      Anonyme
      3 septembre 2018 - 21 h 15 min

      un proverbe kabyle sied à merveille à ce gugusse tunisien ‘. Tayazit terew ayazit iker rah takhnass » ( la poule pond et c’est le coq qui a mal au derrière) . Que le président Bouteflika soit malade ou champion du monde en karaté -do en quoi cela l’intéresse? Il doit plutôt intéresser aux 3000 terroristes tunisiens qui atttendent le moment propice pour rentrer au pays et à son président qui aprés l’égalité en heritage

      2
      4
      APULEE DE SALDAE
      3 septembre 2018 - 21 h 25 min

      c’est généralement les gens comme toi qui, aigri car laissées sur le carreau du développement, pisse leur venin sur l’ALGERIE. ta grand mère ch…. derrière les cactus et se t….avec un cailloux en 1962 et ton grand père partait au souk du douar sur une âne ou un mulet et ils s’éclairaient à la lueur d’une lampe à huile. Aujourd’hui , tu fréquentes des WC climatisés , tu roules en IBIZA et tu t’éclaires au néon avec une télécommande et tu oses critiquer ce pays. Fout le camp si tu n’es pas content, chez tes tunisiens ou mieux au Maroc, où la concurrence est plus rude pour une place sur les trottoirs. Tu verras que l’ALGERIE malgré ses tares est un paradis comparée à ces pays.

      2
      6
    Anonyme
    3 septembre 2018 - 6 h 11 min

    Terrifiant mais pas surprenant ce qui vient de Tunis. Après la tentative d’humiliation de l’Algérie du fait du choléra. Continuer à inonder ce pays avec des touristes ???

    44
    21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.